Nuits-Saint-Georges rayonne grâce au prestige de ses vins dont ceux de Louis Bouillot 2/3

Evasion, Idées Week-End

Nuits-Saint-Georges rayonne grâce au prestige de ses vins dont ceux de Louis Bouillot 2/3

606

La commune de Nuits-Saint-Georges est réputée dans le monde entier pour ses vins. Son activité économique tourne autour des métiers de la vigne. Toutefois, elle dispose aussi d’un patrimoine architectural et culturel situé la route des Grands Crus et le circuit des Hautes Côtes. Ce circuit vous fera traverser des villages authentiques cultivant le bien vivre. Parmi les grands crus à découvrir, il y a ceux de la maison Bouillot que nous vous faisons découvrir aujourd’hui.

À mi-chemin entre Dijon et Beaune (côte d’or), le Pays de Nuits-Saint-Georges est lové au centre du pays bourguignon et au coeur de la Côte de Nuits. Ce tracé est le « Champs Elysées » de la Bourgogne. Il regroupe vingt-cinq villages répartis entre les coteaux viticoles et la plaine céréalière. Ses habitants sont appelés les Nuitons et Nuitonnes. Elle doit son nom au cru le saint-georges qui date de l’an 1000. Il lui fut attribué en 1892. Depuis, la renommée des vins de la Côte et des Hautes-Côtes de Nuits n’a cessé de se conforter… jusque sur la lune ! En juillet 1971, la Mission Apollo XV déposa sur la lune une étiquette de la cuvée « Terre-Lune » de 1959, en hommage à Jules Verne et à Félix Tisserand (né à Nuits). Le plus grand cratère lunaire porte ainsi le nom de « Saint-Georges ».

Louis-Bouillot - des vins d'exception

Nuits-Saint-Georges : des vignobles à perte de vue

Des vignobles à perte de vue

Nuits-Saint-Georges et Louis Bouillot

Louis Bouillot est le pionnier de l’élaboration de grands vins mousseux depuis 1877. Il élabore à Nuits-Saint-Georges des vins à la personnalité affirmée et d’une grande originalité liée au terroir ou au cépage. Fidèle à l’esprit inventif de l’imagineur de bulles qu’était Louis Bouillot, la maison continue l’exploration de cuvées gourmandes nées le plus souvent de ses propres domaines. Un grand vignoble dédié au Crémant de Bourgogne s’étend du nord au sud. Il est majoritairement planté en pinot noir. La maison Louis Bouillot possède cinq vignobles en Bourgogne. Il y a l’Auxerrois, avec le domaine des Nantelles. Puis le Châtillonais et son vignoble de Molesme. Et enfin, la Côte de Nuits, la Côte de Beaune et le Couchois au sud.

 

La Verrière Louis-Bouillot - un superbe endroit pour déguster des grands crus

Présentation des vins que nous allons déguster

Nuits-Saint-Georges - des vins d'exception

La Verrière Louis-Bouillot

Véronique, qui me guide depuis mon arrivée à Nuits-Saint-Georges, m’emmène à La Verrière Louis-Bouillot. Elle m’explique que pour découvrir les vins il faut d’abord s’immerger de la vigne au verre. Nous arrivons donc devant une belle demeure dont la toiture est en tuiles vernissées. C’est parti pour une visite en immersion et dégustation sous une verrière datant d’Eiffel. Je vais donc bénéficier d’une découverte complète des crémants de Bourgogne Louis Bouillot dans un cadre lumineux et hors du temps.

Première dégustation

Première dégustation

Avant de goûter le vin, il faut le sentir

Avant de goûter le vin, il faut le sentir

Un parcours très intéressant

Pour ce parcours son et lumière en six étapes, je suis équipée d’un casque audio haute technologie. Me voici transportée dans l’univers des Crémants de Bourgogne. Une immersion visuelle et sonore qui dure 25 mn depuis la vigne jusqu’au verre. Plongeon dans le passé avec l’arrière petit-fils de Louis Bouillot qui nous parle de celui que l’on appelait  « le Louis ». Puis, c’est au tour du chef de culture de présenter les cépages et leurs différents terroirs. Ensuite, je découvre tout ce qui concerne la vinification, les vendanges, la cuverie et les caves avec l’oenologue. Suit ce qui touche à l’assemblage, moment crucial visant l’élaboration des cuvées. Avant le clap de fin, je découvre comment un vin devient un Crémant avec la naissance des bulles. Le parcours terminé, Véronique m’emmène dans le jardin d’hiver. Je suis ébahi par la magnifique verrière qui recouvre ce bel endroit. M’attendent quatre dégustations.

