La Maison dans le Parc : une cuisine traditionnelle et généreuse

Gastronomie, Restaurants

La Maison dans le Parc : une cuisine traditionnelle et généreuse

617

Mais pourquoi « La Maison dans le Parc », appellation qui fait plutôt penser à un roman… Pourtant, la réponse est simple. Ce restaurant gastronomique est situé à l’orée d’un beau jardin public. Il suffit de quelques pas pour arriver sur la place Stanislas de Nancy. Sous la houlette de Roxane et Charles Coulombeau, l’établissement propose une cuisine élaborée et ouverte sur le monde.

C’est auréolés d’une étoile au Michelin que Roxane et Charles Coulombeau ont entamé cette année 2023. Une prouesse quand on sait qu’ils l’ont obtenue après seulement huit mois d’exploitation. Pourtant, l’aventure ne semblait pas si évidente au départ. En effet, c’est en été 2021, que le couple ont un coup de coeur pour cette Demeure bourgeoise et cossue. Idéalement située à proximité de la Place Stanislas et donnant sur un parc arboré, ce restaurant avait de sérieux atouts. Toutefois, il faut savoir que Roxane et Charles Coulombeau débarquaient en terre inconnue. Ils ne connaissaient personne à Nancy, n’avaient pas de projet précis mais juste une envie d’aventure liée à une opportunité commerciale. Recrutés par un chasseur de têtes, ils ont suivi leur instinct.

La Maison dans le Parc - Nancy

©Pixabay

La Maison dans le Parc - façade côté rue

La Maison dans le Parc - un coin repos sous un arbre

Un banc accueillant sous un arbre centenaire

La Maison dans le Parc - Vue sur le parc depuis la table

Vue sur le parc depuis la table

La Maison dans le Parc

N’ayant pas froid aux yeux, les tourtereaux se lancent dans l’aventure. Reprendre les rennes d’un établissement réputé et tenu pendant plusieurs années par Françoise Mutel, son mari et leur fille Rosalie, aurait pu être risqué. Heureusement, le courant passe et la transition s’effectue le mieux du monde. Pour ne pas perturber la clientèle, Roxane et Charles décident de conserver l’esprit du restaurant tout en y apportant leur touche personnelle. En effet, Charles a une vision de la cuisine qui lui est propre. Sa philosophie consiste à valoriser les produits locaux et favoriser le zéro déchet. Personnellement, je l’approuve. Et bien évidement, sa cuisine s’en ressent.

L'équitation dès son plus jeune âge

L’équitation dès son plus jeune âge©Pixabay

La découverte du potager et des légumes bio

La découverte du potager et des légumes bio©Pixabay

Une enfance enrichissante

Charles Coulombeau est né d’un père cavalier de haut niveau en endurance. Yves Coulombeau débourre des pure sang au haras. Bien évidement, le jeune Charles sera initié à l’équitation dès son plus jeune âge. Toutefois, son père aimait cuisiner pour sa famille. Il aimait s’occuper de son potager et séduire son entourage avec ses créations culinaires. Curieux de nature, Charles suivait les évolutions de son père dans la cuisine. La mélodie des casseroles et autres instruments permettant de cuisiner faisaient partie de sa vie. Dès l’âge de six ans, Charles passe ses vacances chez ses grands-parents paternels dans la campagne normande. Il apprend à traire les vaches, à confectionner des confitures et à cuisiner. A l’époque, toutes les cultures étaient bio. Cela, il ne l’a pas oublié.

La Maison dans le Parc - Roxane et Charles Coulombeau

Roxane et Charles Coulombeau

Une formation rigoureuse

Adolescent, Charles veut devenir basketteur. Après la mutation de son père, il commence à jouer au basket. Malheureusement, en faisant l’imbécile avec ses copains, il se brise un doigt. Dans la foulée, suit un décrochage scolaire. Pendant deux mois et demie, l’élève ne peut plus écrire. Heureusement, en 2007, il intègre le lycée hôtelier de Biarritz et obtient son baccalauréat technologique avec succès. Sa carrière débute, 2010 avec son premier stage au Relais de la Poste à Magescq chez Jean Cousseau. En 2011, il signe son premier contrat d’apprentissage en BTS avec les frères Xabi et Patrice Ibarboure à Bidart. Il gravit tous les postes : made-manger, poissons, légumes et viandes. Entre 2013 et 2016, il peaufine sa formation auprès d’Olivier Brulard à Eugénie-les-Bains. Là, il apprend à cuisiner en toute simplicité avec la rigueur la plus absolue. Il acquiert également le respect de la cuisine française.

