Dynamic-seniors vous propose une devinette

Evasion, Idées Week-End

Dynamic-seniors vous propose une devinette

889

Qui possède 628 bateaux et 2208 marins* ? Vous donnez votre langue au chat ? Un indice supplémentaire : quelle région française offre 638 kilomètres de côtes ? Bon, vous ne trouvez pas. Et bien la réponse à cette devinette est la Normandie, deuxième région de pêche maritime française.

*Sources : Ifremer, FranceAgriMer, Normandie Fraîcheur Mer

Dynamique et ancestrale : la pêche en Normandie

Pêche en Normandie

638 km de côtes, un plateau continental très profond, une mer en forme d’entonnoir (la Manche), des eaux en perpétuel renouvellement grâce au phénomène des marées, la pêche a toujours occupé une place importante dans l’économie locale normande. 

Pêche en Normandie

Certes, elle a considérablement évolué au cours du siècle dernier et la « grande pêche » et ses campagnes de plusieurs mois ne sont plus qu’un souvenir, mais une flottille de plus de 600 unités maintient bien vivante la pêche côtière et la « petite pêche », organisées autour des six criées. les « fameuses six » : Granville, Cherbourg, Port-en-Bessin Grandcamp-Maisy, Fécamp et Dieppe), ainsi qu’une pêche au large – ou pêche hauturière – encore très présente à Cherbourg et à Port-en-Bessin.

Les 2208 marins normands de la devinette

Pêche en Normandie

Ils débarquent 61 000 tonnes de poissons et de coquillages, soit 20% de la pêche française chaque année et génèrent un chiffre d’affaire de plus 142 millions d’euros. Essentiellement familiale, la pêche est ici surtout pratiquée par de petites embarcations, des bateaux côtiers de 8 à 18 mètres pour des marées courtes, gage de fraîcheur.

Cette flotte se complète d’une quinzaine d‘unités de 18 à 24 mètres, plus adaptés aux conditions météorologiques parfois violentes de la pleine mer. Tous pratiquent une pêche artisanale. 

Les principaux poissons  pêchés en Normandie sont, en volume et par ordre décroissant : le maquereau, la roussette, la dorade grise, le merlan, le tacaud, le hareng, la sole, le grondin, la plie et les raies. Les céphalopodes (seiche et calamar) font aussi partis des espèces importantes de la région. Plus encore, les coquillages et crustacés (coquilles Saint-Jacques, praires, bulots, homards…) sont « la spécialité régionale. » La Normandie règne en maitre sur la pêche française de coquillages : 92% des moules, 73% des bulots, 60% des coquilles Saint- Jacques, 57% des praires… Les deux- tiers des coquillages de pêche sont normands.

Une recette facile : Tacaud sur fondue de poireaux et sa crème au cidre

Une création de Gérard LEGOUPIL, Hubert LEROY, Lycée Maritime et Aquacole à Cherbourg (50)

Pour 4 personnes il vous faut : 
• 560 g de filet de tacaud (peut-être remplacé par du merlan ou de l’églefin
• 120 g de poireaux
• 20 cl de crème liquide
• chapelure, sel, poivre
• 4 cl de cidre brut
• beurre doux
Réduisez le cidre de moitié dans une casserole à feu vif.
Préparez la fondue de poireaux dans une casserole avec du beurre, du sel et du poivre.
Garnissez les cassolettes de la fondue de poireaux
Déposez les filets de tacaud désarêtés sur la fondue de poireaux.
Ajoutez la crème à la réduction du cidre, assaisonnez, versez dans les cassolettes.
Saupoudrez de chapelure.
Mettez au four préchauffé, et  laissez cuire 15 min à 180° 

http://www.normandiefraicheurmer.fr/

Crédit Photos :  Normandie Fraîcheur Mer 

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniorshttps://dynamic-seniors.eu/la-seine-fleuve-pas-tranquille/

Les commentaires ne sont pas disponibles!