La Costa Blanca (2/2) : pépites et petites folies d’El Castell de Guadalest à las Fuentes del Algar et Benidorm  

Evasion, Idées Week-End, Voyages

La Costa Blanca (2/2) : pépites et petites folies d’El Castell de Guadalest à las Fuentes del Algar et Benidorm  

140

La Costa Blanca, en Espagne, surtout connue pour ses plages de sable fin et son climat chaud, recèle bien des trésors naturels et culturels. Après un premier article dédié à la magnifique fête traditionnelle « Moros y Cristianos » (Maures et Chrétiens) de Villajoyosa, voici quelques découvertes des environs de cette ville que vous pourrez faire la journée, en attendant les défilés ou le Débarquement des Maures (ils ont lieu le soir ou tôt le matin). Plutôt inattendues et assez uniques, elles font courir sur la région un petit vent de folie supplémentaire !

Gratte-ciels, claires cascades et micro-miniatures se côtoient, en effet, à quelques kilomètres de distance. Saviez-vous que Benidorm était un exemple d’éco-responsabilité? Que le sculpteur Manuel Issa réalisait des oeuvres si minuscules qu’on ne peut les voir qu’à la loupe ? 

Costa Blanca - Benidorm et ses gratte-ciels parfois semblables à des fusées

Benidorm et ses gratte-ciels parfois semblables à des fusées

El Castell de Guadalest, un des plus beaux villages d’Espagne et… du monde ! 

Une demie-heure de route depuis Villajoyosa et nous y voici! Ce village escarpé construit à même le roc à 600 mètres d’altitude, a reçu ces deux distinctions en 2015 et 2016. De fait le site (en photo d’ouverture) est assez spectaculaire et offre de magnifiques panoramas sur le paysage environnant et son lac turquoise. Il comporte deux châteaux du XIe siècle et une kyrielle de petits musées originaux dédiés aux traditions locales, aux maisons de poupée, aux salières et poivrières, aux instruments de torture et aux micro-miniatures. Ce dernier est particulièrement impressionnant, montrant les oeuvres infiniment petites (parfois de la taille d’une tête d’épingle) de Manuel Issa. De minuscules chefs-d’oeuvre qui se regardent à la loupe : tableaux de grands maîtres, sculptures personnelles, trésors de la nature… L’artiste particulièrement virtuose travaille, nous dit-on, entre deux respirations (ou deux battements de coeur) pour mieux contrôler son geste… Bluffant !

L’entrée du village

L’entrée du village

Costa Blanca - Vue sur le village et le lac (El Castell de Guadalest)

Vue sur le village et le lac (El Castell de Guadalest)

Paysage environnant (El Castell de Guadalest)

Paysage environnant (El Castell de Guadalest)

Costa Blanca - le lac et le paysage alentour (El Castell de Guadalest)

le lac et le paysage alentour (El Castell de Guadalest)

Sculpture miniature de la Création de Michel-Ange et à droite, reproduction (partielle) de cette peinture du plafond de la chapelle Sixtine à Rome.

Sculpture miniature de la Création de Michel-Ange et à droite, reproduction (partielle) de cette peinture du plafond de la chapelle Sixtine à Rome.

Le musée municipal : atmosphère, atmosphère…

Il est installé dans la maison des Orduno, gens de confiance des marquis de Guadalest (les Cardona), qui pendant plusieurs siècles exercèrent leur pouvoir politique ou judiciaire dans la région de la Costa Blanca. Salle après salle, nous sommes plongés dans la vie d’une famille du XVIIIe siècle. On en visite tour à tour la cuisine, la salle à manger et ses céramiques valenciennes à reflets métalliques. Le salon et ses cartes imprimées en France. La bibliothèque et ses 1200 livres de littérature, de philosophie, de mathématiques… Sans oublier la belle Vierge allongée dans sa vitrine qui, à l’époque, était  jalousement gardée dans un coffre, n’étant prêtée par la famille que pour la grande fête annuelle.

Costa Blanca - La Salle à manger (musée municipal de El Castell de Guadalest)

La Salle à manger (musée municipal de El Castell de Guadalest)

Une chambre (musée municipal de El Castell de Guadalest)

Une chambre (musée municipal de El Castell de Guadalest)

Etagère de la bibliothèque et à droite, céramique valencienne à reflets métalliques (XVIe siècle)

Etagère de la bibliothèque et à droite, céramique valencienne à reflets métalliques (XVIe siècle)

Cabinet en bois sombre et à droite, la Vierge appartenant à la famille Orduno

Cabinet en bois sombre et à droite, la Vierge appartenant à la famille Orduno

Las Fuentes del Algar

Besoin de vous rafraîchir après toutes ces visites ? Un petit plouf dans les Fontaines d’Algar, toutes proches, pourra être bienvenu. Le site est magnifique. Et ses eaux froides et cristallines, descendant de la montagne en petites cascades successives, forment des piscines naturelles où il fait bon se baigner. L’ensemble offre un joli tableau mariant la pierre, l’eau et la végétation (de nombreux lauriers roses). Une expérience qui contraste avec les bains de mer à plus de 25 degrés… Si vous craignez la foule il sera préférable, pendant la haute saison, d’y aller tôt le matin car ce site exceptionnel de la Costa Blanca a beaucoup de succès.
https://lasfuentesdelalgar.com/  

