Traditions de Noël en Bohême orientale : magie et féérie… (2/2)

Evasion, Voyages

Traditions de Noël en Bohême orientale : magie et féérie… (2/2)

604

Noël en Bohême orientale, comme dans toute la Tchéquie, est festif et haut en couleur. Les traditions, nombreuses, y sont différentes des nôtres et passionnantes à découvrir. Saviez-vous que le père Noël n’existe pas dans ce pays et qu’on mange de la carpe pour le réveillon? Rien n’égale non plus les décorations de sapins tchèques, ces boules en verre aux couleurs changeantes, si fines qu’on croirait des bulles de savon. 

Après notre premier article sur les monuments, crèches et verreries de Bohême du Nord (lien en bas de page), poursuivons le voyage en Bohême orientale. Cristalleries raffinées, chalets d’antan et châteaux de rêve y illuminent la nuit, d’Oflenda à Litomysl et d’Hlinsko à Loucen. Ils laisseront longtemps leur empreinte dans notre mémoire.

Bohême orientale - L’atelier de peinture de la fabrique Koulier près de Litomysl

L’atelier de peinture de la fabrique Koulier près de Litomysl

Le mirage des boules Koulier, à Oflenda 

Deux heures de route depuis notre dernière halte, à Liberec, et nous voici à la fabrique Koulier, royaume de la beauté et de la virtuosité. Dans ces ateliers ou règnent calme et concentration on peut observer les différentes étapes de fabrication des boules de Noël. Un petit tube de verre est tout d’abord étiré et soufflé. Puis c’est l’argenture -elle donne un aspect mat et métallique à la boule-, la coloration et enfin le décor entièrement fait main. Une multitude de petites merveilles, toutes plus ravissantes les unes que les autres, sont nées ainsi. Ici des motifs « Art Nouveau » pour l’ambassade tchèque de Berlin. Là, des pièces savamment composées pour le Conseil de l’Europe qui rend hommage dans ses sapins de Noël à la présidence tchèque. Ailleurs encore, un chalet, une orchidée, une tête de chat, un visage… 

Une entreprise en pleine renaissance

La fabrique Koulier compte plus de 11 000 décors différents et produit près de 300 000 boules par an. Mise en difficulté par le Covid, elle vient d’être rachetée par la propriétaire du château de Loucen, Katerina Sramkova, désireuse de sauver cette si jolie tradition. Par bonheur, elle a gardé tous les employés. On lui souhaite bonne chance ! A noter : la fabrique Koulier organise des ateliers où chacun peut venir décorer sa boule. Très amusant et inspirant.
https://www.koulier.cz/ 

Boules de verre soufflées et à droite, boules de Noël argentées

Boules de verre soufflées et à droite, boules de Noël argentées

Boules de Noël en forme de pomme et de couronne

Boules de Noël en forme de pomme et de couronne

L’atelier de peinture (Fabrique Koulier, Oflenda)

L’atelier de peinture (Fabrique Koulier, Oflenda)

Litomysl et son château classé à l’Unesco

Connue pour son festival de musique, la ville natale du compositeur Bedrich Smetana offre surtout à la visite son château Renaissance figurant au patrimoine mondial. Paré d’un splendide décor de sgraffite, une technique consistant à gratter la pierre, il fut construit par la famille Pernstein dans la deuxième moitié du XVIe siècle. De ce joyau qui possède aussi un théâtre baroque assez unique, on visitera l’intérieur, portés par l’histoire de ses illustres hôtes (Joseph II) et cette étrange sobriété qui en émane. Chambres, antichambres, pièces de bain, salons se succèdent dans une lumière tamisée. La table de Noël est déjà prête, inspirée par celle de la reine Victoria. De même les cadeaux non emballés comme l’impose la tradition. On remarque un placard musical et de petits bateaux en coques de noix. Mis à flotter dans un bassin, ils permettaient selon leur direction, de prédire les événements de l’année à venir.

