octobre 21, 2017 10:10

Publié par François Ténèze

Les Montgolfiacdes de Rocamadour

Les Montgolfiades de Rocamadour. Des fleurs, des couleurs. Des fleurs multicolores posées sur le ciel d’azur dans un silence impressionnant. En toile de fond, une falaise millénaire où s’accroche un site chargé d’histoire et de spiritualité. Nous sommes à Rocamadour, dans le Lot, pour les Montgolfiades, les 32e du nom.

Les Montgolfiades de Rocamadour : un ballet haut en couleur

Dans un champ, tout en bas, dans le canyon de l’Alzou, on s’affaire, on allume les réchauds à gaz, on gonfle les toiles jusqu’au moment où les gigantesques ballons montent à l’assaut du ciel.
Un ballet chatoyant dans un calme absolu seulement ponctué du souffle des gaz. Alors s’élèvent de drôles de formes au dessus du canyon.
Des ballons ronds aux teintes éclatantes comme il se doit. Mais pas que !
Un éléphant (pas rose, mais gris), un gigantesque kangourou aux allures de peluche pour enfants, un canard aussi jaune que facétieux forment un monde assez irréel communiant avec la beauté du site et la foule des spectateurs.

30 montgolfières prennent l'air tour à tour

30 montgolfières prennent l’air tour à tour

Durant ces deux jours de fin septembre, depuis l’Hospitalet et le village médiéval lui-même, le fond de l’étroite vallée en sorte de combe et les falaises environnantes offrent autant de formidables points de vue.
Des milliers de personnes sont là, agglutinées pour admirer ce féérique spectacle de forme et de couleurs et brandissant appareils photo et portables.
Certains sont arrivés dès la veille, parce qu’ils venaient visiter ce haut lieu classé second site touristique de France.
D’autres sont venus tout spécialement pour assister à ces moments magiques.

30 montgolfières prennent l'air tour à tour

30 montgolfières prennent l’air tour à tour

Même piou piou était là.

Même piou piou était là.

Pour ces 32èmes Montgolfiades, pas moins de 30 montgolfières et leurs pilotes sont venus de tout l’hexagone.
Paris eux, il y avait aussi ceux de Belgique ou de Grande-Bretagne venus partager leur passion des plus légers que l’air.
Un rassemblement qui est devenu en quelques décennies l’un des plus importants de ce type en France.
Ils sont partis « voir le bas d’en haut », comme le chantait Dutronc, navigant pour quelques heures vers d’autres sites quercynois avant de revenir vers leur base.
En fin de journée, quand la falaise devient splendeur de pierre rougeoyante sous le soleil couchant, c’est un deuxième lâcher de montgolfières.
De nouveau la magie de 30 gigantesques ballons aux teintes éclatantes qui montent et virevoltent dans la vallée pour un dernier tour de piste.
Tel des artistes en représentation face aux milliers de spectateurs*, ils mettront plus d’une heure à s’échapper à pied ou en voiture de cet écrin de beauté minérale qu’est Rocamadour entre ciel et terre.
*les organisateurs parlent de 40.000 sur deux jours

30 montgolfières prennent l'air tour à tour

30 montgolfières prennent l’air tour à tour

Le canyon, la falaise et le ciel se parent de ballons multicolores.

Le canyon, la falaise et le ciel se parent de ballons multicolores.

Les Montgolfiades de Rocamadour : « Un but social »

