Francesca Piqueras : Exposition « De pierre et de sable » à la Galerie Cyril Guernieri

A la une, Expositions

Francesca Piqueras : Exposition « De pierre et de sable » à la Galerie Cyril Guernieri

407

Francesca Piqueras, artiste photographe d’origine italo-péruvienne, expose ses oeuvres à la galerie Cyril Guernieri. Le thème est “De pierre et de sable”. Elle y présentera également ses premières sculptures, prolongement de son travail photographique consacré aux éléments et à leurs métamorphoses.

Francesca Piqueras expose à Paris depuis 2007. Elle a commencé avec des séries en noir et blanc centrées sur l’univers urbain. En 2009 elle s’adonne à la couleur et affirme une vision métaphysique de l’archéologie industrielle contemporaine. Elle développe huit séries sur les architectures marines à l’abandon. Ces dernières confrontent la fragilité des oeuvres humaines à la force des éléments. Ce qui permet de découvrir des épaves de cargos rongées par la rouille, des fortifications militaires livrées à l’océan et des plateformes pétrolières en déshérence. 

Francesca Piqueras - De Pierre et de Sable - Dune

Francesca Piqueras

En 2016, elle est l’invitée de la Quinzaine Photographique de Pékin. Une rétrospective lui est consacrée au Palazzo Ducale de Massa (Italie) en 2017. Francesca Piqueras entreprend la même année un nouveau projet centré sur les éléments fondamentaux : eau, roche, feu.  Représentée depuis 2020 aux Etats-Unis par la galerie Holden Luntz (Palm Beach),  elle est nominée en 2021 au prix Pictet pour sa série “Feu”. De septembre 2021 à décembre 2022, elle a représenté la France lors de la première Photomenta de l’Eretz Israel Museum de Tel Aviv. Plus de vingt tirages en grand format de l’artiste ont été exposés 

Planète minérale 

Avec “De pierre et de sable”, Francesca Piqueras poursuit son projet sur les éléments fondamentaux entamé en 2018. D’une beauté saisissante, les photographies de cette série nous transportent dans un univers minéral, primordial et puissant. Pour cette première exposition à la galerie Cyril Guernieri, Francesca Piqueras reste fidèle au questionnement qui sous-tend toute son oeuvre : la relation que nous entretenons avec notre environnement.  Cette nouvelle série a été conçue au Pérou et fait écho à la précédente, “Mar”, réalisée dans ce même pays. Après le feu et l’eau, l’artiste explore l’univers minéral avec l’exigence esthétique qui la caracté-rise, aux frontières de l’abstraction. 

Francesca Piqueras - De Pierre et de Sable - Andes

Andes

Francesca Piqueras - De Pierre et de Sable - Andes

Andes

Des Zébrures qui interpellent

Les flamboyantes zébrures multicolores de la montagne de Vinicunca semblent sorties des tableaux de la série Strip de Gerhard Richter. « Ces stries colorées témoignent des cicatrices laissées par une main invisible », explique Francesca Piqueras. Ces cinquante dernières années, le Pérou a perdu plus de cinquante pour cent de ses glaciers*. . L’artiste lève le voile sur ces paysages uniques où alternent le rouge de l’oxyde de fer, le jaune du sulfite, le violet-brun de la goethite et de la limonite, les infinies nuances de vert du chlorite. A Huacachina**, Francesca Piqueras a saisi les métamorphoses du désert au gré de la course du soleil. Le jeu mouvant des ombres et de la lumière en bouleverse la géométrie. Elle dessine la sinuosité des dunes et la paradoxale sensualité de ces espaces vierges. Elle évoquent la douceur de corps mis à nu, les paysages martiens ou le Dune de Frank Herbert. 

*avec le réchauffement climatique
**au sud du Pérou sur la côte Pacifique

Une approche plasticienne 

Les photographies et les diptyques que l’artiste associe nous livrent une scénographie dans laquelle les éléments fondamentaux ne cessent de se recombiner, en un jeu incessant de création et de recréation : « Créer une nouvelle image à partir de deux paysages me permet d’aller encore un peu plus loin dans l’abstraction, explique Francesca Piqueras a propos de ses diptyques. C’est aussi un moyen, par le jeu des lignes et des formes qui se poursuivent et se complètent, d’exprimer l’idée d’une continuité dans la métamorphose ». Si Francesca Piqueras témoigne de l’Anthropocène, son propos est avant tout esthétique. Ses oeuvres sont habitées d’un sens de la dramaturgie qui transcende le règne de l’éphémère et de la violence inhérente à l’incessant processus de transformation. Et ce qui domine, c’est la puissance visuelle et émotionnelle que suscitent le jeu des métamorphoses sous l’action de forces mystérieuses. 

Les premières sculpture de Francesca Piqueras

« Je suis également spectatrice de mon propre travail photographique sur les éléments fondamentaux. Ce regard que je lui porte me renvoie à la matière dont je suis moi-même faite, celle de mon corps. C’est ainsi que j’en suis arrivée à créer des sculptures en utilisant les matières que je photographie. Les parties du corps sont symbolisées par une association de formes organiques et géométriques faites de marbre, fer rouillé, acier, ciment, bois brulé, etc. En photographie, je travaille de plus en plus en diptyque ou triptyque. Cela me permet d’associer différents paysages, différentes matières, par les mouvements apparents qui les tra-verse. Je les associe maintenant aussi dans mes sculptures. » Francesca Piqueras 

Galerie Cyril Guernieri

Infos pratiques

Galerie Cyril Guernieri
Du 5 octobre au 4 novembre
29 Rue Mazarine
75006 Paris
Du mardi au samedi 11h 13h / 14h 19h.
39 rue du Dauphin
14600 Honfleur
Du mardi au samedi 11h 13h 14h 19h
https://galerieguernieri.com

Crédits Photos Francesca Piqueras

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/leurope-en-train-50-itineraires-de-reve/

Les commentaires ne sont pas disponibles!