La Galice et ses trésors culturels, architecturaux, religieux et gastronomiques.

Evasion, Voyages

La Galice et ses trésors culturels, architecturaux, religieux et gastronomiques.

154

La Galice, située à la pointe nord-ouest de l’Espagne, est une des régions les plus sauvage de la péninsule. Notre séjour commence à Saint Jacques de Compostelle. Impossible de venir en Galice sans passer au moins deux jours dans cette ville, étape finale des pèlerinages. Capitale de la Galice, inscrite au patrimoine de l’humanité, Saint Jacques de Compostelle regorge d’atouts touristiques. La Galice, c’est aussi de magnifiques paysages, des plages, des villages pittoresques et une gastronomie généreuse. Une destination a prévoir dès que vous pourrez recommencer à voyager.

C’est sous la pluie que nous avons commencé notre visite de Santiago de Compostela, en Galice. Cette région se trouve dans le nord-ouest de l’Espagne. En déambulant dans le centre historique, nous avons pu admirer de très belles maisons, Palais et Hôtels. La ville grouille de pèlerins qui marchent un bâton à la main et le dos courbé sous le poids de leur sac à dos. Tous sont couverts par un imperméable particulier qui protège leur sac dos autant que leur personne. Les différents coloris de ces imperméables confèrent une ambiance colorée aux rues et places de Santiago. Ces pèlerins se rendent sur le tombeau de l’apôtre saint Jacques, dans la cathédrale qui lui est dédiée. Comme elle est en travaux, nous n’avons pas pu la voir dans toute sa splendeur. En revanche, la ferveur qui émane des pèlerins et touristes présents est palpable. 

Cathédrales Saint-Jacques de Compostelle

Hôtel central de la Cathédrale Saint-Jacques de Compostelle

Tombeau de Saint-Jacques de Compostelle

Tombeau de Saint-Jacques de Compostelle

Une merveille d’architecture en Galice

La Cathédrale de Santiago est une des plus belles et des plus célèbre d’Espagne. Construite entre 1075 et 1211, elle comporte un mélange de différents styles architecturaux comme le roman, le gothique et le baroque. Autour d’elle se déploient les plus beaux parcs et jardins de toute la Galice. Les reliques de l’apôtre Jacques qui y seraient conservées sont à la base de la renommée de cet édifice. Chaque jour tous les pèlerins arrivés au terme du Chemin viennent s’y recueillir. Le 25 juillet*, la fête de l’apôtre y est célébrée. Si vous le pouvez, c’est à cette date qu’il faut venir pour profiter de ce spectacle unique et collectif. À midi, vous pourrez assister à la messe du pèlerin. Lors de cette messe, un énorme encensoir (le Botafumeiro) accroché au plafond de la cathédrale survole la nef en toute liberté.

*le jour de la saint Jacques.
Encensoir de la Cathédrale Saint-Jacques de Compostelle

Encensoir de la Cathédrale Saint-Jacques de Compostelle

Cathédrales Saint-Jacques de Compostelle

Les travaux de restauration dans la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

Les travaux de restauration dans la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

A savoir :

À l’origine, cet encensoir avait été installé pour parfumer la cathédrale à cause du nombre de pèlerins sales qui dormaient dans le déambulatoire. Il peut atteindre 60km/h. La cathédrale, considérée comme un chef-d’œuvre de l’architecture romane, conserve son remarquable Portique de la Gloire, joyau de la sculpture médiévale. Toutefois, l’authentique symbole de la ville est la façade ouest baroque de la cathédrale, qui forme l’un des côtés de la place d’Obradoiro, un des plus beaux lieux urbains du monde. Les portes d’entrée de la Cathédrale ont été fermées au 6ème siècle. En effet, le soleil ayant brulé les couleurs des sculptures du jugement dernier, il faut les protéger.

Statues des Apôtres de l'Eglise de Saint-Jacques de Compostelle

Statues des apôtres

Livre dans les mains d'une des statues

Statues dans l'Eglise Saint-Jacques de Compostelle

Statues dans la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

Pour la petite histoire

En  1075 a été construit La Chapelle Saint Jacques. Elle se trouve maintenant située sous la Cathédrale. La sculpture en Granit de St Jacques fait l’objet d’un rituel immuable. Les pèlerins l’embrasse pour le remercier d’être en vie. Sous la Cathédrale se trouve un cimetière et une église. La Porte Sacrée qui date du 17ème siècle ne s’ouvre que le 25 juillet lors des années saintes. La prochaine année sera 2021. Jusqu’au 16ème siècle, la Cathédrale était une véritable forteresse. L’Eglise qui est plus ancienne que la Cathédrale se trouve reliée à cette dernière.

