Les Deux Magots : Le café littéraire et restaurant gastronomique que l’on aime fréquenter !

Gastronomie, Nutrition

Les Deux Magots : Le café littéraire et restaurant gastronomique que l’on aime fréquenter !

385

Jusqu’à la fin du mois de mars, vous pourrez profiter de la majestueuse terrasse des Deux Magots sur laquelle émanent des effluves d’embruns salés. Cette année, ce sont les écaillers qui occupent le devant de la scène. Face au clocher millénaire, Gillardeau et Fines de Claires Barrau, plateaux de fruits de mer aux décors hivernaux se dégustent. À deux façon chabadabada, à plusieurs ou à emporter, chacun de vous y trouvera sa perle. 

Les Deux Magots est une institution parisienne créée voici plus de 100 ans. Depuis 1914, cette magnifique brasserie se transmet de génération en génération dans la famille Boulay-Mathivat. Vers 1885, le magasin de nouveautés fait place à un café liquoriste. Verlaine, Rimbaud et Mallarmé, entre autres, prennent alors l’habitude de s’y rencontrer. Guillaume Apollinaire y vient régulièrement.

Les Deux Magots autour de 1925

Les Deux Magots autour de 1925 © Roger-Viollet

Les Deux Magots - Simone de Beauvoir

Simone de Beauvoir

Les Deux Magots : café littéraire

Depuis, Les Deux Magots ont toujours été un café littéraire où aiment se retrouver artistes et intellectuels. Le Prix des Deux Magots confirme et conforte la vocation littéraire du café de Saint-Germain-des Prés. Fréquenté notamment par Elsa Triolet, André Gide, Jean Giraudoux, Pablo Picasso, Fernand Léger, Jacques Prévert, Ernest Hemingway, Boris Vian, Albert Camus, James Joyce, Stefan Zweig… pour ne citer qu’eux. Il a également accueilli les piliers du surréalisme, André Breton, Louis Aragon, Robert Desnos, Paul Eluard… Et ce, bien avant les Existentialistes Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir et autres.

Prévert, Simon, Morgan, Carné, Barrault aux Deux Magots 24-02-1967

Prévert, Simon, Morgan, Carné, Barrault aux Deux Magots 24-02-1967 © AFP STF

Albert Camus aux Deux Magots en 1945jpg

Albert Camus aux Deux Magots en 1945©Rene Saint Paul Bridgeman images.jpg

Le Lundi des Ecrivains

Depuis plus de quatre ans, chaque mois, se déroule le « Le Lundi des Ecrivains ». Ce rendez-vous littéraire témoigne ainsi de la volonté de Catherine Mathivat, présidente des Deux Magots, de faire perdurer cet héritage centenaire. L’unicité des Deux Magots est à la base de sont succès. En effet, Les Deux Magots raconte la vie parisienne, son élégance et sa richesse culturelle. Placé au coeur de Paris, le café-restaurant bénéficie d’un emplacement idéal au coeur de Saint-Germain-des-Prés. Si le décor se veut fidèle aux belles années du début du XX ème siècle, les Deux Magots n’en sont pas pour autant désuets. Une juste harmonie entre tradition et modernité a été préservée. Ouvert à tous les genres littéraires, cette rencontre des écrivains avec leur public invite les auteurs à débattre de leur actualité ou d’une oeuvre marquante de leur parcours. Le moment se poursuit par une séance de dédicace.

A savoir

Ce rendez-vous littéraire se déroule en deux temps : 18h30 – 19h15 : débats et échanges avec l’auteur – sur réservation dans la limite des places disponibles. 19h15 – 20h00 : séance de dédicace ouverte au public.

Les Deux Magots années 50 © Sergio Larrain - Magnum

Les Deux Magots années 50 © Sergio Larrain – Magnum

Claude Chabrol et son équipe en 1959 © Roger-Viollet

Claude Chabrol et son équipe en 1959 © Roger-Viollet

Le Prix des Deux Magots

L’aventure a commencé en 1933 à la terrasse des Deux Magots quand un cercle d’écrivains apprit que le Prix Goncourt était décerné à André Malraux pour « La condition humaine ». Offusqués, ils exprimèrent leur mécontentement et décidèrent de créer le prix littéraire des Deux Magots. Avec la création de ce prix, ils voulaient se détacher du conformisme, encourager la création et susciter un nouvel esprit artistique. Un jury de treize auteurs est constitué. Chacun donne 100 francs en guise de dotation. Le premier lauréat fut Raymond Queneau, chef de file du surréalisme, pour son roman « Le chiendent ». Depuis, le prix est octroyé à des auteurs prometteurs, chaque dernier mardi de janvier. La publication du livre récompensé, date d’un an avant la remise du prix. Le Prix des Deux Magots est l’une des plus anciennes distinctions littéraires de l’Hexagone. Il est doté de 7 700 euros. 

Clientes en terrasse, © Alécio de Andrade, 1969

Clientes en terrasse, © Alécio de Andrade, 1969

Le Prix Apollinaire

Le Prix Apollinaire, fondé en 1941, couronne chaque année « en dehors de tout dogmatisme d’école ou de technique un recueil caractérisé par son originalité et sa modernité ». Il est considéré comme un Goncourt de la poésie. En effet, certains membres du jury ont été ou sont jurés Goncourt, comme Hervé Bazin, Robert Sabatier ou Tahar Ben Jelloun. Présidé par Jean-Pierre Siméon, le jury est composé de personnalités du monde de la poésie*. Depuis 2016, le Prix Apollinaire est décerné aux Deux Magots.

