Que faire à Samoëns en hiver, en plus du ski ?

Evasion, Idées Week-End

Que faire à Samoëns en hiver, en plus du ski ?

162

Samoëns en hiver ? Il y a le ski, évidemment ! C’est même un très beau domaine, celui du Grand Massif, dont les pistes de Samoëns représentent plus de la moitié des 265 km. 

Samoëns est aussi un charmant village. J’y ai découvert de vieilles demeures autour d’une magnifique fontaine, plein d’activités sympas à faire.

Skier à Samoëns entre les épicéas ou face au Mont-Blanc

Avec ses 265 km de pistes, le domaine de ski Le Grand Massif compte parmi les plus grands -le 4e pour être précis- des Alpes françaises. Et plus de la moitié se trouve sur le secteur de Samoëns. Certes, je ne peux pas partir skis aux pieds du village. En ce qui me concerne, je n’ai eu qu’une dizaine de minutes de marche à pied depuis mon hébergement. En l’occurrence depuis la toute nouvelle résidence MMV jusqu’au Grand Massif Express, la principale remontée amenant à pied d’œuvre. Ensuite, plusieurs options s’offrent à moi. Je peux continuer à monter, direction Flaine et son grand cirque blanc, où je skie face au Mont-Blanc. Ou rester plus bas, et skier notamment entre les magnifiques épicéas. Il y a des jours où on a envie de cette option-là, surtout quand il ne fait pas trop beau. Mais pas que. Parce qu’on n’a pas toujours envie de dévaler les pistes, que l’on préfère prendre son temps.

Le domaine de ski de Samoëns couvre plus de la moitié du Grand Massif, l’un des plus grands de France.

Le domaine de ski de Samoëns couvre plus de la moitié du Grand Massif, l’un des plus grands de France.

Samoëns - Les skieurs apprécient ce magnifique espace skiable.

Les skieurs apprécient ce magnifique espace skiable.

Samoëns - Petit ruisseau qui coule entre les arbres recouverts de neige

Petit ruisseau qui coule entre les arbres recouverts de neige

Les skieurs débutants sont gâtés à Samoëns

A cet égard, je dois dire que j’ai été gâté. Sur la piste bleue des Cascades par exemple : quelque chose comme 1 400 m de dénivelé sur 14 km. J’ai aussi particulièrement aimé la piste Marvel, une verte, moi qui ne suis plus débutant depuis belle lurette. Mais elle est franchement belle, se trouve presqu’entièrement en forêt. Et longue, avec ça : 5 km. J’aurais aimé trouvé une telle piste à mes débuts. D’ailleurs, les débutants doivent être aux anges par ici, car Samoëns compte l’un des plus grands espaces débutants de France.

Les débutants trouvent à Samoëns beaucoup d’espaces faciles ou qui leur sont réservés.

Les débutants trouvent à Samoëns beaucoup d’espaces faciles ou qui leur sont réservés.

Un succulent et pantagruélique repas dans une ferme

Le décor est simple : de vieux outils de jardin et des pots de faïence. En fond sonore,c des chansons d’un autre temps accompagnées à l’accordéon. Normal, je me trouve dans une grange réaménagée, dans une authentique ferme savoyarde. Elle est toujours en activité. D’ailleurs, de ma place, je vois les vaches dans l’étable. Pas de chichis autour de la longue table qui coure d’un bout à l’autre de la salle. Le plus important est le contenu des plats. Du local, bien sûr, avec fondue, tartiflette, raclette, potée savoyarde, diots à la polenta.. en quantité. Succulent et… pantagruélique ! L’ambiance est chaleureuse. On se parle, on échange alors qu’on ne se connaît pas. Franchement, une soirée sympa, conviviale.

Samoëns - Dans une authentique ferme toujours en activité, des plats locaux, sans chichis mais en quantité !

Dans une authentique ferme toujours en activité, des plats locaux, sans chichis mais en quantité !

Premiers pas de marche afghane à raquettes

La marche afghane, j’en ai déjà entendu parler : une technique de marche qui permet de s’économiser. C’est bien plus que ça, m’explique Claire, une accompagnatrice en montagne qui propose des séances d’initiation. Me voici donc par un beau matin, sur les hauteurs de Samoëns, non loin du col de Joux-Plane, à marcher avec des raquettes dans une belle nature enneigée. La marche afghane est presque une philosophie de vie. On travaille certes la respiration, la concentration. Mais, indique doucement Claire, l’un des objectifs est aussi de se recentrer sur soi dans un monde qui va de plus en plus vite, trop vite. Suivant ses conseils, tout comme les montagnards afghans qui couvrent des distances hallucinantes sans être autrement fatigués, je compte mes pas. Surtout, je contrôle inspiration et expiration en ménageant une pause entre l’une et l’autre, en fonction du rythme et du terrain. A la fin de la séance, je pense avoir fait ce matin-là un grand pas vers la zenitude.

Se recentrer sur soi, grâce à la respiration et à la concentration.

Se recentrer sur soi, grâce à la respiration et à la concentration.

Samoëns - Grâce à la marche afghane et aux raquettes, découvrir de superbes endroits autour de Samoëns.

Grâce à la marche afghane et aux raquettes, découvrir de superbes endroits autour de Samoëns.

