Saint-Jacques de Compostelle et ses attraits touristiques 1/3

Evasion, Voyages

Saint-Jacques de Compostelle et ses attraits touristiques 1/3

629

En octobre dernier, je suis retournée à Saint-Jacques de Compostelle. Séjour destiné à voir la cathédrale dans toute sa splendeur, les travaux de restauration étant terminés. La découverte d’une partie des chemins visant le pélerinage de Saint-Jacques de Compostelle était également au programme. La Galice est une des plus belles régions de l’Espagne et vaut d’y passer quelques jours pour en faire le tour. Trois articles seront consacrés à ce séjour pour vous donner envie de venir en Espagne et plus particulièrement visiter Saint-Jacques de Compostelle et ses environs. Il y a tellement de belles visites a effectuer, que je ne saurais trop vous conseiller d’y rester une semaine. N’hésitez pas à vous envoler avec Transavia ! Si vous voulez ramener des souvenirs, de la nourriture, des boissons, des vêtements et autres produits, partez en voiture. Les produits sont moins chers en Espagne qu’en France.

Pour ce séjour, c’est avec la Compagnie aérienne Transavia que je me suis envolée pour Saint-Jacques de Compostelle. Je n’avais encore jamais voyagé avec Transavia. J’ai été agréablement surprise, car en principe, je n’aime pas trop les compagnies low-cost. Avec Transavia, pas de déception. Le personnel de bord fut agréable, les sièges confortables et le vol s’est super bien déroulé. Autre bonne surprise en arrivant, l’hôtel cinq étoiles où nous étions logés le temps du séjour.

NH Collection Santiago de Compostela

Décoration dans le hall d’entrée du NH Collection Santiago de Compostela

Hall d'entrée du NH Collection Santiago de Compostela

Hall d’entrée du NH Collection Santiago de Compostela

Saint-Jacques de Compostelle

Le NH Collection Santiago de Compostela

Ce magnifique hôtel est situé à 15 minutes à pied de la place Obradoiro et de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. Entouré de parcs, il est parfait pour se ressourcer. Autres avantages, il possède une piscine chauffée, un sauna, un bain turc, une salle de sport et un service de massage. De quoi passer un séjour dans les meilleurs conditions possibles. Les chambres sont belles et disposent de tout le confort. Si vous êtes soucieux de votre santé, vous apprécierez le buffet du petit-déjeuner car il se compose de plats antioxydants. Végétarien, Végétalien et Sans gluten, ce buffet est parfait. Nous n’avons pas testé le restaurant, mais, à mon avis, les plats doivent être excellents. Une fois la valise déposée dans la chambre, départ pour dîner dans un sympathique restaurant : A Noiesa. Excellent dîner qui permet de terminer la journée en beauté.

Le coin boisson du hall d'entrée

Le coin boisson du hall d’entrée

Ma chambre dans l'hôtel

Ma chambre dans l’hôtel

Infos pratiques

NH Collection : Av. do Burgo das Nacións, 4, 15704 Santiago de Compostela, A Coruña, Espagne
+34 981 55 80 70
https://www.nh-hotels.fr/

Un restaurant gourmand pour les gourmets

Le restaurant A Noiesa, sert une cuisine traditionnelle à base de produits locaux. Ce restaurant familiale dégage une atmosphère bohème très agréable. La Rúa do Franco tient son nom des Francs. C’est la rue la plus animée du centre historique. Restaurants touristiques et magasins de souvenirs y sont légion. Les façades des maisons sont ornées de symboles : la coquille, l’arbre et les étoiles de l’écusson de l’université.
Rúa do Franco, 40, 15702 Santiago de Compostela, A Coruña, Espagne