La terrasse donnant sur le parc

Une terrasse donnant sur le Parc

Charles Coulombeau

Charles Coulombeau

Un parcours atypique et enrichissant

En 2016, Charles poursuit sa formation chez Lameloise auprès d’Eric Pras. Il y devient benjamin des chefs sauciers du triple étoilé bourguignon. A 26, avec sa compagne Roxane, il part au Japon, pays qui le fascine. Il intègre le Relais et Château Beniya Mukayu à Kaga. Aventurier et curieux, il va passer trois années dans la campagne anglaise du Sussex. Le couple pose ses valises au Gravetye Manor. Elle est Directrice de Salle et lui Chef de Cuisine. Travailleur et doué, Charles fut demi-finaliste du concours Chef of the Year. En 2020, il a remporte le Prix international de Cuisine d’auteur Taittinger après avoir reçu un Acorn Award en 2019. En 2021, il fut lauréat du Prix Tremplin Le Chef, récompensant la passion et la détermination des jeunes chefs.

Crevettes grises chou rave granitel de carcasses

Crevettes grises chou rave granitel de carcasses

Cochon fermier zapalitomole et gyoza de pied de cochon

Cochon fermier zapalitomole et gyoza de pied de cochon

Takos et Omble-ikejime, radis, jasmin et groseille

Takos et Omble-ikejime, radis, jasmin et groseille

Dessert chocolat, sésame et shochu

Dessert chocolat, sésame et shochu

La cuisine française à l’honneur

Charles Coulombeau fait la part belle à la cuisine traditionnelle française, aux illustres Chefs, aux méthodes et aux techniques qui ont fait sa renommée internationale. Roxane et Charles défendent une cuisine généreuse et ouverte sur le monde. Ils valorisent les produits locaux de saison et au meilleur de leur maturité. Ce qui leur permet d’en tirer le meilleur en termes de goût. Ainsi, ils peuvent varier les plaisirs au gré des saisons et limiter l’impact sur l’environnement. Charles entretient d’étroites relations avec les producteurs de sa région. En effet, pour lui, il est important qu’ils connaissent ses besoins et son exigence. Il considère qu’il se doit de rendre hommage au fruit de leur labeur dans chacune de ses assiettes et de ses créations. Le Chef encourage ses collaborateurs et collaboratrices à participer à des concours individuels. Il les pousse à tisser des liens avec les producteurs locaux.

A savoir

Charles Coulombeau offre un cadre de travail avantageux et respectueux de l’équilibre vie professionnelle, vie personnelle à ses collaborateurs.

La Maison dans le Parc - La terrasse donnant sur le parc

La terrasse donnant sur le parc

La salle du restaurant

La salle du restaurant

La Maison dans le Parc : des produits frais et de saison

Charles Coulombeau utilise dse produits frais, locaux et de saison, jusqu’au boutiste pour sa cuisine. Du végétal ou de l’animal, toutes les parties sont utilisées et sublimées, de la plus noble jusqu’à la moins populaire d’entre elles. Ses inspirations font appel à l’Asie et plus particulièrement à ses voyages au Japon. Si les produits sont français, les techniques de cuisine mises en oeuvre sont issues de son séjour au Japon. Aujourd’hui, une alternative végétarienne est proposée avec un menu dédié et toujours une entrée sans viande ni poisson au choix à la carte.

Rien ne se perd, tout se récupère

Dans le cadre d’une volonté éco responsable et solidaire, chaque jeudi, avec les parures de légumes et les invendus, le chef et la brigade cuisinent et donnent de la soupe pour Les Restaurants du Coeur. Celle-ci est conditionnée dans des bouteilles d’eau en verre issues du service, désinfectées et recyclées tout particulièrement pour cet usage. Cette démarche représente 7000 repas par an.

Un lieu chaleureux

Charles et Roxane accueillent la clientèle dans une demeure bourgeoise décorée dans un style contemporain chic. Le couloir en pierres et les couleurs épurées, créent une atmosphère apaisante et élégante à la fois.

Le couloir en pierres et les couleurs épurées, créent une atmosphère apaisante et élégante à la fois.

Crédit Photos – La Maison dans le Parc

Infos pratiques

La Maison dans le Parc
3, rue Sainte Catherine
54 000 Nancy
+33 (0) 3 83 19 03 57
Pour en savoir plus sur La Maison dans le Parc

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/burger-feuillete-signe-picard/

Les commentaires ne sont pas disponibles!