Une fresque de 9 étages offre des couleurs à Vitry-sur-Seine

A la une, Expositions

Une fresque de 9 étages offre des couleurs à Vitry-sur-Seine

308

Diane Benoit du Rey, la trentaine, est artiste peintre. Elle vit à Paris où elle dispose d’un atelier. Habituée aux petits et moyens formats elle s’est lancé un superbe défi. Répondre à un appel à projet pour une fresque sur un immeuble de neuf étages à Vitry-sur-Seine !

Cet appel est lancé auprès des artistes sélectionnés en 2020 pour le Prix de peinture annuel de la Galerie municipale Jean-Colley à Vitry. Le travail artistique de Diane repose sur l’abstrait mais surtout sur la lumière. Comment la lumière vient sculpter l’espace, en modifier les propriétés, en distordre la perception ? Elle imagine une fresque murale impressionnante, riche en couleurs et en lumières. Son idée est de perturber l’environnement du quartier, composé de multiples gris bétons ! Nous sommes dans le quartier Balzac Touraine-Marronniers de la Ville qui est en rénovation depuis une dizaine d’années.

Diane Benoit du Rey pose devant sa fresque qui sera inaugurée le 31 mars à 17 heures.

Diane Benoit du Rey pose devant sa fresque qui sera inaugurée le 31 mars à 17 heures.

Une consultation citoyenne pour cette fresque

Trois artistes participent à l’appel à projet et chaque proposition est présentée aux habitants du quartier. Une consultation citoyenne intéressante car ce sont eux qui vivront avec la fresque sous les yeux. Les œuvres sont présentées dans les écoles, au Centre social, dans les immeubles environnants. Beaucoup d’habitants votent et veulent participer. « On a besoin de couleurs, car on vit dans un quartier gris ! » disent-ils. Le résultat tombe début juillet 2021 et c’est le projet de Diane Benoit du Rey qui est élu. Son œuvre, qu’elle baptise “Architecture en lumière”, sera située situé sur le pignon du mur Est de l’immeuble de la rue Voltaire.

La fresque en cours de réalisation est maintenant terminée.

La fresque en cours de réalisation est maintenant terminée. ©Diane Benoit du Rey et caroline Paux

Un tour de force

C’est la première fois que l’artiste peint une œuvre de si grande dimension. 30 mètres de hauteur sur 11 mètres de large. Ce sera une toile géante de 330 m2 ! Pour pouvoir s’habituer aux difficultés, Diane n’hésite pas à faire un stage de travail en hauteur. Un échafaudage de 13 étages est monté. Ses peintures sont commandées, 160 litres de peinture acrylique ! Elle démarre un véritable tour de force, un travail vertigineux, fin septembre. Il lui faudra un mois complet pour venir à bout de la fresque, heureusement sous le soleil. Elle est assistée de Victor Brun et Marius Buet. Sur une base gris clair, Diane dessine d’abord les lignes de passage, puis elle passe à la mise en couleur. Ils travaillent au pistolet compresseur, plus adapté aux dégradés. Deux couches seront nécessaires.

Les dégradés de couleurs font l’unanimité

Cela ne sera pas toujours très simple, car selon les heures, la lumière et les ombres, les couleurs diffèrent. La vision d’ensemble est difficile car l’œuvre est en partie cachée par l’échafaudage. Pour une question de couleurs, Diane opère de haut en bas… Une opération très sportive sur 13 étages. Et, à la fin, il faut rectifier les endroits où reposaient les barres horizontales de l’échafaudage sur le mur. Fin octobre, la fresque est terminée et Diane Benoit du Rey peut être heureuse du résultat. Les habitants du quartier également. Ils ont suivi la création de l’œuvre, du bas de l’immeuble ou d’une fenêtre. Et leur réaction est évidemment positive. Les dégradés de couleurs font l’unanimité.

Des couleurs dans le quartier.

Des couleurs dans le quartier.

De la contemplation dans la vie de tous les jours

« J’avais envie de sortir la peinture dans l’espace public« , explique Diane. « Offrir un espace de contemplation, de suspension. Permettre aux habitants et passants de s’arrêter, de regarder, de se plonger dans l’œuvre. » Elle met de la contemplation dans la vie de tous les jours. Un beau défi réussi ! L’œuvre de Diane Benoit du Rey joue avec la lumière, les couleurs et l’espace et offre beau et réel dialogue intime. La fresque est inaugurée le jeudi 31 mars à 17 heures. Elle participe au rayonnement de Vitry-sur-Seine qui compte aujourd’hui 140 œuvres disséminées dans la ville. L’art dans l’espace public de Vitry est déjà très réputé. Ce projet a été engagé et financé par La Semise, le bailleur social de la ville, en marge d’une réhabilitation thermique du bâtiment.

© Photos Caroline Paux

Liens : https://www.instagram.com/diane_benoit_du_rey/?hl=fr

https://galerie.vitry94.fr/3602/art-dans-la-ville/le-1-culturel.htm

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/jurassique-paques-chasse-aux-oeufs-dinosaures/

Les commentaires ne sont pas disponibles!