Escapade hivernale à Brno et en Moravie du sud : histoire, art, architecture, gastronomie…

Evasion, Voyages

Escapade hivernale à Brno et en Moravie du sud : histoire, art, architecture, gastronomie…

321

Avez-vous déjà entendu parler de Brno ? Située au sud de Prague, en Moravie du sud, la deuxième ville de République tchèque joue les discrètes. Et pourtant, elle réserve bien des surprises. Nous l’avons découverte juste avant Noël, avec ses longues nuits, sa neige et ses illuminations. Elles laisseront longtemps leur empreinte dans notre mémoire. 

Brno fut la ville natale de Milan Kundera, de l’architecte Adolf Loos, du compositeur Leos Janacek. Elle est la ville d’adoption de Gregor Johann Mendel, père fondateur de la génétique. Dans ses environs, Napoléon y gagna la bataille d’Austerlitz, événement que l’on commémore ici, chaque année, par une spectaculaire reconstitution historique.  Pour notre part, De Brno et ses environs, nous vous ferons découvrir l’architecture joliment éclectique, les traditions de Noël et un peu de sa gastronomie. Avec un brin d’humour pour commencer, conformément à la bonne humeur de la ville et de nos amis tchèques. Pourquoi Bonaparte ne s’est-il pas acheté une de ces magnifiques villas qui font le charme de Brno ? Parce qu’il avait déjà un « bon appart !» (Bonaparte)

Brno - La place de la Liberté à Brno

La place de la Liberté à Brno ©Valérie Collet

Histoire et patrimoine à Brno

On commencera la visite en hauteur avec l’imposant château médiéval de Spilberk d’un côté, la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, de l’autre. Pour la continuer tout en douceur en bas des deux collines, dans l’animation des rues et des places du vieux centre. Les architectures les plus anciennes -la vieille mairie du XIIIe siècle- voisinent avec des bâtiments modernistes ou franchement contemporains tel le palais Omega (2005) et sa lumineuse façade. Tout au long de la promenade, une série de sculptures font sourire les passants. Ainsi cet immense cheval de la place de Moravie, symbolisant la bravoure et dont chacun s’empresse de vérifier les attributs cachés… Ou encore cet huissier confisquant un énorme téléviseur devant le Tribunal administratif.  Un peu partout, de pimpants tramways font rayonner la fête au creux de l’hiver. Tout comme ces petits chalets gourmands restés ouverts malgré la fermeture exceptionnelle, cette année, des marchés de Noël.

Brno - place de la Liberté

Brno, place de la Liberté ©Valérie Collet

Brno - immeubles historiques

Brno, immeubles historiques ©Valérie Collet

Brno - place de Moravie et statue du Courage par Jaroslav Rona

Place de Moravie et statue du Courage par Jaroslav Rona à Brno ©Valérie Collet

Brno - Marchand de pains d’épice, Brno

Marchand de pains d’épice, Brno ©Valérie Collet

Fêter Noël à Brno

A peine finies les fêtes, qu’on a déjà envie de les revivre… Pour les Tchèques, Noël est autant célébré que la Saint-Nicolas, une coutume qui terrorise parfois les enfants ! Le 6 décembre, des adultes déguisés en anges ou en diables passent de maison en maison. Si les petits ont été sages, ils auront droit à des cadeaux. Sinon, ce sera du charbon ou des pommes de terre ! Légume qui est aussi présent sur la table de Noël, délicieusement fondant. Le 24 au soir, les Tchèques dégusteront volontiers une bonne soupe de poisson et une friture de carpe. En dessert, ils se régaleront de petites pâtisseries à base de pâte d’amande, de chocolat ou de marmelade. 

Saint-Nicolas, les anges

Saint-Nicolas, les anges ©Caroline Paux

Saint-Nicolas, les diables

Saint-Nicolas, les diables ©Caroline Paux

Brno - Crêche de Noël sur une place de Brno

Crêche de Noël sur une place de Brno ©Valérie Collet

Brno - Tramway de Noël dans la nuit ©Valérie Collet

Tramway de Noël dans la nuit ©Valérie Collet

Visite de la ville souterraine 

Une autre visite, plus sombre et plus secrète s’impose : celle des souterrains médiévaux qui mènent des labyrinthes à la cave des frappeurs de monnaie et du réservoir d’eau à l’abri antiatomique. On y découvre aussi l’ossuaire Saint Jacques, le deuxième en Europe par son importance. Créé au XVIIe siècle, il comporte une crypte de trois chambres et plus de 50 000 restes humains issus de la guerre de Trente ans, du siège des Suédois et des victimes de différentes épidémies. Saisissant spectacle que cette accumulation de crânes et d’ossements faiblement éclairés et subtilement mis en musique. 

