Histoire de la petite culotte du moyen âge à nos jours

Mode, Tendances

Histoire de la petite culotte du moyen âge à nos jours

10460

Au moyen âge, pas de petite culotte pour les femmes. Elles ne portent rien sous leur robe et se baignent nues. La pudeur n’existe pas. Quand le port d’une chemise blanche sous leurs vêtements fait son apparition, c’est pour les protéger de la transpiration et diverses sécrétions. En effet, la chemise blanche présente l’avantage de pouvoir se nettoyer dans de l’eau bouillante et retrouver sa blancheur. Seules les filles de moins de 14 ans mettent une sorte de panty bouffant en guise de culotte. À l’entrée de l’adolescence, il faut l’enlever. Découverte de ce vêtement qui se démocratise au fil du temps et devient un élément de séduction à part entière.

La première femme à porter une culotte, fut Catherine de Medicis. Comme elle aimait monter à cheval, elle portait des caleçons sous ses robes pour être plus à l’aise. En revanche, toutes les femmes de la cour, les bourgeoises et les femmes de petites conditions vivaient les fesses libres de toutes contraintes. C’est un incident à l’opéra qui va faire changer cette mode.

Olly lingerie culotte

Une histoire amusante

La ravissante Mariette, chanteuse et danseuse d’opéra, portait ses costumes sans dessous, comme toutes ses collègues. Un jour, sa robe reste coincée au décor fixé sur la scène. Pendant quelques secondes, qui ont dû lui paraître un siècle, elle se retrouve avec des centaines d’yeux braqués sur son sexe et ses fesses. A compter de cet instant, la réglementation impose à toutes les danseuses de porter des caleçons, ou des tutus-jupons en mousseline. Puis ce sont les prostituées qui adoptent les caleçons sous leurs longues robes.

La culotte fait son apparition au XIXème siècle

Olly lingerie culotte

Les hygiénistes de l’époque estiment indécent et non hygiénique qu’une femme se promène le sexe à l’air. Les caleçons sont raccourcis un peu au-dessous du genou pour ne pas être vus sous la robe. Puis, toutes les femmes adoptent ce sous-vêtement que l’on commence à appeler culotte. Au fil des années, cette culotte est embellie avec de la dentelle. Ce qui est drôle à l’époque, c’est que cette culotte est portée fermée par les hommes et ouverte par les femmes. De cette manière, elles peuvent uriner et « baiser » en toute tranquilité.

Olly lingerie culotte

Quand la crinoline devient à la mode, le port de culotte est obligatoire. Au moindre mouvement en avant ou en arrière, on voit les parties intimes de ces dames. A compter du port de la crinoline, les culottes cessent d’être roses ou blanches (sauf pour les putains) et deviennent de plus en plus foncées.

Au XXème siècle, la culotte courte devient à la mode

Olly lingerie culotte

Au début du XXème siècle, les culottes sont noires, larges avec des fronces à la taille retenues par une ceinture boutonnée. Elles sont fendues, descendent jusqu’aux genoux et sont souvent bordées d’un petit volant. L’arrivée des robes de plus en plus moulantes rend le port de ces culottes désagréable. Pour que les femmes puissent mettre une culotte sous leurs robes moulantes, on la coupe au-dessus du genou. La culotte courte est née. Elle n’a plus de fente et est pratique à enlever. Au fil du temps, la culotte se raccourcis de plus en plus.

A savoir

En 1918, Pierre Valton qui a une entreprise de sous-vêtements pour homme, femme et enfant, décide de couper la culotte telle qu’on la connaît maintenant. Il s’agit de la marque Petit Bateau. La culotte est basique, blanche et en coton et peut bouillir sans problème. Ce lavage permet d’éviter les mycoses. La culotte est raccourcit du bas et du haut. En 1960, le lycra fait son apparition et révolutionne la lingerie. En 1963, Aubade remet la couleur à la mode ainsi que les imprimés originaux sur les culottes. En 1980, le string fait son apparition, et les femmes se retrouvent les fesses à l’air.

Organic & Lovely Lingerie

Olly lingerie culotte

Cette jeune marque de lingerie écoresponsable défend une nouvelle vision de la mode. Elle est respectueuse de l’environnement, des travailleurs et des consommateurs, tout en restant résolument attachée au style.

Les petites culottes aux grandes ambitions

Olly lingerie culotte

La marque utilise du coton biologique et leurs teintures sont certifiées Oeko-tex 100, label qui garantit l’absence de produits nocifs. L’impact environnemental lié au transport  est diminué car leurs dentelles et tulles sont tous fabriqués en France ou en Europe. Les culottes sont confectionnées en Hongrie. La première collection se compose de quatre modèles vendus 29 euros pièce.

Tout a commencé à Berlin…

team Olly

Trois étudiantes à ESCP Europe se rencontrent en première année et ne se quittent plus. Ensemble, elles partent en échange à Berlin. C’est entre une promenade au Tiergarten et une bière en terrasse qu’a germé Olly… L’atmosphère de cette ville verte les a rapidement enthousiasmées et elles se sont mises en quête de lingerie éthique. Mais quelle déception ! Impossible de trouver une petite culotte qui leur plaise autant pour son design que pour ses engagements. Il ne restait donc plus qu’une chose à faire : créer leur propre marque de lingerie belle et responsable. C’est ainsi qu’est née Olly. Et l’aventure continue aujourd’hui à Paris !

www.olly-lingerie.com

Crédit Photos : Olly Lingerie

A lire aussi sur Dynamic Seniorshttp://dynamic-seniors.eu/la-mode-retro-cartonne/

Les commentaires ne sont pas disponibles!