Les conquérants d’Aton – Tome III – Le Roseau et le Chandelier

A la une, Livres

Les conquérants d’Aton – Tome III – Le Roseau et le Chandelier

447

Les conquérants d’Aton -Tome III – Le Roseau et le Chandelier va fasciner ceux qui ont lu les deux premiers tomes. Philip Kayne a l’art de mettre en scène les histoires qu’il raconte. Celle d’Aton et Nerfertiti vaut de s’y plonger tellement elle est passionnante et prenante.

Les récits mythiques recèlent souvent des vérités, cachées à l’intérieur des mots, des noms. Derrière ces fameux mots, noms illustres ou situations rocambolesques se cachent aussi des hommes faits de chair et de sang. Ces personnages, que l’on juge aujourd’hui mythiques, ont connu tout ce qui fait l’existence humaine. C’est cet aspect humain qui passionne Philip Kayne et qu’il souhaite partager dans ses romans historiques. Guidé par le savoir d’éminents égyptologues et d’archéologues de renom, il nous dévoile avec talent sa vision de chercheur des civilisations anciennes et, en particulier, la civilisation pharaonique afin de la rendre accessible au plus grand nombre. Le Roseau et le Chandelier, dernier volet de cette trilogie, va vous faire vivre des moments palpitants.

Toutânkhamon

Toutânkhamon

Le Roseau et le Chandelier - Les conquérants d’Aton -Tome III

Le Roseau et le Chandelier - Les conquérants d’Aton -Tome III

Le Roseau et le Chandelier

Dans ce dernier volet d’une trilogie historique palpitante, Philip Kayne nous transporte subtilement dans l’univers hérétique de personnages hors normes, du pharaon Akhénaton, de la reine Néfertiti, du Dieu unique Aton et de l’exode de son peuple. Le Roseau et le Chandelier nous fait suivre pas à pas l’exode à haut risque d’une population promise à tous les dangers, à des lendemains qui déchantent sur les routes de l’inconnu. Ceux que l’on nomme 212. Les AbRâHés sont partis à la poursuite de leur destin fabuleux. Deviendront-ils un peuple nouveau, oublieux d’un passé à la fois terrible et merveilleux ? Peut-être les deux… Cette saga fascinante et divertissante mêle légende, histoire et croyances pour un moment unique de lecture. Le Roseau et le Chandelier vous invite à découvrir autrement l’Egypte pharaonique…

Philip Kayne

Philip Kayne

L’auteur

Philip Kayne s’est intéressé très tôt aux mythes et légendes de la Grèce antique. Après des études classiques en latin et en grec, il étudie durant trois ans l’Histoire des Civilisations Anciennes avec une spécialité concernant le monde du Moyen-Orient. Pour nourrir ses connaissances, mais aussi son imagination, il va parcourir le Moyen-Orient et plus particulièrement cette Égypte fantastique. Passionné d’écriture sous ses multiples formes, de lecture, de voyages et d’aventures, il mettra également sa plume au service d’autrui. Sa rencontre la plus déterminante se fera avec Roger Sabbah, chercheur passionné et fin linguiste qui lui permettra d’approfondir le monde fascinant du Nouvel Empire égyptien.

Le Roseau et le Chandelier

Les deux premiers volumes
Les conquérants d’Aton – Tome 1 La Part de Vérité
Les conquérants d’Aton – Tome 2 Aÿ, Le Pharaon sans Couronne

Peintures murales d'un tombeau funéraire royale

 

Pour en savoir plus

https://www.philipkayne.fr

Les conquérants d’Aton - Le Coffret

Les conquérants d’Aton – Le Coffret

Informations pratiques

Le Roseau et le Chandelier
Format : 15 x 22 cm – 438 pages
Nombre de pages: 418
Prix Broché: 22.90€
Prix Ebook: 9,99€
Editeur: Editions Sydney Laurent
01.86.95.96.96
www.editions-sydney-laurent.fr
Pour acheter cette trilogie : compta@editions-sl.fr
01.80.97.77.74

Les conquérants d’Aton Tome un

Résumé du livre Tome I

Un coup de foudre qui débouche sur un couple de légende : Akhénaton et Néfertiti

Le jeune Pharaon est un iconoclaste convaincu qui veut bouleverser les codes, renverser les barrières qu’on tente de lui imposer.Néfertiti, elle, partage les idéaux de son époux, les renforce, démontrant qu’au-delà des apparences, sa beauté cache un coeur vaillant et un esprit bien fait. Dans ce combat partagé, elle devient l’égale d’Akhénaton. Main dans la main, et jusqu’à ce que la mort les sépare, le couple solaire va accomplir le destin inouï qu’il s’est forgé… Deux êtres uniques, pour le meilleur et pour le pire ! « Je me suis attaché à rendre une image nonconventionnelle et crédible d’un couple, si moderne dans son attitude de révolte face à la raideur des traditions, aux stéréotypes de toutes sortes… »

Extraits du livre Tome I

Sous la conduite de Ptahmosé, entouré d’une double rangée de prêtres, le cortège se dirigea à pas lents vers le coeur de l’immense temple d’Amon. Partout se faufilaient des robes blanches comme autant de décors mobiles, tous à l’identique. La vue de ces fantômes vivants rappela au jeune homme les conseils prodigués par son ami Renofer, jadis l’un d’entre eux : soyez ce que vous êtes, Néfertiti et toi, les conquérants d’Aton ! Depuis sa trahison, il était devenu l’un des plus fidèles conseillers de son prince. Dès avant mon union avec Sahrâ, ta fille, tu as favorisé toutes mes entreprises, contraint mes ennemis, fussent-ils de ton propre sang à l’exemple d’Aânen, à courber l’échine devant moi. Au travers de ma personne, c’est l’Égypte elle-même qui t’est redevable : tu as droit à sa gratitude, lui avait dit Akhénaton.

