Les Parapluies de Poitiers ont le vent en poupe et font perdurer la tradition

Mode, Tendances

Les Parapluies de Poitiers ont le vent en poupe et font perdurer la tradition

669

Les parapluies de Cherbourg sont connus dans le monde entier grâce au film de Jacques Demy « Les Parapluies de Cherbourg”, un drame romantique musical sorti en 1964. Mais, connaissez-vous les Parapluies François, de Poitiers ? Ils sont totalement artisanaux et tout aussi exceptionnels. Cette marque de Parapluies de la Vienne est le Hermes de la maroquinerie.

Depuis 1882, dans cette boutique atelier, les membres de la Famille François conçoivent et fabriquent des Parapluies. Mais pas n’importe quels parapluies… Les frères François aiment le travail bien fait et sont attachés à ce que leurs parapluies donnent entière satisfaction à leurs clients.

Parapluies François - une petite boutique qui se révèle être la caverne d'Ali Baba du parapluie

Si la boutique est toute simple, dedans, c’est le paradis du parapluie©Caroline Paux

Parapluies François

Une fois entrées dans la boutique, nous sommes accueillies par Lilyan Lagardère, le gendre de Pierre François. C’est avec fierté qu’il nous présente les créations de la maison. Des créations qui valent d’être découvertes car elles sont vraiment magnifiques. D’ailleurs, pendant que nous l’écoutons nous expliquer la qualité des toiles pour les parapluies, du bois pour les manches et des différentes matières pour les baleines, des clients entrent dans la boutique. Une cliente amène son parapluie en réparation. Un autre fait mettre à sa taille le manche du parapluie qu’il vient d’acheter pour pouvoir l’utiliser comme une canne. Nous voyons défiler plusieurs clients fidèles à la marque et d’autres qui la découvrent. Tous sont ébahis en pénétrant dans cette caverne d’Ali Baba du parapluie.

Parapluies François - 150 modèles de parapluies au choix

Un vaste choix de parapluies©Caroline Paux

Une affaire de famille

Un des frères François, Pierre, arrive dans la boutique et nous conduit dans l’atelier. Cela nous permet de le voir œuvrer à la réparation du parapluie, au réglage de la hauteur de l’autre. Les parapluies François sont réparables et modifiables à l’infini. Ce sont des bijoux que l’on bichonne pour les conserver le plus longtemps possible. Lilyan Lagardère n’était pas du métier. Quand sa mère s’est mise en ménage avec Pierre François, il a découvert que cet artisanat était passionnant. Au final, c’est une double histoire d’amour qui s’est mise en place. Maintenant, Lilyan Lagardère collabore avec les frères François. Il est devenu incollable sur les parapluies et va pouvoir faire perdurer cette affaire de famille qui le mérite.

Parapluies François - Lilyan Lagardère

Lilyan Lagardère©Caroline Paux

Qu’est-ce qu’un parapluie ?

Un parapluie se compose de trois parties : La toile, des baleines et un manche (mât).  Un parapluie protège de la pluie, du vent (à condition que les baleines soient solides) et du soleil (Ombrelle). Il faut savoir que les parapluies asiatiques se retournent au premier coup de vent. Alors que les parapluies François sont d’une solidité à toute épreuve et peuvent durer quarante ans. Pour se rendre compte de la qualité de fabrication des parapluies François, il suffit d’aller dans l’arrière-boutique qui n’est autre que l’atelier. Dans ces quelques mètres carrés, se trouvent des patrons datant de plusieurs années et d’autres plus récents. Il y a aussi une perceuse à main qui date des années 1920. Des machines à coudre des années 1960 cohabitent avec des plus récentes.

Machine à coudre des années 1960

Machine à coudre des années 1960©Caroline Paux

Fabrication d’un parapluie

Pierre François nous explique le processus de fabrication de leurs parapluies. Rien n’est laissé au hasard tellement la qualité prime pour ces spécialistes du parapluie. Pour le manche, il faut un bois solide (hêtre ou autre selon le modèle) car il doit recevoir ce que l’on appelle « un coulant ». Ce coulant n’est autre que la partie que l’on fait glisser pour ouvrir ou fermer le parapluie. Le manche doit aussi supporter « la noix » qui maintient les baleines au sommet du parapluie. Les baleines sont, selon les modèles, en rotin, en métal ou en fibre de carbone (indestructible). Une fois ces différents éléments mis en place, nous apprenons qu’il s’agit du squelette du parapluie. Cette étape terminée, arrive la découpe de la toile qui va habiller le parapluie.

