Comment jardiner en période de confinement ?

Jardin, Tendances

Comment jardiner en période de confinement ?

1686

Quand les beaux jours arrivent, nous avons envie de fleurs, de verdure et de soleil. Ceux qui possède un jardin ou une grande terrasse sont privilégiés. Toutefois, avoir un balcon permet quand même de disposer de verdure et de fleurs. Les conseils jardinage de Jean-Christophe Gueguen.

Pendant cette période de confinement qui risque de se prolonger jusqu’au mois de mai voir plus, pouvoir accéder à un extérieur est un luxe dont il ne faut pas se priver. Après l’hiver, les plantations ont besoin d’être reprises en main. C’est donc le moment de s’y mettre. Et ce, d’autant plus que le jardinage est un excellent moyen de lutter contre la déprime.

Jardinage - en période de confinement

 

Confinement et jardinage

Si certaines  jardineries livrent encore à domicile, on se pose la question de la nécessité des livraisons qui exposent les différents acteurs au Coronavirus. C’est là que Jean-Christophe Gueguen va vous pouvoir vous aider. En effet, le système D est un super moyen de faire avec de dont on dispose au niveau jardinage. « De manière générale, ce sont les géraniums, voire les pétunias qui s’en sortent le mieux. On va donc commencer par retirer les feuilles sèches, couper les branches mortes, puis remuer doucement la surface de la terre. Une simple fourchette ou vos doigts suffisent amplement si vous n’avez pas les outils adéquats. » explique JC Gueguen.

Coupe d'un pan de terre qui montre les vers de terre

Composer avec Dame Nature

Le confinement va vous donner l’occasion de profiter des cadeaux de Dame Nature. « Les pissenlits et pâquerettes peuvent être les bienvenus cette année pour aiguayer votre pelouse. Ne gratouillez pas trop dans vos jardinières ou autour de vos plantations. Bon nombre d’espèces n’ont pas encore commencé leur croissance, vous risqueriez de les endommager. Vous pourriez également nouer à  la petite faune des vers de terre qui œuvre dans le sol. » souligne JC Gueguen.

Petit retour en arrière type « Leçon de choses »

C’est  le moment de redécouvrir la joie de faire germer des graines ou des légumes secs. Cet exercice va occuper les enfants. Ils vont pouvoir découvrir que les haricots, les lentilles ou les pois chiches, ne poussent pas dans les boîtes en conserves.

Jardinage - Graines qui germent

Une leçon de chose très utile

« Une graine est vivante. Elle contient un embryon qui a quitté sa plante mère, son arbre et qui attend pour germer que les conditions soient favorables. Vous pouvez démarrer la germination sur de la ouate et la continuer en pot. Une occasion unique pour arracher nos chères « têtes blondes » à leurs jeux vidéo. Hormis les plantes carnivores, le « plombier Mario » ne connaît pas grand-chose à la botanique. Si vous avez la chance d’avoir un chêne accessible et proche de votre domicile, tentez votre chance avec les glands. C’est une belle expérience de voir un petit arbre se développer. » dit JC Guguen.

Que peut-on semer ?

Dans certains supermarchés, vous pourrez acheter des graines et du terreau. Vous pouvez aussi ressemer les graines de vos fruits et légumes. Toutefois, vous devrez opter pour  des espèces issues de produits biologiques, car la plupart sont des  hybrides stériles. Les graines de salades, de fraises, de framboises, de soucis, de marguerites, de nigelles, d’ancolies, de coquelicots, de pavots ou de capucines, sont faciles à prélever au jardin et à ressemer d’une année sur l’autre.

Boites à oeufs pour planter les graines

Recycler les déchets ménagers

« Vous allez pouvoir utiliser les barquettes transparentes de fraises, de viennoiseries, les bouteilles en plastique ou les boites à œufs. On commence petit mais c’est la clé de la réussite  pour cultiver sur son balcon, sur son rebord de fenêtre ou derrière une baie vitrée ! C’est aussi le moyen de recycler les caisses à vin en bois (n’oubliez pas de percer le fond),  si vous ne disposez pas de jardinières. Ce type de culture permet de gérer plus facilement l’arrosage. » conseille JC Gueguen.

Comment procéder ?

« Commencez avec les boites d’œufs en cartons parfaitement adaptées pour faire germer des graines. Utilisez un peu de terre et plantez une graine dans chaque coupe. Vous pourrez bichonner les  plantules au chaud, la nuit ou placer cette mini pépinière le jour à la lumière derrière une fenêtre.  Quand vos plantations deviennent trop grandes, c’est le moment de les transplanter dans un pot, dans une jardinière ou dans le jardin. » explique Jc Gueguen.

Bouteille d'eau coupée pour planter des graines

A savoir

Si vous n’avez rien d’autre sous la main, la bouteille en plastique, est une alternative. Découpez une face de la bouteille et percez de trous l’autre face. Il vous reste à remplir de terre et à tasser légèrement avec les doigts.

Comment entretenir votre pelouse

Evitez de devenir des « accros » aux désherbants chimiques, vous avez un peu plus de temps, alors profitez-en pour vous baisser et utiliser « l’huile de coude », cela remplace le jogging et c’est plus productif ! Un gazon bien tondu, « bien  propre »,  juste avant de recevoir vos invités pour le sacro-saint barbecue, n’est pas forcément la solution pour y favoriser la biodiversité. C’est un gazon triste où ne vit qu’une seule espèce. Laissez vivre votre pelouse, il n’existe pas de mauvaises herbes, ce sont simplement des plantes dont vous ne connaissez pas le nom !

Jardinage - mode d'emploi

Jardinage : Une diversité à préserver

C’est cette diversité de petites plantes installées dans votre pelouse qui va renforcer sa résistance à la sécheresse. Ne vous acharnez pas à tondre trop bas pour ne pas que cela « fasse sale », vous ne faites que favorisez l’implantation de la mousse. Plus il y de turricules de vers de terre et mieux se porte votre pelouse. Pensez aussi à pratiquer une scarification au début du printemps et de l’automne. Cela permet de rajeunir la pelouse, d’enlever la mousse et le feutrage de surface et de lui redonner vigueur et beauté. Une heure de scarification manuelle et vous n’aurez plus besoin de faire le tour du pâté de maison en courant !

Protéger la faune qui vit sous terre

A savoir :

Attention également au « mulching » cette pratique  de jardinier un peu paresseuse, qui consiste à laisser l’herbe tondue sur le sol, car elle favorise l’étouffement de la pelouse.

Dessins : Jean-Christophe Gueguen

www.chatenay-malabry.fr/les-echos-de-la-vallee-aux-loups

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/housses-nortene-mobilier-jardin/

Les commentaires ne sont pas disponibles!