Le fondateur Louis Bouillot

Le fondateur Louis Bouillot

Nuits-Saint-Georges - les vendanges du temps de Louis Bouillot

Les vendanges du temps de Louis Bouillot

Nuits-Saint-Georges - les vendanges du temps de Louis Bouillot

 

Informations pratiques

L’art de l’assemblage : 5 Crémants de Bourgogne – 10€ par personne – 20mn
Temps et Terroirs : Cinq Crémants de Bourgogne millésimés -12€ par personne – 20mn
La Grande Dégustation : 10 Crémants de Bourgogne & gougères – 25€ par personne – 1 heure| Sur réservation
Passion Collection : Cinq Crémants de Bourgogne millésimés Grands Terroirs servis dans des verres cristal de Baccarat, accompagnés de gougères – 45€ par personne – 1 heure | Sur réservation

Un chouchou et un défi

Le cépage essentiel et le plus cher à la Maison Louis Bouillot est le pinot noir. Finesse, intensité, caractère, structure. La pierre de Bourgogne lui apporte cette envolée. La maison produit également des blancs de blancs : chardonnay, aligoté, et plus discrètement du pinot blanc. Entre les deux vient se glisser un tout petit peu de gamay, le cépage parfumé des Beaujolais, du melon de Bourgogne et du pinot gris. Le grand pari de Louis Bouillot mettre toutes les vignes en culture biologique. Le bio c’est la vie ! La maison s’y emploie même si pour le nord de la Bourgogne plus humide, c’est un vrai défi.

Infos pratiques

Maison Louis Bouillot
5, Chemin des plateaux
21700 Nuits-Saint-Georges
info@louis-bouillot.com
+33(0)3 80 62 61 44

 

Nuits-Saint-Georges - Le Couvent des Ursulines

Le Couvent des Ursulines

Nuits-Saint-Georges - Le Couvent des Ursulines : Un cadre paisible avec beaucoup de verdure et de fleurs

Un cadre paisible avec beaucoup de verdure et de fleurs

Une roue particulière

La Cuverie Les Ursulines Nuits-Saint-Georges

«… entre terre et ciel… » : une conception vertueuse et géobiologique

L’ancien couvent situé au cœur de Nuits-Saint-Georges revit sous la houlette de la Maison Jean-Claude Boisset. Majestueuse, la nouvelle cuverie trône en figure de proue. Elle a été inaugurée lors des vendanges 2018, trois-cents ans après l’installation des Ursulines en 1717. Cette magnifique construction s’insère naturellement dans le paysage. Le site et son jardin ont conservé l’esprit de recueillement des moniales propice à la lente élaboration que requièrent les grands vins de Bourgogne. Pont entre le 18ème et le 21ème siècle, cette cuverie s’inscrit de manière originale dans le patrimoine viticole.
Dédiée à une élaboration de vins haute-couture, elle représente une prouesse architecturale avec son dôme végétalisé qui repose sur des caves anciennes. De plus, ce bel endroit est une ode au service du vin. La préoccupation environnementale fut déterminante pour la famille Boisset. Le bâtiment consomme très peu d’énergie et utilise les flux naturels.

A savoir

Bâtie sur les règles du nombre d’or, inspirée par la géobiologie et l’architecture sacrée, orientée selon la trajectoire du soleil, des cycles de la lune, et des astres, la cuverie des Ursulines réunit énergies cosmiques et telluriques. Ce lieu empreint à la fois de grandeur et d’humilité, dédié à l’élaboration de nos vins de Bourgogne, relie la terre au ciel, l’infiniment petit et l’infiniment grand.

La cuverie est une prouesse technique qui s'intègre dans la nature

Le Dôme de la Cuverie

La cuverie est une prouesse technique qui s'intègre dans la nature

Le Dôme de la Cuverie inspire la quiétude et le bien-être

Des caves impressionnantes

Des caves impressionnantes

Nuits-Saint-Georges - Des trésors réservés aux privilégiés

Des vins conservés comme des trésors

Modernité et respect du patrimoine

Cette cuverie est la première de Frédéric Didier. Bourguignon, architecte de l’agence Artene, il oeuvre à Versailles. Pour cette cuverie, il a allié ses compétences de mise en valeur du patrimoine pour une création à la fois contemporaine et traditionnelle. Entre vigne et ville, elle se situe à la croisée des vergers et de l’histoire, entre terre et ciel. La cuverie des Ursulines dévoile au public sa rondeur sous la lumière céleste d’un vitrail allégorique. Ses caves voutées, son cœur de verre et ses jardins à la Française se croisent en son axe tellurique, le vortex, et en son axe historique, la sphère armillaire face au promenoir. Un lieu vibrant où l’énergie des hommes et du cosmos s’unissent pour révéler l’excellence des vins. La visite intimiste à l’image des vins de la Maison est exceptionnelle.
Présentation des vins par une oenologue