Le restaurant A Noiesa : la vitrine du restaurant

La vitrine du restaurant

Saint-Jacques de Compostelle - Entrée du restaurant

Entrée du restaurant

Un coin de la seconde salle du restaurant

Un coin de la seconde salle du restaurant

Des vitrines qui titillent les papilles

Des vitrines qui titillent les papilles

Des plats plus savoureux les uns que les autres

Des plats plus savoureux les uns que les autres

La star des coquillages de Galice

La star des coquillages de Galice

Des musiciens qui donnent envie de danser

Après notre dîner, promenade dans les rues de Saint-Jacques de Compostelle. En effet, les boutiques et les restaurants restent ouverts très tard. Les rues sont animées et vraiment agréables à découvrir. En arrivant sur la place de la Cathédrale, nous avons été attiré par de la musique et des applaudissements. Curieux, nous nous sommes dirigés vers l’emplacement d’où ils provenaient. Là, nous avons découvert un orchestre d’étudiants universitaires vêtus avec des tenues particulières. Ce sont des tuba estudiantins ou rondelle. Ces étudiants se costument et donnent des concerts en pleine air devant les touristes et les habitants de Saint-Jacques de Compostelle.

Saint-Jacques de Compostelle - uba estudiantins ou rondelle

uba estudiantins ou rondelle

Un peu d’histoire

Ces orchestres ont débuté en Salamanque au début du XIVème siècle. À l’époque, il s’agissait de groupes composés d’étudiants pauvres baptisés sopistas. Ils récoltaient de l’argent en chantant et jouant de la musique. Certains en profitaient pour séduire les belles avec leurs sérénades. Sopista, littéralement soupiste, fait allusion à la soupe (sopa en espagnol) à laquelle les sopistas comptaient bien parvenir à accéder grâce au succès rencontré par leurs talents musicaux. Au XVIIème Siècle, les sopistas deviennent des tunos. Ce nom vient du roi de Thunes, titre utilisé par le chef des mendiants au sein de la Cour de miracles à Paris. Le nom du roi de Thunes est aussi à l’origine de la tune, une thune ou les thunes, termes argotiques français actuels désignant l’argent.

Des instruments et chansons populaires

De leurs origines à nos jours, les tunas ont utilisé des instruments populaires tels que le bandurria, le luth, la guitare et le tambourin. Les chansons interprétées sont également populaire.

uba estudiantins ou rondelle

uba estudiantins ou rondelle

Des vêtements spécifiques

Le vêtement du tuno est inspiré de celui des étudiants ibériques des XVIème et XVIIème siècles. Il est appelé Grillo en espagnol (Criquet). Il se compose d’un manteau, pourpoint, beca, chemise, chaussettes, pantalons bouffants ou gregüescos et des chaussures ou des bottes. La partie la plus important de la tenue est le manteau. Il est long, lâche, sans manches, ouvert devant et porté par-dessus les vêtements. En fait, il s’agit plus d’une cape que d’un manteau. Sur elle sont fixés les écussons et emblèmes des villes et des pays que le tuno a recueilli au cours de ses voyages dans le monde. Car les tunos traditionnellement voyagent beaucoup. Il porte également des rubans multicolores, cadeaux reçus en signe d’amour ou d’amitié. Ces capes sont ornées de cintas (rubans). Ces longs rubans décoratifs de divers couleurs sont censés avoir été offerts par des conquêtes amoureuses au tuno qui les porte.

Le vêtement du tuno est inspiré de celui des étudiants ibériques des XVIème et XVIIème siècles.

Les Halles de Saint-Jacques de Compostelle « Mercado de Abastos »

Après une nuit de sommeil et un petit déjeuner réconfortant, nous voici parti pour la visite des halles de Saint-Jacques de Compostelle . Ce marché est vraiment intéressant sur le plan de son agencement et des produits qui y sont vendus. Il a été créé à la fin du XIX siècle dans le verger du Comte d’Altamira. Très coloré, il attire l’oeil. Si la majorité des étalages sont fixes, on y trouve également les «paisanas». Il s’agit du nom que reçoivent les agricultrices qui vendent les produits frais de leurs jardins. En effet, elles cultivent elles-mêmes leurs potagers. Ce qui rend encore plus agréable cet endroit. Les allées fonctionnent par thème. Poissons, fromages, légumes, viande etc. Pour ce qui est des poissons et des fruits de mer, ils arrivent chaque jour des estuaires galiciens, de l’Atlantique et de la Mer Cantabrique. Autant dire que la fraîcheur est de mise.