L’ossuaire Saint-Jacques

L’ossuaire Saint-Jacques ©Valérie Collet

L’ossuaire Saint-Jacques

L’ossuaire Saint-Jacques ©Valérie Collet

Brno, une ville d’avant-garde

Une des grandes surprises de Brno, ce sont ses constructions fonctionnalistes. Dans les années 20-30, la ville était surnommée la Manchester morave à cause de l’essor de son industrie textile et de ses nombreuses exportations vers l’Angleterre. Après les architectures néo-Renaissance et le style Sécession viennoise qui marquent la fin du XIXe siècle, la riche bourgeoisie adopta le modernisme. La villa Löw-Beer en témoigne joliment. Certains architectes tels Bohuslav Fuchs ou Miloslav Kopriva imposèrent aussi le fonctionnalisme, style épuré influencé par Le Corbusier, qui mettait en valeur la fonction du bâtiment au mépris de tout ornement. 

Le grand règne du fonctionnalisme

Ainsi l’hôtel Avion et sa façade de 8 mètres de large (contre 34 mètres de profondeur), l’immeuble le plus étroit d’Europe Centrale. Comme pour la banque KB, place de la Liberté, il utilise l’opaxite : ces panneaux en verre blanc caractéristiques du style. On peut ainsi admirer la banque Raffeisen, les vitrines du magasin Bata (un ancien palais commercial) et le palais Alpha avec ses courbes dynamiques. La gare routière construite à l’ère communiste reste, elle, inachevée. 

Brno - la villa moderniste Löw Beer

Brno, la villa moderniste Löw Beer ©Valérie Collet

Brno - l’hôtel Avion et entrée de la banque Raffeisen

Brno, l’hôtel Avion et entrée de la banque Raffeisen ©Valérie Collet

 Brno, intérieur du palais Alpha

Intérieur du Palais Alpha de Brno©Valérie Collet

Brno, la gare routière de Bohuslav Fuchs

Brno, la gare routière de Bohuslav Fuchs ©Valérie Collet

La villa Tugendhat

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, cette villa fut commandée par Greta and Fritz Tugendhat, un riche couple d’industriels auprès de l’architecte allemand Mies van der Rohe. C’est le bijou fonctionnaliste par excellence, un rêve absolu de maison où l’architecture est en parfaite osmose avec la nature. On en visite tour à tour les chambres, les salles de bain, la cuisine. Et à l’étage inférieur, les vastes et lumineuses pièces de vie communiquant avec le parc par de grandes baies vitrées. Contrastant avec les murs sobres et blancs, on note quelques matériaux exotiques et couteux : travertin au sol, palissandre, zebrano et bois de macassar pour certaines cloisons. Sans oublier le mur du salon en aragonite, une pierre marocaine semblable à l’onyx, qui s’embrase quand le soleil passe à travers. Côté confort, c’est la modernité absolue : chauffage central, table de réunion rétractable, fenêtres électrisées… Du grand luxe pour l’époque.

 La villa Tugendhat

La villa Tugendhat ©Valérie Collet

Villa Tugendhat, le salon

Villa Tugendhat, le salon ©Valérie Collet

Villa Tugendhat, la salle de réunion

Villa Tugendhat, la salle de réunion ©Valérie Collet

Le jardin d’hiver et le parc vus depuis le bureau de la villa Tugendhat

Le jardin d’hiver et le parc vus depuis le bureau de la villa Tugendhat ©Valérie Collet

Gastronomie et spécialités moraves

Brno et ses environs réservent d’intéressantes expériences pour les aventuriers des papilles. Ainsi la distillerie Tosh à Tesetice. Créée par des moines à la fin du XVIe siècle, elle est la plus ancienne de Tchéquie et produit aujourd’hui des eaux de vie, des liqueurs, du gin (à partir de betterave) et du whisky à partir d’un malt local. L’établissement se visite et l’on peut déguster sur place. L’occasion d’admirer aussi les magnifiques étiquettes des bouteilles qui témoignent de la vitalité du graphisme dans ce pays.

La distillerie Tosh à Tesetice

La distillerie Tosh à Tesetice ©Valérie Collet

Vieilles bouteilles et archives, distillerie Tosh, Tesetice

Vieilles bouteilles et archives, distillerie Tosh, Tesetice ©Valérie Collet

 22 Bouteilles de la distillerie Tosh à Tesetice et brasseur tirant la bière (Tvarg) ©Valérie Collet


Bouteilles de la distillerie Tosh à Tesetice et brasseur tirant la bière (Tvarg) ©Valérie Collet

Bières et grande table

Autre visite possible : celle de la brasserie artisanale Tvarg qui trouvent son origine au XVIIIe siècle mais fut fermées à l’ère communiste. Elle a été rouverte il y a un an et comme les quelque 470 brasseries artisanales de République tchèque, produit des bières très variées telles celles de Noël ou au potiron. Son jeune patron vous expliquera dans le détail l’art de tirer la bière. Tout en la dégustant, il vous fera aussi goûter au tvaruzky, un très vieux fromage, très fort en goût, dont raffolent les Tchèques mais qui décontenance un peu les Français…  Pour finir en beauté, un repas au splendide et délicieux restaurant Entrée s’impose. Une expérience esthétique et gustative concoctée par Prémek Forejt. Formé auprès des plus grands, ce chef star dépoussière la tradition avec ses cheveux longs et ses tatouages, tout en régalant ses hôtes (voir en bas de l’article).

