septembre 24, 2017 7:42

Publié par Gaelle Alban

Alain Ducasse

Alain Ducasse risque d’en surprendre plus d’un dans le film “La quête d’Alain Ducasse”. Nous connaissons tous le propriétaire de 23 restaurants à travers le monde et titulaire de 18 étoiles Michelin. Pourtant, ce géant de la gastronomie ne fait pas que créer des adresses prestigieuses. Il bâtit des écoles et sillonne le monde. Le réalisateur Gilles de Maistre lui consacre un film passionnant. Découvrez le vrai visage de cet homme au grand coeur.

Alain Ducasse, le petit garçon des Landes, est devenu le chef et mentor le plus reconnu de la cuisine dans le monde.
Mais en plus de pousser les frontières de son métier vers de nouveaux horizons, il fait preuve d’une curiosité sans limite.
Ce maestro de la cuisine sillonne le monde sans relâche. Pour lui la cuisine est un univers infini.
Homme public et pourtant secret, Alain Ducasse a accepté d’être suivi pendant près de deux ans.
Ce qui a permis à Gilles de Maistre de découvrir son univers en perpétuelle évolution.

Alain Ducasse

Alain Ducasse et une équipe

Qu’est-ce qui fait courir Alain Ducasse ?

Alain Ducasse

Alain Ducasse

Alain Ducasse

Gilles de Maistre a traqué Alain Ducasse pendant 18 mois.
Paris, Tokyo, Rio, Chine, États-Unis, Monaco, Philippines et la Mongolie, Gilles de Maistre a été de tous les départs, de tous ses périples à l’étranger.
Se fondant dans le décor, le réalisateur a eu le privilège de vivre près de cet immense cuisinier.
Cette proximité lui a permis de saisir l’homme… bien au-delà de l’image officielle du grand chef de la haute cuisine française.
Au fil des images, il vous révèle l’ancien fils d’une ferme du Sud-Ouest landais toujours fidèle à son credo du beau et du bon, attentif aux cultures d’ici et d’ailleurs.
Vous découvrirez aussi l’homme d’affaires intime des plus grands, militant en même temps ardemment pour le maintien des traditions des artisans et des paysans.
Ambassadeur de la cuisine de la naturalité, entre tradition et modernité, Alain Ducasse parcourt la planète.
Vous verrez ce qu’il fait dans son école de cuisine de Manille pour la réinsertion sociale des enfants de la rue.
Dans un autre registre, vous saurez comment il va, au Château de Versailles, redorer les fastes des grands Dîners des Rois.

Alain Ducasse et son école de Manille Ducasse Education

Alain Ducasse

Alain Ducasse remet un prix

Alain Ducasse

Alain Ducasse

À Manille, il forme des enfants sauvés de la rue…
Une séquence émouvante du film car Gilles s’est senti concerné du fait qu’il a souvent filmé des enfants vivant sur les trottoirs.
Pour Alain Ducasse, la cuisine peut être un levier social car il s’agit d’un métier qui permet aux meilleurs de s’insérer.
Il espère qu’un jour, un de ces enfants de Manille deviendra le chef d’un de ses restaurants.
Dans notre industrie, il y a une force de métiers non délocalisables qui oeuvre pour une véritable ascension sociale. J’aime bien rappeler que 85 % de mes collaborateurs sont arrivés comme commis ou stagiaires au sein de l’entreprise.

Alain Ducasse et Massimo Bottura

Alain Ducasse en Cuisine

Alain Ducasse

Alain Ducasse

Ce grand chef s’investit avec l’Italien Massimo Bottura et son projet du « Refettorio », en cuisinant pour les démunis des favelas de Rio…
Oui, j’adore Massimo, et son projet éducatif contre le gaspillage alimentaire est vraiment génial. Il prouve qu’en cuisine rien ne doit se jeter, qu’on peut nourrir très bien, même avec peu d’ingrédients. Tous les plus grands chefs de la planète répondent volontiers à l’appel de cette initiative itinérante que Bottura, le cuisinier de l’Osteria Francescana, l’un des meilleurs restaurants au monde, s’apprête à exporter, après Milan, Rio et Londres, aussi au Canada, aux États-Unis. Ce jour-là à Rio, nous n’avions que des sardines, du manioc et des bananes. Presque rien mais assez pour donner à manger à des gens qui en ont besoin, partageant ensemble autant la nourriture qu’un sentiment de plaisir, de dialogue, de rencontre. Non, nous n’avons pas changé leur vie. Nous n’avons que partagé le bonheur d’un moment. Et cela n’a pas de prix.

