Pastels du musée d’Orsay De Millet à Redon

A la une, Expositions

Pastels du musée d’Orsay De Millet à Redon

269

Le musée d’Orsay expose une centaine des pastels de sa collection. Cette dernière comporte environ 500 oeuvres. La dernière exposition de cette ampleur à avoir été consacrée aux pastels du musée (Le Mystère et l’éclat) date de 2009. Avec celle-ci, vous allez pouvoir découvrir ou de redécouvrir ces joyaux de la collection où brillent les oeuvres de Millet, Degas, Manet, Cassatt, Redon, Lévy-Dhurmer et bien d’autres.

Le XVIIIe siècle est traditionnellement considéré comme l’âge d’or du pastel. Ce dernier n’a pas son égal pour pour rendre les effets de matière et le velouté de la carnation. Les pastels représentent des portraits la majorité du temps. En effet, ce médium s’y prête parfaitement. S’il fut quelque peu oublié lors de la révolution française, il a fait un retour en force entre la seconde moitié du XIXe siècle et le début du XXe. D’ailleurs, l’exposition des Pastels au musée d’Orsay le démontre.

Pastels - Claude Monet : Le pont de Waterloo à Londres

Claude Monet : Le pont de Waterloo à Londres. Vers 1899. Pastel sur papier beige rosé Musée d’Orsay  Legs de baronne Eva Gebhard-Gourgaud, 1965 
© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Gérard Blot 

Pastels - André Devambez : Procession au crépuscule

André Devambez : Procession au crépuscule. Dessin pastel sur toile© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Sophie Crépy 

Pastels - George Desvallières : Les Tireurs à l'arc.

George Desvallières : Les Tireurs à l’arc. En 1895, Pastel sur papier gris-beige. Don de Paul Simon et de ses soeurs, 1951  ADAGP, Paris 2021 © Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt 

Une variété de Pastels à couper le souffle

La gamme de pastels, disponibles en termes de nuances et de textures, ouvre la porte à tous types d’expérimentations et de pratiques. L’exposition met en avant la singularité du pastel. Ni véritablement dessin, ni peinture, son rapport immédiat avec la matière lui est propre. Le pastel est en effet essentiellement constitué de pigments purs. Il crée une fleur en suspension sur le grain du papier ou la toile, dont la vibration fait la beauté, mais aussi la grande fragilité. Pour Ernst Jünger, la sensation tactile relayée par l’oeil que suscite le pastel le classe parmi les « arts érotiques. Multiforme, le pastel permet toutes les modulations, du vaporeux de l’estompe aux hachures les plus vigoureuses, en passant par l’ondulation, la virgule et le pointillé. Il est significatif qu’un artiste comme Degas l’utilise de manière quasi-exclusive à partir de 1888-90.

Pastels de Millet à Redon© musée d'Orsay-Sophie Crépy

Pastels de Millet à Redon© musée d’Orsay-Sophie Crépy

Lucien Lévy Dhurmer : La Femme à la médaille

Lucien Lévy Dhurmer : La Femme à la médaille. Pastel et rehauts d’or sur papier contrecollé sur carton. Musée d’Orsay© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt 

Huit thèmes pour le renouveau du pastel

L’exposition s’articule autour de huit grands thèmes soulignant le renouveau du pastel à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. Vous découvrirez d’abord une introduction sur le pastel et sa singularité, « mariage d’amour de la couleur et du dessin » (José de Hérédia). Puis, la mise en lumière se fera sur le  portrait au pastel, dans la continuité du XVIIIe siècle. Terre et mer où Millet régnera en maître. Il démontrera que le pastel passe outre les sphères mondaines pour s’atteler à la noblesse de la vie rurale. Au coeur de l’exposition, un espace traversant intitulé Modernités est consacré aux sujets radicalement nouveaux que la métropole et la transformation de la société inspirent à Degas, Monet, Caillebotte et Boudin. Dans la plus grande salle, vous verrez des scènes d’intérieur et des représentations intimes d’enfants et de la vie familiale.

Mary Cassatt_Mère et enfant sur fond vert ou Maternité. Odilon Redon : Le Char d’Apollon.

Mary Cassatt -Mère et enfant sur fond vert ou Maternité. Pastel sur papier beige collé sur châssis entoilé. Musée d’Orsay 
Don de Mary Cassatt, 1897© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski  Odilon Redon : Le Char d’Apollon. Le Char d’Apollon. Vers 1910. Pastel et détrempe sur toile© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski 

Emile René Ménard : Etude de nu dans un interieur. Emile Lévy : Portrait de Marie de Heredia

Emile René Ménard : Etude de nu dans un interieur. Entre 1862 et 1930. Pastel sur papier collé sur châssis entoilé© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt  Emile Lévy : Portrait de Marie de Heredia.  En 1887. Musée d’Orsay© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski 

Degas et Manet

Dans un espace Intimité figurent des nus de Degas, souvent à leur toilette. Il les a qualifié de « Suzanne modernes ». Ils dialoguent avec ceux de Manet, entre autres. L’essence de la nature souligne en quoi, dans la continuité de Boudin, le pastel devient un médium de choix pour le paysage. Il s’adapte parfaitement à la notation des changements atmosphériques et des effets de lumière. Toutefois, l’éphémère de sa matière peut aussi conférer au paysage un caractère à la fois étrange et éthéré, cher aux symbolistes. Les deux dernières sections de l’exposition s’inscrivent en réaction contre Modernités. Arcadies rassemble des oeuvres d’artistes variés* témoignant de la nostalgie d’une symbiose entre l’homme et la nature, en dehors du temps. Elles sont loin des transformations radicales éprouvées à la fin du XIXe siècle. Âmes et Chimères**montre en quoi*** l’extraordinaire plasticité du pastel permet****d’évoquer le rêve, la vie intérieure, l’imaginaire.

*Fantin- Latour, Osbert, Puvis de Chavannes, Desvallières…
**dont une partie sera focalisée sur Lévy-Dhurmer et l’autre sur Redon.
***pour ces artistes symbolistes.
****au-delà du réel.
Edgar Degas Ludovic Halevy et Albert Boulanger-Cavé dans les coulisses de l'Opéra. Lucien Lévy-Dhurmer Méduse.

Edgar Degas Ludovic Halevy et Albert Boulanger-Cavé dans les coulisses de l’Opéra© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt. Lucien Lévy-Dhurmer Méduse© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Affiche et Odilon Redon : Le Bouddha

Odilon Redon : Le Bouddha. Entre 1906 et 1907. Pastel sur papier beige. Musée d’Orsay 1971, achat© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski 

Informations Pratriques

Commissaire : Caroline Corbeau-Parsons, Conservatrice des arts graphiques au Musée d’Orsay
Musée d’Orsay
Esplanade Valéry Giscard d’Estaing
75007 Paris
Exposition Pastels du musée d’Orsay
De Millet à Redon
14 mars – 2 juillet 2023
Salles d’expositions temporaires
niveau 0

http://www.musee-orsay.fr

Photo d’ouverture de l’article : Pastels de Millet à Redon© musée d’Orsay-Sophie Crépy

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/fleur-comestibles-apprenez-cultiver-et-cuisiner/

Les commentaires ne sont pas disponibles!