Saint-Jacques de Compostelle - Les Halles de Saint-Jacques de Compostelle "Mercado de Abastos"

Un emplacement bien sympathique pour manger les produits du marché

Saint-Jacques de Compostelle - Devant l'entrée des Halles, des marchands qui vendent les produits de leurs jardins

Devant l’entrée des Halles, des marchands qui vendent les produits de leurs jardins

Un vaste choix de fromages typiques de la région et du pays

Un vaste choix de fromages typiques de la région et du pays

La nouveauté de 2022, un fromage en forme de Coquille Saint-Jacques

La nouveauté de 2022, un fromage estampillé avec la Coquille Saint-Jacques

La morue séchée, incontournable en Espagne

La morue séchée, incontournable en Espagne

Des poissons pêchés dans la nuit et livrés le matin

Des poissons pêchés dans la nuit et livrés le matin

Des moules fraîches a déguster sur place

Des moules fraîches a déguster sur place

Des poissons pêchés dans la nuit et livrés le matin

Aussitôt pêchés, aussitôt livrés et achetés par les clients

La route des Camélias

L’histoire raconte que Marco Polo aurait rapporté des camélias de Chine. Si cela est vrai, il aura tracé le chemin du premier camélia pèlerin. D’ailleurs, des siècles plus tard, voit le jour de la route des camélias. Cette dernière se déroule de jardin en jardin et de pazo en pazo. Elle illumine les hivers, le paysage et l’âme de la Galice. Les Portugais furent les premiers à introduire en Galice la beauté énigmatique de l’Orient. Le camélia fut d’ailleurs connue sous le nom fleur de thé jusqu’en 1735. Une fleur subtile et délicate que les Chinois utilisèrent pour tromper les Anglais car leurs boutons, aussi beaux soient-ils, sont incapables de parfumer l’eau bouillante. Savez-vous que les Chinois avaient 2000 ans d’avance en matière de thés ? Et ils ne voulaient pas divulguer le secret de leur infusion. Comme ils étaient malins, ils offraient les fleurs et conservaient les feuilles.

A savoir

Le camélia est une plante d’origine orientale, qui a été introduite en Europe par les Jésuites. D’ailleurs, son nom vient d’un prêtre jésuite, Camellus.

Pazo de Rubianes et le chemin des Camélias

La route des Camélias fait une escale au Pazo de Rubianes

Le Pazo de Rubianes et son magnifique parc qui comporte des plantations vielles de plusieurs centaines d'années...

Le Pazo de Rubianes et son magnifique parc qui comporte des plantations vielles de plusieurs centaines d’années…

Pazo de Rubianes et le chemin des Camélias

La façade austère du Pazo de Rubianes est agrémentée par les plantations…

Un magnifique parc où il fait bon se promener

Un magnifique parc où il fait bon se promener

Une vitamine intéressante

Toutefois, les Anglais avaient découvert que sur les bateaux où du thé était consommé le risque de scorbut baissait sensiblement. Plus tard, on apprit que cela était dû à la vitamine C. Bien évidement, les navigateurs chinois connaissaient ce bienfait depuis des siècles. Pendant que les Anglais et les Hollandais s’appliquaient à étudier les propriétés des feuilles, les fleurs rejetées voyageaient à bord de leurs bateaux jusqu’à Londres ou Lisbonne. C’est de là qu’est né le nom de Camélias, en hommage à un missionnaire jésuite. A cette époque, elles firent leur apparition en Galice. C’est ainsi que fut créée la seule route d’Europe dédiée expressément à la contemplation des plus de 8000 variétés de camélias. Ces magnifiques fleurs inondent les rues, les places et chemins des villes et villages de Galice. Venus d’Orient, les camélias sont désormais galiciens.

A savoir

Chanel fit de ces fleurs le symbole de l’élégance. Ne serais-ce pas en souvenir de celles qui arrivèrent sans doute, avec Marco Polo, comme de bien entendu, par la Route de la Soie.