Bar et cuisines du restaurant Entrée à Olomouc

Bar et cuisines du restaurant Entrée à Olomouc ©Valérie Collet

Préparation des plats au restaurant Entrée, Olomouc

Préparation des plats au restaurant Entrée, Olomouc ©Valérie Collet

Plus loin, en Moravie du sud…

Au nord est de Brno, à quelque 70 km, la ville d’Olomouc, petite perle tchèque, rayonne superbement par son patrimoine et sa culture. Siège d’une ancienne université, de l’archevêché, de la philharmonie et d’un grand nombre de musées, la ville natale de Gustav Mahler propose aussi de nombreux festivals et événements intéressants. Dans son centre ville historique vous pourrez admirer sa cathédrale Saint-Venceslas, la Colonne de la Sainte Trinité, six fontaines baroques, la charmante fontaine d’Arion… Sans oublier l’horloge astronomique du beffroi de l’hôtel de ville, créée au Moyen Age et reconstruite dans le style du réalisme soviétique. Une rareté.

Eglise Saint-Michel à Olomouc

Eglise Saint-Michel à Olomouc ©Valérie Collet

Horloge astronomique et rue d’Olomouc

Horloge astronomique et rue d’Olomouc ©Valérie Collet

L’Epopée slave d’Alfons Mucha

Pour finir votre voyage en beauté, on ne peut que conseiller un arrêt au château de Moravsky Krumlov pour découvrir ce vaste cycle décoratif, chef-d’œuvre majeur d’Alfons Mucha. Cet artiste né dans la région, que l’on a pu redécouvrir récemment au musée du Luxembourg, à Paris, est plus connu pour ses affiches Art Nouveau que pour ses peintures. Il consacra dix huit ans de sa vie à cette vingtaine de toiles monumentales qui seront prochainement exposées à Prague de façon définitive. Une épopée imposante qui exalte l’âme et l’histoire slave de l’Antiquité au XXe siècle. Entre faits d’arme et vie quotidienne, neige et harmonies pastel…

L’Epopée slave d’Alfons Mucha ©Valérie Collet

L’Epopée slave d’Alfons Mucha ©Valérie Collet

L’Epopée slave d’Alfons Mucha, détails

L’Epopée slave d’Alfons Mucha, détails ©Valérie Collet

Renseignements pratiques

Se rendre à Brno

De Paris. Rejoindre Prague par un vol Transavia puis le train ou 2h de route. Possibilité de prendre un vol pour Vienne (à 130 km de Brno). www.transavia.com 

Où dormir

Hôtel le Passage****. A quelques pas du centre historique, rénové récemment, très confortable et jolie déco contemporaine.
https://www.hotelpassage.eu/  

Où se restaurer à Brno

Restaurant Palazzo, à l’hôtel Barcelo*****
Très bonne cuisine tchèque aux accents méditerranéens dans un beau bâtiment Sécession du centre historique.
https://www.palazzorestaurant.cz/ 

Brasserie Stopkova Pivnice et Srdcovka Jalta
Cuisine traditionnelle dans un cadre chaleureux. Bonnes soupes, filet mignon (très tendre), anguille fumée, ratatouille, pommes de terre fondante…
https://www.kolkovna.cz/cs/stopkova-plzenska-pivnice-16
https://srdcovkajalta.cz/ 

Brno, restaurant Srdcovka Jalta et hôtel Le Passage ©Valérie Collet

Brno, restaurant Srdcovka Jalta et hôtel Le Passage ©Valérie Collet

Se régaler à Olomouc

Restaurant Entrée.
Une cuisine gastronomique raffinée et originale dans un lieu magnifique. Le menu 2 vous réserve toute un série de petits plats tous plus délicieux les uns que les autres
https://www.entree-restaurant.cz/ 

Restaurant Entrée et petit plat de dégustation, Olomouc ©Valérie Collet

Restaurant Entrée et petit plat de dégustation, Olomouc ©Valérie Collet

Diable de la Saint-Nicolas ©Caroline Paux

Diable de la Saint-Nicolas ©Caroline Paux

Olomouc ©Valérie Collet

Olomouc ©Valérie Collet

Pour tous les renseignements

L’Office de tourisme tchèque à Paris
18 rue Bonaparte
75006 Paris
https://www.czechtourism.com/fr/press/home/ 

Offices de tourisme de Moravie du sud et Brno
https://www.south-moravia.com/
https://www.brno.cz/en/homepage/ 

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/chateau-medieval-darundel-royaume-uni/

Les commentaires ne sont pas disponibles!