Léonard de Vinci, l’exposition du siècle

A la une, Expositions

Léonard de Vinci, l’exposition du siècle

153

L’exposition qui vient de s’ouvrir au Louvre autour marque le point d’orgue du 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci.

C’est bien le moins puisque, sur une quinzaine de tableaux authentifiés de l’artiste, le musée parisien en possède cinq. La Sainte Anne Trinitaire, le Saint Jean-Baptiste et la Joconde ont été apportés par Léonard lui même à son arrivée en France. Ces œuvres majeures ont été rejointes plus tard par la Vierge aux Rochers et la Belle Ferronnière. La première aurait été offerte en 1530 par Ludovic Sforza à Eléonore de Habsbourg lors de son mariage avec François Ier. Quant à la Belle Ferronnière, sa présence est attestée dès 1642 dans les collections royales, on ne sait comment ni depuis quand.

La Joconde de Léonard de Vinci

Léonard de par le monde

Exposition Léonard de Vinci au Louvre

Portrait de jeune homme tenant une partition © Veneranda Biblioteca Ambrosiana. Portrait d’une dame de la cour de Milan, dit à tort La Belle Ferronnière © RMN-Grand Palais (musée du Louvre)_Michel Urtado

L’idéal eut été de réunir autour de ces cinq chefs-d’œuvre, la dizaine d’autres dispersés de par le monde. Vœu pieu, peu de musées acceptant à se séparer, même momentanément, de chefs-œuvre trop fragiles pour être manipulés.  L’Ermitage de Saint Petersbourg a quand même prêté la charmante Vierge à l’Enfant, où Jésus joue avec des fleurs. Ce tableau n’est pas le meilleur de Léonard, mais il est le premier exécuté vers 1478, hors du contrôle du maître Verrocchio. La bibliothèque Ambrosiana de Milan a accordé un visa au Jeune Musicien en toque rouge peint vers 1483-90. Et le Vatican a envoyé son Saint Jérôme inachevé qui permet d’appréhender la manière de procéder de l’artiste.

Saint Jérôme pénitent. Photo © Governatorate of the Vatican City State - Vatican Museums. All rights reserved. 21. Saint Jean Baptiste © RMN-Grand Palais (musée du Louvre)_Michel Urtado

Saint Jérôme pénitent. Photo © Governatorate of the Vatican City State – Vatican Museums. All rights reserved. 21. Saint Jean Baptiste © RMN-Grand Palais (musée du Louvre)_Michel Urtado

A savoir :

Pour les absents, un week-end à Florence permettra d’admirer, aux Offices le Baptême du Christ, l’Annonciation, et l’Adoration des Mages.  La Madone à l’Œillet La Dame à l’hermine et le Portrait de Ginevra de Benci restent chez elles,  à Munich, Cracovie et  Washington.

En direct avec la Joconde

La joconde en réalité Virtuelle

La joconde en réalité Virtuelle… passionnant…©Gaëlle Alban

Le manque le plus criant c’est Mona Lisa elle même, assignée à résidence dans son appartement fraichement rénové de la salle des Etats. Il faut pour la voir se joindre aux 30 000 badauds qui défilent journellement devant elle. L’exposition propose mieux, un tête à tête virtuel avec la belle, via un procédé qui eut fasciné Léonard. Les techniciens ont travaillé à partir d’images prises par réflectographie infrarouge. “On a pu modéliser et rendre visible tous les détails qu’on ne peut pas voir en regardant le tableau … jusqu’à la morphologie de Mona Lisa“. On voit la jeune signora del Giocondo vêtue d’une robe sombre prenant la pause dans la loggia de son palais. Elle suit docilement les directives du peintre, de face, de trois quarts, mains croisées ou décroisées, sérieuse ou souriante.

Exposition Léonard de Vinci 2019 © Musée du Louvre_Antoine

Exposition Léonard de Vinci 2019 © Musée du Louvre_Antoine

Absents ou présents

Le jeu du “qui est là, qui se cache, qui n’y est pas“, réserve quelques surprises….

Le Salvator Mundi

Le plus cher tableau du monde n’est pas venu… sauf sous la forme d’une copie, attribuée à l’atelier de Léonard. Elle aurait appartenu au roi Louis XII qui s’est intéressé à l’artiste bien avant son successeur. Entré à Milan en 1499, le monarque s’enthousiasme pour la Cène de Santa Maria delle Grazie, et décide de l’emporter en France ! Il y renonce devant la difficulté de l’entreprise. 