Hôtel de la petite chapelle jouxtant la Cathédrale

Hôtel de la petite chapelle jouxtant la Cathédrale

Entrée de la petite chapelle

Entrée de la petite chapelle

Enfant de coeur dans la Cathédrale

Enfant de coeur dans la Cathédrale

Une des niches de la Chapelle

Une des niches de la Chapelle

Un peu d’histoire

Il se raconte qu’au début du IXe siècle, un ermite nommé Pelagius vit une mystérieuse lumière. Il se rendit compte qu’elle brillait au-dessus d’une tombe romaine oubliée au milieu d’une forêt. Une fois ouverte, dans la tombe, on trouva la dépouille de saint Jacques le Majeur. Cette découverte fit sensation et fut vite colportée dans le monde chrétien. L’apôtre de Jésus-Christ était retrouvé dans un site situé dans le nord-ouest de la péninsule Ibérique. C’est ainsi que quelques années plus tard, la ville devint un lieu de pèlerinage. Des pèlerins affluèrent de toute l’Europe, suivant le Camino de Santiago pour atteindre la ville édifiée autour de la tombe du saint. Ces pèlerinages eurent une grande influence sur la région environnante. Elle visible au travers des églises, hôpitaux et monastères qui jalonnent le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Magnifique porte sculptée dans la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

Plaques de Bronze Sculptées

Pèlerins devant la Cathédrales de Saint-Jacques de Compostelle

A savoir :

Jacques le Majeur, disciple du Christ, serait le premier apôtre à être venu évangéliser l’Espagne. Décapité en 42 après Jésus-Christ, avec deux compagnons, sur le mont Libredon, il y est enterré et oublié pendant huit siècles.  Quand le sépulcre fut ouvert, il contenait trois dépouilles identifiées comme étant celles de Jacques, Athanase et Théodore. L’évêque d’Iria-Flavia* Théodomir vérifia l’existence de cette révélation. Puis il mena les fidèles à l’endroit indiqué « campus stellarum ».Là, il découvrit le tombeau revêtu de marbre « Campus stellarum »** d’où le mot Compostelle. En fait, il s’agirait plus probablement de la déformation des mots « compostum », « compositum » ou « compostellum ». Ils signifient « apprêts funéraires » ou « tombeau ».

*aujourd’hui Padrón.
**le « champ des étoiles ».

Palais sur la Place devant la Cathédrale Saint-Jacques de Compostelle

Une visite à ne pas manquer

Le palais de l’Archevêque date du 12ème siècle. Vous pourrez y découvrir la salle des soldats, le réfectoire et une exposition de certaines pièces de la Cathédrale.

Saint Jacques de Compostelle, une ville attrayante

Place devant la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

La Praza do Obradoiro

En sortant de la Cathédrale, nous nous sommes retrouvés sur la Praza do Obradoiro. Imperméables pour les pèlerins et parapluies pour les touristes. Malgré la pluie, cette place revêtait beaucoup de charme ses quatre côtés représentent les différentes facettes de la cité. Au centre, la coquille gravée dans le sol marque le point zéro du pèlerinage de Compostelle. Comme il se trouve devant la majestueuse façade baroque de la cathédrale, les pèlerins s’y font photographier.

Palais de l'Archevêque Saint-Jacques de Compostelle

Le palais de Rajoy

Face à la cathédrale se dresse le palais de Rajoy. Construit au XVIIIe siècle, ce palais néoclassique arbore sur son tympan des statues de la Reconquista. Actuellement, il abrite la mairie de Saint-Jacques-de-Compostelle et le siège de Junte de Galice, le gouvernement régional de la communauté autonome de Galice.

Un des patios intérieurs de l'hôtel

Un des patios intérieurs de l’hôtel

Un des patios intérieurs de l'hôtel

Un des patios intérieurs de l’hôtel

L’hôtel des Rois catholiques

Situé au nord de la place, il est devenu au XXe siècle l’un des plus luxueux paradores espagnols. Il conserve symboliquement une trace de son passé d’hospice pour les pèlerins, fondé au XVe siècle. Les suites et le restaurant de cet hôtel de luxe sont innacessibles à la plupart des bourses. En revanche, chaque jour un repas est offert au dix premiers pèlerins qui viennent montrer leur Compostela fraîchement obtenue. Quant à ses différents cloîtres baroques, ils méritent d’être visités en compagnie d’un guide touristique officiel.

Un des bâtiments sur la place devant la Cathédrale

Le collège San Xerome

En vous tournant vers le sud de la place, vous pourrez voir ce collège. Il s’agit d’un ancien collège universitaire pour « étudiants pauvres ». Maintenant, il sert de siège au rectorat de l’université de Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette université fut fondée en 1495. Ses 33 000 étudiants animent la ville de 95 000 habitants tout au long de l’année universitaire.

Autres lieux à voir à Saint Jacques de Compostelle

Mercado de Abastos

Mercado de Abastos

Praza das Praterías

On ne peut qu’être séduit par cette jolie place nommée la Plaza de las Platerias* . Elle doit son nom aux ateliers d’orfèvres qui s’y sont installés depuis le moyen-âge. Son style roman lui confère beaucoup de charme.  Elle est  l’une des quatre places qui entourent la cathédrale de Santiago. De son portail surgit la Torre del Reloj **et la Linterna***qui guident les pèlerins jusqu’aux escaliers de la cathédrale. Au centre de cette place trône la fontaine des chevaux.