Une nouvelle toile fait son entrée dans la collection

Une nouvelle toile fait son entrée dans la collection©Caroline Paux

 Lilyan Lagardère et Pierre François présente le nouveau tissus de la collection

Lilyan Lagardère et Pierre François présente le nouveau tissu de la collection©Caroline Paux

Un travail minutieux

Une fois la toile découpée à la bonne taille et avec la bonne forme, elle est cousue puis fixée par des aiguillettes sur les baleines. Un travail minutieux qui requiert beaucoup de dextérité et d’expérience. Quelques finitions sont apportées pour parfaire la beauté et la solidité du parapluie. Nous avons devant nos yeux 140 ans de savoir-faire auxquels s’ajoute une chorégraphie millimétrée qui permet cette fabrication haut de gamme.

Parapluies François - Réparation d'un parapluie

Réparation d’un parapluie©Caroline Paux

Réparation d'un parapluie

©Caroline Paux

Taille du bois

Un travail minutieux©Caroline Paux

Réparation et restauration sont de mises

Les clients de la famille François peuvent venir déposer leurs parapluies pour les faire réparer autant de fois qu’ils en ont besoin. Mais, cerise sur le gâteau, avec leurs doigts de fée, les frères François réparent même les parapluies qu’ils n’ont pas fabriqués. Il arrive même qu’il s’agisse de restauration pour certains parapluies et ombrelles. En effet, Pierre François nous explique qu’il a eu à restaurer une ombrelle datant de l’époque Napoléon III.

Prise de mesure pour mettre le parapluie à la bonne taille du client afin qu'il puisse l'utiliser comme une canne

Prise de mesure pour mettre le parapluie à la bonne taille du client afin qu’il puisse l’utiliser comme une canne©Caroline Paux

Travail du bois

©Caroline Paux

Quand la tradition se marie avec l’évolution

Au départ, Lilyan Lagardère s’est contenté, en été, de donner un « coup de main » à son beau-père pour vendre des parapluies. Progressivement, il s’est pris de passion pour l’artisanat. Mais très rapidement, l’envie lui est venue de remettre au goût du jour cette entreprise quelque peu datée. Conscient du potentiel de Lilyan, Pierre et Louis François lui ont cédé la gérance de l’entreprise en 2021. Depuis, il en a pris la direction et la fait progresser en mélangeant innovation et tradition. Il a également mis à profit sa formation d’informaticien pour créer un site internet. Site qui a permis de faire connaître la marque, la boutique et le savoir faire de la maison.

Un cycliste vient acheter un parapluie

Un cycliste vient acheter un parapluie

Des commandes parfois étonnantes

Lilyan nous apprend que ce sont les Parapluies François qui ont conçu un parapluie spécifique pour François Mitterrand. Plus étonnant, un chasseur est venu voir les Frères François pour qu’ils lui fabriquent un parapluie à visser sur son fusil. Il ne voulait pas être mouillé quand il chassait. Il tenait à rester au sec les jours de pluie. Étonnant quand même.

Lilyan Lagardère et Pierre François

Lilyan Lagardère et Pierre François ©Caroline Paux

Le sur-mesure vous attend

Lilyan Lagardère a mis en place le sur-mesure pour satisfaire les clients qui veulent personnaliser leurs parapluies. Il nous explique que de nombreuses personnes sont des esthètes du parapluie. Une découverte intéressante. Pour cette catégorie de clients, il sera possible de faire peindre leurs initiales sur leurs parapluies. Ils pourront également demander à ce que soit réalisée une oeuvre picturale de leur choix. La possibilité de se démarquer des autres tout en acquérant un objet utile, solide et beau.