Des camélias plus beaux les uns que les autres

Des camélias plus beaux les uns que les autres

Des camélias plus beaux les uns que les autres

Des fleurs magnifiques

Des camélias plus beaux les uns que les autres

Ce rose est sublime

Un dégradé de couleurs qui attire le regard

Un dégradé de couleurs qui attire le regard

Le Pazo (manoir) de Rubianes

Pour nous donner une petite idée de ce que sont les camélias et de cette fameuse route des camélias, nous sommes conviés à visiter le jardin du Pazo de Rubianes. Dans ce jardin, les camélias foisonnent sous les ombres médiévales des arbres plus que centenaires. La guide nous explique que ce jardin s’écoule doucement sur les sentiers du temps. Lors de la promenade, nous croisons un eucalyptus du XVIIIe siècle et une paire de magnolias ayant peut-être poussé en même temps que la demeure. Se pose la question de savoir si ces magnolias se trouvaient déjà là en 1380 ? Peut-être étaient-ils en train de naître et Rubianes aurait assisté à l’enfance et à l’adolescence d’un magnolia. En effet, rares sont les lieux qui jouissent d’un tel privilège. Au fil des siècles, les camélias ont investit ce magnifique parc. Ils le rendent agréable à vivre.

Des camélias en boutons

Des camélias en boutons

Les citrons s'invitent au milieu des camélias

Les citrons s’invitent au milieu des camélias

Un bassin romantique pour faire une pause

Un bassin romantique pour faire une pause

Un contraste étonnant

Les camellias ôtent de sa sévérité au jardin et tranchent avec le port robuste de la demeure. Il y en a des jaunes, des blancs, des fuchsias et surtout des rouges. La fameuse variété « Eugenia de Montijo » qui porte son nom en hommage à cette impératrice aux cheveux rouges. Une couleur qui sied si bien au caractère de la maison. Ce manoir d’origine médiévale, d’une sobriété étonnante, a plus de 600 ans d’histoire. Chaque hiver, il est égayé par les camellias.

Les vignes et les camélias s'harmonisent parfaitement dans le parc

Les vignes et les camélias s’harmonisent parfaitement dans le parc

Les vignes et les camélias s'harmonisent parfaitement dans le parc

Vignes et Camélias, un duo étonnant

Le camélia a besoin d’un climat humide, de températures douces et de sols fertiles et acides pour s’épanouir. Le climat du parc de ce manoir est tellement parfait, qu’un jardin botanique y a été créé avec plus de 4 500 camélias. Ce jardin d’excellence international de camélias est le fruit d’une passion pour le jardinage qui s’est transmise de père en fils au fil des années. En 1999, la famille Ozores de Urcola combine cette activité d’art floral avec la récupération du vignoble. Ce dernier avait été perdu depuis que le phylloxéra avait anéanti la production. Paloma Rey Fernández-Latorre, veuve de Gonzalo Ozores de Urcola, a réussi à concrétiser ces travaux, faisant de la propriété une référence en Galice dans les domaines botanique, architectural et viticole.

Un Eucalyptus impressionant par la taille de son tronc et sa hauteur

Un Eucalyptus impressionant par la taille de son tronc et sa hauteur

Un cèdre du Japon qui se penche comme pour venir vous saluer

Un cèdre du Japon qui se penche comme pour venir vous saluer

Deux guides sympathiques pour nous faire visiter le parc

Deux guides sympathiques pour nous faire visiter le parc

Un vin d’exception

*cœur du Salnés (D.O. Rías Baixas)
Des vins issus des vignes du Pazo de Rubianes

Des vins issus des vignes du Pazo de Rubianes

Une dégustation bien sympathique

C’est par une dégustation de vins que se termine la visite du Parc de ce Pazo. Dégustation accompagnée de fromages, olives et biscuits. Blanc, rosé et rouge se suivent. Chaque vin est expliqué pour permettre aux journalistes de savoir ce qu’ils dégustent. Des clients font la même chose que nous un peu plus loin. L’endroit est accueillant. Dés l’entée le ton est donné avec l’exposition des bouteilles de vin mais également des produits fabriqués sur place comme des savons, soins du visage et du corps, miel etc. La dégustation s’effectue sur une grande table en bois. Au fond de la pièce, une salle plus intime est également dédiée aux dégustations. Une troisième salle permet d’accueillir des convives. Tout est fait pour donner envie aux visiteurs de se sentir bien et de se laisser aller à la gourmandise.
https://www.pazoderubianes.com

