Pont Aven et ses environs : culture, histoire, nature, gastronomie et loisirs vous y attendent…

Evasion, Idées Week-End, Voyages

Pont Aven et ses environs : culture, histoire, nature, gastronomie et loisirs vous y attendent…

308

Vous ne pouvez qu’être séduit par le charme de Pont Aven. Surnommée la Cité des Peintres, cette charmante ville vaut vraiment d’être découverte. Ses environs valent également le détour. Il y a de nombreux villages insolites qui vous ferons rêver. Sans oublier Concarneau et Quimper villes d’histoires où la gastronomie tient également sa place.

Au XIXe siècle, plusieurs peintres y ont séjourné à Pont Aven. Il y régnait une ambiance relativement mystique car les croyances et légendes sont nombreuses en Bretagne. Comme la vie y était bon marché, il faisait bon venir y passer des vacances ou y rester un certain temps. C’est ce qui a permis à cette adorable ville de devenir un lieu de villégiature pour de nombreux artistes à l’époque. Parmi eux, notons Paul Gauguin. C’est lui qui donna naissance au mouvement de l’Ecole de Pont Aven. “J’aime la Bretagne. J’y trouve le sauvage, le primitif. Quand mes sabots résonnent sur le sol de granit, j’entends le ton sourd et puissant que je cherche en peinture” Paul Gauguin. C’est en 1886 que Paul Gauguin découvre Pont Aven où il revient en 1888. Il y fait la connaissance d’Emile Bernard, de 20 ans son cadet. De cette rencontre va naître l’école.

Pont Aven - Promenade Xavier Grall

La promenade Xavier Grall

Pont Aven - Promenade Xavier Grall

Promenade Xavier Grall

Le port de Pont Aven

Le port de Pont Aven

Le repère des artistes

À la fin des années 1880, Paul Gauguin renonce à l’impressionnisme pour une peinture qu’il désire plus poétique et sacrée. Au goût du rêve, s’ajoute le désir de revenir aux sources de l’humanité, à la pureté de la terre. La Bretagne, encore isolée, lui semble une terre hors du temps. Rapidement, de nombreux artistes se reconnaissent dans ce désir de retour à la liberté des sujets et de leurs traitements. Fuyant les salons parisiens qu’ils jugent hypocrites et méprisants, ils viennent séjourner à Pont-Aven, village du Finistère comptant 1 500 habitants. Ils s’inspirent des traditions bretonnes et de ses paysages, prenant souvent comme modèle les paysans vaquant à leurs occupations.

Les artistes aimaient Pont Avven

Une ville où il fait bon se promener

L’Aven et ses rives bordées de fleurs et de belles demeures

Une ville où il fait bon se promener

Deux femmes intelligentes

Deux femmes, aubergistes de Pont-Aven, ont joué un rôle clé dans le développement de ce qui devient bientôt un véritable courant artistique. Propriétaire de l’Hôtel des Voyageurs, Julia Guillou, surnommée « Mademoiselle Julia » par ses clients, tire profit de la présence des peintres et propose une nourriture de qualité à bas prix afin d’en attirer le plus possible. Marie-Jeanne Gloanec, grande figure de Pont-Aven, possède une pension où Paul Gauguin rencontra Emile Bernard. Comme le prouve son œuvre La Belle Angèle, ces femmes servaient de modèles pour des tableaux. Aujourd’hui, ils témoignent de l’ambiance particulière qui régnait dans leurs établissements.

La grand place de Pont Aven et ses commerces

La grand place de Pont Aven et ses commerces

Des statues en vitrine

Une belle collection de tableaux

Pont Aven et son musée

L’art est encore très présent à Pont Aven. D’ailleurs, la ville possède un superbe musée. D’important travaux de rénovation qui ont duré trois ans, lui ont donné un second souffle. Il bénéficie d’une surface de 1 700m2 pour accueillir les visiteurs. Lumineux et agréable, la structure valorise à merveille la collection permanente et les expositions temporaires. Toutes sont d’une grande qualité. La collection permanente est consacrée à l’histoire de la vie artistique de Pont-Aven. J’ai vraiment apprécié la visite guidée. La guide était passionnante et sa maitrise des oeuvres était impressionnante et enrichissante pour les visiteurs. J’ai adoré ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il y a peu d’oeuvre de Paul Gauguin. En effet, difficile pour ce type de musée de les acheter tellement leur prix est élevé. Vous pourrez tout de même admirer de beaux dessins de Gauguin dont celui des deux têtes de Bretonnes.