*Place des Orfèvreries
**la Tour de l’Horloge
*** la Lanterne
Hall d'entrée du marché où les gens peuvent déguster des produits locaux

Hall d’entrée du marché où les gens peuvent déguster des produits locaux

Stands sur le marché de Saint-Jacques de Compostelle

Stands sur le marché de Saint-Jacques de Compostelle

Mercado de Abastos

Ce marché est une véritable attraction à Compostelle. Depuis qu’il s’est modernisé, après la cathédrale, c’est le lieu le plus visité de la ville. Installé à quelques pas de la Cathédrale, ce bel édifice de pierre de granite comporte des belles voûtes et les halles de la vielle ville. On y trouve des viandes, des jambons, des chorizos et toutes sortes de fromages. Y sont également vendus des  légumes frais, des poissons et des fruits de mer. Très colorés, les étales attirent l’oeil. Les mardi, jeudi et samedi, les producteurs locaux y apportent leurs produits. On peut y manger sur place dans un esprit simple et convivial, perché sur de hauts tabourets. Il est ouvert du mardi au dimanche.

Une belle demeure dans le centre de Saint-Jacques de Compostelle

Une belle demeure dans le centre de Saint-Jacques de Compostelle

Le Parc de l’Alameda

Les 80 000 m² de ce parc abritent une grande variété d’espèces. Il est divisé en trois zones : le Paseo (promenade) de la Alameda, la Carballeira (chênaie) de Santa Susana et le Paseo de la Herradura. Depuis le Mirador Paseo de los Leones , vous aurez une vue époustouflante sur la cathédrale. A l’intérieur de ce parc, deux statues valent d’être vues. Elles représentent Maruxa et Corélia. Ces deux femmes sont connues comme las Dos Marías* ou « Las Dos en Punto« . Malgré leur âge avancé, elles se promenaient tous les jours à quatorze heures dans les rues de Saint-Jacques-de-Compostelle. Bien habillées et maquillées, elles flirtaient avec les étudiants qui allaient déjeuner.

*Les deux Marie. ou Deux heures pile.
La chapelle qui jouxte la Cathédrale Saint-Jacques de Compostelle

La chapelle qui jouxte la Cathédrale Saint-Jacques de Compostelle

La chapelle qui jouxte la Cathédrale Saint-Jacques de Compostelle

Chasse dans la chapelle avec un saint

Un passé historique fabuleux

Le centre historique de Saint-Jacques-de-Compostelle est réputé dans le monde entier. La variété des oeuvres qui s’y trouvent est due aux courants culturels et artistiques européens dont certains remontent du Moyen Age. À l’époque romane comme à l’époque baroque, le sanc­tuaire de Saint-Jacques-de-Compostelle a exercé une influence décisive sur le développement de l’architecture et de l’art, non seulement en Galice, mais aussi dans le Nord de la péninsule Ibérique. Un des thèmes majeurs de cette ville concerne l’histoire médiévale. Des rivages de la Mer du Nord et de la Baltique au sanctu­aire galicien, des milliers de pèlerins portant la coquille et le bourdon ont marché, des siècles durant, le long des chemins de Saint-Jacques, véritables routes de la Foi.

Une belle demeure située dans une rue sur un des côté de la Cathédrale devenue une étude notariale

Belle demeure devenue une étude notariale

Une place de Saint-Jacques de Compostelle la nuit

Une place de Saint-Jacques de Compostelle la nuit

Fontaine illuminée

Un soucis de conservation extraordinaire 

Les différentes politiques de conservation ont permis de préserver l’intégrité des monuments et bâtiments qui constituent son ensemble architectural civil et religieux. Des éléments du Moyen Âge sont intégrés près d’éléments Renaissance. On trouve aussi des édifices des XVIIe et XVIIIe siècles dans ce tissu urbain de grande qualité. Très animée, la vieille ville est envahie par les touristes et les habitants. Le développement urbain a respecté les espaces naturels où les champs verts de Galice rejoignent la cité historique.

Un christ dans une rue de Saint-Jacques de Compostelle

Un christ dans une rue de Saint-Jacques de Compostelle

Où dormir à Compostelle ?

Hôtel Altair
Tel+34 981 55 47 12
https://hotel-altair-santiago-de-compostela.hotelmix.fr

Une rue minuscule dans le centre de Saint-Jacques de Compostelle

Une rue minuscule dans le centre de Saint-Jacques de Compostelle

Une des rues commerçante de Saint-Jacques de Compostelle

Une des rues commerçante de Saint-Jacques de Compostelle

Une bonne table

Pazo de Altamira
Tel +34 981 5 85 42
www.pazodealtamira.com

www.turismo.gal

www.spain.info

Copyright : Gaëlle Alban

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/trinidad-la-perle-coloniale-de-cuba/

Les commentaires ne sont pas disponibles!