Georges Bessas

Georges Bessas est membre fondateur de Rocamadour Aerostat qui organise ces Montgolfiades.
Ce Corrézien d’origine, mais Lotois d’adoption, nous parle de son association, car il s’agit, non d’un club, mais bien d’une association régie par la loi de 1901.
Notre but est avant tout social, dit-il. Moi, par exemple, je travaillais dans un centre d’aide par le travail dans le département. Donc nous avons voulu créer des évènements qui faciliteraient l’intégration sociale. Il se trouve que cette idée est en synergie avec le site même de Rocamadour et de son potentiel touristique. Il y a plusieurs décennies, des hôteliers et commerçants se sont souvenus qu’une équipe de la société Walt Disney avait tourné ici un sujet avec des ballons. Un film destiné à Disneyworld. Nous avions envie de revoir des ballons sur notre site spectaculaire, si bien qu’une collaboration étroite s’est nouée avec M. Marnac, directeur de l’Hôtel du Château qui a mis à notre disposition son établissement pour accueillir les premières Montgolfiades en 1983 déjà… Trois années auparavant nous avions travaillé autour du projet avec des handicapés mentaux au centre d’aide par le travail de Rocamadour. Puis on avait participé aux Trophées Midi-Pyrénées avec le Conseil Régional et posé la candidature de Rocamadour comme ville étape, ce qui a entrainé la formation de 3 pilotes et l’achat d’une montgolfière par un hôtelier de la cité. Voilà donc l‘originalité de notre association : synergie entre vocation sociale, région Midi-Pyrénées, promotion du site et du canyon.

Le canyon, la falaise et le ciel se parent de ballons multicolores.

Le canyon, la falaise et le ciel se parent de ballons multicolores.

Et à présent ?

Aujourd’hui nos comptons huit pilotes, une vingtaine de membres dans l’association Rocamadour Aerostat, dont l’esprit tourne toujours autour du bénévolat. Outre les Montgolfiades nous organisons des baptêmes de l’air toute l’année, d’avril à octobre, depuis notre plateforme de décollage aux pieds de la cité. Pour info : 1heure de vol (qui nous demande 2 heures de préparation) coutera chez nous 190 euros, ce qui est peu par rapport aux clubs. Il faut aussi savoir que le prix d’un ballon est très onéreux, de l’ordre de 80.000 euros.

On s'envole enfin! !

On s’envole enfin! !

Faut-il des conditions particulières pour voler ?

Non, pas de conditions physiques particulières, seulement pas de prothèses des membres inférieurs (bien que nous envisageons d’installer des fauteuils dans les nacelles). D’ailleurs, aujourd’hui, 8 personnes handicapées ont pu voler. Je précise aussi que l’on peut piloter à tout âge.
Quant au danger, il faut dire que la montgolfière est un des moyens aériens les plus sûrs. Les ballons sont immatriculés conformément aux règles de l’Aviation civile qui délivrera au pilote sa licence après une visite médicale et une formation liée au maniement d’un ballon, à la radiotéléphonie, à la navigation et bien sûr à l’indispensable météo.

Une montgolfière comment ça marche ?

Pour gonfler les montgolfières on insuffle de l'air froid, puis le l'air chaud.

Pour gonfler les montgolfières on insuffle de l’air froid, puis le l’air chaud.

Tout d’abord, le ballon lui-même. D’une vingtaine de mètres de haut (pour un engin moyen de 2600m3) il est composé de 3 parties :
– une enveloppe de nylon enduite de polyuréthanne très résistante et entourée de sangles retenant l’air chaud.
– un brûleur alimenté par du propane liquide qui est stocké dans des réservoirs placés dans la nacelle.
– une nacelle d’osier et de rotin tressé semblable à celle des premiers temps de l’aérostation.
Le gonflement nécessite deux personnes au minimum, un pilote et un équipier.
L’opération commence par la propulsion d’air froid dans l’enveloppe au moyen d’un ventilateur.
Lorsque l’enveloppe est gonflée aux deux tiers, le pilote utilise le brûleur pour chauffer l’air dans l’enveloppe jusqu’à ce que le ballon soit redressé, prêt à décoller.
Pour monter en vol, on remet les gaz, et pour descendre, on les coupe.
Souvent, les vols se font assez bas, entre 150 et 300m.
Mais un ballon peut aussi bien raser la cime des arbres (surtout dans les phases de décollage et d’atterrissage) que voler à 3000 ou 6000 mètres.

