Une fresque monumentale dévoilée aux pieds de la Tour Eiffel

A la une, Evénements

Une fresque monumentale dévoilée aux pieds de la Tour Eiffel

214

Si vous rêvez d’aller découvrir Paris du 2e étage de la Tour Eiffel, c’est le moment. En plus de la vue fabuleuse à 360° sur la plus belle ville du monde, vous apercevrez une fresque éphémère monumentale exceptionnelle, “Beyond Walls”. Elle a été créée par l’artiste de street art, Saype, sur la pelouse du Champ de Mars. Un exploit technique réalisé pendant une semaine, 17 à 20 heures par jour. Et ce, malgré les difficultés météorologiques, la pluie et même la grêle ! Cette œuvre de 15 000 m2 mesure 600 mètres de long sur 25 de large. Elle représente une immense chaîne humaine formée de mains entrelacées. La représentation du geste accompli par les marins sauveteurs de l’association SOS Méditerranée, lorsqu’ils portent assistance aux naufragés de la Méditerranée.

Une fresque de 600 mètres : « On l’a fait ! »

Saype et une partie de son équipe, ses copains d’enfance (il y avait Simon, Robin, Lionel),peuvent sourire. En huit jours ils ont réalisé une fresque monumentale de 15 000 m2.

Saype et une partie de son équipe, ses copains d’enfance (Simon, Robin, Lionel), peuvent sourire. En huit jours ils ont réalisé une fresque monumentale de 15 000 m2. © Caroline Paux

« On l’a fait ! » s’est exclamé en souriant l’artiste Saype, le 14 juin, lors de la présentation de son œuvre, au deuxième étage de la Tour Eiffel. « Je suis très fier d’avoir réalisé une fresque, qui fait presque deux fois la Tour Eiffel, au service de l’humanité. » Un travail de six mois qui a commencé par une longue réflexion sur le projet. Puis il a fallu réaliser des photos shooting des poignées de mains, une mise à l’échelle des images, des repérages aériens… Pendant une quinzaine de jours, la pelouse du Champ de Mars a été fermée afin de permettre à l’artiste de travailler. « Ce fut difficile et très physique, parce que je suis le seul à peindre », explique-t-il. Heureusement j’avais une bonne équipe autour de moi et des bénévoles pour nous soutenir.

Un travail titanesque

Saype utilise un pistolet à peinture avec des produits 100 % biodégradables. Il a utilisé une tonne de pigments, à base de craie, de charbon et de caséine pour rendre la peinture le plus imperméable possible.

Saype utilise un pistolet à peinture avec des produits 100 % biodégradables. Une tonne de pigments, à base de craie, de charbon et de caséine fut nécessaire pour rendre la peinture le plus imperméable possible. ©Valentin Flauraud

Muni d’un pistolet à peinture, le graffeur a élaboré ses dessins sur la pelouse. Il s’est référé à des prises de vues aériennes prises par drone. Le résultat est bluffant !

« Marquer les coeurs et les esprits, mais pas la nature ! »

Lorsqu’on se promène le long du Champ de Mars, on ne distingue pas la fresque, juste quelques aplats de couleurs. Mais dès que l’on monte les étages de la Tour Eiffel, on distingue parfaitement l’œuvre magnifique de Saype.

Lorsqu’on se promène le long du Champ de Mars, on ne distingue pas la fresque, juste quelques aplats de couleurs. Mais dès que l’on monte les étages de la Tour Eiffel, on distingue parfaitement l’œuvre magnifique de Saype. © Caroline Paux

La peinture utilisée est 100 % biodégradable préparée par l’artiste lui-même à base de pigments naturels (craie et charbon). « J’aime marquer les cœurs et les esprits par mes œuvres, mais je tiens à ne jamais dégrader la nature… » précise l’artiste. La fresque évolue rapidement. Le gazon qui pousse donne chaque jour plus de relief aux dessins. Les barrières tombées le public va se réapproprier l’espace. Petit à petit l’œuvre éphémère, qui a été inaugurée samedi 15 juin, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, va disparaître.

Formée de mains entrelacées la fresque représente les gestes accomplis par les marins sauveteurs de l’association SOS Méditerranée, lorsqu’ils portent assistance aux naufragés de la Méditerranée.