Alain Ducasse et les fastes de Versailles

Château de Versailles

Le roi de la création culinaire prépare l’ouverture du restaurant “Ore de Ducasse” au Château de Versailles qui est le fil conducteur du film…
Versailles est un projet fou : réinterpréter trois siècles plus tard, dans une vision contemporaine, ce que les rois auraient conçu dans la justesse de leur tradition.
Mais attention, la tradition n’a pas toujours raison. Il faut juste en garder l’ADN, la faire évoluer, la bousculer.
À Versailles, nous avons énormément bossé avec les conservateurs du Château, étudié les menus historiques, réinterprété avec un costumier les tenues originelles. Ce n’est pas un pastiche mais une relecture contemporaine de trois siècles de tradition pour aboutir à cette forme grandiose d’accueil et de cuisine, infiniment meilleure, plus précise, radicalement épurée. Où le luxe ne devient jamais anecdotique.

Versailles et les favelas, la Mongolie… toujours le grand écart.

Alain Ducasse

Alain Ducasse

Alain Ducasse

Alain Ducasse

En fait, tout est lié. C’est ce qui est parfois difficile à comprendre et que Gilles réussit à montrer.
C’est un privilège d’accueillir le président français avec le président russe ou américain à Versailles ou au Jules Verne, ou encore le président de la Mongolie au Plaza Athénée…
Cette dernière histoire est incroyable. Le président du pays devait venir en visite officielle à Paris.
C’était le vendredi du Bataclan. Paris en état de choc. L’Élysée a juste eu le temps de réagir et de préciser que la réception est annulée.
Je me porte volontaire pour accueillir le président mongol au Plaza Athénée. Du coup, quelques mois plus tard, il m’invite à découvrir le pays. D’où la séquence, assez surréaliste j’en conviens, au milieu de la steppe et de nulle part lorsqu’on voit apparaître derrière des nuages de poussière une moto qui s’approche de nous. « Voilà notre premier client », je ris. Ce n’est pas une blague, nous y pensons sérieusement à notre futur restaurant en Mongolie…“.

Au cinéma le 11 Octobre 2017

Affiche du Film

DISTRIBUTION PATHÉ DISTRIBUTION
2, rue Lamennais – 75008 Paris
Tél. : 01 71 72 30 00

www.pathefilms.com

Crédit Photos : Cartel

A lire aussi sur Dynamic Seniorshttp://dynamic-seniors.eu/les-tartinables-de-danival-a-savourer/

 

Classés dans :

SUR LE MEME THEME

Coco le dessin animé à ne pas manquer

samedi, décembre 16, 2017

La Féérie des Eaux et COCO de Disney Pixar à voir absolument

La Féérie des Eaux est le spectacle mythique du Grand Rex. Pour les familles, il s’agit du rendez-vous incontournable des fêtes de Noël et du jour de l’an. Cette année, La Féérie des Eaux revient avec un nouveau spectacle aquatique et musical. Puis, place à COCO de Disney Pixar. Au mois de Novembre, j’avais fait une […]

En savoir plus

Hommage à Johnny Hallyday

dimanche, décembre 10, 2017

Johnny Hallyday : l’hommage populaire rendu à Paris

Les fans de Johnny Hallyday étaient près d’un million massé sur les les Champs-Elysées, place de la Concorde et rue Royale pour lui dire un dernier adieu. L’émotion était palpable. Les yeux rougis par les larmes pour certains, le rythme dans le corps pour d’autres en chantant ses chansons et une ferveur commune au niveau de […]

En savoir plus

Les Habits de Lumière à Épernay

mardi, décembre 5, 2017

La ville d’Épernay revêt ses Habits de Lumière pour fêter Noël

Du 8 au 10 décembre, plus de 45 000 personnes sont attendues sur la mythique avenue de Champagne dans la ville d’Épernay. C’est la dix-huitième édition des Habits de Lumière. Au programme : des déambulations et des mises en lumière, mais aussi des bars à champagne dans les cours des prestigieuses maisons de Champagne, des […]

En savoir plus