C’est parti pour le Tour Auto Optic 2000 !

A la une, Evénements

C’est parti pour le Tour Auto Optic 2000 !

151

Événement lundi 23 mars au Grand Palais de Paris pour la journée de présentation et de vérifications administratives et techniques de la 27e édition du Tour Auto Optic 2000. 

Quel plus bel écrin que ce lieu majestueux du cœur de la capitale, situé à proximité des plus grands édifices historiques, pour accueillir les 245 joyaux automobiles qui allaient prendre le départ ? Cette journée a accueilli plus de 10 000 visiteurs venus admirer ce musée merveilleux éphémère ! Les bolides « historiques » dévoilaient tous leur plus belle carrosserie, parfaitement lustrée et des mécaniques finement préparées pour affronter les 2 100 kilomètres du parcours.

Les 245 voitures participants ont trouvé place sous la nef du Grand Palais. Plus de 10 000 visiteurs sont venus les découvrir lundi 23 mars ©Caroline Paux

Les 245 voitures participants ont trouvé place sous la nef du Grand Palais. Plus de 10 000 visiteurs sont venus les découvrir lundi 23 mars ©Caroline Paux

Les voitures vont parcourir 2 050 kilomètres

Légende : Des véhicules “historiques” éclatants, de toutes les couleurs ©Caroline Paux

Des véhicules “historiques” éclatants, de toutes les couleurs ©Caroline Paux

L’itinéraire est différent à chaque édition. Cette année, il emmènera les concurrents à Nice en cinq étapes. Après la journée de présentation au Grand Palais, les concurrents ont quitté Paris dès les premières heures pour partir à̀ la découverte des routes et paysages de la Bourgogne-Franche-Comté, avec une arrivée à Besançon. Le lendemain, ils ont pris la direction de la Haute-Savoie pour atteindre le village savoyard de Megève. Puis le parcours se dirigera vers la région provençale, avec une étape à Avignon jeudi et Aix-en-Provence vendredi. Samedi les concurrents achèveront leur périple sur la Rivièra et la ville de Nice, ville d’arrivée historique du Tour de France automobile origine. Ils franchiront la ligne d’arrivée Place Massena entre 15 heures et 20 heures. Cet itinéraire représente 2 100 kilomètres avec 10 épreuves spéciales, 4 épreuves en circuit. Plus de 100 000 spectateurs sont attendus tout le long du parcours…

Les voitures italiennes disparues à l’honneur

 Le Tour Auto Optic2000 a invité cette année les voitures de marques italiennes disparues… pas complétement puisqu’elles participent à l’épreuve ! Avanti ! ©Caroline Paux

Le Tour Auto Optic2000 a invité cette année les voitures de marques italiennes disparues… pas complétement puisqu’elles participent à l’épreuve ! Avanti ! ©Caroline Paux

À l’honneur, des automobiles qui ont écrit la légende du Tour : BMW, Ferrari, Alpine, Ford GT40, Jaguar Type E et MKII, Lancia Stratos, Ligier JS2, Porsche, Shelby Cobra et autres modèles d’exception de la production automobile de 1951 à 1980. Mais également, des modèles rarissimes de marques italiennes disparues. Elles sont célébrées spécialement cette année. À chaque édition Peter Auto met en avant un constructeur ou un type de voitures qui a participé à l’histoire du Tour de France Automobile. Elles ont été nombreuses à avoir été alignées au départ de l’épreuve : Autobianchi, De Tomaso, Osca pour les plus connues, sans oublier Cisitalia, Lombardi, Moretti, Siata…

Tour Auto Optic 2000. : Organisateurs et partenaires

Organisateurs, partenaires, coureurs, tous unis pour la réussite de cette épreuve 2018. Vincent Salimon, Président du directoire de BMW Group France, Patrick Peter, organisateur de l’événement, les deux champions de rallye Ari Vatanen et François Chatriot, Didier Papaz et Yves Guénin, respectivement P.-D.G. et Secrétaire général d’Optic 2ooo ©Caroline Paux

