Créer un jardin aquatique chez soi pour bénéficier d’une ambiance zen

Jardin, Tendances

Créer un jardin aquatique chez soi pour bénéficier d’une ambiance zen

326

Dans les châteaux, les belles demeures, les chaumières, les moulins etc., l’eau est un élément important. Un étang, un bassin, une rivière ou une fontaine contribuent à la quiétude d’un lieu. Ils apportent une note de fraîcheur l’été et offre un spectacle reposant qui évolue au rythme des saisons. Les points d’eau attirent les regards et deviennent rapidement un attrait visuelL Ils valorisent la maison et son environnement. Intégrer un bassin aquatique dans son, jardin peut devenir le pôle d’attraction pour la famille. S’ils abritent des poissons, les enfants pourront les observer. Les adultes veilleront au bon développement des plantes et des fleurs. Éric Lequertier, architecte paysagiste, vous conseille pour concevoir un jardin aquatique. 

Comment implanter un jardin aquatique chez soi ?

Il faut prendre en compte l’éventuel dénivelé du terrain. En effet, vous pourrez le mettre à profit pour réaliser un ruisseau, une cascade, ou encore une succession de bassins. Les emplacements en creux ou les dépressions de relief naturel du jardin sont les plus propices à l’accueil du bassin. Ce dernier devra se situer au point bas du jardin pour être bien intégré dans le profil général du terrain. L’ensemble de la réalisation doit avoir un aspect naturel. Il faut également tenir compte de l’exposition. En effet, c’est un élément important pour accueillir au mieux les végétaux, les poissons, la faune et la flore spontanée. La plupart des plantes aquatiques et de zone humide ont besoin de chaleur pour se développer.

Eric Lequertier

Eric Lequertier

A savoir :

L’exposition plein soleil permet une photosynthèse maximale et une croissance optimale des plantes. Une exposition trop ensoleillée provoquerait la hausse de la température de l’eau et la prolifération des algues. En grande quantité, elles perturberaient l’équilibre de l’eau. En général, on considère que 4 à 8 h d’ensoleillement par jour sont suffisantes pour assurer l’équilibre biologique du bassin. On préférera donc une exposition Est – Ouest.  Il faut éviter de positionner le bassin trop près de grands arbres ou de résineux parce qu’à l’automne les feuilles et aiguilles tomberont dans le bassin et cela entraînera un entretien plus conséquent. 

Jardin aquatique - un écrin de verdure

Comment réaliser votre jardin aquatique ? 

Première étape

Commencez par faire un plan puis définissez la forme, la taille et l’aspect du bassin. N’hésitez pas à faire parler votre inventivité et vos envies. L’aménagement de ce jardin aquatique dépendra de l’esprit que vous souhaitez lui donner. L’esquisse du projet final achevé, il vous faut tracer sur le terrain et choisir le type de bassin : maçonné, préfabriqué ou en bâche PVC. 

L’avis d’Eric Lequertier

Pour des petites tailles géométrique, mieux vaut opter pour la maçonnerie. Par contre, quand les dimensions sont plus importantes, il est préférable de recourir au PVC souple du type EPDM. Il est parfaitement étanche et résiste aux variations de températures et aux rayons du soleil. 

Jardin aquatique - un écrin de verdure

Seconde étape

Pour le profil du bassin, tracez une bande de 30 à 50cm de largeur sur une profondeur de 20cm. C’est ce qu’on appelle le safety ledge, une bande de sécurité au cas où un enfant viendrait à tomber. Puis, préparez un deuxième niveau à 40 ou 50 cm de profondeur et une partie plus profonde de 80 cm environ correspondant à la profondeur idéale d’un bassin. Ces différents niveaux d’eau vont vous permettent d’avoir un choix de végétaux plus important.

Troisième étape

Pour les végétaux, différents types de plantes sont possibles et peuvent être installés à des profondeurs diverses correspondant à leurs besoins. Vous avez les plantes de berges dites de rives, de faible profondeur d’eau dites émergées et de grande profondeur. Il existe aussi les plantes immergées oxygénantes puisqu’elles diffusent de l’oxygène dans l’eau et freinent le développement des algues.  Au bord du bassin, privilégiez des plantes hygrophytes, comme les iris et les salicaires qui apporteront des touches de couleurs. Les plantes qui ont les pieds dans l’eau (dites hélophytes) types roseaux phragmites, papyrus… seront idéales pour recréer un aspect sauvage très apprécié. N’oubliez pas la plante par excellence de tout point d’eau : le nénuphar ! Une fois votre bassin finalisé, il ne demandera pas plus d’entretien que la même surface de gazon à tondre et apportera un attrait visuel bien plus riche. 

Jardin aquatique - un écrin de verdure

Zoom sur l’entretien 

Pour limiter l’entretien, il faut une circulation de l’eau excellente. Elle évitera la formation de zones d’eau stagnante qui attirent les moustiques et qui accroît la prolifération des algues. La qualité de l’installation et le choix du système de filtration sont déterminants.  Pompe, filtre et jet d’eau sont indispensables au bon équilibre du bassin. Le filtre nettoie le bassin. Il retient les particules organiques en suspension qui troublent l’eau du bassin. Le filtre épure l’eau grâce à ses colonies bactériennes épuratrices. Il brasse l’eau, régule sa température, favorise son oxygénation. Une lampe UV complète le travail en amont du filtre en détruisant les bactéries responsables de certaines maladies chez les poissons, et les microparticules d’algues qui teintent l’eau en vert. 

A savoir

Un filtre doit fonctionner en continu, toute la journée et tous les jours, dès que la température de l’eau dépasse les 10°C. La pompe qui l’alimente doit permettre de filtrer la totalité de l’eau du bassin en 3-4 heures au maximum. Le bon système de filtration doit être adapté au volume du bassin.  Un jet d’eau aère l’eau, l’oxygène. Ce qui donne une eau équilibrée et claire, des poissons et des plantes en bonne santé. 

Une véritable mise en scène 

Le jardin aquatique s’appuie sur la mise en scène de végétaux. Vous pouvez installer des éléments de décoration comme des jets d’eau, des cascades ou des jeux de lumières. L’éclairage des bassins et du parcours d’eau s’effectue avec des luminaires installés sur les bords ou parmi les plantes de berge. Vous pouvez installer des spots en immersion ou flottants. Ne cherchez pas à éclairer tout le bassin. Optez pour quelques zones clés comme la cascade, une plante de berge, une plante aquatique, les jaillissements du jet d’eau, etc. Cet éclairage doit être géré de manière à ne pas perturber la vie des poissons et de la petite faune associée. Le bassin de jardin recrée également un biotope servant de refuge à une faune sauvage qui vient profiter de la fraîcheur de l’endroit et de l’eau. Quel plaisir de voir évoluer des libellules, des grenouilles, des salamandres et des oiseaux d’eau…

Eric Lequertier

Eric Lequertier

A savoir

Le bassin (au même titre qu’une piscine) peut présenter un risque pour les jeunes enfants de la famille. Il est important pour leur sécurité de poser une clôture, même temporaire, pour bloquer l’accès au bassin. La clôture protégera également les poissons des prédateurs tel que le héron. 

Infos pratiques

La Petite Bellevue
BP 33208
35430 SAINT-JOUAN DES GUERETS
02 99 82 20 60
magali.guerin@lequertiersa.fr
www.ericlequertier.com 

Crédit Photos : Eric Lequertier 

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/trampoline-filet-habitation-accessoires-ptatiques/

Les commentaires ne sont pas disponibles!