Le Prieuré Baumanière*****, un petit paradis à Villeneuve-lès-Avignon

Evasion, Idées Week-End

Le Prieuré Baumanière*****, un petit paradis à Villeneuve-lès-Avignon

402

A deux pas du Palais des Papes, à Avignon, cet hôtel Relais & Chateaux marie le charme d’un lieu historique au confort d’une demeure moderne. Avec ses grands arbres, ses glycines centenaires, son joli jardin et sa roseraie, le Prieuré Baumanière donne une impression  de nature en pleine ville. 

Y séjourner est une véritable cure de détente et de sérénité. Qui peut s’accompagner de quelques visites culturelles, notamment à Villeneuve-lès-Avignon. Pour un dernier week-end estival ou une petite parenthèse enchantée à s’offrir au printemps prochain !

Prieuré Beaumanière - La piscine

Un petit plouf dans la grande piscine !

Luxe, calme, beauté

L’hôtel comporte 25 chambres, 9 junior suites et 4 suites. Elles se répartissent entre le Prieuré, le Chapitre et l’Atrium. Dans les deux premiers, parties les plus anciennes de la maison, quelques vieux meubles se marient à une décoration moderne. 

Quant à l’Atrium, maison construite en 1972, le style y est joliment contemporain. On peut y prendre un peu de hauteur. Toutes les chambres donnent sur la piscine. Et les petits déjeuners, en cette saison, sont servis dehors, à la table.

Le Prieuré Baumanière comporte aussi une piscine, un cour de tennis, et une salle de séminaire de 65 personnes.

Une chambre de l’Atrium avec terrasse et vue sur la piscine

Une chambre de l’Atrium avec terrasse et vue sur la piscine

Prieuré Baumanière - Le jardin, riche en floraisons

Le jardin, riche en floraisons

Le Prieuré Baumanière, un peu  d’histoire…

L’histoire de ce lieu remonte au XIVe siècle. En 1332, le Cardinal Arnaud de Via, un neveu du Pape Jean XXII, fit construite un palais à Villeneuve-lès-Avignon. Palais dont il fit don à des chanoines pour qu’ils le transforment en prieuré, peu de temps avant sa mort. Ce qui fut fait. Un cloître fut édifié dans la même rue et la chapelle, agrandie. 

A la Révolution, le Prieuré Baumanière fut vendu comme bien public. Puis il devint une pension familiale pour artistes peintres. En 1943, Roger Mille et son épouse le transformèrent en une hostellerie de tourisme. Elle resta dans les mains de la même famille durant trois générations.

Finalement en 2006, l’établissement fut racheté par Geneviève et Jean-André Charial, passionnés de patrimoine, qui le rénovèrent entièrement, lui donnant cet esprit maison auquel chacun sera sensible. Le maître des lieux est aujourd’hui Alexandre Favier. 

Eléments de déco et chambres

Eléments de déco et chambres

Prieuré Beaumanière - Le jardin avec l’hôtel au bout de l’allée

Le jardin avec l’hôtel au bout de l’allée

Le Prieuré, une table étoilée 

Le restaurant de l’hôtel, le Prieuré, a obtenu une étoile au guide Michelin. Son chef Marc Fontanne, récemment arrivé a été formé chez des chefs renommés. Il y cuisine des produits frais et de qualité avec finesse et inventivité. 

Au beaux jours, les tables sont dressées dehors, certaines même dans la galerie du cloître tout près du jardin. Entre glycines et agapanthes, avec vue sur le carré de fines herbes du chef, le cadre est enchanteur.

Tables dressées dans l’ancien cloître

Tables dressées dans l’ancien cloître

Le menu dégustation, régal des papilles et des pupilles…

Nous l’avons testé. Il est absolument délicieux. S’accompagne des meilleurs vins. Et on en ressort légers ! En dehors des saveurs, il frappe l’esprit et les yeux par la présentation parfois un peu inattendue des mets : petits rouleaux, cubes, dentelles… 

Pour commencer

Le foie gras de canard à la verveine et aux framboises acidulées, bouillon glacé verveine aux zestes de citron.

Plat de poisson

Le Merlu au naturel laqué d’une réduction de langouste accompagné d’un tartare de gambas mi-cuit, de couteaux et d’un bouillon de salicorne au pistou acidulé.

Plat de viande

Le quasi rôti de veau en croûte de parmesan, avec oignon confit en pissaladière, anchois fumé et sablé au thym.

Plats servis au Prieuré

Plats servis au Prieuré

L’assiette de fromages

Ils sont affinés par Josiane Déal, meilleur ouvrier de France à Vaison-la-Romaine

Et pour finir

Le fameux Citron en différentes texture : craquant, mousseux léger avec une glace citron basilic !

Prieuré Beaumanière - Le petit déjeuner servi à table et le dessert nommé Citron

Le petit déjeuner servi à table et le dessert nommé Citron

Quelques visites culturelles, aux alentours

Dans cette magnifique région, les visites culturelles ne manquent pas. Dues notamment à la présence des papes par le passé. A Villeneuve-lès-Avignon, on pourra commencer par l’église collégiale Notre-Dame (XIVe siècle) et le musée Pierre-de-Luxembourg (nombreuses œuvres d’art). La visite incontournable demeurant celle de la Chartreuse du Val Bénédiction. Créée en 1352 par le pape Innocent VI, elle est la plus grande de France. Et rayonne par la beauté de ses cloîtres et de sa sobre architecture. Enfin les jardins de l’Abbaye au sein du fort Saint-André offrent une saisissante balade végétale, aux nombreux points de vue sur le paysage. A ne pas rater non plus.

Un des cloîtres de la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon

Un des cloîtres de la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon

Le jardin de l’abbaye Saint-André

Le jardin de l’abbaye Saint-André

Le Prieuré Baumanière

7 place du Chapitre
30400 Villeneuve-lès-Avignon
Tél. : +33(0)4 90 15 90 15
Fax : +33(0)4 90 25 45 39.

contact@leprieure.com
www.leprieure.com 

Y aller

En avion : aéroports d’Avignon (13 km), de Marseille (85km) et de Nîmes (50 km).
En train : Gare Avignon TGV à 4 km

Copyright Valérie Collet

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/terre-dargence-soleil-authenticite-vieilles-pierres/

Les commentaires ne sont pas disponibles!