Organisateurs, partenaires, coureurs, tous unis pour la réussite de cette épreuve 2018. Vincent Salimon, Président du directoire de BMW Group France, Patrick Peter, organisateur de l’événement, les deux champions de rallye Ari Vatanen et François Chatriot, Didier Papaz et Yves Guénin, respectivement P.-D.G. et Secrétaire général d’Optic 2ooo ©Caroline Paux

Cette journée a permis de nombreux moments de partage entre les concurrents, le public, les médias et les partenaires de l’épreuve. Au cours d’une conférence de presse, sur l’Espace BMW, Vincent Salimon, Président du directoire de BMW Group France, présenta la nouvelle BMW M5 Berline et la BMW 2002 Turbo, engagée par la marque au Tour Auto. À ses côtés, Ari Vatanen et François Chatriot, respectivement champion du monde et champion de France des rallyes, qui sont les ouvreurs du Tour. Puis Patrick Peter, organisateur de l’évènement, évoqua les grandes lignes de l’épreuve 2018 et son succès tous les ans renouvelé. Didier Papaz et Yves Guénin, respectivement P.-D.G. et Secrétaire général d’Optic 2ooo, ont rappelé le partenariat qui unit le réseau leader de l’optique en France au Tour Auto depuis 2009. Ils ont profité de l’occasion pour présenter en avant-première mondiale, leurs lunettes connectées, prévenant l’endormissement au volant. Puis, Pierre-Louis Le Faou (Président de Vicomte A.), habilleur officiel du Tour, a dévoilé la Veste “Trophy” remise à chaque vainqueur de catégorie de l’édition 2017. Enfin, Dunlop célébrait sur sa boutique les 130 ans de la marque et présentait sa gamme de pneus Sport Classic.

Les pilotes et copilotes à suivre sur le Tour Auto Optic 2000

Le chef étoilé Michel Chabran, de Pont-de-l’Isère, dans la Drôme et Eva Colas, Miss Corse et Dauphine de Miss France, ont au départ ! ©Caroline Paux

Le chef étoilé Michel Chabran, de Pont-de-l’Isère, dans la Drôme et Eva Colas, Miss Corse et Dauphine de Miss France, ont au départ ! ©Caroline Paux

Ex-pilotes professionnels, patrons d’écurie de course, musiciens, comédiens, présentateurs TV ou encore chefs étoilés, ils sont près de 490 pilotes et copilotes a avoir pris le départ.

Parmi eux Michel Périn, célèbre copilote qui remporta avec François Chatriot le Tour de France automobile en 1986. Alain Serpaggi, fidèle pilote de la marque Alpine, ancien champion de France des rallyes et d’Europe des voitures de sport, il est au volant d’une Alpine A110 1800 Gr.V. À l’instar de l’Américain Robert Kauffman, pilote d’endurance et copropriétaire d’écurie aux États-Unis ou encore de Didier Calmels, copropriétaire de l’écurie Signatech Alpine, championne du monde d’endurance dans la catégorie LM P2 en 2016. 

L’équipage britannique James Cottingham/Andrew Smith (Ford GT40 MK1), vainqueur de l’йdition 2017 remet son titre en jeu face à̀ ses principaux adversaires : Jean-Pierre Lajournade/Christophe Bouchet (Jaguar Type E) et Ludovic Caron (Shelby Cobra 289) copiloté par le très expérimenté Denis Giraudet, de nombreuses fois victorieux en championnat de France, d’Europe et du monde.

