juin 23, 2018 10:15

Publié par Frédérique Danielle LEBEL

Jardin Saline Royale

Jusqu’au 21 octobre, la Saline royale d’Arc-et-Senans, chef d’œuvre de Claude-Nicolas Ledoux accueille son réputé festival des jardins. Cette année il s’intitule « Luc Schuiten côté jardin ».

Si Claude-Nicolas Ledoux, architecte visionnaire du siècle des Lumières, imagina la Saline comme cité idéale où à côté de l’usine, les habitations de la communauté du travail pouvaient cultiver des jardins à l’artère des bâtiments, Luc Schuiten, lui, imagine des cités végétales. Idéales elles aussi. Des visionnaires, ces deux hommes, qui à trois siècles d’intervalle ont pour ambition de nous faire vivre dans des logements harmonieux, espérant que la beauté de la nature peut rayonner en nous si nous nous en imprégnons. 

Dix jardins dans cette admirable saline

Jardins Saline Royale

Saline Royale d’Arc-et-Senans

Les jardins éphémères contrebalancent l’architecture épurée et minérale de la Saline, créée sur ordre de Louis XV.

Jardin Vertigo et La Cité Lotus

Jardin Vertigo et La Cité Lotus

Vertigo propose une immersion dans un univers mêlant la régularité architecturale des tours des villes à la folie organique de la nature.  Le jardin des émergents (du nom des plus grands arbres de la forêt) invite à parcourir la canopée, souvent inconnue, toujours fragile. La chambre verte offre de s’allonger pour contempler une échappée vers le ciel. Habitat naturel propose des habitats alternatifs en matériaux naturels. La cité lotus s’inspire de ce végétal, symbole ancestral de sagesse et de spiritualité. Sans cesse en mouvement, la cité des vagues évoque dunes et vagues grâce aux petits et grands arbres.

Le jardin de Vasques et Métamorphose

Le jardin de Vasques et Métamorphose

Embarquement immédiat propose des solutions de déplacement durables, inspirées de la nature. Invitant à la déambulation à travers différents biotopes, le jardin des vasques adopte le rôle d’un espace vivrier, de production végétale et alimentaire. L’histoire se poursuit avec Métamorphose, où la prêle se développe de façon spectaculaire. Le parcours s’achève avec «la société des Habitarbres » où l’équilibre est le maître mot. Où ses habitants humains y ont autant de considération que le règne végétal, mycélien et animal. Dans cette cité nébuleuse aux apparences de forêt les déplacements sont libres et aisés. 

Jardin Saline Royale

Pour prolonger la découverte de la Saline

Dans ce lieu unique, paisible et pluriel, La Table des Jardins propose à toute heure de la journée, toute la semaine, des en-cas et mets de choix. Ici sont dévoilés l’authenticité et le savoir-faire des producteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté, accordés aux légumes du potager de la Saline royale et aux sels du monde entier, ultime clin d’œil de la cité.

L’Hôtel de la Saline( 3 étoiles) offre 31 chambres, revisitées par le designer Jean-michel Wilmotte et décorées par l’architecte Damien Cabiron.

Jardin Saline Royale

Et ouverte aux mêmes horaires que la Saline, la librairie-boutique propose plus de 5000 références livres et objets en lien avec l’architecture, l’histoire du sel, le XVIIIè sicle, les jardins, les expos et événements culturels.

www.jura-tourism.com

copyright : Clarisse Mathieu – Saline Royale

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniorshttps://dynamic-seniors.eu/nausicaa-boulogne-sur-mer/

Classés dans :

SUR LE MEME THEME

Lodz en Pologne

lundi, septembre 24, 2018

Lodz se prépare pour 2022, joue Hollywood et transforme ses usines en lieux de vie

Après avoir nous avoir fait découvrir Poznan, c’est à Lodz que nous a emmené Elzbieta Janik. Le beau temps étant au rendez-vous, c’est sous le soleil que nous avons débarqué. Pour ce premier contact avec la ville, direction Le Centre des sciences et de la technologie. Puis, nous avons visité la nouvelle gare et bien […]

En savoir plus

Caves de Castelane

lundi, septembre 24, 2018

Les célestes caves d’Epernay

Epernay est surement la seule ville de France qui permet de découvrir des caves du haut d’un ballon captif. Pas vraiment des caves, en réalité. Mais s’élever à 150 mètres d’altitude permet d’admirer les coteaux et les célèbres maisons de Champagne qui, dans leurs fameuses caves, protègent leurs  meilleures cuvées.

En savoir plus

La Parisienne

lundi, septembre 10, 2018

25 000 femmes au départ de La Parisienne sous les couleurs de New York City

« Un seul critère pour devenir une Parisienne : être une femme ! De tout âge et de tout horizon… » La condition pour participer à la prestigieuse course La Parisienne a bien été respectée ce dimanche 9 septembre 2018. 25 000 femmes se sont élancées par vagues du pied de la prestigieuse Tour Eiffel, pour une épreuve de sept […]

En savoir plus