Henri Rachou : peintre de genre, portraitiste et paysagiste s’expose au Pays de Cocagne…

A la une, Expositions

Henri Rachou : peintre de genre, portraitiste et paysagiste s’expose au Pays de Cocagne…

388

Né à Toulouse en 1855, Henri Rachou a également dirigé le Musée des Augustins et l’École des Beaux-arts de Toulouse à partir de 1900. L’exposition organisée par le Musée du Pays de Cocagne s’attache à présenter le parcours du peintre. Henri Rachou était réputé pour ses talents de portraitiste acquis lors de son apprentissage dans l’atelier de Léon Bonnat, de 1879 à 1883. 

C’est à cette période qu’Henri Rachou rencontre Henri de Toulouse-Lautrec. Lorsque l’atelier de Léon Bonnat ferme ses portes, les deux artistes poursuivent leurs études dans l’atelier de Fernand Cormon. Les deux peintres entretiennent une longue et solide amitié. Elle s’illustre par le portrait que chacun fait l’un de l’autre ou par la réalisation d’oeuvres communes comme l’oeuvre intitulée «Nature morte au paravent japonais». Portraits, peinture d’histoire, scènes et paysages de Toulouse, ou encore natures mortes, l’exposition retrace la vie du peintre toulousain à travers la présentation d’une soixantaine d’oeuvres. 

Henri Rachou dans son atelier et Portrait d’enfant, Henri Rachou, 1892 Huile sur toile

Henri Rachou dans son atelier, Collection ISDAT © Wéditions : Qiang Xu et Portrait d’enfant, Henri Rachou, 1892
Huile sur toile Dimensions : 39 x 32 cm© Droits réservés

Henri Rachou au Musée de Lavaur

En 2001, la ville de Lavaur a fait l’acquisition de l’ancien monastère des soeurs du Christ. Ce vaste édifice et jardins est situé au coeur du castrum. Elle y a créé un pôle culturel regroupant une médiathèque, un centre d’archives anciennes et un musée. Depuis la fermeture de ses collections permanentes, le Musée du Pays de Cocagne n’a cessé d’enrichir ses collections. Il est labellisé Musée de France depuis 2002. Dans ce contexte de renouveau, un travail important est mené sur les collections (inventaire, restaurations…). Fort du soutien de la ville, l’effort s’est aussi porté sur les acquisitions : en quinze ans, le fonds du musée a plus que doublé ! 

La Garonne, port de la Daurade et pile du vieux pont, Huile sur toile

La Garonne, port de la Daurade et pile du vieux pont, Henri Rachou Huile sur toile – Dimensions : 32 x 56 cm
Collection particulière © Wéditions : Qiang Xu

Henri Rachou

Cette première rétrospective propose une soixantaine de tableaux et de dessins de cet artiste hors norme et atypique aux multiples facettes. À la fois peintre, conservateur de musée, directeur d’école des beaux-arts et collectionneur, il cultive un style très singulier proche des post-impressionnistes. Ses rares peintures délicates et savantes forment un précieux corpus d’oeuvres intemporelles.

Un don précoce

Henri Rachou est né à Toulouse dans l’Hôtel d’Assezat au sein d’une famille de la haute bourgeoisie. Il apprend le dessin dès l’âge de 10 ans dans l’atelier du peintre Gabriel Golse (1830-1879). Ensuite, il poursuit son apprentissage auprès des maîtres Jules de Lacger et Jules Garipuy à l’école municipale des beaux-arts de Toulouse. Brillant élève, il monte à Paris en 1879 pour y suivre son enseignement. Il intègre l’atelier de Léon Bonnat pour trois années de formation. À sa fermeture en 1883, il intègre l’atelier de Fernand Cormon dont il devient le massier. 

Nature morte (réunion de six vignettes), Henri Rachou - Encre

Nature morte (réunion de six vignettes), Henri Rachou – Encre – Dimensions : 54 x 73 cm Galerie Moulins © Wéditions : Qiang Xu

Des rencontres et des liens amicaux

Les premières années parisiennes d’Henri Rachou sont marquées par quelques amitiés. Le premier avec lequel il se lie d’amitié est Henri de Toulouse-Lautrec. C’est Ferréol Roudat, pharmacien à Albi, qui le lui présente. Les deux méridionaux ne se quittent guère à Paris. Henri Rachou facilite son entrée en 1882 dans l’atelier de Bonnat. Très proches, les deux hommes se retrouvent chez Cormon. En 1882, Toulouse-Lautrec réalise le portrait de son ami au chevalet. L’année suivante c’est l’Albigeois qui pose dans l’atelier de son ami.

A savoir

Rachou offrira sa belle toile à la Comtesse de Toulouse-Lautrec. A son décès, conformément à son testament, le tableau rentre dans les collections du musée des Augustins  àToulouse (1930). À l’atelier de Cormon les deux hommes rencontreront un autre toulousain, François Gauzi (1862-1933). Suivront d’autres artistes de la jeune avant-garde.

Toulouse-Lautrec et La Belle Paule,

Portrait d’H. De Toulouse-Lautrec, Henri Rachou, 1883 – Huile sur toile – Dimensions : 71,5 x 42,5 cm – Musée des Augustins, Toulouse. © Daniel Martin

Des oeuvres qui perdurent

La production de l’artiste, dont le spectre s’avère dès le départ assez large* débute dans les années 1880. Il expose ses toiles aux Artistes Français entre 1881 et 1893 où il remporte une mention honorable avec Tricoteuses (Musée des Beaux-Arts de Pau) puis à la Nationale des Beaux-Arts. En 1889, il obtient une médaille de bronze à l’exposition universelle.

