Costa Blanca (1/2) : la très belle fête traditionnelle de « Moros y Cristianos » à Villajoyosa 

Evasion, Idées Week-End, Voyages

Costa Blanca (1/2) : la très belle fête traditionnelle de « Moros y Cristianos » à Villajoyosa 

1365

La Costa Blanca, en Espagne, est bien connue pour ses nombreuses plages de sable fin, ses eaux et son climat chauds. Mais qui connaît Villajoyosa ? Comme les châteaux, les jolis villages et certains sites naturels de l’intérieur du pays, cette charmante petite ville réjouira les vacanciers les plus curieux. En particulier pour sa fête traditionnelle « Moros y Cristianos » (Maures et Chrétiens), célébrée pendant l’été et reconnue « d’intérêt touristique international ». Authentique et relativement peu connue, celle-ci peut durer une semaine et est vécue de façon très joyeuse par les habitants.

Nous avons eu la chance d’y assister du 25 au 31 juillet dernier. Alors suivez-nous dans cette fête un peu folle, à l’énergie communicative. Dans un deuxième article, nous vous emmènerons dans les environs. Quelques surprises vous attendent hautes en couleur et fortes en goût !

Villajoyosa - et ses maisons colorées

Villajoyosa et ses maisons colorées

Villajoyosa - Défilé dans la rue centrale de Villajoyosa

Défilé dans la rue centrale de Villajoyosa

Villajoyosa - Compagnies maure défilant

« Moros y Cristianos » à Villajoyosa

Comme dans les autres villes de la région, cette fête nous rappelle que durant plus de cinq siècles, l’Espagne fut sous le joug de la domination arabe qui laissa de nombreuses traces dans tous les domaines. A Villajoyosa, on commémore des faits qui se produisirent en 1538. Le 29 juillet, des pirates maures dirigés par Zalé-Arraez tentèrent d’attaquer la ville. Selon la tradition, celle-ci aurait été sauvée par Santa Marta qui, par ses torrents de larmes se déversant dans la mer, aurait repoussé les bateaux ennemis. En remerciement, elle devint la patronne du village. Et depuis 250 ans, on lui dédie ces festivités.

Villajoyosa - Guerriers maures

Guerriers maures

Villajoyosa - La Garde Noire (défilé maure)

La Garde Noire (défilé maure)

Combattants maures

Combattants maures

Des défilés de 3000 personnes 

La fête commence par les défilé maure et chrétien dans la rue principale, les 25 et 26 juillet (ou inversement selon les années). Quelque 3000 personnes, au total, marchent ainsi solennellement au rythme des différentes fanfares, arborant des costumes variés, parfois très sophistiqués (cousus à la main, certains valent jusqu’à 8000 euros). Ils appartiennent aux 22 compagnies qui organisent et financent la fête. Chacun de leurs membres peut payer jusqu’à 500 euros par an. Et régulièrement, un roi dans chaque camp est nommé pour diriger les choses et faire grossir la cagnotte.

Villajoyosa - D’imposants costumes pour certaines compagnies maures

D’imposants costumes pour certaines compagnies maures

L’élégance chrétienne avec des robes inspirées du flamenco

L’élégance chrétienne avec des robes inspirées du flamenco

Jeunes pirates (compagnie chrétienne)

Jeunes pirates (compagnie chrétienne)

Paysans et paysannes (défilé chrétien)

Paysans et paysannes (défilé chrétien)

Musicien et char paysan (défilé chrétien)

Musicien et char paysan (défilé chrétien)

Enfants défilant

Enfants défilant

Maure ou chrétien ?

Les participants qui doivent choisir leur camp,  ont tous les âges et les défilés réunissent les vieillards comme les nouveaux-nés. Du côté des Chrétiens, on distingue, entre autres, les Tambours, l’association Santa Maria, les Contrebandiers, les Pirates, les Corsaires,  les Cultivateurs, les Chasseurs, les Marins, les Pêcheurs, les Catalans et les Artilleurs. Les Maures leur opposent les Tambours, les Touaregs, les Maures du Rif, les Nègres, l’Artillerie de l’Islam, l’Artillerie maure, les Pirates barbaresques, les Bédouins, les Pirates et la Garde noire !  

Villajoyosa - Début de soirée réunissant Pirates et Contrebandiers

Début de soirée réunissant Pirates et Contrebandiers

Villajoyosa - Défilé nocturne de Maures sur la plage

Défilé nocturne de Maures sur la plage

Femmes maures

Femmes maures

Villajoyosa - Bédoins armés devant le château

Bédoins armés devant le château

De batailles en palabres…

Les 27 et 28 juillet, faits d’arme et négociations se succèdent. A plusieurs reprises des émissaires et des délégations se présentent en bas du petit château installé sur la plage pour tenter de trouver une solution. Avec en climax, la tentative de débarquement maure à partir de cinq heures du matin sur la plage, repoussée par les chrétiens. Cette mise en scène navale à la lumière du soleil levant et au son des canons, offre un spectacle aussi magnifique qu’émouvant. Tous les participants finissent à l’eau, en costume ! 