Présentation des vins par une oenologue

Présentation des vins par une oenologue

Dégustation

Dégustation

Un fabuleux domaine

Depuis 1961 la Maison Jean-Claude Boisset produit l’équivalent d’un domaine de 40 hectares. Son viniculteur Grégory Patriat y élabore des vins sans artifice. Les petites cuvées, cousues main, sont travaillées sur plusieurs lignes créatives. En premier, des vignes d’élite pour une majorité de vins sans soufre. Puis des cuvées biologiques, des vins blancs sur des terroirs de rouges et vice-versa. En dernier, place aux subtiles variations au sein d’un même finage. Jean-Claude Boisset signe des bouteilles nées en Côte de Nuits et Côte de Beaune. Le style naturel des vins droits, précis, soyeux et résolument fruités ne peuvent que vous séduire. Des originalités et des pépites composent une Collection d’une quarantaine de cuvées inspirées par la mosaïque des climats de Bourgogne dans leur expression la plus pure.
Un lieu magnifique pour les dégustations

Un lieu magnifique pour les dégustations

Informations pratiques

Maison Jean-Claude Boisset
Les Ursulines
5, chemin des plateaux
21700 Nuits Saint-Georges
La cuverie se visite dans un cadre privé du lundi au dimanche.
Pour plus d’informations : +33 3 80 62 64 08
La boutique vous accueille :
– du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h.
– Le samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30.
Pour tout renseignement complémentaire : reservation@jeanclaudeboisset.fr
Tel. : +33 (0) 3 80 62 64 08
Adresse : 5 chemin des plateaux, 21700, Nuits-Saint-Georges

Nuits-Saint-Georges - Les Ursulines

Des bâtiments superbes avec des toitures typiques de la Bourgogne

L'entrée du restaurant

L’entrée du restaurant La Gentilhommière

La salle intérieures du restaurant La Gentilhommière

La salle intérieures du restaurant La Gentilhommière

 La Gentilhommière

Dégustation du vin qui va accompagner le déjeuner

Dégustation du vin qui va accompagner le déjeuner

D'abord le nez

D’abord le nez

Ensuite le palais

Ensuite le palais

Et enfin le verdict !

Et enfin le verdict !

Une adresse gastronomique à découvrir

Après avoir découvert la Verrière Louis Bouillot et Les Ursulines, Véronique m’emmène à La Gentilhommière pour déjeuner. Les bâtiments sont superbes et les toitures typiques de la Bourgogne magnifiques. Le cadre est agréable et se prête parfaitement des déjeuners en famille ou entre amis. Le lieu est vaste. Nous avons le choix entre les salles intérieures ou la terrasse. Compte tenu du magnifique soleil qui nous fait l’honneur d’être présent, nous optons pour la terrasse. Le repas s’est avéré excellent et le service parfait. A ne pas manquer si vous venez à Nuits-Saint-Georges.
La Gentilhommière
13, route de la Serrée (Direction Meuilley)
21700 Nuits-Saint-Georges
Tel. : +33 3 80 61 12 06
contact@lagentilhommiere.fr

Un peu d’histoire

Nuits-Saint-Georges - des vignobles à perte de vue

Une naissance qui va marquer l’histoire du vin

Nous sommes en 1832. A l’aube du 19ème siècle naissent les tous premiers vins mousseux de Bourgogne. Jean Bouillot, le père de Louis, nait la même année que Manet et le Dijonnais Gustave Eiffel. Au milieu du siècle, l’ère industrielle apporte le chemin de fer qui sera déterminant pour le développement de la Maison. En 1865 naissance de Louis, cinq ans avant la Troisième République, période encore très libre pour l’entrepreneuriat et le commerce des vins.