*portraits, scène de genre, tableaux d’histoire néomédiévaux, natures mortes et bouquets.

Des influences qui modifient sont travail

Les influences japonisantes le pousseront vers une simplification des formes et compositions. Se croiseront chez lui une admiration sans bornes pour les travaux de Puvis de Chavannes, dont il semble avoir été proche. En cette dernière décennie du siècle, si porteuse de nouveautés picturales, Rachou s’imprègne encore de la leçon des néo-impressionnistes. Il utilise déjà timidement du pointillé dans sa peinture d’histoire, comme sur sa grande toile de L’Entrée du Dauphin Charles V dans Paris (1887). Au delà de la parfaite maîtrise du dessin et de la lumière, Rachou, développe un style tout en délicatesse et en nuances, dans des compositions silencieuses.

Portrait de Marguerite Ymart (future épouse),

Portrait de Marguerite Ymart (future épouse), Henri Rachou -Huile sur toile – Dimensions : 185 x 143 cm
Collection particulère © Wéditions : Qiang Xu

Les premiers achats et commandes publiques

À partir de 1892 débutent les premiers achats et commandes publiques. La Belle Paule (1892-1893) pour la salle des Illustres du Capitole inaugure une longue série d’oeuvres publiques. Suivent un décor -non réalisé- pour la Mairie de Bagnolet (1892-1894), et trois grands paysages toulousains et un plafond pour le foyer-buvette du théâtre du Capitole (1901-1906), une grande fresque historique pour la ville de Carcassonne (1905-1910), puis une série de hauts panneaux au Salon rouge du Capitole (1923). 

Des Lauriers bien mérités

Les Lauriers pasrisiens n’empêchent pas le retour de l’artiste dans sa ville natale autour de 1900. En 1903, la ville lui confie, en tandem avec le peintre Edmond Yarz (1845- 1920)les commandes du musée de Toulouse (Augustin). Il exercera seul cette charge à partir de 1910 et jusqu’en 1941. Plus particulièrement en charge des collections sculptées et lapidaires, il va en être le grand rénovateur. Dépoussiérant muséographie et publications, multipliant les acquisitions, il instille à l’institution une culture scientifique. Le musée devient un incontournable dans la visite touristique de la cité. 

Le Musée du Pays de Cocagne à Lavaur

Le Musée du Pays de Cocagne à Lavaur – Tarn © Musée du Pays de Cocagne

Un travail de recherche qui le passionne 

Rachou y mène un travail de recherches, en particulier sur les sculptures médiévales, et publie des catalogues. Il fera entrer plusieurs oeuvres de Lautrec au musée. Paraléllement l’artiste puise autour des galeries du cloître quelques belles idées de tableaux.

Une promotion bienvenue

Le touche à tout, érudit et immense travailleur, se voit simultanément confier les destinées de l’école municipale des beaux-arts, d’abord comme sous-directeur (1906), puis comme directeur adjoint (1917) et enfin à la mort de Jean-Paul Laurens, comme directeur (1921-1933). L’homme met toute son énergie à remettre de l’ordre dans la vieille maison, en améliorant la situation matérielle des étudiants et en réformant l’enseignement. Il accompagne la création des ateliers du bois (1907), l’entrée des jeunes filles à l’école (1912) et met finallement en oeuvre la réforme organisationnelle imaginée en 1915, qui divise clairement l’enseignement entre beaux-arts et sections professionnelles.

Le Musée du Pays de Cocagne à Lavaur, entrée du musée - Tarn

Le Musée du Pays de Cocagne à Lavaur, entrée du musée – Tarn © Musée du Pays de Cocagne

Toujours fidèle à ses passions

Personnage public incontournable de la vie toulousaine, le peintre n’en abandonne pas pour autant les cimaises : il expose dans des Salons à Paris, Bordeaux, Pau et à Toulouse où dans les vitrines de galeries.  Marié en 1905 à Victorine Imart, également peintre, spécialisée dans la peinture de fleurs, l’artiste habite une maison-atelier très remarquable qu’il s’est fait construire au numéro 3 de l’allée du Busca. Notre collectionneur compulsif mais non moins éclairé y entasse ses merveilles ! 

Le Moyen Âge en ligne de mire

Très tôt Rachou se met à collectionner des oeuvres en particulier des objets du Moyen Âge. L’inventaire de cette collection, dressé en 1969 par son fils adoptif, l’architecte Henri Imart-Rachou, mentionne 406 objets, tableaux, faïences, meubles, tapis dont 67 sculptures. Ici le gothique et l’asiatique font excellent ménage, dans une mise en scène savante qui alimente nombres de natures mortes du peintre. 

Exposition Henri Rachou Affiche

Informations Pratiques

Exposition à voir jusqu’au 31 septembre 2021.

Horaires d’ouverture du musée
Du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Du samedi au lundi de 14h à 18h

MUSÉE DU PAYS DE COCAGNE
1 rue Jouxaygues
81500 Lavaur- France
05 63 58 56 55
Charlotte Delannoy
c.delannoy@ville-lavaur.fr
www.musees-occitanie.fr  

Photo d’ouverture de l’article : Etude pour le Foyer Buvette du Capitole, Henri Rachou – Huile sur toile – Dimensions : 46 x 55 cm – Collection particulière © Wéditions : Qiang Xu – Paysages et scènes…

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/nadia-butterfly-histoire-passionnante-dune-nageuse/

Les commentaires ne sont pas disponibles!