Outre les coureurs expérimentés plusieurs présentateurs TV ont pris la route : Margot Laffite (Canal +) qui fait équipe avec Olivier Pernaut à bord d’une Alfa Romeo Giulia Sprint GT de 1966, Dominique Chapatte (M6 Turbo) (BMW 2002 Turbo), Grégory Galiffi (C8 Direct Auto) (Porsche 911 Carrera 3.0L) et François Allain (RMC Découverte) (Citroën 2 CV Type A). Mais aussi la première Dauphine de Miss France, Eva Colas, également Miss Corse. Elle est engagée à bord d’une Fiat 600D de 1967 aux côtés de Thomas de Chessй, propriétaire et pilote de la « Fanalona », la plus petite automobile éligible engagée en catégorie Régularité. 

Enfin notons la présence de fidèles participants au Tour Auto, les chefs étoilés Michel Chabran (BMW 1602), Jean-Paul Lacombe (BMW 2002 TI) et Michel Rostang (Lancia Fulvia 1.6 L HF) sont de nouveau au départ.

Des personnalités en visite au Grand Palais

François Fillon et Luc Chatel sont venus échanger sur leur passion commune avec Patrick Peter, organisateur du Tour Auto. ©Caroline Paux

François Fillon et Luc Chatel sont venus échanger sur leur passion commune avec Patrick Peter, organisateur du Tour Auto. ©Caroline Paux

Cette première journée de présentation s’est clôturée par une soirée durant laquelle, concurrents, partenaires et personnalités se retrouvaient pour échanger sur leur passion commune de l’automobile. Cette année, François Fillon, Luc Chatel et Éric Woerth étaient au rendez-vous au Grand Palais, ainsi que Laurent Delahousse, Thiago Motta, Anthony Delon…

Tour Auto Optic 2000 : l’histoire

Les véhicules étaient rangés pas types et par marques, ce qui donna lieu à de belles perspectives…©Caroline Paux

Les véhicules étaient rangés pas types et par marques, ce qui donna lieu à de belles perspectives…©Caroline Paux

Le Tour auto Optic 2000, c’était autrefois le Tour de France Automobile, né en… 1899, quatre ans après son homologue cycliste ! C’est donc la course automobile la plus ancienne du monde. L’idée, à l’époque, était de démontrer que l’automobile, nouveau moyen de transport, était capable d’abolir les distances entre les régions de France. La voiture, née en 1885, était encore très rare et les propriétaires n’osaient pas se lancer sur de longues distances. Au fil des éditions, l’épreuve devient une démonstration commerciale et en 1951, on parle plus d’épreuve sportive. Les longues étapes sont ponctuées d’épreuves spéciales et de courses sur circuit. L’épreuve est dorénavant réputée dans le monde entier. Les plus grandes marques y participent, Ferrari, Alfa, Jaguar, Lancia, Renault, Matra… Après 1986, la course s’arrête faute de moyens, mais en 1992, Patrick Peter et son équipe décident d’organiser cette fabuleuse épreuve et de la relancer, sur le même principe, mais avec uniquement la participation des voitures de course historiques. Une belle réussite qui en est donc aujourd’hui à sa 27e édition, avec vingt nations au départ.

Tour Auto Optic 2000 : le règlement

La journée de présentation était aussi une journée consacrée aux derniers réglages, aux collages des étiquettes de sponsors… Bertrand Esclasse/Jean-Nicolas Cloué et leur magnifique Lancia Flaminia Super sport Zagato de 1966 est parée pour le Tour ; Dernier réglage sous le capot de l’Austin Healey 100/4 de 1956 pour l’équipage Sébastien Berchon/Julien Chadenet. ©Caroline Paux

La journée de présentation était aussi une journée consacrée aux derniers réglages, aux collages des étiquettes de sponsors… Bertrand Esclasse/Jean-Nicolas Cloué et leur magnifique Lancia Flaminia Super sport Zagato de 1966 est parée pour le Tour ; Dernier réglage sous le capot de l’Austin Healey 100/4 de 1956 pour l’équipage Sébastien Berchon/Julien Chadenet. ©Caroline Paux

Le Tour auto Optic 2000 est ouvert aux modèles de voiture ayant participé au Tour de France Automobile entre 1951 et 1973. Aucun véhicule ayant été construit après 1973 n’est admis. Il y a plusieurs catégories car il n’y a pas que la vitesse qui compte !