Un beau mariage

Un beau mariage

Les frères Bouillot

Les frères Bouillot

Les débuts d’une saga familiale

Jean Bouillot, s’installe face à la gare de Nuits-Saint-Georges. A cet emplacement, il crée son commerce de « Bourgognes mousseux, spécialités de vins mousseux fins ». L’ancêtre de l’appellation est dite alors « vieille méthode champenoise » ! C’est précisément à cette date qu’apparait le phylloxéra en Côte-d’Or. Il faudra beaucoup de pugnacité à Jean Bouillot pour construire une Maison de vin à ce moment-là ! Mais, un petit coup de pouce de l’histoire va l’aider. Nuits-Sous-Beaune s’émancipe et devient Nuits-Saint-Georges en 1890, plus visible encore dans l’univers des vins de Bourgogne.

La première boutique de Louis Bouillot

Un campagnard débarque à Paris

Le Paris de la Belle Epoque est sidéré quand il voit un gars en vélo venu livrer ses vins dans la capitale. C’est Louis ! Ce gaillard a pédalé depuis Nuits-Saint-Georges ! En 1904 la nouvelle spécialisation « fabrication des mousseux » à l’école de viticulture de Beaune signe la reconnaissance de ces vins. Malheureusement,  la première guerre mondiale bouleverse l’ordre des choses. La petite entreprise familiale résiste malgré le décès de Jean en 1915. Son fils aîné Adrien reprend les rênes avec Louis dont le sens des affaires s’allie à la connaissance technique de son frère.

La guerre est déclarée

L’exportation conforte le succès de la Maison Bouillot

Le 16 août 1916 voit la première commercialisation à l’étranger. En 1919, le traité de Versailles signe la fin de la Guerre et la loi sur les Appellations d’Origine. Elle pour but d’imposer des contraintes aux vins effervescents allemands. Ce qui favorise la Champagne et les effervescents de Bourgogne et d’ailleurs ! Un décret rend obligatoire la dénomination « vin mousseux » pour tout autre vin effervescent que le Champagne. La guerre terminée, la capitale sert les vins pétillants des Bourguignons dans un pays qui s’amuse.

La Gare de Nuits-Saint-Georges

La Gare de Nuits-Saint-Georges

Naissance des AOC

Louis a 65 ans quand son frère Adrien décède. En 1936, la création des AOC fait son apparition. Il s’agit des fameuses appellations d’origine contrôlée. Le crémant n’y figure pas encore. Il faudra attendre 1943 pour voir naitre le Bourgogne mousseux qui doit être produit à partir de vins de l’AOC. Après la guerre Louis laisse à ses enfants, Henri et Anne-Marie, une société prospère. Le 4 juillet 1975 l’Appellation d’Origine Contrôlée « Crémant de Bourgogne » est reconnue ! C’est une grande victoire pour la viticulture bourguignonne qui place désormais ses vins « effervescents » au même rang que ses célèbres crus. François, le fils d’Henri, a le temps d’apprécier la nouvelle avant de disparaitre prématurément l’année suivante. Avec son départ, le commerce s’étiole.

Nouvelle famille mais continuation de la saga

Une autre famille de Nuits-Saint-Georges va reprendre le flambeau. Il s’agit de la famille Boisset. A nouveau, elle fait pétiller la maison Louis Bouillot. Heureux hasard, Jean-François, l’un des arrière-petit-fils de Louis y travaille depuis plus de dix ans ! 2008 marque les premiers pas vers un vignoble dédié au crémant de Bourgogne. 2013 voit la construction d’une nouvelle cuverie pour accompagner la croissance d’une marque présente sur les cinq continents. L’innovation constante contribue à une collection inédite en Bourgogne qui acquiert la reconnaissance et nombre de médailles.

Nuits-Saint-Georges - les vendanges du temps de Louis Bouillot

Des partenariats avec les viticulteurs (2014/2022)

L’instauration de partenariats étroits avec les viticulteurs est mise en place. Les plantations de vignes s’accélèrent, notamment la parcelle emblématique en Côte de Nuits face au Clos Vougeot. La culture biologique prend son essor. En 2020, a lieu la première exportation aux Etats-Unis. L’essor international de la marque se confirme. La Suède devient un marché phare et la notoriété se développe aussi sur les réseaux sociaux. Coté innovation un petit flacon (demi-bouteille) et deux cuvées sans soufre voient le jour. En 2021, c’est l’ouverture de La Verrière à Nuits-Saint-Georges, écrin Art Nouveau ouvert au public. 2022 correspond à la couverture de 170 hectares du domaine viticole qui s’étend du nord au sud de la Bourgogne.

Reportage photos : Gaëlle Alban sauf la photo d’ouverture de l’Article qui est de la Maison Louis Bouillot.

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/bourgogne-gastronomie-vins-vignobles-bien-vivre/

Les commentaires ne sont pas disponibles!