Emissaire maure tentant de négocier (le 27 juillet au soir)

Emissaire maure tentant de négocier (le 27 juillet au soir)

Attaque du château par les Maures (soirée du 27 juillet)

Attaque du château par les Maures (soirée du 27 juillet)

Le 28 juillet à 5 heures du matin : hommes prenant la mer

Le 28 juillet à 5 heures du matin : hommes prenant la mer

Etendards en feu, pétards et coups de canon…

Etendards en feu, pétards et coups de canon…

Villajoyosa - Le débarquement maure au petit matin

Le débarquement maure au petit matin

Le débarquement maure, lever de soleil

Le débarquement maure, lever de soleil

Illumination

Illumination

Compagnie maure débarquant sur la plage

Compagnie maure débarquant sur la plage

Fin du débarquement (matinée du 28 juillet) : les pêcheurs maures

Fin du débarquement (matinée du 28 juillet) : les pêcheurs maures

La musique et la danse au coeur de la fête

La fin de toute cette histoire ? On se bat, on attaque ou on défend tour à tour le château. Affrontements qui finissent toujours en franches rigolades. Car au-delà de la « reconstitution historique », ce qui prime, à Villajoyosa, c’est la fête ! Toute la journée et toute la nuit, les membres des différentes compagnies et leurs orchestres (plus de 500 musiciens) s’invitent mutuellement à jouer et à danser sous leurs tentes, à grand renfort de boissons et de cuisine locale. Tout le monde est invité dans une ambiance à la fois enivrante et bon enfant. Cuivres et pétards résonnent tard dans la nuit…

Villajoyosa - Musiciens et fêtards…

Musiciens et fêtards…

La fête pour tout le monde, y compris pour ses dynamiques organisateurs telle Maite de l’Office de tourisme de Villajoyosa !

La fête pour tout le monde, y compris pour ses dynamiques organisateurs telle Maite de l’Office de tourisme de Villajoyosa !

Bal au son d’un orchestre sous la tente d’une compagnie

Bal au son d’un orchestre sous la tente d’une compagnie

Fêtards et musiciens se dirigeant vers la tente des Contrebandiers

Fêtards et musiciens se dirigeant vers la tente des Contrebandiers

Villajoyosa, une beauté pimpante !

Pour se reposer un peu de la fête, un petit tour à Villajoyosa s’impose. La « ville aux bijoux » construite tout en hauteur et parfois à même le rocher porte bien son nom alignant des façades resplendissantes aux mille couleurs. Couleurs qui pendant longtemps correspondaient à celles des bateaux des pêcheurs. Car Villajoyosa vit de la mer depuis l’époque romaine. Aujourd’hui, elle est connue pour sa pisciculture de thon et pour son poisson bleu (peixblau). De la ville on arpentera les ruelles aux noms évocateurs : la rue du port, de la bombe, du bâton (il servait à faire sécher les filets). On jettera un oeil sur ses maisons suspendues, sa grosse tour du 16e siècle ou son vieux pont qui enjambe la rivière au centre d’une véritable oasis d’arbres et de fleurs. 

La promenade de Villajoyosa, une des plus jolies de la Costa Blanca

La promenade de Villajoyosa, une des plus jolies de la Costa Blanca

Villajoyosa - Ruelle

Ruelle (Villajoyosa)

Villajoyosa - Ruelle et balcon

Ruelle et balcon

Villajoyosa - Le haut de la ville

Le haut de la ville (Villajoyosa)

Maisons construites à même le rocher et street art

Maisons construites à même le rocher et street art

Vous prendrez bien un petit chocolat ?

Une autre spécialité de Villajoyosa plutôt inattendue vu son climat chaud : c’est le chocolat ! Bien connu des Aztèques qui le dégustaient avec du poivre, le cacao arriva en Espagne au XVIe siècle comme met privilégié pour le roi. Il se généralise à la fin du XIXe siècle grâce aux pêcheurs qui, le découvrant au Ghana, se mirent ensuite à le cultiver. A cette époque, la ville comptait une cinquantaine de chocolateries (contre 3 aujourd’hui). Cette  histoire passionnante, le musée du chocolat Valor nous la conte dans le détail et de façon très vivante. On y apprendra tout aussi sur la fabrication de ce produit longtemps consommé pour ses vertus thérapeutiques. Une visite qui  s’achève par une délicieuse dégustation.
https://www.valor.es/museo-del-chocolate/ 

Mise en scène expliquant l’histoire du cacao (Musée du chocolat)

Mise en scène expliquant l’histoire du cacao (Musée du chocolat)

Reconstitution d’un ancien atelier de fabrication du chocolat (Musée du chocolat)

Reconstitution d’un ancien atelier de fabrication du chocolat (Musée du chocolat)

Anciennes machines et représentation liées au cacao

Anciennes machines et représentation liées au cacao

Plus d’infos

Se rendre à Villajoyosa

De Paris, vols Vueling jusqu’à Alicante (2h10). Puis prendre la route jusqu’a Villajoyosa (36 km).
https://www.vueling.com/ 

Dormir et se restaurer à Villajoyosa

Hôtel Vistamar Wellness***
Grandes chambres donnant sur la mer. Accueil sympathique. Déco sans chichi. Piscine et espace bien être. Bon petit déjeuner. Le soir : petit buffet simple et bon (crudités, poissons et viandes cuisinés, légumes…). Pratique pour diner tôt et rapidement, les défilés ayant lieu de 20h30 à 23h30.
https://destinolavila.com/en/home-destino-la-vila/  

Villajoyosa - L’hôtel et sa piscine. A droite, le buffet du dîner

L’hôtel et sa piscine. A droite, le buffet du dîner

Compagnie chrétienne et… pêchue !

Compagnie chrétienne et… pêchue !

Jolies dames

Jolies dames

Pour toutes les informations

L’Office espagnol du tourisme
https://www.spain.info/fr/
L’office de tourisme de Benidorm
https://fr.visitbenidorm.es/  

Photos: Valérie Collet 

A paraître prochainement, notre deuxième article : « La Costa Blanca (2) : pépites et  petites folies d’El Castell de Guadalest à las Fuentes del Agar et Benidorm » 

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/clair-de-plume-escapade-drome-provencale/

Les commentaires ne sont pas disponibles!