Dans le pré au pied du site de Rocamadour, les premiers préparatifs dès 8h du matin.

Dans le pré au pied du site de Rocamadour, les premiers préparatifs dès 8h du matin.

Attention, on rase les arbres et même les toits des maisons quercynoises!

Attention, on rase les arbres et même les toits des maisons quercynoises!

Alors, peut-on diriger une montgolfière ?

En fait, elle va dans la direction du vent, à la vitesse du vent, elle n’est donc dirigeable qu’en exploitant les différentes directions des vents selon les altitudes. C’est un véhicule suiveur de « récupération » qui va retrouver la montgolfière sur le lieu de son atterrissage.

Le spectacle commence devant le splendide site de Rocamadour

Le spectacle commence devant le splendide site de Rocamadour

Quand peut-on voler ?

Vent léger et ciel clair sont les conditions idéales aussi, orage, pluie et vents forts sont les ennemis des ballons.
L’été, les vols s’effectuent juste après le lever du soleil et juste avant son coucher dans un créneau de 2 à 3 heures car les vents sont en général plus calmes et l’agitation thermique décline à ces moments là.
En revanche, l’hiver, il est possible de voler toute la journée.
Selon les montgolfières, une nacelle peut transporter de 1 à 30 personnes.
Cela dépendra aussi du poids des passagers, de la température extérieure et bien sûr du volume de l’enveloppe (entre 2000 et 4000 m3).

Un vol en solitaire  très impressionnant

Se former à tout âge

Enfin, comme dans tout aéronef, le pilote est soumis à des règles. Il doit respecter la règlementation aérienne, sorte de code de la route dans le ciel.
Alors, si le cœur vous en dit, sachez que, même à un certain âge, vous pouvez suivre une formation auprès d’un instructeur agréé par la DGAC*.
A l’issue de cette formation vous serez soumis à un test théorique et un test pratique. Un minimum de 16h de vol est imposé par la règlementation.
*Direction Générale de l’Aviation Civile.

30 montgolfières prennent l'air tour à tour

30 montgolfières prennent l’air tour à tour

http://www.tourisme-lot.com

Copyright : François TENEZE

A lire aussi sur Dynamic Seniorshttp://dynamic-seniors.eu/exposition-leurope-autrement-trois-approches/

Classés dans :

SUR LE MEME THEME

36 tableaux et plus de 500 sujets ou personnages illuminent les nuits du Festival. Un spectacle époustouflant et unique en Europe

dimanche, décembre 10, 2017

Festival des lanternes : Nuits de Chine sur Gaillac ville lumière

Après Dallas, Singapour et Toronto, le Festival des lanternes s’est arrêté en France. Une première en Europe. Gaillac, dans le Tarn, est devenue une ville lumière où ce joyau de la culture chinoise brille la nuit de mille feux jusqu’au 31 janvier. 

En savoir plus

Noël décorations

jeudi, décembre 7, 2017

Marché de Noël à Charleville-Mézières jusqu’au 7 janvier

Le marché de Noël est devenu une institution en France. Savez-vous qu’il date du XIVè siècle et qu’il a  fait son apparition en Allemagne et en Alsace ? A l’époque, il s’appelait “Marché de Saint Nicolas”. Le document le plus ancien remonte à 1434 lors du règne de Frédéric II de Saxe. Ce document évoque un “Striezelmarkt” ayant eu lieu à […]

En savoir plus

Parc national de Tikal

dimanche, décembre 3, 2017

Les Mayas et leur histoire : une découverte passionnante

Les Mayas ont fait leur apparition en 2600 avant Jésus-Christ. Leur apogée se situe au IIIème siècle après Jésus-Christ. Les Mayas vivaient dans plusieurs villes. Chacune d’elle avait sa propre hiérarchie et ses règles. Il semblerait que le nombre de Mayas fut de vingt millions d’individus. D’après les informations fournies par Elda (notre guide), 70 000 […]

En savoir plus