Exposition Léonard de Vinci 2019

Exposition Léonard de Vinci 2019 © Musée du Louvre_Antoine Mongodin

La Cène…

qui aurait pu se trouver au Louvre ! – est donc toujours sur le mur de son couvent. A l’état de fantôme après une restauration radicale qui visait à retrouver l’original ! Car Léonard, tout génie qu’il était, ne maitrisait pas la fresque, technique de rapidité à l’opposé de sa conception lente de la peinture. Il abandonne aussi le chantier de la Bataille d’Anghiari, sur un mur du Palazzo Vecchio dissimulée depuis sous les fresques de Vasari. 

Exposition Léonard de Vinci © Musée du Louvre_Antoine Mongodin _MG_4205

© Musée du Louvre_Antoine Mongodin _MG_4205

Comprendre l’Univers

Il reste heureusement plusieurs copies et dessins préparatoires de cet affrontement entre Florentins et Vénitiens. Chevaux enchevêtrés et guerriers grimaçants donnent un visage de la guerre, éloigné des habituelles images de gloire et de victoire. Au départ d’un tableau, Léonard multiplie les croquis préparatoires, n’improvise rien et soigne chaque détails. Placement et attitudes des personnages, positions, gestes, expression des visages bien sûr.  La pratique des dissections lui permet de comprendre le mouvement des os, le fonctionnement des muscles du corps et du visage. Ces expériences encore clandestines,  étaient plus ou moins imposées dans les ateliers de peinture. Léonard soigne particulièrement les études de mains, les draperies, les cheveux. Les centaines de dessins qui accompagnent chaque peinture et gardent la mémoire des tableaux disparus. Ou jamais terminés comme le portrait d’Isabelle d’Este que l’intéressée ne verra jamais et dont le dessin se trouve au Louvre. 

Vierge à l'Enfant, dite Madone Benois © The State Hermitage Museum, St Petersburg. Vierge à l’Enfant avec saint Jean Baptiste et un ange, dite La Vierge aux rochers © RMN-Grand Palais (musée du Louvre)_Michel Urtado

Vierge à l’Enfant, dite Madone Benois © The State Hermitage Museum, St Petersburg. Vierge à l’Enfant avec saint Jean Baptiste et un ange, dite La Vierge aux rochers © RMN-Grand Palais (musée du Louvre)_Michel Urtado

De Vitruve à Léonard

Léonard de Vinci, Étude de Vierge à l’Enfant, dite Madone aux fruits © RMN-Grand Palais (musée du Louvre)_Michel Urtado. Étude de mains © Royal Collection Trust © Her Majesty Queen Elizabeth II 2019

Léonard de Vinci, Étude de Vierge à l’Enfant, dite Madone aux fruits © RMN-Grand Palais (musée du Louvre)_Michel Urtado. Étude de mains © Royal Collection Trust © Her Majesty Queen Elizabeth II 2019

Mais Léonard de Vinci n’est pas un portraitiste au sens classique du terme. Pour lui, le modèle représente l’être humain au centre de cet Univers qu’il cherche à comprendre par l’étude de la Nature. Depuis son enfance dans la campagne toscane, il est un observateur minutieux des arbres, fleurs, insectes qu’il dessine en entomologiste. 

Et des phénomènes naturels, l’orage, la tempête au milieu desquels se place l’Homme de la Renaissance.

C’est le sens qu’il faut donner au célèbre Homme de Vitruve, aux proportions supposées idéales. L’architecte romain les appliquait à l’architecture et Léonard à la création entière. On comprend l’importance d’avoir ce dessin à l’exposition, et les réticences de l’Italie à s’en séparer. Et seulement pour un court séjour de huit semaines, au terme desquelles il devra réintégrer les Galeries de l’Accademia à Venise.

La Joconde de Léonard de Vinci

La Joconde de Léonard de Vinci protégée par son nouvel écrin inviolable.©Gaëlle Alban

Informations pratiques

Léonard de Vinci du 24 octobre 2019 au 24 février 2020
Chaque jour sauf mardi, 9h-18h, nocturne jusqu’à 21h25 mercredi et vendredi
Entrée : 17€ (tarif unique)
Musée du Louvre, Hall Napoléon 75001 Paris

Réservation obligatoire : www.ticketlouvre.fr

Copyright : The State Hermitage Museum, St Petersburg – RMN-Grand Palais (musée du Louvre) – Governatorate of the Vatican City State – Vatican Museums – RMN-Grand Palais  – Veneranda Biblioteca Ambrosiana – Her Majesty Queen Elizabeth II 2019 – RMN-Grand Palais (musée du Louvre)_Michel Urtado – Musée du Louvre_Antoine Mongodin_MG_4177 – Gaëlle Alban

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/muzeo-offrir-oeuvre-art/

Les commentaires ne sont pas disponibles!