Quel bonheur de porter des objets d’une maison tricentenaire !

A la une, Evénements

Quel bonheur de porter des objets d’une maison tricentenaire !

40

« Armé pour séduire » est la devise de la maison tricentenaire Fauré Le Page. Une maison qui grâce à de somptueux objets, bouleverse inlassablement les règles de la conquête amoureuse. Car « en amour, comme à la guerre, les mêmes qualités mènent à la victoire».

L’histoire en bref de la tricentenaire maison

Sac avec un coeur

Fondée par l’arquebusier Louis Pigny en 1717, cette maison porta successivement le nom de Pigny, puis Lepage, puis Moutier Le Page avant d’arborer son actuel nom :  Fauré Le Page. Au début du XVIIè, pressée par son destin, la famille d’arquebusiers aux mains d’or ( Pigny)  quitta les plaines paisibles de Normandie. Elle s’établit au cœur d’un Paris effervescent. Bientôt, la Maison attire les meilleurs artisans. Dans le feu de l’atelier, graveurs, sculpteurs, modeleurs, fondeurs, ciseleurs, doreurs, gainiers, maroquiniers, orfèvres, joailliers, rivalisent de talent. Un talent qui leur fait réaliser des armes d’exception et forger la légende familiale.  Avertis de la virtuosité de l’atelier, rois, empereurs et princes multiplient les commandes. Les fusils de chasse de Louis XVI, le sabre en vermeil de Bonaparte, les pistolets de l’Aiglon sont quelques uns des chefs d’œuvre qui ont servi la gloire des puissants. Aujourd’hui, ils font la fierté des plus grands musées et collectionneurs.

Augustin De Buffévent

Augustin De Buffévent

Libre dans ses créations et ses opinions

Sac Augustin De Buffévent

Dans la fièvre des révolutions de 1789 et 1830, la Maison s’engage avec cran pour renverser l’ordre établi et arme les défenseurs de la liberté. Perfectionnant son art, la dynastie d’artisans brille par ses innovations et ses brevets détonants. Leur ingéniosité est récompensée par de nombreuses médailles et trophées. L’hommage des plus grandes plumes : Balzac, Pouchkine, Chateaubriand, Dumas… fait définitivement entrer Fauré Le Page dans la légende. 

Porte bouteille

Poursuivant son épopée, en 2012, la Maison tricentenaire prend ses quartiers au 21, rue Cambon. Ce qui la distingue : sa créativité, le luxe de ses réalisations, et sa clientèle haut de gamme. Aujourd’hui, l’ancien vice-président de Christian Dior Couture aux Etats-Unis, Augustin De Buffévent, est le directeur de création cette luxueuse maison. Humour très fin, curiosité insatiable, goût extrême de ce qui est beau,  le caractérise.  Avec une gentillesse décontractée, il reçoit dans son bureau aux airs de cabinet de curiosités. 

Utiles ou futiles, mais toujours extrêmement chic

Escargot

Escargot dans le bureau d’Augustin De Buffévent

Fabriqués entre France, Espagne et Italie, tous les objets évoquent de près ou de loin les origines de la maison. Ainsi, les créations portent toutes des écailles ciselées. Celles qui ornaient autrefois les armes. N’oublions pas que l’origine de la maison vient d’un arquebusier… Or, pour distinguer ses créations, la  maison Pigny à cette époque s’empara du motif de l’armure des redoutables dragons et envoûtantes sirènes. Le motif « Ecailles » devint son emblème. Il confère puissance et séduction à ceux qui s’en parent. Porte-monnaie, sacs, carnets, pochettes, étiquettes pour les bagages, flasques et même carnets de bal attribuent à ceux et celles qui les portent une indescriptible fierté. Celles de posséder quelque chose de rare et d’extrêmement raffiné.

www.faurelepage.com

Copyright : Frédérique Lebel

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors :

Les commentaires ne sont pas disponibles!