Un très beau tableau

Un très beau tableau

Un très beau tableau

Les lavandières du temps de Gauguin

A savoir

Un parcours chronologique présente une collection incroyable de 4 500 œuvres. On peut également y découvrir une ancienne salle à manger dans laquelle se réunissaient les peintres en voyage.

La boutique du Musée

La boutique du Musée

Corneille et Paul Gauguin

Dessin de Paul Gauguin

Pont Aven et ses promenades

Garez votre voiture et flânez dans cette charmante ville. Commencez par la promenade Xavier Grall qui porte le nom d’un poète breton. Réservée aux piétons, elle foisonne de fleurs de plantes, vivaces, arbres fruitiers, fleurs caduques et persistantes. Vous pourrez admirer les lavoirs où les femmes s’agenouillaient pour laver le linge et échanger entre voisines. Cette promenade est prolongée d’un déversoir qui permet de comprendre comment l’eau était distribuée d’un moulin à l’autre. Les vannes sont encore présentes. Faites une halte sur le Port pour voir les bateaux . Si vous aimez marcher, suivez la rive droite jusqu’à Port Manech (Nevez). Après avoir parcouru 14 km, vous arriverez à l’embouchure face à la mer. Sur ce trajet, se trouve le Moulin à Marée du Hénan. A voir également la chapelle de Trémalo où se trouve le Christ polychrome qui a inspiré le célèbre Christ Jaune de Gauguin.

Une ville où il fait bon se promener

Le Bois d’Amour

C’est au Bois d’Amour que fut peint Le Talisman de Paul Sérusier, l’un des tableaux “fondateurs” du mouvement des Nabis. C’est également dans ce même endroit que Paul Gauguin y donna une célèbre leçon de peinture à Sérusier: « Comment voyez-vous ces arbres ? Ils sont jaunes. Eh bien, mettez du jaune. Cette ombre, plutôt bleue ? Peignez-la avec de l’outremer pur.  Ces feuilles rouges ? Mettez du vermillon ». Une personne férue d’art qui se trouvait là m’a dit cette citation de Gauguin. Pour elle, permet de comprendre le courant artistique initié par l’artiste.

Les galettes et palets de Pont Aven

Pont Aven : galettes et palets

Qui ne connait pas les fameuse galettes de Pont Aven et et les palets ? Mondialement réputés, ils sont devenus l’un des symboles forts de la Bretagne. Idéals en guise d’accompagnement d’une boisson chaude ou d’un dessert, ces délicieux biscuits à base de farine, beurre frais, sucre et œufs sauront ravir votre palais. Quelle est l’origine de ces savoureux gâteaux ? Fabriquées depuis le XVIIème siècle par les boulangers locaux, l’origine des galettes à Pont-Aven remonte à 1890. Date à laquelle Isidore Penven succède à son père dans la boulangerie familiale installée non loin du pont. Ces délices au beurre salé valurent à Pont-Aven la distinction de “Site Remarquable du Goût”. Fort de son succès, les galettes de Pont-Aven devinrent très vite l’emblème de la Cité des peintres pour le plus grand bonheur des petits comme des grands gourmands !

Des produits de la mer authentiques et savoureux

Jean-Laurent BUREL - Galerie Océane et conserverie Jean Burel

Jean Burel vous fera découvrir les fameuses sardines de Concarneau, inimitables, une grande variété de poissons en conserve traditionnelle et autres gourmandises.

Conserverie Jean Burel Océane

Jean Burel, installé à Concarneau dans le Finistère sud est une authentique conserverie artisanale. Tout est ici réalisé à la main, que ce soit les recettes comme les conditionnements. Garant de la fraîcheur et de la sélection de ses produits, Jean Burel apporte un soin rigoureux dans le choix des ingrédients qui composent ses délicieuses recettes maison. La gamme Jean Burel vous fera découvrir les fameuses sardines de Concarneau, inimitables, une grande variété de poissons en conserve traditionnelle (maquereaux, foie de lotte, crabe, thon blanc…) ainsi que des terrines et des rillettes. Jean Burel a cuisiné pour vous les poissons et crustacés associés aux produits issus de l’agriculture biologique : la gamme Algo d’Aure.

