Un grand bravo aux vignerons qui  protègent les lézards ocellés

Evasion, Idées Week-End

Un grand bravo aux vignerons qui  protègent les lézards ocellés

416

En pleine garrigue, les vignerons de la Cave Cascatel sont les seuls vignerons à entamer cette action biodiversité. Une première ! 100 % du vignoble est engagé dans la démarche agriculture raisonnée REVE (Respectueuse de l’Être humain, du Vignoble et de l’Environnement).

Des vignerons au service des lézards ocellés 

Lézard ocellé

Dans un environnement très préservé, à vingt kilomètres de la Méditerranée, des vignerons artisans cultivent un vignoble parcellaire morcelé, gagné sur la garrigue. Dans ce contexte de production limitée, ils ont choisi de se donner les moyens d’être à la pointe de la qualité. « Cascastel, c’est au bout du monde, dans des paysages magnifiques, la vigne est notre chance. Et nos vins offrent un rapport qualité prix plaisir incomparable, parmi les meilleurs du Languedoc »… Une conviction exprimée avec force par Marc Guinebault, directeur commercial, qui explique : « C’est un travail personnalisé sur chacun de nos terroirs qui permet à notre coopérative de proposer les meilleurs vins possibles. Ainsi, des cuvées dont nous sommes fiers, des vins élégants mettent en avant l’expression de nos meilleures parcelles. Les acteurs de ce remarquable territoire, vignerons et collaborateurs, se sont tous donnés comme mot d’ordre la qualité et la limitation de notre impact sur l’environnement ».

Vignes de Cascatel

Sensibilisés de longue date à la protection de l’environnement

Vignes de Cascatel

Les maîtres-vignerons de Cascatel ont donc démarré un programme d’étude pour inventorier puis protéger le lézard ocellé. Ce plus gros lézard d’Europe figure sur la liste rouge des espèces menacées en France. Or, le biotope des vignes de Cascatel convient particulièrement bien à cette espèce. Avec l’aide de l’association herpétologique de Provence-Alpes Méditerranée, les vignerons ont pu observer et caractériser la présence de ce sympathique petit animal dans leurs vignes. Leur but : mieux connaître les éventuels impacts de leurs pratiques sur cette population. Un suivi par photo-identification a été initié. Il permettra au fil du temps de suivre la population, individu par individu (les ocelles présents sur les lézards sont l’équivalent de nos empreintes digitales). Les vignerons pourront ainsi décider des mesures de gestion des habitats les plus indiquées pour conserver l’espèce dans le vignoble. Neuf sites d’études sont ainsi mis en place sur le territoire de la coopérative.

Les vignerons de Cascatel produisent les AOC Corbières, Fitou, Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes et une IGP « Vallée du Paradis ».   

www.vin-cascastel.com

Crédit Photos : Vins Cascatel

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/remonter-le-temps-a-autun/

Les commentaires ne sont pas disponibles!