*Marc Alyn, Adeline Baldacchino, Linda Maria Baros (secrétaire générale), Tahar Ben Jelloun, Zéno Bianu, Fabienne Courtade, Philippe Delaveau, Guy Goffette, Jean Portante et Jean Rouaud
Les Deux Magots - vue centrale avec jardin ©Julio Piatti

Vue centrale avec jardin ©Julio Piatti

Le Prix Pelléas

Créé en 1997, dans le cadre du Nohant Festival Chopin, ce prix récompense l’ouvrage sur la musique aux plus belles qualités littéraires. Il peut s’enorgueillir d’avoir honoré des ouvrages qui font date. On se souvient que Paul Greveillac séduisit le jury avec « Cadence secrète, la vie invisible d’Alfred Schnittke ». Il s’agit d’une biographie romancée d’un compositeur soviétique qui vécut de 1934 à 1998 . Il y eu également l’ouvrage consacré à Arvo Pärt de Julien Teyssandier. Le Prix Pelléas-Radio Classique s’intéresse à des ouvrages qui transmettent en mots cette émotion qui conduit la vie des musiciens. Jean-Yves Clément est à l’origine de ce prix dû à la relation privilégiée qu’il entretient depuis 25 ans avec Les Deux Magots.

Les Deux Magots - jadis et église

Les jeudis du jazz

Ils se déroulent dans la salle mythique où Boris Vian jouait de la trompette et conversait avec Jean-Paul Sartre. Les musiciens jouent des grands standards du jazz à la contrebasse, au saxophone, à la guitare et au piano. Son mis en avant Billie Holiday, Louis Armstrong, Nancy Wilson, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan… mais aussi des créations. Ces soirées jazz permettent de se retrouver, pour plonger dans l’atmosphère de l’âge d’or du cinéma en noir et blanc… Elles font revivre l’ambiance de l’après-guerre aux Deux Magots, épicentre de la vie culturelle et intellectuelle parisienne. C’est à Lionel Boccara, jazzman à la riche carrière musicale que revient de programmer ce rendez-vous hebdomadaire aux Deux Magots : « J’aime jouer mais aussi faire jouer la famille des musiciens, je veux faire vivre la musique et faire de nouveau rimer Jazz et Saint-Germain-des-Prés ! ». Le propos est clair, l’enthousiasme total. 

Les Deux Magots - Salle historique et statues

Salle historique et statues

Les Deux Magots - serveurs

©Gaëlle Alban

Les Deux Magots - Etagère avec des livres

Une étagère avec des livres entre la salle et la terrasse couverte©Gaëlle Alban

Les Deux Magots et la gastronomie

La blanquette de veau à l’ancienne

Ce plat signature est à la carte de la Maison depuis 20 ans. Ce plat est plébiscité au fil des années dans le palmarès des plats préférés des Français. Un nom qui fait honneur à la blancheur et qui se cuisine depuis le XVIIIème siècle d’autant de façons qu’il est de traditions familiales. La préparation de ce plat national varie selon les régions. On y ajoute de l’ail en Provence et on enlève la crème à Bordeaux. Il est toujours servi avec du riz. Celle des Deux Magots est divine. Il faut aller la déguster.

Les Deux Magots - plateaux de fruits de mer

La tartine d’hiver façon truffade 

Très appréciée, la tartine est devenue le must eat d’hiver. Elle doit son succès à son lit de pommes de terre chaudes et dorées dans lequel s’insinue la tomme fraîche et fondante, mélangée aux lardons tout juste grillés. Le tout sur une tranche de Poilâne toastée, relevé du doux parfum de noix de muscade… En piste ! 

Magret de canard du Sud Ouest aux fruits rouges et ciompotée de potimaron

Magret de canard du Sud Ouest aux fruits rouges et ciompotée de potimaron©Gaëlle Alban

Les Deux Magots - la pêche du jour

La pêche du jour©Gaëlle Alban

Plat de viande

Les Deux Magots - plats

Des viandes d’exception

Le magret de canard revisité façon Rossini, gratin de potiron et tuile de parmesan est une pure merveille. La biche rôtie accompagnée de sa mousseline de céleri, purée de marron et sauce poivrade ravira les gourmets. Le filet de boeuf à la truffe vaut le détour comme le suprême de chapon farci aux morilles. Si vous aimez les crustacés, dégustez le plateau de fruits de mer.

Les desserts

Les Deux Magots - Profiteroles à la vanille bourbon

Profiteroles à la vanille bourbon

De succulentes pâtisseries

Les profiteroles à la vanille Bourbon sont à tomber. Il ne faut pas manquer le fameux plateau de pâtisseries des Deux Magots : une institution ! Quand les charmantes « pâtissières » des Deux Magots présentent aux clients le plateau haut en couleur des tartes, entremets et autres réjouissances, les yeux des convives s’écarquillent. Irrésistible, l’Ispahan rose framboise & letchi de Pierre Hermé et son Infiniment vanilleExcellents le Paris-Brest et sa crème praline onctueuse de La Grande Epicerie de Paris, l’éclair au chocolat noir intense et la tartelette citron et sa mousse de meringue. Bref, entre le moelleux et le fondant, vous aurez du mal à choisir.

Infos pratiques

Les Deux Magots
6, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
+33 (0)1 45 48 55 25

Pour en savoir plus sur Les Deux Magots

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/chocolats-de-paques-cemoi-nouveautes-enfants/

Les commentaires ne sont pas disponibles!