Une belle réponse

À cela, Aÿ, confus, cherchant ses mots, avait répondu : Puissant Seigneur, je suis indigne de l’amitié dont tu m’honores ; ma dévotion à ton égard ainsi qu’à la terre du Khemet durera aussi longtemps qu’Aton m’accordera le souffle de vie.

Les conquérants d’Aton Tome II

Résumé du livre Tome II

Le Pharaon Semenkharâ, frère aîné de Toutankhamon, échappe de peu à un attentat

La guerre des clans reprend et seul le Divin père Aÿ, celui que l’on nomme AtonAÿ, en prend toute la mesure. Dans ce conflit où l’un jure la perte de l’autre, tous les coups sont permis et les tragédies vont se multiplier. Aÿ verra sa famille endeuillée, le laissant un temps amer et déconcerté. Mais il possède une alliée de choix en la personne de sa petite-fille Mérytaton, ambitieuse et décidée, qui est aussi l’épouse de Semenkharâ. La rencontre amoureuse de la jeune reine avec le général Paatonheb renforcera son idée d’épauler davantage encore Aÿ. Le Divin père Aÿ, Grand Intendant d’Égypte et le père de Néfertiti, est un homme d’État hors du commun… il représente le pouvoir de l’ombre… il est le Pharaon sans couronne…

Extraits du livre Tome II

Mérytaton observait Aÿ. S’y refusait-elle, son regard se partageait entre colère et admiration. Portant beau la soixantaine, son grand-père restait cet homme altier, cousu de sévérité et d’intransigeance qu’il s’était toujours plu à incarner. Quelqu’un, une vraie personnalité, c’est si rare ! avait coutume de dire Néfertiti, sa mère ; Mérytaton y souscrivait. La douleur qui meurtrissait le visage d’Aÿ démentait sa réputation d’homme fait de granit et d’airain. Méryrâ lui témoigna son amitié : « Nous avons trop vécu, AtonAÿ, pour encore redouter la mort. Pourtant, lorsqu’elle frappe les nôtres, si jeunes encore, nous en subissons le contrecoup… Restés sans voix, nous nous demandons si Aton le Vrai n’aurait pas fait meilleur choix en s’emparant de nos noires âmes, si tortueuses, si perverses, bien plus belles à purifier, à redresser que celles, pures et vierges, de nos chers enfants… À cet instant, Aÿ pleurait.

Les liens pour la présentation des trois volumes en vidéo

https://youtu.be/YVkjS6EswpA
https://youtu.be/_Dp_siH_aao
https://youtu.be/w2D6e7VArc4

 Hiéroglyphe

Nefertiti 

Si vous ne connaissez pas l’histoire de Nerfertiti et du Pharaon Akhenaton, avant de lire Le Roseau et le Chandelier, voici quelques informations. Néfertiti, grande femme royale d’Amenothep IV*est une des figures les plus mystérieuses de l’Histoire . Elle a fait l’objet d’une quantité impressionnante de louanges. Une multitude de passages dithyrambiques s’attardent sur son éclat, comme celui-ci, inscrit sur une stèle d’Amarna. « Éminence parmi les éminences de la noblesse, immense en son palais, d’allure sublime, belle à la double plume, maîtresse de joie unie à la grâce, dont on se réjouit d’entendre la voix, grande épouse du roi, sa bien-aimée, grande maîtresse des deux terres, Neferneferuaten, Néfertiti, immortelle pour l’éternité ! »

*mieux connu sous le nom d’Akhenaton, qu’il a adopté plus tard dans sa vie
Néfertiti

Néfertiti

Une métamorphose impressionnante

Sous le règne de son époux, l’Égypte se métamorphose le polythéisme est remplacé par une déité unique : le disque solaire Aton. La capitale égyptienne est déplacée vers Akhetaten, ville créée de toutes pièces. Son nom signifie « horizon du dieu Aton ». Mais la révolution d’Akhenaton est éphémère. Après son règne, l’Égypte se réapproprie son ancienne foi. Ses successeurs font tout pour effacer son nom et son héritage. La capitale est abandonné. Les œuvres à son effigie et à son nom sont mutilées ainsi que celles représentant sa famille et Néfertiti. Leur legs restera enfoui durant des millénaires.

Une beauté légendaire

Bien que les descriptions de la reine Néfertiti soient certainement exagérées, les portraits découverts semble les corroborer. Le fameux buste de Néfertiti est d’ailleurs devenu un symbole de la beauté féminine. Après plus de trois millénaires dans l’obscurité, sa découverte au début du 20e siècle a apporté à l’ancienne reine une notoriété mondiale.

Crédit Photos : Editions Sydney Laurent – Pixabay

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/beauharnais-eugene-le-prince-modele/

Les commentaires ne sont pas disponibles!