Bohême Orientale - Le château de Litomysl et sa façade décorée avec la technique du sgraffite

Le château de Litomysl et sa façade décorée avec la technique du sgraffite

Motifs de sgraffite sur un mur de la cour et dans une alcôve

Motifs de sgraffite sur un mur de la cour et dans une alcôve

Le coeur du château de Litomysl : la grande salle à manger, un coin musique et, au fond, les cadeaux

Le coeur du château de Litomysl : la grande salle à manger, un coin musique et, au fond, les cadeaux

Bureau et petite chambre

Bureau et petite chambre

Cadeaux de Noël non emballés comme cela était la coutume (château de Litomysl)

Cadeaux de Noël non emballés comme cela était la coutume (château de Litomysl)

Une église baroque, plutôt audacieuse…

Elle se trouve à deux pas du château, encadrée par trois sapins enguirlandés. Entrons ! Son apparence est baroque mais son âme, moderne en diable! Au milieu des marbres, retables et orgue baroques fanfaronnent en effet différentes créations contemporaines. L’autel est un bloc de verre lumineux, des projections vidéos dessinent leurs motifs sur la voûte et une sculpture monumentale joue avec le mouvement et le reflet pour illustrer l’esprit saint. Un peu partout, de ravissantes crèches prennent d’assaut les chapelles baroques. Tandis qu’au premier étage la très belle exposition d’art sacré a comme vedette incontestée le petit Jésus de Prague (une copie) changeant de vêtement grâce à un système d’hologramme. Ce mariage audacieux entre histoire et contemporanéité est une belle réussite qui donne beaucoup de vie au lieu.
https://www.zamek-litomysl.cz/en 

Bohême Orientale - Eglise baroque (Litomysl)

Eglise baroque (Litomysl)

Bohême Orientale - Retable baroque et crèche. A droite, le petit Jésus de Prague dans une de ses tenues

Retable baroque et crèche. A droite, le petit Jésus de Prague dans une de ses tenues

Projection lumineuse et installation contemporaine

Projection lumineuse et installation contemporaine

L’écomusée de Vesely Kopek, près de Hlinsko

Le village de Hlinsko (deux heures de route de Litomysl) comporte une trentaine de chalets pour la plupart du XIXe siècle dont les intérieurs, au mois de décembre, exposent des crèches et racontent l’évolution des traditions de Noël à travers le temps. En Bohême orientale, au XVIIIe siècle, on trouve de la paille sous la table en référence au Christ. De même une hache que chacun devra toucher pour être en bonne santé. On avait aussi coutume de plonger du plomb dans un bassin d’eau ou de couper une pomme en deux, pour y lire les augures.

Des traditions qui évoluent avec le temps

Au fil de la visite, on apprend qu’à partir du  XIXe siècle, on allume sur la couronne une bougie violette chaque dimanche de l’avant, et, le dimanche de Noël, une rose comme symbole de joie. Pendant ces quatre semaines, on faisait carême, le 24 décembre étant un jour de strict jeûne. Les enfants qui y parvenaient avaient une chance de voir le cochon doré… Le plat traditionnel de Noël a varié. Aujourd’hui c’est la carpe, en Bohême orientale comme dans toute la Tchéquie. Et chaque maison prépare de nombreux gâteaux. Quant au père Noël, il n’existe pas dans ce pays. C’est Jezisek qui apporte les cadeaux et chacun lui donne la forme qu’il veut !
https://www.visitczechrepublic.com/fr-FR/200d3dd9-0aaf-4025-8fe0-de10424b92ea/place/c-vesely-kopec-open-air-museum 

Bohême Orientale - Le village de Vesely Kopec

Le village de Vesely Kopec

Intérieur d’un chalet façon XVIIIe siècle (écomusée de Vesely Kopeck)

Intérieur d’un chalet façon XVIIIe siècle (écomusée de Vesely Kopek)

Bohême Orientale - Table de Noël vers 1850 : pois, noix, brioche… A droite, motifs de plomb obtenus après leur bain dans l’eau froide

Table de Noël vers 1850 : pois, noix, brioche… A droite, motifs de plomb obtenus après leur bain dans l’eau froide

Crèche mécanique en fonctionnement, vers 1850 (écomusée de Vesely Kopeck)

Crèche mécanique en fonctionnement, vers 1850 (écomusée de Vesely Kopek)