Un choix de produits fabriqués sur place

Un choix de produits fabriqués sur place et des espaces de dégustation agréables

Les environs de Saint-Jacques de Compostelle

Carril et Cambados

Une fois la dégustation terminée et les achats effectués, nous quittons le Pazo direction Carril et Cambados. Ces villages sont réputés pour la pêche qui s’effectue dans l’Arousa. La Ría de Arousa est une ria, un estuaire salin, qui forme un firth situé sur la Galice, en Espagne. C’est l’une des cinq Rías Baixas. L’estuaire de la Ría de Arousa est le plus grand des estuaires de Galice. Dans ses eaux, on pêche les meilleurs fruits de mer d’Europe, dont les célèbres palourdes de Carril. L’île d’Arousa (A Illa de Arousa en galicien) est à la fois une île et une commune située dans la province de Pontevedra (Galise/Espagne). Aussi étonnant que cela puisse paraître, à l’embouchure des fleuves Ulla et Umia, les terres se transforment en verger. De fait, certains des meilleurs vins blancs d’Espagne y sont produits sous l’appellation D.O. Rías Baixas.

Un côté sauvage plein de charme

Un côté sauvage plein de charme

Ici, la nature est reine

Ici, la nature est reine

Il fait bon se promener le long de ce sentier aménagé

Il fait bon se promener le long de ce sentier aménagé

Le Phare de Punta Cabalo

Ce phare fut construit en 1853 et il est toujours actif. Depuis 1985, cette île est reliée par un pont au continent. Son emplacement est fabuleux car elle bénéficie d’un magnifique environnement naturel et d’un parc protégé. Vous y trouverez des petites criques bien sympathiques pour faire une pause. L’endroit parfait pour vous promener et voir les couchers de soleil. Autour de l’île se trouvent de nombreuses plages et même un petit phare. Les cartes postales les plus typiques de l’estuaire peuvent être vues à cet endroit.

La ria d’Arousa

Cette ria fut exposée aux invasions plusieurs siècles de suite à cause de sa grandeur et sa richesse. Pour cette raison, à Catoira, les Torres de Oeste*ont été construites dans un but défensif. Depuis 1961, Catoira célèbre une fête païenne qui rappelle le rôle de la localité comme gardienne du trésor de la Cathédrale de Saint Jacques. Elle représentait le point stratégique de la défense contre les invasions des vikings. Les Torres de Oeste**on recréé une invasion viking de l’époque. Des dizaines de jeunes de la localité arrivent à l’embouchure de la rivière Ulla à bord de l’Ursula***. Armés de haches et de lances, ils tiennent des boucliers et sont vêtus de peaux et de casques. Les barbares font sonner les cornes et débarquent en provoquant la panique. 

*tours de l’Ouest
**ruines de deux des sept tours originales d’une forteresse qui, au cours des IXe et Xe siècles, avait fait face à plusieurs incursions de pirates normands.
***un drakkar norvégien

A savoir

À la fin de l’assaut, a lieu le traditionnel repas champêtre. Des stands d’artisanat et de produits gastronomiques de Galice attendent les participants. La fête se termine avec le bal de l’Alameda. La ville est effervescence. Barbares et habitants se mélanges pour s’amuser jusqu’au bout de la nuit.

Les barques attendent de voguer sur la mer

Les barques attendent de voguer sur la mer

Un hórreos, grenier pour abriter le blé et autres ingrédients

Un hórreos, grenier pour abriter le blé et autres ingrédients

Intérieur d'une petite église

Intérieur d’une petite église

Cambados

Dressée au cœur de la ria d’Arousa, Cambados est considérée comme la capitale de l’Albariño. On y produit l’un des meilleurs vins blancs au monde. La vieille ville, déclarée bien d’intérêt culturel, abrite l’un des ensembles de manoirs nobles les plus importants de Galice. Pour comprendre cette ville, il faut y déambuler à pieds. Elle bénéficie du titre de « Muy Noble Villa ». A découvrir les ruines de Santa Mariña, du XVIè siècle, la place de Fefiñáns, le manoir des Figueroa et l’église San Bieito, du XVIè siècle. D’autres manoirs valent d’être vus comme ceux de Montesacro et Bazán*. A découvrir le palais des comtes de Maceda**et celui des Chariño-Sotomayor Cambados. Il est connu pour ses hauts cépages où mûrit le raisin d’Albariño et d’Espadeiro. Déclarée d’intérêt touristique national, la fête de l’Albariño a lieu le premier dimanche du mois d’août.

