Rhinite allergique : causes et traitements

Beauté et Bien-être, Santé

Rhinite allergique : causes et traitements

1652

La rhinite allergique se caractérise par des éternuements à répétition. Le nez coule et vous chatouille. Des larmoiements et une irritation des yeux viennent agrémenter l’ensemble. Pas vraiment agréable comme situation. Lorsqu’elle est causée par le pollen, il s’agit d’une « rhinite saisonnière » plus communément appelée « rhume des foins ».

Quelles sont les causes de la rhinite allergique ?

Forêt et montagne

La rhinite allergique est due à une sensibilisation anormale et une réaction excessive du système immunitaire à certains allergènes. Il peut s’agir du pollen des plantes, de moisissures, de substances sur les poils ou la peau d’animaux ou d’autres particules. Au contact des yeux ou des voies respiratoires de la personne allergique, l’allergène provoque une réaction du système immunitaire. Résultat, de l’histamine et d’autres substances inflammatoires sont alors libérées sans raison. Cette réaction entraîne la dilatation des vaisseaux et l’augmentation des sécrétions liées à l’apparition des symptômes de la rhinite allergique.

Rhinite allergique : les chiffres à connaître

Contrairement aux idées reçues, il existe trois saisons polliniques* :
– De janvier à mai :
– La saison des arbres (par exemple cyprès, bouleau et platane).
– De mai à juillet : la saison des graminées (par exemple dactyle, chiendent et céréales).
– De juillet à octobre : la saison des herbacées (par exemple ambroisie, armoise, plantain eturticacées).
Au total, en France, près de dix mois de l’année peuvent être à risque !

Les pollens en question

Quatre pollens figurent en tête du « palmarès »** :
– Les pollens de cyprès, de bouleau, d’ambroisie et de graminées sont les quatre plus allergisants (risque 5 sur une échelle de 0 à 5).
– 30 % des Français souffrent de rhinite allergique***
L’OMS prévoit qu’en 2050, dans le monde, une personne sur deux sera allergique****.

La solution pour traiter la rhinite allergique

Rhinallergy

Rhinallergy® pour réagir dès les premiers symptômes.
Rhinallergy® est un médicament homéopathique conçu pour soulager les symptômes :
– des rhinites allergiques transitoires (rhume des foins).
– des conjonctivites allergiques transitoires dès les premiers signes.
Sa formule agit sur chacun de ces symptômes.

Formule de Rhinallergy®
Elle contient des substances actives homéopathiques traditionnellement utilisées dans les symptômes des rhinites allergiques :
– Allium cepa 5CH.
– Ambrosia artemisiaefolia 5CH.
– Euphrasia officinalis 5CH.
– Histaminum muriaticum 9CH.
– Sabadilla 5CH.
– Solidago virga aurea 5CH.

Paris et ses arbres

Conditionnement et posologie
– Cette solution conçue, pour l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans, se présente sous forme de comprimés à sucer.
– La posologie recommandée est de un comprimé toutes les une à deux heures. Ne pas dépasser six comprimés par jour (durée maximale du traitement : 1 semaine).
– Cesser le traitement dès la disparition des troubles.
– Il peut se prendre chez l’enfant de plus de 6 ans et ne provoque pas de somnolence.

Médicament homéopathique vendu en pharmacie.
Il peut être proposé par le pharmacien en accès direct à l’officine.
Prix public moyen constaté à date : 5,20 € (source IMS CAM janvier 2017).

* http://allergo.lyon.inserm.fr/ALLERGOLOGIE_GENERALE/2-2_Calendrier_pollinique.pdf
** www.pollens.fr/le-reseau/les-pollens.php
*** Klossek et al. « Prevalence, severity and impact of allergic rhinitis in the French community Survey Instant 2006 ».
Allergy 2008; 63 (Suppl. 88): 158-611. Abstract no 1153. EAACI June 2008
****International classification of diseases (ICD) – http:/www.who.int/classifications/icd/en/

http://www.boiron.fr

Copyright : Gaelle Alban (Arbres – paysage et rue de Paris).
Crédit Photos : Laboratoires Boiron

A lire aussi sur Dynamic Seniorshttp://dynamic-seniors.eu/articulations-douloureuses-gel-thermal/

Les commentaires ne sont pas disponibles!