Anvers la merveilleuse : petite balade entre Renaissance et baroque (1/2)

Evasion, Idées Week-End, Voyages

Anvers la merveilleuse : petite balade entre Renaissance et baroque (1/2)

669

Faut-il présenter Anvers, Antwerp en flamand ? Située à l’embouchure de l’Escaut, au Nord de la Belgique, elle brille d’un passé magnifique qui se reflète sur chaque pierre de son architecture. Aux XVIe et XVIIe siècle, cette ville qui compte aujourd’hui un demi million d’habitants, régnait en maître sur le commerce de l’Europe du Nord notamment grâce à son port qui aujourd’hui encore est le 2e d’Europe après Rotterdam. Anvers est la ville de Rubens, des diamantaires, de la mode… Partagée entre eau et terre, art et commerce, histoire ancienne et contemporanéité, elle est vivante, multiple, fascinante… Le visiteur devra s’y attarder longtemps pour saisir son âme.

D’Anvers nous avons parcouru les ruelles, les quais, les cafés… Et visité une kyrielle de musées tous différents. Comparés aux nôtres, très sages, ils innovent et surprennent en permanence. Nous vous les présenterons dans deux articles successifs.

Anvers - Une salle du logis, musée Plantin-Moretus

Une salle du logis, musée Plantin-Moretus

Le centre historique d’Anvers

Selon la logique spatio-temporelle, il faut commencer par lui ! Une délicieuse obligation dont on s’acquitte en faisant les mille pas dans ses charmantes ruelles, les yeux levés vers les façades à pignon ou ces charmantes petites Vierges rappelant la patronne d’Anvers. La Grand-Place se découvre bientôt, offrant, à la tombée de la nuit, un spectacle si extraordinaire qu’on peine à le quitter. Tout y est Renaissance ou baroque de l’hôtel de ville à ces maisons qui se cognent les unes contre les autres. Elles appartenaient aux différentes corporations, logeant parfois les marchands de passage lors des grandes foires commerciales. Autre incontournable? La cathédrale. Tout comme l’église Saint-Charles Borromée dont, étonnamment, le tableau d’autel change au gré des fêtes religieuses. Toutes deux offrent au regard de beaux chefs-d’oeuvre de Rubens dont la maison-musée est malheureusement fermée pour rénovation. On la visitera une autre fois !

Anvers - La Grand-Place avec, au fond, la cathédrale

La Grand-Place avec, au fond, la cathédrale

Anvers - Place et église Saint-Charles le Borromée

Place et église Saint-Charles le Borromée

Dans les rues d’Anvers…

Dans les rues d’Anvers…

Anvers - Les maisons des corporations sur la Grand-Place

Les maisons des corporations sur la Grand-Place

Intérieur de la cathédrale et à droite Emile, le gardien, montrant des photos des différents tableaux d’hôtels

Intérieur de la cathédrale et à droite Emile, le gardien, montrant des photos des différents tableaux d’hôtels

Anvers - Café (centre historique)

Café (centre historique)

Anvers - Devanture d’une boutique de tatouage (centre historique)

Devanture d’une boutique de tatouage (centre historique)

Le musée Plantin-Moretus, unique au monde

Restons dans l’ambiance, restons dans le centre. Ce musée, le seul au monde à être classé au patrimoine de l’Unesco, est un des trésors de la Renaissance à Anvers. Une maison patricienne qui sent bon l’encre et la cire, avec des meubles en marqueterie et des murs couverts de cuir ou de tapisseries. Maîtres des lieux ? Les livres et les machines ! Car ici régna l’imprimeur tourangeau Christophe Plantin puis son gendre Moretus. Le premier s’installa à Anvers vers 1550 pour faire fortune et par sympathie pour le protestantisme. Avec ses 16 presses et ses quelque 70 employés, son atelier acquit rapidement une renommée internationale faisant d’Anvers la capitale mondiale de l’imprimerie. 

Des Bibles aux almanachs…

Christophe Plantin produisait toutes sortes de livres : scientifiques, linguistiques, médicaux, géographiques; des atlas, des dictionnaires, des Bibles, des almanachs… Il faisait fabriquer de façon exclusive ses lettres typographiques dans un nombre incroyable de langues. Pour la Bible, par exemple, il fit appel à des linguistes et l’imprima en latin, en grec, en hébreux, en araméen et en syriaque ! Grâce à Philippe II, Plantin reçut le monopole de l’impression de tous les textes religieux d’Espagne et d’Amérique latine. C’est dire… Tous ses ateliers ont été conservés. La visite est passionnante.
https://museumplantinmoretus.be/fr 

Jardin intérieur du musée Plantin-Moretus

Jardin intérieur du musée Plantin-Moretus

Salle des presses (musée Plantin-Moretus)

Salle des presses (musée Plantin-Moretus)

Blocs de lettres typographiques et tampons servant à l’encrage (musée Plantin-Moretus)

Blocs de lettres typographiques et tampons servant à l’encrage (musée Plantin-Moretus)

Anvers - La bibliothèque (musée Plantin-Moretus)

La bibliothèque (musée Plantin-Moretus)

Gravure et atlas produit dans les ateliers (musée Plantin-Moretus)

Gravure et atlas produit dans les ateliers (musée Plantin-Moretus)