* aménagé en hôtel Parador
**une construction médiévale transformée au XVIIe siècle.

Après l’effort, le réconfort

Ces découvertes et la marche associée, nous ont donné faim. Pour combler notre appétit, notre guide nous emmène déjeuner au restaurant Yayo Daporta, une étoile au Guide Michelin. Ce qui est fabuleux dans ce restaurant réside dans la fraîcheur des produits servis et la manière dont ils sont cuisinés. Ce restaurant fut autrefois un hôpital royal datant du XVIIIè siècle. Le chef, amoureux des produits de la mer, concocte des plats divins. Les fruits de mer, les poissons et les algues du littoral sont sublimés par son talent de cuisinier. Deux options sont proposées aux clients. La première de style dégustation qui réinterprète les recettes traditionnelles grâce à l’utilisation d’ingrédients de saison. Et le « Gran Menú Yayo Daporta » qui emmènera votre palais à la découverte du Littoral galicien.
Yayo Daporta – Rúa Hospital, 7, 36630 Cambados, Pontevedra, Espagne
+34 986 52 60 62

Un festival d'entrées plus savoureuses les unes que les autres

Un festival d’entrées plus savoureuses les unes que les autres

Un festival d'entrées plus savoureuses les unes que les autres

Suite des entrées qui valent d’être dégustées

Une viande fondante à souhait avec une succulente sauce

Une viande fondante à souhait avec une succulente sauce

Que des plats d'une qualité exceptionnelle

Que des plats d’une qualité exceptionnelle

Un dessert glacé à tomber !

Un dessert glacé à tomber !

Pour clore en beauté de fabuleux déjeuner, des mignardises irrésistibles

Pour clore en beauté de fabuleux déjeuner, des mignardises irrésistibles

Combarro et Pontevedra

Notre périple en Galice se poursuit à Combarro et Pontevedra. Deux visites riches sur le plan des traditions, de la culture et de la gastronomie.

Combarro

Le village de Combarro est situé dans les Rías Baixas*. La vieille ville de Combarro, déclaré Bien d’intérêt culturel. Elle offre des exemples représentatifs de trois éléments architecturaux traditionnels de Galice : les « hórreos », les maisons de pêcheurs et les calvaires. Ce qui intrigue dans ce village, ce sont ses calvaires. En effet, ils ont une particularité. La figure de la Vierge est toujours tournée vers la mer et celle du Christ, vers la terre. Il faut passer dans la rue San Roque pour voir ses maisons de pêcheurs traditionnelles aux arcades étroites et aux balcons de pierre ou de bois. Mais ce qu’il ne faut pas manquer, ce sont les fameux « hórreos » ou greniers à grain.  Le 16 juillet, Combarro célèbre la fête de la Vierge du Carmel. Les bateaux sont parés de fleurs et de drapeaux pour participer à une émouvante procession maritime.

*à une distance de six kilomètres de la ville de Pontevedra.
Combarro est un village au nord de Pontevedra connu par ces « horrios » : des greniers typiques du nord-ouest de la péninsule Ibérique, construit en bois et pierre, et élevés sur des piliers terminés par des supports plats afin d'en interdire l'accès aux rongeurs.

Combarro vaut le détour pour ses « horrios ».

Une vue splendide sur la mer et la montagne

Une vue splendide sur la mer et la montagne

Un horrios face à la mer

Un horrios face à la mer

Les horrios sont partout dans Comabrro

Les horrios sont partout dans Comabrro

Cet Horrios est niché dans la verdure face à la mer

Cet Horrios est niché dans la verdure face à la mer

Des horrios sur le front de mer

Des horrios sur le front de mer

Les rues de Combarro sont fleurie et parsemées de boutiques

Les rues de Combarro sont fleurie et parsemées de boutiques

Les boutiques sont bien achalandées pour attirer les touristes

Les boutiques sont bien achalandées pour attirer les touristes

Un village vivant et attractif

Un village fleuri avec des oeuvres disséminées dans les rues

A savoir

Les « horrios », greniers typiques du nord-ouest de la péninsule Ibérique, sont construits en bois et en pierre. Ils sont posés sur des piliers terminés par des supports plats afin d’en interdire l’accès aux rongeurs. La ventilation est assurée par des fentes dans les murs. Près du littoral sont rassemblés une trentaine de ces hórreos sur les 60 qui existent à Combarro. La plupart de ces constructions qui servaient autrefois au stockage des aliments datent du XVIIIe et du XIXe.