Le classement régularité est réservé aux voitures numérotées de 1 à 149. Les concurrents doivent respecter une moyenne et s’y tenir. Ils peuvent être sanctionnés pour être en retard mais aussi pour l’avoir dépassée ! La moyenne doit être respectée et des chronométrages s’en assurent régulièrement. Ils peuvent être volants et secrets !

Le classement compétition ou VHC concerne les voitures numérotées de 150 à 299. Là les voitures disputent le Tour sous la forme d’une course de vitesse. Le classement se fait par addition des temps des quatre épreuves sur le circuit et des spéciales de type rallye, dont le parcours est gardé secret. Il y a plusieurs catégories selon les années de construction des voitures.

Le classement à l’indice de performance. Ici les temps réalisés sont affectés d’un coefficient qui fait entrer en compte la cylindrée, sa catégorie initiale et l’âge de la voiture.

Avantages et handicap. Depuis 2009, une discrimination positive est appliquée aux barquettes biplaces datées d’avant 1970, beaucoup moins confortables. L’équipage dispose d’un avantage en secondes à déduire sur les pénalités reçues au terme de la semaine.

Tour Auto Optic 2000 : les chiffres

• 1951 à 1973 : Période d’éligibilité des voitures dont le modèle a participé au Tour de France Automobile
• 2 100 le kilométrage moyen du parcours
245 voitures en course + 100 véhicules d’assistance et 80 d’organisation
+ de 800 personnes suivent le rallye, dont 140 de l’organisation
+ de 100 000 spectateurs le long du parcours
+ de 650 chambres et 1 700 repas par jour
80 officiels et 60 personnes de l’organisation
20 nationalités des cinq continents en 2018 : France 73 %, Grande Bretagne 7 %, Allemagne 4 %, Argentine 4 %, Suisse 4 %, États-Unis 2 %, reste de l’Europe 3 %, reste du Monde 3 %.

Des animations au Village du Tour

Une Citroën 2CH est en lice… Celle de François Allain et Robert Puyal… Inutile de préciser qu’elle sera vite repérée bien qu’elle fasse partie des moyennes les plus basses.©Caroline Paux

Une Citroën 2CH est en lice… Celle de François Allain et Robert Puyal… Inutile de préciser qu’elle sera vite repérée bien qu’elle fasse partie des moyennes les plus basses.©Caroline Paux

À chaque étape un Village du Tour offre des animations présentées par les partenaires du Tour Auto Optic 2000.

• Un minitour Optic 2000 permet aux enfants de 7 à 12 ans de découvrir l’apprentissage de la conduite, à bord d’une mini Ferrari sur un circuit mis en place pour l’occasion.
• Course de bolides miniatures téléguidés sur circuit. Motul, a concocté́ une animation qui permet aux petits et grands d’assouvir leur soif de compétition.
Les épreuves chronométrées sur circuit sont accessibles au public gratuitement (sauf Paul Ricard : 10 €) qui peut ainsi assister à quatre heures de spectacle avec cinq plateaux (Compétition et Régularité) en piste.
• Bonne oreille, bon œil ! Les enseignes Optic 2ooo et Audio 2000 mobilisent le grand public et les coureurs automobiles à l’importance de préserver leur vue et leur audition pour
une conduite en toute sécurité. Les opticiens et les audioprothésistes proposent des testes vue et audition sur le Village. 

L’itinéraire du Tour Automobile Optic 2000. ©TAO2018.

L’itinéraire du Tour Automobile Optic 2000. ©TAO2018.

www.optic2000.com

Copyright : Caroline Paux

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniorshttp://dynamic-seniors.eu/savoie-nature-au-val-darly/

Les commentaires ne sont pas disponibles!