août 19, 2018 3:58

Publié par Gaelle Alban

6

Pour ceux qui sont passionnés par l’histoire de France, une exposition se tient au musée du château des ducs de Wurtemberg de Montbéliard. Cette exposition photographique témoigne des bouleversements esthétiques survenus en France entre 1925 et 1935. Dix années qui révèlent la fragilité et l’inventivité de tout ce qui s’est passé pendant cette période.

Une exposition sur 500 mètres

Maurice-Louis Branger-Musique sur la plage

Maurice-Louis Branger-Musique sur la plage

Plus de 150 tirages originaux sont exposés. A voir, 100 revues d’époque issus de prêts exceptionnels des Collections Roger-Viollet et de celles du musée Nicéphore Niépce. La richesse des illustrations, des évolutions visuelles de la presse et des photographes valorise l’image d’une époque marquante.

Découpage de cette exposition

René Prouho-Croisière noire, vers 1925

René Prouho-Croisière noire, vers 1925

1925-1935 est la décennie où l’ivresse de la fête se mêle à l’austérité de la retraite. Mais aussi à celle de l’angoisse de l’avenir au bonheur du moment. Si la photographie reste encore en noir et blanc, l’instantané y installe le goût du mouvement. La réalité des couleurs ardentes, des paillettes, de strass, la sobriété et la rigueur des formes explosent. Cette décennie est comme ponctuée de jalons intellectuels, artistiques, industriels et politiques qui déterminent l’ensemble du XXe siècle.

Les étapes de ce changement

Boris Lipnitzki-Serge Lifar dans Bacchus et Ariane

Albert Harlingue-Jeunes femmes en costumes de cheval. Boris Lipnitzki-Joséphine Baker, artiste de music-hall et Georges-Henri Rivière, ethnographe français. Boris Lipnitzki-Reportage « Côte d’Azur ». Boris Lipnitzki-Serge Lifar dans Bacchus et Ariane.

– l’exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes en 1925.
– l’Exposition coloniale de 1931, du Congrès des écrivains de 1935.
– le lancement du paquebot transatlantique Le Normandie la même année.
– la prise du pouvoir au printemps 1936 du Front populaire.
Cette décennie a vu changer le visage de la France. Le « style français » cher à Jean Cocteau est bouleversé du point de vue esthétique et intellectuel.

La transition entre deux époques

Gaston Paris-Défilé de mode-Piscine Molitor

Gaston Paris-Défilé de mode-Piscine Molitor. Jean Moral-Rallye Monte Carlo.

Les révolutions stylistiques de la décennie matérialisent la transition entre deux époques. La presse, la littérature, la mode, la musique, le théâtre ou la danse, tout change. La photographie est le témoin de ces bouleversements. Le coutumier laisse la place au fantaisiste, au facétieux voire à l’aventureux. Jacques Laffite, Jean Prouvost, Paul Valéry, Joseph Kessel,Jules Chéret, Cassandre, on vu leur manière de vivre évoluer. Joséphine Baker fait concurrence à Mistinguett. Igor Stravinsky et Arthur Honegger passionnent et déchaînent les salles. Serge Lifar brillent sur la scène de l’Opéra. Maurice Chevalier occupe le coeur des midinettes et s’envole pour Hollywood.

L’exposition universelle de 1937

Exposition affiches

Elle constitue l’aboutissement de cette parenthèse « dorée ». C’est la fin d’une décennie oublieuse, légère, gracieuse, moderne et chic. Son style élégant et sobre perdurera jusqu’aux années 1950.

Le musée du château des ducs de Wurtemberg

Art vivant

Jean Moral-Bal Tabarin. L’Art vivant n°135

Situé au coeur de la ville de Montbéliard,  il se dresse sur un éperon rocheux dominant le confluent de la Lizaine et de l’Allan. Ses deux grosses tours rondes (1424 et 1590) et son corps principal reconstruit en 1751 le rendent majestueux. De 1397 à 1793, il fut la résidence des ducs de Wurtemberg. Ces derniers marquèrent le Pays de Montbéliard d’une indépendance d’esprit et d’une liberté qui se confronta à la réforme luthérienne.  En 1960, le château devient un musée regroupant de riches collections : archéologie, histoire naturelle et beaux-arts. Depuis 1970, le musée développe également une collection d’art contemporain. La collection des Musées de Montbéliard compte à ce jour près de 600 000 pièces.

Exposition réalisée avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

1925-1935, une décennie bouleversante.

Exposition affiches

La photographie au service de la modernité
Jusqu’au 16 septembre 2018
De 10h à 12h et de 14h à 18h
Fermé le mardi et les jours fériés sauf le 15 août
Entrée : 6 euros / Tarif groupes et étudiants : 4 euros
Entrée gratuite pour les moins de 18 ans, les personnes handicapées, ainsi que le 1er dimanche de chaque mois.

Musée du château des ducs de Wurtemberg, Montbéliard
25200 Montbéliard
Tél. : 03 81 99 22 61
musees@montbeliard.com

www.montbeliard.fr

 Office de tourisme du Pays de Montbéliard
1, rue Henri Mouhot – 25200 Montbéliard
Tél. : 03 81 94 45 60
accueil@paysdemontbeliard-tourisme.com

www.paysdemontbeliard-tourisme.com

Crédit Photos : Musée du château des ducs de Wurtemberg

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniorshttps://dynamic-seniors.eu/liat-cohen-la-guitare-orpheline/

Classés dans :

SUR LE MEME THEME

6

mercredi, septembre 19, 2018

L’exposition la période Bleu et Rose de Picasso au Musée d’Orsay

Picasso Bleu et rose : une magnifique exposition qui présente près de 300 oeuvres de l’artiste. J’ai eu plaisir d’y aller en compagnie de Caroline Paux, notre talentueuse photographe. Vous pourrez admirer 80 peintures de Picasso, 11 sculptures, 5 carnets, 24 estampes et plus d’une centaine de dessins. Cette sublime exposition des oeuvres du génie […]

En savoir plus

6

samedi, septembre 15, 2018

Picasso immortalisé par Willy Rizzo dans son studio parisien

Picasso dans l’oeil de Willy Rizzo : une exposition à ne pas manquer au mois d’octobre. Quand Willy Rizzo photographie Picasso, il plonge dans son intimité. Le photographe ne capture pas seulement Picasso l’artiste mais aussi l’homme dans sa manière d’être. Picasso est déjà devenu une légende mais Willy Rizzo va le sublimer.

En savoir plus

6

mardi, septembre 11, 2018

Portrait de la marquise de Grollier par Elisabeth Louise Vigée Le Brun

La marquise de Grollier était amie avec Elisabeth Vigée Le Brun. Dans le cadre de l’Art au Féminin, une exposition leur est consacrée à la Galerie Canesso Paris). Les femmes peintres du XVIIIe siècle font régulièrement la une des rétrospectives. En 2015 et 2016, au Grand-Palais (Paris) une fut dédiée à Elisabeth Vigée Le Brun. […]

En savoir plus