Pontevedra

Un dicton galicien dit « Pontevedra donne à boire à ceux qui passent par là ». Il exprime l’hospitalité qui est l’essence de cette ville. Cette culture de l’accueil se reflète dans la Vierge Pèlerine (Virxe Peregrina). Emblème du Chemin Portugais vers Saint-Jacques de Compostelle, elle est  honorée par les habitants de Pontevedra dans une église en forme de coquille Saint-Jacques !Il y a tant de choses à voir et visiter à Pontevedra que je vous conseille d’y passer au moins trois jours. En effet, cette ville abrite des trésors comme la collection d’orfèvrerie en or de son musée. Vous y verrez des joyaux datant de plus de 4000 ans. La Basilique de Santa Maria, les Ruines de Santo Domingo et l’Eglise de San Bartolomeu sont de vrais joyaux.

Pontevedra, ville qui est surtout connue pour son urbanisme, sa piétonisation et le charme de son centre historique.

Des beaux immeubles à Pontevedra

Une ville vivante et animée

Une ville vivante et animée

Les églises sont importantes dans la vie des habitants

Les églises sont importantes dans la vie des habitants

Les boutiques attirent la clientèle locale et les touristes

Les boutiques attirent la clientèle locale et les touristes

Les boutiques attirent la clientèle locale et les touristes

Un vaste choix de produits

Un centre ville fabuleux

Dans la ville vous attendent des parcs avec des lieux de promenades lovés au milieu des arbres qui longent le fleuve. Le centre historique de Pontevedra est le plus important de Galice après celui de Saint-Jacques de Compostelle. Si vous aimez faire la fête, vous allez adorer. En effet, avec ses terrasses animées, Pontevedra est surnommée la ville qui ne dort jamais. Les férus d’histoire et d’architecture aimeront les maisons blasonnées, les arcades et les places qui se démarquent par l’harmonie de ses ensembles en pierre. Ne manquez pas l’ancien couvent de San Francisco ou vous découvrirez une une église gothique de plus de cent mètres de long ornée d’une grande rosace de sa façade. A voir aussi les tombes d’illustres habitants de Pontevedra. N’étant restée que peu de temps sur place, je ne peux pas vous lister tout ce qu’il faut visiter. Vous trouverez les informations sur Internet.

Les bars et restaurants sont des lieux de rencontres incontournables

Les bars et restaurants sont des lieux de rencontres incontournables

Des invités pas comme les autres mettent de l'animation

Des invités pas comme les autres mettent de l’animation

Les monuments attirent les touristes

Les monuments attirent les touristes

Le plaisir du shopping

Le plaisir du shopping

Un excellent dîner à Saint-Jacques de Compostelle

Situé à côté du très fréquenté Mercado de Abastos, Abastos 2.0 séduira ceux qui recherchent une expérience gastronomique mémorable. L’ambiance est moderne, décontractée et informelle avec son petit bar. La cuisine est partiellement visible depuis la salle à manger. L’accent est mis sur un menu surprise. Toutefois, vous pouvez commander des plats supplémentaires facturés séparément. La cuisine moderne est basée sur les traditions culinaires galiciennes et les poissons et fruits de mer locaux de première qualité. Des options d’accord mets-vins sont également disponibles. Compte tenu de sa popularité, nous vous recommandons de réserver à l’avance.
Abastos 2.0 – Praza de Abastos, Rúa das Ameas, 13 -18, 15703 Santiago de Compostela, A Coruña, Espagne
+34 981 57 61 45

Transavia

En 2007, Transavia s’est développée sur le marché du low cost moyen-courrier Europe, sur le bassin Méditerranéen et plus récemment en France. Cette compagnie porte la stratégie du Groupe Air France KLM sur ce segment de marché porteur et dynamique. Pour s’assurer une belle croissance, Transavia a développé une forte identité et apporté une attention particulière à ses clients. La promesse de la compagnie : « we make low-cost feel good ». En 2021, Transavia a été désigné « meilleure service client de l’année » dans la catégorie transport. Rien n’étant jamais acquis, les personnels navigants et au sol sont toujours prêts à relever de nouveaux défis. Ces derniers permettrons de maintenir le dynamisme de croissance de la compagnie en poursuivant son développement en Europe.