A savoir

A Pont-Aven, la fabrication des galettes et des palets est une véritable institution. Chaque coin de rue possède sa biscuiterie spécialisée. Fabriquées à partir du 17e siècle, la recette officielle des galettes est élaborée en 1890 par Isidore Penven au moment où celui-ci succède à son père à la tête de la boulangerie familiale. Il décide de faire de la fabrication de ces biscuits son activité principale. Décédé en 1914, son épouse Francine poursuit son œuvre, accompagnée d’un certain Alexis Le Villain. Tous deux fondent alors les marques Traou Mad (choses bonnes en breton) et Isidore Penven. Marques qui sont reprises par le fils de ce dernier à partir de 1945. Cela fait 130 ans que les différentes biscuiteries artisanales perpétuent ce qui fait désormais partie du patrimoine gastronomique et culinaire de la région.

Une belle chaumière aux volets bleu

Kerascoët et une belle chaumière aux volets bleus

Les environs de Pont Aven

Névez, le pays des Pierres Debouts

Le propriétaire d’un magasin m’a conseillé de me rendre à Névez désignée comme faisant partie du « Pays des Pierres Debout » (Mein Zao en breton). Effectivement, en me promenant dans cette commune, j’ai pu voir des pierres debout à plusieurs endroits. Il s’agit de grand blocs de granit taillés dans un format assez haut. J’ai appris qu’ils étaient utilisés pour constituer les murs d’une maison ou une clôture. Et une passante m’a dit qu’il fallait absolument que j’aille voir les chaumières de Kerascoët et Kercanic. Située en bord de mer, Névez offre d’agréables promenades.

Kerascoët et ses belles chaumières aux toits de chaume

Kerascoët et ses belles chaumières aux toits de chaume

Les chaumières de Kerascoët et Kercanic

Je me suis donc rendue dans ces deux lieux-dits où se trouvent plusieurs chaumières traditionnelles bretonnes. Il s’agit de petites maisons en granit dont le toit est en chaume (paille de seigle ou roseau). Kerascoët est le village le plus connu. J’ai vraiment aimé ces jolies chaumières et apprécié la rencontre avec un peintre bien sympathique. Kercanic, un peu moins touristique, est également très beau. A Kerascoët, faites une pause au Café L’île Verte.

L'Eglise de Kerascoët

Café Ile Verte

Le café du village

Kerascoët et ses belles chaumières aux toits de chaume

Kerascoët

Port de Kerdruc

Ce ravissant petit port est situé sur l’Aven. La vue est splendide et les bateaux valent le coup d’oeil. Si vous aimez les fruits de mer, vous pouvez allez au Bistrot de l’Ecailler. Il paraît qu’on y mange également un homard-frites super bon.

Port Manech - la mer vue d'en haut

Port-Manec’h

La plage de Port Manec avec son école de voile et ses cabines blanches

La plage de Port-Manec’h avec son école de voile et ses cabines blanches

Port-Manec’h

Située à l’embouchure de la rivière Aven, elle fait partie de la commune de Névez. C’est le coin huppé de Névez où il y a de belles résidences secondaires. Port-Manec’h est incontournable si vous voulez vous initier à la voile. En effet, son école de voile est réputée. La plage de Port Manec’h est célèbre pour ses petites cabines de plage en bois héritées de la Belle Epoque. Port-Manec’h était un lieu de villégiature très fréquenté par la Jet Set. Pour vous désaltérer, allez boire un verre en terrasse à la Chat’ (La Châtaigneraie). Vous serez émerveillé par la superbe vue qui s’offrira à vous une fois installé au bar. Ne repartez pas sans avoir pu voir la chapelle saint-Nicolas (typiquement bretonne). Quand aux maisons, certaines sont somptueuses et témoignent des propriétaires fortunés de l’époque.

Port-Manec’h - La Châtaigneraie

Port-Manec’h – La Châtaigneraie

La Pointe de Trévignon

Après avoir pris conseil auprès de  locaux, j’ai pris la direction de la Pointe de Trévignon, situé sur la commune voisine de Trégunc. Je n’ai pas été déçue car cet endroit est superbe. En revanche, il m’a été dit qu’il fallait venir quand les bateaux rentrent au port car les pêcheurs vendent le produit de leur pêche. Cette pointe est l’endroit idéal pour admirer les couchers de soleil adossés aux rochers géants. Son petit phare est mignon comme tout.

