La cuisine en partage, ce sont 40 recettes issues de 27 pays et les histoires qui vont avec…

A la une, Livres

La cuisine en partage, ce sont 40 recettes issues de 27 pays et les histoires qui vont avec…

396

Vous aller découvrir un livre qui est un voyage au sein duquel vous allez de magnifiques histoires sont racontées et illustrées. Depuis quarante ans, des femmes et des hommes s’investissent sans relâche pour aider les plus blessés de la planète en s’impliquant dans l’ONG Handicap International. La Cuisine en partage les met en valeur et vous livre leurs recettes qu’il vous appartiendra de tester et apprécier.

Les femmes meurtries de ces communautés sont souvent le dernier équilibre de vie*. Elles vont nous dévoiler leurs secrets du goût de la vie en nous faisant partager leurs meilleures recettes de cuisine. Sonia, cuisinière engagée depuis des années, a réalisé un travail remarquable en collectant et en traduisant des recettes pour les rendre accessibles à chacun d’entre nous. Chaque composition pourrait être considérée comme une définition du « bon ». Bien que certaines d’entre elles n’aient que peu de connaissances, avec presque rien elles réussissent à cuisiner des plats super bons. Cette cuisine gustative a pour but de prolonger la vie. Elles veulent rester en bonne santé, ressentir le plaisir des sens, visuels,  les goûts olfactifs, tactiles et gustatifs. Bien évidement, toutes ces créations culinaires sont destinées ceux qu’elles aiment et qui souffrent également. La cuisine en partage va vous faire découvrir des recettes plus savoureuses les unes que les autres.

*sans oublier Javier, le seul homme de cette aventure culinaire.
La cuisine en partage : 40 recettes de 27 pays

Sonia Ezgulian©E.Auger

La cuisine en partage

Ces recettes partagées sont le recueil des cuisines les plus pures, les plus fortes et pétries d’amour. Comme une mosaïque de vies défiant les drames de ce monde, elles nous touchent en plein coeur.

Les mots de Pierre Soulages

« Plus les moyens sont limités, plus l’expression est forte« . Cette citation correspond parfaitement à la réalisation de ces recettes.

Des goûts culinaires tellement variés et appétissants

Au fil des pages, vous découvrirez combien les goûts du monde du Népal à la Colombie en passant par l’Afrique sont presque infinis. Chez nous, ils se réduisent trop souvent à ce qui est vendu dans les supermarchés et supérettes. Ce laminage sensoriel et culturel est un véritable appauvrissement civilisationnel du monde. Tout au long de cet ouvrage, vous retrouverez la générosité, l’élégance, le raffinement et la grâce. La beauté du monde se révèle face à  l’extrême malheur qu’il s’agisse de maladie, la blessure ou de peur. Quand vous arriverez à la dernière page de ce livre, vous devriez avoir envie d’aller dans votre cuisine pour tester ces recettes. Et surtout, vous aurez envie de les partager avec celles et ceux que vous aimez. Et, je suis certaine que vous leur ferez découvrir  la belle histoire de La Cuisine en partage.

Olivier Roellinger : Le chef cuisinier pass  ma tre dans la magie d’une cuisine qui r v le les saveurs des relations humaines.

Olivier Roellinger : Le chef cuisinier pass  ma tre dans la magie d’une cuisine qui r v le les saveurs des relations humaines.

Olivier Roellinger

« Merci à toutes ces femmes et à Javier, pour leur cadeau, merci toutes celles et à tous ceux qui ont permis d’envelopper ce cadeau. Merci de nous avoir redonné espoir dans l’humain. » dit ce talentueux Cuisinier de Cancale.

Xavier du Crest de Villeneuve

Pour Xavier, directeur France d’Handicap International, lors des rencontres, tout dépend du premier instant.  » J’avais rendez-vous chez Sonia Ezgulian pour lui faire part d’un projet visant à célébrer les quarante années d’actions de Handicap International. Quand Sonia m’ouvre la porte, je suis charmé par le magnifique sourire qui illumine son visage. Son regard enjoué et sa voie douce mais ferme accompagnent ses mots de bienvenue. La suite de notre entrevue ne fut qu’une succession d’émotions et d’échanges simples et authentiques. Elle et son mari Emmanuel étaient de belles personnes. Lui a eu un oeil exercé et discret sur ce livre de recettes. Il a aidé  nos équipes venues sur le terrain pour que ce projet puisse voir le jour.