Formée de mains entrelacées la fresque représente les gestes accomplis par les marins sauveteurs de l’association SOS Méditerranée, lorsqu’ils portent assistance aux naufragés de la Méditerranée. © Caroline Paux

« Quand l’art se met au service de l’humain et de la société »

Francis Vallat, président de l’association SOS Méditerranée à Saype : « C’est une formidable joie d’être avec toi pour porter ce message de fraternité.

Francis Vallat, président de l’association SOS Méditerranée à Saype. « C’est une formidable joie d’être avec toi pour porter ce message de fraternité. » © Caroline Paux

L’œuvre “Beyond Walls” est la première étape d’une longue série de mains tendues qui va parcourir le monde. Quelques métropoles sont déjà annoncées : Andorre, Genève, Berlin, Belfast, Buenos Aires, Christchurch, Londres, Melbourne, New York, Nairobi… « L’idée est de faire le tour du monde et de réaliser la plus grande chaîne jamais réalisée dans la symbolique », précise l’artiste. « Je suis heureux de voir l’art se mettre au service de l’humain et de la société. »

Dominique Versini, adjointe, chargée des questions relatives aux solidarités et à l’accueil des réfugié, représentait la mairie de Paris, qui a soutenu cette initiative. « c’est notre devoir d’humanité d’accueillir les réfugiés… »

Dominique Versini, adjointe, est chargée des questions relatives aux solidarités et à l’accueil des réfugié. Elle représentait la mairie de Paris qui a soutenu cette initiative. « C’est notre devoir d’humanité d’accueillir les réfugiés… »©Caroline Paux

« Avec SOS Méditerranée, on partage les mêmes valeurs »

C’est la plus grande œuvre de Saype : 600 mètres de long sur 25 mètres de large !

C’est la plus grande œuvre de Saype : 600 mètres de long sur 25 mètres de large ! © Caroline Paux

Saype s’était déjà engagé en 2018 aux côtés de SOS Méditerranée. Il est connu pour ses actions de sauvetage et de protection de migrants et de réfugiés en haute mer. Il avait alors réalisé une fresque de 5 000 m2 à Genève, près du siège de l’ONU. « Au départ de cette aventure, j’ai été hypertouché par les marins de SOS Méditerranée, des hommes et des femmes qui se mettent au service de l’humain. Ces gens savent, en montant dans le bateau, qu’ils vont être confrontés à des situations difficiles. Mais ils y vont. On partage les mêmes valeurs, à savoir la bienveillance, l’ouverture à l’autre et le vivre ensemble. »

« Une pierre à l’édifice du vivre ensemble »

Saype, très sollicité par la presse, lors de la présentation de l’œuvre au 2e étage de la Tour Eiffel, vendredi 14 juin.

Saype fut très sollicité par la presse, lors de la présentation de l’œuvre au 2e étage de la Tour Eiffel, vendredi 14 juin. © Caroline Paux

C’est ainsi qu’il a eu l’idée de cette fresque à Paris. Et il explique : « Quand on a proposé de bloquer le champ de mars pour deux semaines, on m’a dit c’est bien ambitieux… ! Mais les portes se sont ouvertes et on l’a fait. C’est ensemble que l’humanité doit faire face aux différents défit que l’on va devoir surmonter. Et je suis très fier qu’à Paris, en France, on continue à créer des liens. Content d’apporter une pierre à l’édifice du vivre ensemble. »

Saype, un artiste reconnu

L’aventure se poursuit pour l’artiste qui va tendre ses mains dans les grandes métropoles du monde. Prochaine étapes, Andorre et Genève.

L’aventure se poursuit pour l’artiste qui va tendre ses mains dans les grandes métropoles du monde. Prochaine étapes, Andorre et Genève. © Caroline Paux

Saype, est un artiste montant, pionnier d’un nouveau mouvement land art à valeurs sociales. Depuis 2013, il peint de gigantesques fresques sur l’herbe à l’aide de peintures 100 % biodégradables. Passionné par la philosophie et les réflexions « existentielles », sa peinture explore le plus souvent des questionnements autour de l’être humain. L’artiste est considéré par le magazine Forbes comme l’une des personnalités artistiques les plus influentes de la jeune génération.

Plus d’infos

Saype : http://saype-artiste.com/

SOS Méditerrannée : www.sosmediterranee.fr

Les commentaires ne sont pas disponibles!