Le Café du Commerce a intégré le giron de la famille Joulie

Gastronomie, Restaurants

Le Café du Commerce a intégré le giron de la famille Joulie

98

Le Café du Commerce est lové dans un bâtiment qui date des années 1900. Pas moins de 200 places assises attendent les clients. Son ambiance animée et les personnages célèbres qui venaient y déjeuner ou y dîner sont en partie à la base de son succès, mais pas que…

De la rue, on imagine un restaurant aux petites dimensions car la façade n’est pas grande. Mais, arrivé au bout du petit couloir qui nous mène à l’intérieur, une belle surprise s’offre à nos yeux. En effet, la salle à manger du rez-de-chaussée est spacieuse. Son sol en mosaïques multicolores et ses mezzanines verdoyantes impressionnent. Marcel Dassault était un client des lieux.

Le Café du Commerce - Véritable hymne à la cuisine bourgeoise, la carte du Café du Commerce affiche un éventail de classiques parisiens en voie de disparition.

La façade du Café du Commerce.

Café du Commerce - le bar

Le bar du Café du Commerce

Café du Commerce- seconde salle du rez-de-chaussé.

Seconde salle du rez-de-chaussé.

Les serveurs sont habillés en noir et blanc.

Les serveurs sont habillés en noir et blanc.

Le Café du Commerce

Depuis quelques années, le style et l’offre brasserie connaissent un véritable engouement. Et ce, à Paris comme dans les grandes métropoles régionales. Devenue propriétaire du Café du Commerce, la famille Joulie a revisité la carte et revu les prix à la baisse. Le choix des plats est vaste et  les meilleurs crus français sont proposés. Une formule déjeuner « plat, dessert et café » est également à 19,60 euros. Mais vous pouvez également opter pour les plats de la carte car leur prix ne dépasse pas les 20€.  Le patio intérieur avec ces trois niveaux, son arbre et les plantes installées à tous les niveaux donne l’impression d’être à la campagne. L’ensemble est éclairé par une immense verrière qui laisse passer la lumière du jour.

Le café du Commerce - La salle du premier étage.

La salle du premier étage.

La salle du premier étage.

Vu sur l’escalier qui monte au second étage.

Le Café du Commerce - vu sur la salle du rez-de-chaussée.

Vu sur la salle du rez-de-chaussée.

Vu sur la salle du troisième étage.

Salle du troisième et verrière.

A savoir

Lors de sa construction, le lieu était destiné à devenir un magasin de mode féminine. En 1921 sous l’enseigne « Aux Mille Couverts », il est devenu un restaurant. Après un parcours riche en histoire, ce joyau de la Rive-Gauche renaît en 1988 sous le nom de Café du Commerce. Ce qui est agréable dans ce restaurant réside dans le fait que, malgré sa surface, l’atmosphère est chaleureuse et intime. A voir, les publicités vintage qui accentue le charme rétro du lieu.

L'apéritif !

L’apéritif !

Amuses bouche.

Amuses bouche.

Une entrée qui donne le sourire.

Une entrée qui donne le sourire.

Saumon gravlax maison

Saumon gravlax maison

Bavette aux échalotes et frites maison.

Bavette aux échalotes et frites maison.

Changement de mains

Etienne Guérraud était propriétaire de ce bel établissement. Il a passé le flambeau à Christophe Joulie pour partir à la retraite. Ce chef d’oeuvre Art-déco ans est donc tombé dans l’escarcelle des rois de la brasserie. Bien que créé en 1921, ce restaurant n’a pas pris une ride. L’ambiance est toujours présente, les serveurs, vêtus en noir et blanc, s’affairent avec leurs plateaux chargés de verres et d’assiettes. Etienne Guérraud avait acquis Le Café du Commerce en 2003. Le patron, Étienne Guérraud, limousin d’origine, a repris l’endroit en 2003. Artisan de la gastronomie, il réalisait des miracles avec les les produits de son pays. Il faisait venir des gros cochons de Chauvigny (Vienne) pour faire des boudins et des saucisses embossées sur place. Il cuisinait également leurs oreilles en les faisant griller à la plancha en lamelles. Elles étaient servies avec des betteraves crues, un plat de Messaline sensuelle.

Baba au Rhum.

Baba au Rhum.

Glace avec des fruits.

Glace avec des fruits.

A savoir

Le Café du Commerce fait la lignée des « bouillons » parisiens du XIXè siècle. Ces établissements bon marché avaient des prix fixes et un important débit. Initialement, on y servait un copieux bœuf en pot, d’où le surnom de « bouillon ». Plus tard, de nouveaux plats économiques vinrent enrichir la carte.

Infos pratiques

Café du Commerce
51 rue du Commerce
75015 Paris
Ouvert tous les jours
Service continu de 11h30 à 23h
Du lundi au vendredi hors jours fériés :
Formule-déjeuner à 19.60€ (plat, dessert et café)
Menu enfant à 9.90€ (jusqu’à 10 ans)
A la carte :  Entrées de 6.50€ à 17.20€, plats de 14€ à 28.60€, desserts de 6.50€ à 9.80€ Métro Avenue Émile Zola Téléphone : 01 45 75 03 27 

Pour en savoir plus sur Le Café du Commerce

Photos : Gaëlle Alban

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/chez-andre-brasserie-parisienne-cuisine-bourgeoise/

 

Les commentaires ne sont pas disponibles!