Un choix impressionnant de modèles de parapluies

©Caroline Paux

Un choix impressionnant de modèles de parapluies

Pas moins de quinze modèles sont déclinés en 120 parapluies différents. Vous en prenez plein les yeux quand vous entrez dans la boutique. Une fabrication artisanale qui permet de prendre son temps pour la fabrication des parapluies. Les prix sont raisonnables puisqu’ils vont de 78 à 250€. D’ailleurs, Lilyan Lagardère souligne qu’ils sont les moins chers des derniers fabricants français. Le savoir-faire de cette fabrique de parapluies a été récompensé par le label d’entreprise du patrimoine vivant (EPV) décerné par le ministère de l’Économie.

Il y a tellement de modèles que le choix est compliqué

Il y a tellement de modèles que le choix est compliqué ©Caroline Paux

Pierre François

Pierre François©Caroline Paux

Des modèles spécifiques et pratiques

Parapluie Fox

Le parapluie avec montage anglais « Fox » possède un double usage. Fabriqué à partir d’une seule pièce de bois, il peut servir de canne pour marcher et vous protéger de la pluie. Ses baleines en fibre de carbone assurent une très bonne résistance au vent. Un parapluie élégant et rustique, adapté à la taille de son propriétaire.
https://boutique.parapluie-artisanal.com/categorie-produit/parapluies-rustiques/parapluies-anglais/

Parapluie de Berger

Le parapluie de Berger n’attire pas la foudre grâce à ses baleines en rotin. Il peut faire face à toutes les intempéries. Grâce à son tissu 100% coton, son grand diamètre et son tissage très serré, il sert aussi de parasol et protège du soleil. Ce sont Pierre et Louis qui fabriquent les baleines en rotin, à partir d’une botte de 50kg qui mesure de 5 à 6 mètres de long.
https://boutique.parapluie-artisanal.com/categorie-produit/parapluies-rustiques/parapluies-de-berger/

Le parapluie de Berger

Le parapluie de Berger©Caroline Paux

Un peu d’histoire

En 1882, a été créé le premier parapluie de la famille François. Depuis 2008, la 4ème et la 5ème génération collaborent ensemble. Agé de 73 ans, il travaille toujours dans la boutique avec son frère Louis, sa femme Nadine et son beau-fils, Lilian Lagardère. Toutefois, ce dont il est certain, c’est que la fabrique de parapluies François est le plus vieux commerce de la Grand-Rue depuis la fermeture de la ciergerie il y a déjà quelques années. En septembre, une salariée va intégrer la société.

Des diplômes bien mérités

©Caroline Paux

Une renaissance bien méritée

Comme de nombreuses entreprises, la maison François a failli disparaître dans les années 1980. « Nous travaillons pour Vuitton, Hermès. L’atelier comprenait treize salariés » explique Pierre François. Il précise que  » Les grosses importations chinoises ont eu raison du deuxième atelier. De ce fait, l’équipe s’est recentrée sur son nœud familial. Toutefois, nous demeurons les seuls créateurs de Nouvelle-Aquitaine sur la poignée de fabricants de parapluies France.« 

Nouvelle clientèle, nouveaux objectifs

Depuis quelques années, la famille François vit une revanche qu’elle apprécie. Pierre François nous explique que les clients ont changé. C’est avec fierté qu’il nous dit ne plus savoir où donner de la tête et être assailli de commandes sur le site Internet. Elles représentent 25% du Chiffre d’affaires. Il est enchanté de constater que cette nouvelle clientèle vient chercher la qualité, un produit bien fini, la durabilité et surtout sa réparabilité. 60 % des clients ont moins de 45 ans révèlent Pierre et Lilyan . « Les gens veulent des parapluies qui durent. Ceux qu’ils achètent dans la boutiques sont de véritable un coup de cœur ! » Les parapluies des frères François sont destinés à vous accompagner toute votre vie. Pourquoi un p’tit coin de parapluie ne vaudrait-il pas un p’tit coin d’paradis…

https://www.parapluie-artisanal.com

Reportage photos : Caroline Paux

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/anne-de-solene-parures-de-lit/

Les commentaires ne sont pas disponibles!