Samoëns, « plus beau village de Haute-Savoie »

Samoëns est un beau village, pas de doute là-dessus. C’est même le plus beau de la Haute-Savoie, si l’on en croit un concours organisé par le quotidien Le Dauphiné Libéré. Moi aussi j’aime ses vieilles demeures, presque toutes du XVIIIe, qui se serrent les unes contre les autres dans la Grande-rue. La plupart sont d’anciennes fermes transformées en commerces au fil du temps. Aujourd’hui, cette artère biscornue est toujours bien vivante, été comme hiver. Je prends plaisir à y flâner, faire un peu de lèche-vitrine. Au bout de la rue se dresse un immense tilleul, un arbre remarquable qui aurait été planté en 1435 ! Il étale ses branches entre la halle de marché, la Grenette avec ses piliers de pierre, et l’ancienne résidence de la famille Faucicgny. Cette grande maison forte avec un toit à la française, est redevenue -car elle l’avait déjà été- la mairie de Samoëns. Au milieu de la place, se laisse admirer une impressionnante fontaine.

De nombreuses et belles demeures constituent le coeur du village de Samoëns. On y trouve aussi des fontaines admirables.

De nombreuses et belles demeures constituent le coeur du village de Samoëns. On y trouve aussi des fontaines admirables©Christian Martelet.

Un vieux châlet avec un tracteur

Un vieux châlet avec un tracteur©Christian Martelet

L'église du village

L’église du village©Christian Martelet

L’ombre de la fondatrice de la Samaritaine plane sur Samoëns

Humble gardienne de  chèvres, elle en est partie à l’âge de 15 ans pour « monter » à Paris. Quelques décennies plus tard, Marie-Louise Jaÿ revient à Samoëns en femme d’affaires fortunée. Entre temps, elle a fondé avec son mari Ernest Cognacq les Grands magasins de la Samaritaine. Dans son village natal de Samoëns, Marie-Louise Jaÿ crée en 1901 un grand jardin alpin sur un terrain escarpé. Il se trouve au pied des ruines de l’ancien château : c’est la Jaÿsinia. Classé « jardin remarquable de France », plus de 2 400 plantes s’y épanouissent. En hiver, le jardin est fermé, de peur que les promeneurs n’abîment ce précieux patrimoine recouvert par la neige. Mais l’ombre de la fondatrice de la Samaritaine continue de veiller sur le village. Elle plane depuis la belle et fière demeure construite à l’entrée du parc alpin. Et, bon nombre de commerces font référence à « la » Jaÿ : visiblement, ça semble leur sourire.

Une fondue dans un igloo, la tête dans les étoiles

Il y a manière et manière de déguster une fondue. Assurément, celle proposée par Hervé et le bureau des guides de Samoëns est originale. La fondue, j’irai la manger dans un igloo perdu en pleine nature. Et je vais le rejoindre en raquettes, dans la nuit ! Notre petit groupe se retrouve ainsi en début de soirée sur les hauteurs de Samoëns, près du plateau des Saix à quelque 1 600 m. Le temps de chausser les raquettes et c’est parti : la nuit est claire, peuplée de milliers d’étoiles. Ici, pas de pollution visuelle à craindre. Tant mieux, car les étoiles, c’est le dada de notre guide. Avec doigté et pédagogie, le tout enveloppé dans une bonne dose d’humour, il nous livre des bribes de son savoir. C’est passionnant : Sirius, Polaris, le Grand G, la différence entre étoiles et planètes… Chaque pause dans la montée -qui nous permet aussi de reprendre notre souffle- est l’occasion d’entr’ouvrir une fenêtre magique. Et on finit par arriver à l’igloo qu’Hervé a confectionné de ses mains, à flanc de montagne. La fondue, qu’il y prépare sur un réchaud d’alpiniste, a vraiment un autre goût.

Samoëns - La fondue dégustée dans un igloo a vraiment meilleur goût !

La fondue dégustée dans un igloo a vraiment meilleur goût !

Informations pratiques

La neige à Samoëns : le ski, le domaine, les spots, les navettes en bus, les horaires et tarifs, tous les renseignements….

Bonnes adresses

Ouverte depuis l’été 2022, la résidence MMV de Samoëns est bien située, non loin de la zone de loisirs et à une courte distance à pied du Grand Massif Express. Elle dispose d’appartements de grand confort, hyper bien équipés. Spa avec sauna-hammam et piscine. La résidence bénéficie d’un partenariat avec le loueur de skis Roland Gay où l’on peut laisser son matériel, devant la remontée du Grand Massif Express.

Les restaurants

Le restaurant Lou Caboëns, idéalement situé à l’arrivée du téléphérique Grand Massif Express : une cuisine généreuse et variée, avec une belle vue sur les pistes et la vallée du Giffre.
Dîner à la ferme Dunoyer, au lieu-dit Chez-Raymond, sur les hauteurs de Samoëns. Tous les plats sont faits maison.
Le restaurant Le Relais des Vallées, au col de Joux-Plane, dans un très joli décor, est une adresse très prisée des locaux. J’ai vite compris pourquoi.

Pour s’équiper

Le magasin d’articles de sport Pelissier Sports, en plein cœur de Samoëns, dispose d’un très large choix dans ce domaine et offre un excellent conseil. Location de skis et de matériel.

Activités

Visite guidée de Samoëns avec un guide du patrimoine, pour tout savoir sur la riche histoire du village, les tailleurs de pierre qui en ont fait la réputation ou encore sur Marie-Louise Jaÿ.
Balade nocturne en raquettes avec fondue sous igloo avec le bureau des guides et accompagnateurs de Samoëns.
Marche afghane avec l’accompagnatrice en montagne Claire Philpczyk.

Photos : Bernard Frantz

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/musees-de-cracovie-chefs-doeuvre-histoire/

Les commentaires ne sont pas disponibles!