Détails de la crèche et sapin de Noël comme on le faisait à l’origine

Détails de la crèche et sapin de Noël comme on le faisait à l’origine

Le château de Loucen et son exposition de sapins

Ce château baroque, un des plus visités de Bohême orientale, a été racheté en 1999 par Katerina Sramkova (la sauveuse de la fabrique  Koulier). A cette époque de l’année, en dehors de belles illuminations s’y tient une passionnante exposition de sapins de Noël racontant l’évolution de ce dernier à travers les âges. Chambres, salon, salle de bain, bibliothèque… chaque pièce nous présente un arbre différent. Avec les commentaires éclairés d’un(e) guide en costume ancien. On apprend ainsi que les premières décorations étaient des personnages en cire ou en coton faits par les habitants eux-mêmes. Leur succèdent massepains, gaufrettes, roses en papier ou motifs en étain. Pour finir par des accrochages humoristiques (l’un d’eux dédié à 007) ou carrément magnifiques mettant à l’honneur les boules Koulier (la fabrique sauvée par Katerina Sramkova). Entre lumières tamisées et petites merveilles, histoire et actualité, la promenade est merveilleuse…
https://www.zamekloucen.cz/en/ 

Bohême Orientale - Illumination nocturne de la façade (château de Loucen)

Illumination nocturne de la façade (château de Loucen)

Salle avec guide en costume d’époque (château de Loucen

Salle avec guide en costume d’époque (château de Loucen)

Ornements de sapin en coton (à gauche) et gaufrettes (à droite)

Ornements de sapin en coton (à gauche) et gaufrettes (à droite)

Petit salon avec boule de cristal (château de Loucen)

Petit salon avec boule de cristal (château de Loucen)

Bohême Orientale - Salle à manger (château de Loucen)

Salle à manger (château de Loucen)

Jouets accrochés au sapin et à droite, jolie boule Koulier pour le sapin du Conseil de l’Europe à Bruxelles

Jouets accrochés au sapin et à droite, jolie boule Koulier pour le sapin du Conseil de l’Europe à Bruxelles

Plus d’infos

Se rendre en Bohême orientale

De Paris à Prague: 1h45 en avion par Czech Airlines. Puis prendre la voiture.
https://www.csa.cz/fr-fr/ 

Dormir à Prague

Voir notre article précédent (lien en bas de page)

Dormir en Bohême orientale

Hôtel Aplaus à Litomysl
Logé dans un bâtiment historique, déco moderne, confortable, grandes salles de bain. Son restaurant, le Bohem, est une très bonne table servant cuisine tchèque et internationale.
https://www.hotelaplaus.cz/ 

Bar et salle de restaurant de l’hôtel Aplaus. A droite, truite aux amandes (restaurant Bohem

Bar et salle de restaurant de l’hôtel Aplaus. A droite, truite aux amandes (restaurant Bohem

Où se restaurer

Les spécialités tchèques sont délicieuses. Elles sont souvent à base de boeuf, porc, poulet, canard, saumon, tortilla, pomme de terre, chou. L’entrée traditionnelle est la soupe.

Restaurant Na Sklepich, à Chrudim
Spécialités typiques
https://www.nasklepich.cz/cs 

Restaurant U Huberta, à Hlinsko
Logé dans un des chalets traditionnels du village. Cuisine traditionnelle bien préparée.
Facebook : Hospoda u Sv. Huberta

Boeuf et quenelles de pain (Na Sklepich). A droite, salle du U Huberta à Hlinsko)

Boeuf et quenelles de pain (Na Sklepich). A droite, salle du U Huberta à Hlinsko)

Restaurant Manes, à Prague
Table raffinée, calme, avec vue magnifique sur la ville et le fleuve.
https://manesrestaurant.cz/en 

Salle du restaurant Manes. A droite, délicieuses crevettes rouges (Manes)

Salle du restaurant Manes. A droite, délicieuses crevettes rouges (Manes)

Crêche en paille (écomusée de Vesely Kopeck) 29 Bisou bisou, les carpes, et joyeux Noël !(boules de Noël Koulier)

Crêche en paille (écomusée de Vesely Kopek)

Bisou bisou, les carpes, et joyeux Noël !(boules de Noël Koulier)

Bisou bisou, les carpes, et joyeux Noël !(boules de Noël Koulier)

Pour tous les renseignements

www.czechtourism.com
https://www.visitczechrepublic.com/fr-FR
https://www.prague.eu/fr 

Photos: Valérie Collet

Photo d’ouverture : illuminations nocturnes au château de Loucen 

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/boheme-magie-des-fetes-de-noel-region/

Les commentaires ne sont pas disponibles!