Saint-Jacques de Compostelle - Transavia assure des vols à des prix intéressants

Transavia, une compagnie fiable avec des prix intéressants.

Saint-Jacques de Compostelle - Transavia assure des vols à des prix intéressants

Transavia : une compagnie à découvrir pour voyager

Un réseau qui s’étoffe au fil des années

Pour répondre aux attentes des passagers, Transavia s’est donné pour objectif de proposer un large choix de routes à des tarifs abordables. Au départ de Paris-Orly et de ses bases de Montpellier, Lyon et Nantes, Transavia opère environ 150 lignes durant la pointe été (juillet et août) et jusque 220 vols par jour. Le Portugal, l’Espagne et la Grèce comptent parmi ses pays phares. Bien évidement, Transavia a une ligne direct vers Saint-Jacques de Compostelle.

Envoyez-vous à Saint-Jacques de Compostelle avec Transavia

Envolez-vous à Saint-Jacques de Compostelle avec Transavia

Transavia France : confort, écoute, hospitalité à bord et reconnaissance

Si la qualité de l’expérience client commence sur le digital, c’est à bord qu’elle se concrétise avec un personnel navigant bienveillant et dont le professionnalisme est reconnu. Transavia France a développé des offres sur-mesure, avec troispropositions de packs voyages répondant aux besoins d’une clientèle affaires ou de loisirs. Transavia France récompense la fidélité de ses clients, à travers l’intégration à Flying Blue, l’un des programmes de fidélité leader en Europe, conçu par Air France-KLM. Les membres cumulent des miles et peuvent profiter de nombreux avantages. Sur les tarifs Plus et Max, chaque client Transavia France se voit cumuler des Miles, à partir de 500 miles l’aller-retour, à utiliser pour acheter un nouveau billet, louer une voiture ou encore bénéficier d’offres et de billets promotionnels.  Le nombre de miles est progressif en fonction du statut. Depuis 2021, les passagers peuvent cumuler des miles XP (points d’Expérience).

Un service irréprochable à bord des avions Transavia

Un service irréprochable à bord des avions Transavia

Terminé les consommables en plastique à usage unique à bord de ses vols réguliers.

Terminé les consommables en plastique à usage unique à bord de ses vols réguliers.

A bas le plastique

En 2020, Transavia France a été la première compagnie low-cost à supprimer les consommables en plastique à usage unique* à bord de ses vols réguliers. 41 Tonnes de plastique en moins chaque année sur l’ensemble des vols. Ce qui représente l’équivalent du poids d’un des avions de la compagnie. Le respect de cet engagement a été possible grâce à la mobilisation de tous les collaborateurs de Transavia France qui proposent et mettent en oeuvre des initiatives pour réduire l’impact environnemental de la compagnie.
Facebook : https://www.facebook.com/transavia.fr/
Instagram : https://www.instagram.com/transaviafr/?hl=fr
Twitter : https://www.Twitter/TransaviaFR/
Linkedin :  https://www.Linkedin/TransaviaFR/
Internet : www.transavia.com

Saint-Jacques de Compostelle : Infos pratiques

Deux autres articles sur Saint-Jacques de Compostelle et ses environs vont suivre.

Remerciements

Merci à Julien Durieux (Transavia), Mirèn Lizarralde (Office Espagnol du Tourisme) et Lyda Planchais (guide touristique) pour leur gentillesse et leur professionnalisme. Grâce à eux, ce séjour à Saint-Jacques de Compostelle fut un réel plaisir.

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/galice-culture-architecture-gastronomie/

 

Les commentaires ne sont pas disponibles!