La fée Mélusine à découvrir en Vendée jusqu’au 1er mars 2020

A la une, Expositions

La fée Mélusine à découvrir en Vendée jusqu’au 1er mars 2020

2486

Une immersion au coeur de la légende de la Fée Mélusine grâce au Département de la Vendée. La fée Mélusine fait partie de ces légendes vendéennes devenues personnages cultes de la mythologie française. L’exposition que lui consacre le Département de la Vendée à l’Historial propose de redécouvrir la richesse d’un mythe. Loin de se résumer à un conte pour enfants, il véhicule un message universel. 

Fée amoureuse, très humaine mais monstre hybride, Mélusine est aussi bâtisseuse et civilisatrice. Depuis la publication de La Noble Histoire de Lusignan par Jean d’Arras, best-seller médiéval, la légende de Mélusine nourrit l’inspiration de nombreux artistes. Cette icône a même été utilisée à des fins commerciales ! Le mythe rayonne bien au-delà du Poitou, en France et en Europe.

Mélusine, Brucéro, 2011- Collection Brucéro

Mélusine, Brucéro, 2011- Collection Brucéro

La fée Mélusine : une superbe exposition

Cette exposition offre des clés de compréhension qui touchent chacun d’entre nous.  L’amour scellé par le pacte entre la fée et le chevalier et le secret des métamorphoses de Mélusine en font partie. Son arbre généalogique extraordinaire, les aventures chevaleresques de ses fils, ses talents de fondatrice et bâtisseuse complètent le tableau. Sans oublier le Roman médiéval qui apporte sa renommée à la légende et permet sa diffusion bien au-delà du Poitou… OEuvres, costumes, bijoux, projections, films, dispositifs sonores et numériques offrent autant de lectures et interprétations passionnantes permettant de décrypter les symboles, les sens cachés et les rapprochements possibles entre les épisodes de la légende et des évènements historiques avérés. L’exposition s’est appuyée sur des recherches récentes et la contribution d’une spécialiste reconnue de la légende de Mélusine.

Mélusine, Maquette en plâtre de la sculpture monumentale réalisée pour le barrage de Mervent et aujourd’hui détruite, 1958 Jan et Joël Martel (1896-1966) Collection particulière

Mélusine, Maquette en plâtre de la sculpture monumentale réalisée pour le barrage de Mervent et aujourd’hui détruite, 1958
Jan et Joël Martel (1896-1966) – Collection particulière

La légende de Mélusine

Fille du roi d’Écosse Élinas et de la fée Présine, la jeune Mélusine est condamnée à un châtiment bien cruel. Chaque samedi, ses jolies jambes se changeront en une horrible queue de serpent. Pour se défaire de cette malédiction, Mélusine devra trouver et épouser un homme qui acceptera de ne jamais chercher à la voir le samedi.  Un jour, près d’une fontaine située au coeur de la forêt, la fée rencontre le chevalier Raymondin. Elle lui promet, en échange du mariage et du respect de ce pacte, fortune, puissance et belle descendance. 

Légendes de Vendée, Maurice de la Pintière (1958) Collection particulière

Légendes de Vendée,
Maurice de la Pintière (1958)
Collection particulière

Une belle histoire d’amour

Leur union scellée, Mélusine s’empresse de faire construire à Lusignan la plus belle forteresse du royaume, aidée de créatures fabuleuses et énigmatiques. Elle conseille, en fine stratège, son époux afin qu’il reconquière les terres bretonnes usurpées à ses ancêtres. La fée se révèle être une véritable bâtisseuse : châteaux, tours et abbayes s’érigent comme par enchantement à Vouvant, Mervent, Pouzauges ou encore La Rochelle. Celle qui est surnommée La Bonne Dame de Lusignan s’avère être une mère remarquable.  Elle enfante dix garçons. Au-delà de leur excellente santé et de leur vaillance au combat, huit de ses enfants présentent des tares physiques étonnantes. Elles sont dues à la manifestation de la nature féerique de leur mère. La plupart de ses fils s’illustrent par leurs exploits et engendrent à leur tour de glorieux lignages.

Une triste fin

Un jour pourtant, le bonheur et la fortune du couple prendra fin lorsque la double nature de femme-serpente de la fée sera découverte et révélée par Raymondin. Mélusine, métamorphosée en dragon ailé, s’envolera alors de la Tour de Lusignan, condamnée à s’éloigner de l’amour des siens.

Bouchon de radiateur Sirène, René Lalique Verre moulé-pressé patiné, métal, 1920 Musée Lalique, Wingen-sur-Moder et Mélusine Châtelaine en argent, Historial de la Vendée

Bouchon de radiateur Sirène, René Lalique Verre moulé-pressé patiné, métal, 1920 Musée Lalique, Wingen-sur-Moder et Mélusine Châtelaine en argent, Historial de la Vendée

L’Exposition proposée par le Département de la Vendée

L’exposition offre une véritable immersion dans l’atmosphère surnaturelle du monde des fées. Vous serez subjugué par le subtil jeu d’ombres et de lumières d’une lanterne magique associé à un univers sonore mystérieux. L’histoire de Mélusine est illustrée de magnifiques manuscrits enluminés projetés sur un écran géant. Sont évoqués la forêt et la source, lieux féeriques symbolisant le passage entre le monde des humains et celui des fées. Au coeur de cette forêt, une fontaine magique révèle, au moyen d’un dispositif audiovisuel inédit, les secrets et pouvoirs des êtres surnaturels. 

Barbe-Bleue (1901), Extraits de © films de Georges Méliès

Barbe-Bleue (1901), Extraits de © films
de Georges Méliès

Cinq thématiques passionnantes

Une fée amoureuse, une créature hybride, une fée inspiratrice, une fée maternelle et une fée bâtisseuse. Le propos est illustré par plus de 150 oeuvres, – vitraux, manuscrits, statuaire, tableaux…- des plus anciennes aux plus contemporaines, issues d’institutions nationales et de collections privées. Les peintures et sculptures d’artistes de renommée internationale tels que Gustave Doré, René Lalique, Pierre Roche, Jan et Joël Martel… ou régionale comme Maurice de la Pintière, Séverine Pineaux, etc.  Au fil devoir déambulation, vous pourrez vous replonger dans la tradition orale des contes de fées au sein de la Bulle de féerie, un lieu intimiste dont la pénombre invite à laisser vagabonder son imaginaire au son d’un récit en musique de Mélusine. 

A voir jusqu’au 1er mars 2020

Historial de la Vendée – Les Lucs-sur-Boulogne (85)

www.sitesculturels.vendee.fr

Crédit Photos : Département de la Vendée

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/oggy-et-les-cafards-musee-grevin/

Les commentaires ne sont pas disponibles!