Les Seignors : une BD en couleur à mourir de rire…

A la une, Livres

Les Seignors : une BD en couleur à mourir de rire…

1975

Ensemble, ils peuvent financer leur maison de retraite participative. Les Seignors vous racontent leur drôle d’histoire au travers d’un BD hilarante.

À Hosannah, la maison de retraite participative, le 3e âge rime avec nouvelle jeunesse ! Les héros des Seignors ont peut-être de vieilles guiboles, mais ça ne les empêche pas de profiter à fond les ballons de la vie et de ses plaisirs ! Fini l’époque has-been et mortuaire, aujourd’hui les retraités sont dans le vent !

Les souvenirs d’enfance

Les Seignors

Toujours cantonnés aux seconds rôles, les aînés ont pendant longtemps existé dans l’ombre des plus jeunes en attendant de pouvoir briller à leur tour. Aujourd’hui les vieux ont non seulement conquis le monde de la BD, mais ils en sont devenus les véritables héros au point d’avoir leur propre collection au sein des maisons d’édition. « On a eu les BD thématiques sur les métiers, sur le sport, puis pour les filles, les possesseurs de chat, etc., explique Sti, le scénariste des Seignors. Il n’y avait donc aucune raison que le 3e âge n’ait pas ses séries avec ses propres héros ! En plus, on a tous des souvenirs attachants de nos grands-parents. Donc à partir de là, on est tous prêts à s’enticher des personnages âgés, qu’on ait 7 ou 107 ans ! ».

Mettre en scène les Seignors

Les Seignors tome 2 - pages 3 et 4

Les Seignors tome 2 – pages 3 et 4

Par ailleurs, mettre en scène les seniors offre une grande liberté de scénario. Plus de parents sur le dos, plus d’enfants à éduquer, plus de comptes à rendre au boss… ils peuvent désormais faire ce qu’ils veulent quand ça leur chante ! « Les gens du 3e âge vivent une sorte de retour à l’enfance ou à l’adolescence, continue Sti, mais sans les limites qu’on a pendant nos jeunes années. Ils n’ont plus aucun tabou ! En gros, on peut leur faire faire quasiment tout ce qu’on veut ! C’est le pied (cagneux) des personnages aussi malléables ! »

Les anciens lisent des BD depuis leur enfance

Ils ont grandi aux côtés de Mickey, Pif ou encore Swing, leur amour pour le 9e art n’est pas nouveau ! Héros-lecteurs depuis tant d’années, les seniors sont aujourd’hui devenus les nouveaux héros-acteurs de la BD ! Pour être sûrs de passer la fin de leurs jours comme ils l’entendent, les cinq héros des Seignors ont décidé de lancer leur propre maison de retraite. Pas de contraintes et une vie de luxe, que demander de plus ? Actuellement, en France, on voit grandir le nombre d’habitats participatifs pour seniors. Focus sur cette nouvelle alternative pour les personnes âgées.

Les Seignors tome 2 - pages pages 5 et 6

Les Seignors tome 2 – pages pages 5 et 6

Une pratique récente

Si les maisons de retraite participatives n’existent que depuis peu, c’est qu’elles n’avaient pas de statut propre avant 2014. La loi Alur a permis aux retraités de se lancer dans cette aventure en créant le principe d’habitat collaboratif. Dans ces logements, chaque résident possède des parts sociales et a une voix dans toutes les décisions communes. Pour y vivre, il suffit donc de prendre des parts (remboursées en cas de départ) et de s’acquitter d’un loyer mensuel, souvent faible. Parmi les exemples récents d’habitats participatifs pour les seniors, on peut citer la maison des Babayagas à Montreuil ou le projet Chamarel à Vaulx-en-Velin.

Juan le Dessinateur

Juan le Dessinateur

Quels avantages ?

Ils sont d’abord financiers : puisque le logement appartient à tous les résidents, les charges et achats sont mutualisés et donc plus bas. Les prestations sont souvent meilleures qu’une location simple ou qu’une maison de retraite classique (chambres d’amis, jardins, buanderies, etc.).

Il y a aussi une vraie dimension sociale puisque les habitats collectifs pour seniors ont pour maître-mot la convivialité. On propose dans les espaces communs des activités et moments de retrouvailles, afin de créer des liens durables et éviter l’isolement.

Les Seignors Tome 1 pages 3 et 4

Les Seignors Tome 1 pages 3 et 4

Comment lancer son propre projet ?

La création d’un habitat collaboratif est un projet important qui doit rassembler une véritable communauté partageant les mêmes valeurs. Il nécessite bien sûr un financement, auprès des banques et/ou des collectivités. Afin d’aider les personnes voulant se lancer dans ces alternatives aux maisons de retraite, plusieurs associations (Habicoop,

Les Seignors vers l’infini et l’au-delà

Les Seignors vers l'infini et l'au-delà

Scénario : Richez & Sti
Dessins : Juan
48 pages
Prix : 10,95 e

Les Seignors objectif l’urne

Les Seignors objectif l'urne

Scénario : Hervé Richez et STI
Dessin : Juan
48 pages,
Prix : 10,95

Bamboo Édition : les BD qui vous ressemblent

Hervé Richez et Sti

Hervé Richez et Sti

Créé en 1997 par Olivier Sulpice à Charnay-lès-Mâcon, Bamboo édition compte plus de 300 titres à son catalogue.

Spécialiste de l’humour grand public avec des séries à succès telles que Les ProfsLes GendarmesLes PompiersLes Rugbymen ou Les Sisters, Bamboo édition développe également une collection de bande dessinée réaliste, Grand Angle et sa déclinaison en roman, Grand Angle romans. Éditeur généraliste, Bamboo édtion adapte et publie des mangas japonais sous le label Doki-Doki. Récemment, Bamboo a lancé la collection Pouss’ de Bamboo, des contes illustrés pour les tout jeunes lecteurs.

Site web : www.bamboo.fr

Les commentaires ne sont pas disponibles!