Le pont qui donne accès à la Ville fortifiée de Concarneau

Le pont qui donne accès à la Ville fortifiée de Concarneau

Les remparts et la vue sur le port de plaisance et la navette

Les remparts et la vue sur le port de plaisance et la navette

La rue Vauban, ses maisons et ses commerces

La rue Vauban, ses maisons et ses commerces

Le port de pêche

Le port de pêche

Le port de plaisance

Concarneau et son centre historique

Du haut des fortifications vous verrez  le port de pêche, le port de plaisance et la baie de Concarneau. Ses nombreux commerces font le bonheur des touristes. Remontez la rue Vauban et ses superbes maisons de granite. Faufiler vous entre celles qui laissent entrevoir l’eau et vous déboucherez sur une digue au pied des remparts. Remontez les si la marée le permet pour arriver à l’embarcadère. Il permet de rejoindre la passage Lanriec avec un charmant petit bateau. Si vous préférez restez sur cette rive empruntez la porte du passage et revenez sur la place Saint Guénolé, sa superbe maison ( la plus ancienne de la ville ) et sa fontaine au bestiaire insolite . Continuez vers le bout de la ville vers »La porte aux vins », le petit bois et les remparts. La ville close bénéficie d’un petit amphithéâtre en plein air où vous pourrez écoutez de la musique.

Le petit amphithéâtre en plein air

Le petit amphithéâtre en plein air

La porte au Vin

La porte aux vins

La porte aux vins

La porte aux vins

Une ville chargé d’histoire

Ancienne place forte de Bretagne, la Ville Close est un site exceptionnel fortifié entre les ports de pêche et de plaisance. Berceau de Concarneau, elle a traversé les siècles à l’abri des remparts en conservant un riche patrimoine architectural. Ses remparts furent édifiés aux XIV et XVè siècle. Elle fut une vraie place d’armes abritant les Dugesclins et autres vaillants combattants. En 1594 Henri IV reçu les clés de la ville. Plus tard Louis XIV commandait à Vauban « Un Chateau » qui garde l’entrée de la « Ville Close ». Un pont levis permet d’y accéder. Aujourd’hui la ville est dédiée aux touristes et malheureusement aux marchands de souvenirs. Allez quand même visiter le Musée de la mer et dans un autre registre celui du chocolat.

Une boutique où l'on trouve du beau linge

Des gâteaux savoureux

A savoir

Pour accéder à la Ville Close, il suffit de traverser le pont à pied. Pour le côté plus ludique, il y a le bateau. Il faut se garer au passage Lanriec (place Duquesne) puis prendre un petit bateau (le Bac du Passage, p’tit bac pour les intimes) pour arriver dans cette Ville Close. Le trajet dure 5 minutes. En plein coeur de l’été, il est difficile de se garer en ville. Or,  il y a un immense parking au Passage Lanriec. Si vous choisissez le bateau, ne manquez pas tout de même de sortir à pied de la Ville Close par le pont pour avoir une jolie vue sur la cité fortifiée et admirer le célèbre cadran solaire qui se trouve à l’entrée.

http://www.concarneau.fr/ville/

Beau passage fleuri

Beau passage fleuri en arrivant à Quiper

En route vers le centre historique et la Cathédrale

En route vers le centre historique et la Cathédrale

La place où se situe la Cathédrale

La place où se situe la Cathédrale, l’intérieur de la Cathédrale et un parcours aquatique

La Cathédrale de Quimper

La Cathédrale de Quimper

Le clocher de la Cathédrale et une maison

Le Christ et Marie-Madeleine

Le Christ et Marie-Madeleine

Quimper et sa Cathédrale

Le centre historique de Quimper ne manque pas d’intérêt. Mais, ce qu’il faut absolument visiter, c’est la Cathédrale Saint-Corentin. Intéressants également, le Musée départemental breton, celui des beaux-Arts. Ne pas manquer la Faïencerie Henriot (1690) qui est une véritable référence en Bretagne. La visite permet de voir le travail réalisé sur les pièces de faïence. Toutes sont peintes à la main ! Ceci explique les prix élevés de la boutique. Pas de panique, vous pourrez trouver des objets de second choix. Le défaut n’est souvent pas visible pour un oeil non averti. La boutique est un vrai petit musée. Vous trouverez de nombreuses boutiques et restaurants dans le centre ville et le centre historique.