La Cuisine en partage : des rencontres et des partages

Jhoanna Huertas et Sonia Ezgulian

La Cuisine en partage : des rencontres et des partages

« Ce livre s’est construit au fil des rencontres et du partage avec des cuisiniers et des cuisinières. La plupart étaient bénéficiaires de Handicap International. Les membres de l’association nous ont apporté une aide précieuse. Sonia a d’abord observé ce que représentaient la cuisine et le repas dans les familles que nous accompagnons. Elle a découvert qu’ils étaient des leviers d’inclusion porteurs d’une émouvante humilité pleine d’humanité. Préparer les repas en famille avec les enfants et les adultes étaient vital. Comme les partager quelle que soit sa condition, sa position dans la famille ou dans la communauté. Au fur et à mesure que le livre se construisait, Sonia partageait avec nous ce qu’elle apprenait aux côtés de ces cuisiniers et cuisinières du monde entier. Elle a découvert des nouvelles techniques et de nouveaux ingrédients. » explique Xavier du Crest de Villeneuve.

A savoir

« Ce livre de recettes est un cadeau à tous les cuisiniers et cuisinières du quotidien. Il est un cadeau d’humanité et une leçon d’inclusion, que Sonia et Emmanuel ont su sublimer pour le plus grand plaisir de toutes et de tous. Grégory Cuilleron a très naturellement apporté sa contribution, avec la même dose de générosité qui fait les grands cuisiniers. » conclut Xavier du Crest de Villeneuve.

La Cuisine en partage - Grégory Cuilleron

Grégory Cuilleron

La Cuisine en partage - Grégory Cuilleron

Gregory Cuilleron

Grégory Cuilleron

Ce Lyonnais pure souche s’est illustré en 2009 en devenant le vainqueur du concours télévisé « Un dîner presque parfait « . L’année suivante, cet autodidacte marque de sa présence la première édition de « Top Chef « , un autre concours où il affronte onze professionnels de la cuisine. Il ne monte pas sur le podium mais remporte les suffrages du public par sa jovialité et ses talents culinaires. Grégory Cuilleron anime régulièrement des émissions de télévision et est l’auteur de nombreux ouvrages de recettes. Il a ouvert Les Cinq Mains, un restaurant dans le Vieux-Lyon avec son frère et un ami . Atteint d’une agénsie de naissance du membre supérieur gauche, Grégory Cuilleron s’implique également auprès des personnes handicapées depuis de nombreuses années.

La cuisine en partage - Madame Jouila

A la suite d’un accident en 2014, Khouila Brahim Saïd a pu bénéficier d’un don de béquilles et d’un fauteuil roulant grâce à Handicap International.

Au Togo, une mère et son fils dans un champ

Au Togo, une mère et son fils dans un champ

Depuis l’ ge de deux ans, Jenifa Nhabanda vit avec un handicap aux jambes.

Depuis l’âge de deux ans, Jenifa Nhabanda vit avec un handicap aux jambes.

Un titre mérité

En mars 2010, il est nommé ambassadeur de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph). Aux côtés de Handicap International depuis 2017, Grégory Cuilleron parraine Fab Life en duo avec Jérôme Bonaldi. Ce concours lancé par l’association met en lumière des inventions facilitant le quotidien des personnes en situation de handicap et de leurs aidants. Grégory Cuilleron n’a pas hésité pour rejoindre ce projet de livre. Aujourd’hui, il est membre du conseil d’administration de Handicap International France. « Avec le temps, j’ai découvert les composantes humaines et la formidable énergie positive de Handicap International. Je suis très heureux d’avoir participé à cette belle aventure avec Sonia Ezgulian.” dit Grégory Cuilleron.

Grégory Cuilleron et Sonia Ezgulian : Deux ambassadeurs d’une cuisine simple, familiale et généreuse comme eux !

Grégory Cuilleron et Sonia Ezgulian : Deux ambassadeurs d’une cuisine simple, familiale et généreuse comme eux !

Sonia Ezgulian

« Rien n’arrive par hasard, j’en suis convaincue. En été 2020, je me suis cassée la cheville. Ce qui m’a valu de rester immobilités plusieurs semaines avant de pouvoir me déplacer en fauteuil roulant. Ensuite, j’ai pu marcher avec des béquilles puis une canne. Ce handicap momentané m’a permis de percevoir les obstacles et comprendre que cet état de vulnérabilité peut assombrir l’horizon et les rêves. Quand le projet de ce livre est arrivé entre mes mains, je n’ai d’abord entrevu que les difficultés, l’impossibilité de rencontrer les protagonistes de ce livre et l’inconnu. Puis, ces contraintes se sont muées en source d’inspiration et de création. » se souvient Sonia.