Costa Blanca - Vue du site de Las Fuentes del Agar

Vue du site de Las Fuentes del Agar

Piscine naturelle (Las Fuentes del Agar)

Piscine naturelle (Las Fuentes del Agar)

Cascades

Cascades

Costa Blanca - Bassin et chute aux eaux turquoise

Bassin et chute aux eaux turquoise

Benidorm, le Miami de la Costa Blanca

Bouquet final, aussi puissant qu’inattendu : cette ville dont les dizaines de tours et de gratte-ciel chatouillent élégamment les nuages. Elle se trouve à vingt minutes en voiture de Villajoyosa. Certes, c’est une forêt de béton en bord de mer. Certains adoreront, d’autres détesteront ! En tous cas, son histoire et son exemplarité en terme de durabilité économique et environnementale méritent qu’on s’y intéresse. 

Costa Blanca - Benidorm et sa plage de plusieurs kilomètres

Benidorm et sa plage de plusieurs kilomètres

Un terrain de jeu pour les architectes

La ville fut créé en 1956 sur impulsion de son maire Pedro Zaragoza, un ancien marin voyageur qui connaissait New York. Après un trajet en scooter de Benidorm à Madrid, il lui fallut un quart d’heure pour convaincre la femme de Franco que pour attirer les étrangers (et les devises) il fallait construire vertical, autoriser le bikini et ouvrir les bars après minuit. Benidorm devint ainsi une sorte laboratoire pour architectes. Et des grands noms tels Ricardo Bofill, Carlos Ferrater ou Oscar Tusquets y laissèrent leur empreinte. En fait chaque tour a son caractère et certaines sont délicieusement vintage. Parmi elles, figurent les deux plus hautes tours d’Europe. Si vous disposez de peu de temps, un tour de la ville en jeep peut être une façon agréable de la découvrir avec ses meilleurs points de vue.
https://www.marcopolo-exp.es 

Gratte-ciels avec à droite la tour la plus haute d’Europe (Benidorm)

Gratte-ciels avec à droite la tour la plus haute d’Europe (Benidorm)

Costa Blanca - Gratte-ciels

Gratte-ciels

Costa Blanca - Benidorm, un petit air de Miami…

Benidorm, un petit air de Miami…

Tour (Benidorm)

Tour (Benidorm)

Vue sur la baie de Benidorm

Vue sur la baie de Benidorm

La première « destination touristique intelligente » en Espagne

Cette distinction a été attribuée à Benidorm en 2018 pour sa gouvernance, sa durabilité, son accessibilité, son innovation et ses performances technologiques. Son modèle d’urbanisation fait que les gens marchent ou font du vélo plus qu’ils ne prennent la voiture. Les parcelles ne sont construites que sur 30% de leur surface, le reste étant dédié au jardin, à la piscine et au maintien d’une bonne circulation de l’air en ville. A Benidorm, les eaux usées sont traitées avant de rejoindre la mer ce qui donne une eau de baignade cristalline et a permis le développement de la plus grande forêt de posidonies en Méditerranée. Ici, il fait deux degrés de moins qu’ailleurs sur la Costa Blanca, pendant l’été. Et deux degrés de plus pendant l’hiver pendant lequel on ne chauffe pas les logements (en moyenne 21°). Les touristes peuvent donc y aller toute l’année. Qui dit mieux… ?

Gratte-ciels (Benidorm)

Gratte-ciels (Benidorm)

Tours et palmiers (Benidorm)

Tours et palmiers (Benidorm)

Buildings et détail d’architecture

Buildings et détail d’architecture

Petite crique à proximité de Benidorm

Petite crique à proximité de Benidorm

La plage (Benidorm)

La plage (Benidorm)

Plus d’infos

Se rendre sur la Costa Blanca 

De Paris, vols Vueling jusqu’à Alicante (2h10). Puis prendre la route jusqu’a Villajoyosa (36 km).
https://www.vueling.com/ 

Se loger et dormir à Villajoyosa

Si vous assistez à la fête « Moros y Cristianos », il faut choisir Villajoyosa comme camp de base, avec un hôtel pour diner et dormir. Voir notre premier article (lien en bas de cette page.

Se restaurer à El Castell de Guadalest

Restaurante Mora
Cuisine méditerranéenne originale faite avec des produits frais et locaux. Très joli déco.
http://www.restaurantemora.com/ 

Le patio du restaurant et à droite, croustillants de langoustine

Le patio du restaurant et à droite, croustillants de langoustine

Se restaurer à Benidorm

Restaurant Ulia playa
Bon restaurant de poisson. Croquettes, calamars frits, riz aux fruits de mer…
15 avenida Vicento LLorca Alos
Tél.: +34 965 85 68 28

Un plat de riz aux fruits de mer et table donnant sur un puits de lumière

Un plat de riz aux fruits de mer et table donnant sur un puits de lumière

Peinture d’Esperanza Asensi (musée municipal de El Castell de Guadalest)

Peinture d’Esperanza Asensi (musée municipal de El Castell de Guadalest)

Pour toutes les informations

L’Office espagnol du tourisme
https://www.spain.info/fr/

L’office de tourisme de Benidorm
https://fr.visitbenidorm.es/  

Photos: Valérie Collet 

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/villajoyosa-magnifique-fete-traditionnelle-moros-y-cristianos/

Les commentaires ne sont pas disponibles!