Pièce et chambre, murs couverts de cuir de Malines (musée Plantin-Moretus)

Pièce et chambre, murs couverts de cuir de Malines (musée Plantin-Moretus)

La salle à manger du logis (musée Plantin-Moretus)

La salle à manger du logis (musée Plantin-Moretus)

Snijders et Rockox : une belle demeure patricienne 

Toujours dans le centre historique, ce musée remarquable et plein d’atmosphère, réunit les maisons voisines des collectionneur et peintre du XVIIe siècle : Nicolas Rockox et Frans Snijders. Le premier, bourgmestre et protecteur de Rubens y dévoile une collection baroque très choisie, où les noms de Hans Bol, Van Dyck, Pieter Bruegel le Jeune ou Quentin Metsys s’alignent avec le plus grand naturel. Outre leur beauté, leurs tableaux nous livrent une intéressante vision de la vie à l’époque. Tout comme les grandes natures mortes de Snijders. Son Marché aux poissons d’Anvers, notamment, sidère par sa taille et son réalisme. Quelques oeuvres contemporaines ponctuent subtilement le parcours annonçant un certain penchant des musées anversois pour les mariages insolites… On ne vous en dit pas plus. Suite dans notre prochain article !
https://www.snijdersrockoxhuis.be/fr/ 

Anvers - La Maison Snidjers & Rockox

La Maison Snijders & Rockox

Grande pièce (Maison Snidjers & Rockox)

Grande pièce (Maison Snijders & Rockox)

« Le marché aux poissons d’Anvers » par Frans Snidjers (Maison Snidjers & Rockox)

« Le marché aux poissons d’Anvers » par Frans Snijders (Maison Snijders & Rockox)

« La Concorde, la Charité et la Sincérité conquérant la Discorde » par Abraham Janssens. A droite, « Deux études d’une tête d’homme » par Van Dyck

« La Concorde, la Charité et la Sincérité conquérant la Discorde » par Abraham Janssens. A droite, « Deux études d’une tête d’homme » par Van Dyck

« Le prêteur » par Marinus van Reymerswale. A droite, sculpture en papier d’Isabelle Borchgrave

« Le prêteur » par Marinus van Reymerswale. A droite, sculpture en papier d’Isabelle Borchgrave

Instruments baroques (Maison Snidjers & Rockox)

Instruments baroques (Maison Snijders & Rockox)

Carnet pratique

Se rendre à Anvers

Depuis Paris (Gare du Nord) prendre le Thalys jusqu’à Anvers : 2 heures.

https://www.thalys.com/fr/fr 

Se régaler dans le centre d’Anvers

InVINcible
Pour les amateurs de vin et de bonne chair qui veulent faire ripaille tout en regardant les cuisiniers au gril, derrière la vitre. Museau de porc, côte à l’os, omble chevalier, pâté de pigeon… Bib gourmand Michelin depuis 2011.
https://www.invincible.be/

La salle et la cuisine. A droite, un surprenant museau de porc ! (Invincible)

La salle et la cuisine. A droite, un surprenant museau de porc ! (Invincible)

Fiera
Une gastronomie exquise dans un cadre spectaculaire : l’ancienne bourse de commerce (XVIIe siècle) avec sa haute verrière et son ancien tableau d’affichage. Les plats, légers et délicieux, sentent aussi le voyage : ceviche de Lima, poulpe de Palerme, filet d’agneau d’Athènes, langoustine de Calais…
https://fiera.be/restaurant/    

La salle et le plat Vitello façon Roma (veau, thon grillé, câpres, parmesan)

La salle et le plat Vitello façon Roma (veau, thon grillé, câpres, parmesan)

Boire un verre dans le centre d’Anvers

Elfde Gebod (le Onzième Commandement)
Pour siroter une bonne bière artisanale (grand choix) à deux pas de la cathédrale. Le décor accumulatif y a convoqué tous les saints (et saintes) de la terre. Beau et étonnant!
https://elfdegebod.com/ 

Dormir à Anvers

Lindner Hotel & City lounge****
Pratique car tout près de la gare. Jolie déco du salon et du bar-réception. Chambres sobres et confortables, bon petit déjeuner, spa & fitness.
https://www.lindner.de/fr/anvers-hotel-city-lounge/arrivee.html

Anvers - Le café Elfde Gebod et à droite, réception-barde Lindner Hotel & City lounge

Le café Elfde Gebod et à droite, bar du Lindner Hotel & City lounge

L’Antwerp City Pass : pour explorer la ville avec des réductions et l’entrée gratuite dans 16 musées, 3 églises historiques et 3 attractions.
https://visit.antwerpen.be/fr/antwerpen-city-pass-fr 

« Singes jouant aux cartes d’après David Teniers »

Singes jouant aux cartes d’après David Teniers

Pour toutes les informations

L’Office du tourisme de Flandre
https://www.visitflanders.com/fr 

L’Office du tourisme d’Anvers
https://visit.antwerpen.be/

Photos : Valérie Collet

Photo d’ouverture : la Grand-Place d’Anvers à la tombée de la nuit.

A lire prochainement, la suite de notre reportage : « Anvers dans le vent : découvrir son port et ses musées branchés (2/2) »

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/remiremont-carnaval-venitien-coeur-des-vosges/

Les commentaires ne sont pas disponibles!