La mer à Riec sur Bélon

La mer à Riec sur Bélon

Le Château du Bélon

Le Château du Bélon

Le musé du Château

Le musé du Château

Riec sur Bélon

Yvan Noblet et Sandrine Le Mao ont repris « Les Viviers du Bélon » pour faire perdurer l’entreprise familiale. Ils ont pris la suite de Jacky et Sylviane Noblet. Un pan d’histoires transmis de génération en génération, avec la création des concessions Noblet en 1906, par les arrières grands-parents. «Mon père Jacky a vraiment développé le travail de l’huître en affaire en ouvrant un magasin de vente dans les années 60. À son décès, ma mère présente depuis les débuts a continué et aujourd’hui, c’est mon tour. » explique Yvan Noblet. Cet ostréiculteur de formation est revenu à ses premiers amours professionnels, après une parenthèse de 10 ans pour la course au large, sa passion. Avec la visite guidée des Huîtrières, vous découvrirez la fameuse huître du Bélon. La ferme ostréicole présente ses méthodes de travail, ses parcs et ses bassins. Les huîtres sont tellement bonnes que j’en aurais bien emporté un cageot.

Les huitres

Une huitre géante

Une huitre géante que j’ai mangé avec plaisir…

Ouverture des huitres

Infos pratiques

Rue du Port de Bélon
29340 Riec-sur-Bélon
Tel. : 02 98 06 92 55
https://www.les-viviers-du-belon.bzh/#ferme

Un accueil bien sympathique

Un accueil bien sympathique à Bénodet

Un accueil bien sympathique à Bénodet

La plage de Bénodet

La plage de Bénodet

Les belles demeures ont un accès privé sur la plage

Les belles demeures ont un accès privé sur la plage…

Bénodet et les Îles Glénans

Situé à une dizaine de milles du continent, l’archipel des Glénan et son chapelet d’îlots offrent un magnifique spectacle. Au milieu de l’océan, les plages de sable blanc et fin et les eaux vert émeraude évoquent l’exotisme des îles lointaines. Sept îles principales enserrent le lagon aux eaux d’une transparence sans pareil. A l’Est, Penfret abrite le phare, un ancien sémaphore et les bâtiments du célèbre centre nautique. L’île du Loch, la plus grande, est reconnaissable à sa cheminée, Cigogne et son fort.  Drenec, Bananec, Guéotec et enfin Saint Nicolas font partie de la ballade. A bord du Glenn, du Rivage, de l’Armor ou du Capitaine Némo, vous aurez le loisir de profiter d’une traversée bien sympathique. Les Vedettes de l’Odet proposent plusieurs formules pour que chacun puisse choisir le mode de visite qui lui convient le mieux.

Départ vers les Iles des Glénans

Départ vers les Iles des Glénans

Départ vers les Iles des Glénans

Départ vers les Iles des Glénans

Les belles demeurent qui longent l'Odet

Les belles demeurent qui longent l’Odet

A savoir

Ancrée à Bénodet, en Bretagne Sud, la compagnie maritime les Vedettes de l’Odet organise des croisières sur la rivière de l’Odet et vers les îles Glénan. Elle dispose d’un bâteau promenade, d’un bateau restaurant, d’une vedette rapide et d’un catamaran à vision sous marine. Les huit navires de la compagnie proposent plusieurs formules pour découvrir la beauté de deux sites naturels protégés qui sont les joyaux de la région. La rivière de l’Odet est la plus jolie rivière de France et les îles Glénan le lagon breton. Descendue des montagnes noires, l’Odet mérite son titre de « Plus Jolie Rivière de France ». La nature généreuse a façonné les lieux. Ici, le bleu de l’onde se confond avec le reflet vert des rives escarpées où sommeille une flore triomphante.

L'Odet

L’Odet

Iles des Glénans

Iles des Glénans

Iles des Glénans

Iles des Glénans

Les Iles Glénans parcours

Infos pratiques

Les Vedettes de l’Odet
2 avenue de l’Odet
29950 Bénodet
contact@vedettes-odet.com
Tél : 02 98 57 00 58
Parking gratuit : Quai l’Herminier
Parking gratuit pour camping cars : Stade de football « Bouilloux Lafont »
www.vedettes-odet.com

Copyright : Gaëlle Alban

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/domaine-de-kerlann-a-pont-aven/

Les commentaires ne sont pas disponibles!