Autrefois, Mariam Sawadogo et son mari vivaient du maraîchage.

Autrefois, Mariam Sawadogo et son mari vivaient du maraîchage.

Claudia Banze directrice financière handicap international

Claudia Banze directrice financière handicap international

Depuis son accompagnement hospitalier organis  par Handicap International, Alusine peut se laver et s’habiller seul, il se sociabilise peu à peu.

Depuis son accompagnement hospitalier organis  par Handicap International, Alusine peut se laver et s’habiller seul, il se sociabilise peu à peu.

Une quête originale et étonnante

« Handicap International avait sollicité ses équipes en place aux quatre coins du monde. Elles devaient identifier des femmes et un homme ayant bénéficié de l’aide de l’association. Tous devaient aimer cuisiner et vouloir partager une recette pour cet ouvrage visant à fêter les quarante ans de Handicap International. Dès que j’ai visionné les vidéos de ces personnes, j’ai été happée par les émotions. Les mises en scènes des uns, les tenues des femmes qui avaient mis leurs plus beaux atours… La manière dont chacune expliquait sa création était émouvante. Toutes m’ont fait entrer dans leur quotidien. Au début, ce fut comme une étrangère puis comme une amie. J’ai pu tisser un lien invisible avec Asema, Mariam, Jenifa, Gamou ou Johana. Le temps de la séquence vidéo, j’étais à leurs côtés au Burkina Faso, en Colombie, à Cuba, au Mozambique, au Népal ou encore au Sénégal. » dit émue Sonia.

Avec l’aide de Handicap International, Javier Yony Loayza a suivi une formation de cuisine et aujourd’hui il est heureux d’avoir mis sur pied sa petite entreprise de traiteur qui fournit différents bureaux et institutions.

Avec l’aide de Handicap International, Javier Yony Loayza a suivi une formation de cuisine et aujourd’hui il est heureux d’avoir mis sur pied sa petite entreprise de traiteur qui fournit différents bureaux et institutions.

Emmanuel Auger photographe culinaire et Franck Hérété graphiste et illustrateur

Emmanuel Auger photographe culinaire et Franck Hérété graphiste et illustrateur

Femme prépare un plat

Des découvertes culinaires passionnantes

« En plein confinement, je voyageais chaque jour en mitonnant. A Lyon ce fut des ravioles afghanes, du yassa de poisson, une maklouba ou des cornes de gazelle. J’ai été intriguée par certaines associations de saveurs, bluffée par le chuk de Kabita, une jeune femme népalaise. Elle fait réduire jusqu’à une caramélisation soutenue du jus de citron et l’incorpore ensuite à des légumes avec un savoureux mélange d’épices. Je me suis familiarisée avec l’usage des cacahuètes réduites en fine poudre pour épaissir des ragoûts. Je m’adonne désormais sans réserve aux marinades à l’asiatique et à l’africaine. Les recettes que j’ai imaginées à partir des leurs sont devenues des traits d’union entre nous. Elles ne sont pas l’exact reflet du plat originel, il s’agit d’une interprétation avec des ingrédients faciles à se procurer. » confie Sonia.

La cuisine en partage

Des recettes inventives et gustatives

« J’ai aussi essaimé dans ces pages d’autres recettes d’ailleurs également apprises lors de belles rencontres. Plus que jamais, la cuisine est un langage universel qui permet de comprendre ses racines et d’écrire son histoire. Elle permet aussi d’atténuer les chagrins, de reprendre goût à la vie, de tisser des liens et de dévoiler pudiquement des messages d’amour. La cuisine aide à s’ouvrir aux autres et recevoir d’eux. Ce livre est une manière de célébrer l’essentialité des petits moments du quotidien. La plus belle forme d’inclusion s’impose comme une évidence, nous avons simplement vécu une merveilleuse histoire de transmission, où l’humain efface les déficiences, les réticences, les pr jugés… où l’humain est simplement la norme. » conclut Sonia.

La cuisine en partage : un livre gourmand

Ce livre contient 40 recettes de 27 pays. Il présente 40 histoires de transmission et 40 ans d’action de Handicap International.
Editions Flammarion

https://handicap-international.fr/fr/index

www.editions.flammarion.com

Crédit Photos : Handicap Internationnal

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/mal-de-dos-comment-y-mettre-fin/

Les commentaires ne sont pas disponibles!