Pétra, Béthanie et la mer Morte : trois merveilles de Jordanie (2/2)

Evasion, Voyages

Pétra, Béthanie et la mer Morte : trois merveilles de Jordanie (2/2)

482

Après notre premier article consacré au nord et à la capitale Amman, où nous sommes arrivés directement depuis l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, poursuivons notre périple en direction du sud de la Jordanie. La grande Pétra classée au patrimoine mondial de l’Unesco, nous y attend ! Nous remonterons ensuite tranquillement en visitant deux sites bibliques incontournables, pour finir par un petit plouf dans la mer Morte. A ces expériences fortes en émotion ne manque qu’une promenade dans le désert du wadi Ram, l’autre étoile du sud de la Jordanie. Ce sera pour un prochain voyage…

Alors suivez-nous et attention aux yeux ! La huitième merveille du monde (et les autres) ont de quoi vous charmer et vous surprendre.

Pétra - Intérieur d’une petite église grecque orthodoxe, Béthanie.

Intérieur d’une petite église grecque orthodoxe, Béthanie.

Pétra, la grande cité nabatéenne

On n’imaginait pas ce site naturel si beau et si paisible, la foule des visiteurs s’éparpillant naturellement au fil de la marche. Dans cet univers de roche et de sable, chacun pénètre en douceur comme en une longue marche initiatique (8 km aller-retour tout de même !) dans un sinueux canyon aux hautes parois de grès. Creusé par une ancienne rivière, le chemin (le Siq) se rétrécit parfois ne mesurant plus que trois mètres de large. Peu à peu apparaissent les signes de vie des fameux Nabatéens, arrivés dans la région à partir de 587 av.J.C. : canalisations en terre cuite, niches de statues creusées dans la roche… Très avisés, ces nomades sédentarisés maitrisaient parfaitement l’eau. Ils s’enrichirent rapidement par le commerce de la myrrhe, de l’encens, des épices et de l’asphalte tiré de la mer morte pour l’embaumement des morts. Toutes choses indispensables aux Grecs et aux Romains.

Pétra - Le chemin principal ou Siq (Pétra)

Le chemin principal ou Siq (Pétra)

Petra et ses spectaculaires parois rocheuses

Pétra et ses spectaculaires parois rocheuses

Pétra - Camaïeux de roses dans le Siq

Camaïeux de roses dans le Siq (Pétra)

Fragment de sculpture surnommée « le soldat inconnu ». A droite, habitat troglodytique d’un ancien prêtre

Fragment de sculpture surnommée « le soldat inconnu ». A droite, habitat troglodytique d’un ancien prêtre

Notre guide tenant de la myrrhe et de l’encens. A droite, le Trésor apparaissant peu à peu entre les roches

Notre guide tenant de la myrrhe et de l’encens. A droite, le Trésor apparaissant peu à peu entre les roches

Pétra, une visite magique

Véritable forteresse naturelle, parfaitement stratégique, Pétra servit de grand entrepôt aux Nabatéens. Elle devint une plaque tournante du commerce du Moyen-Orient jusqu’à son déclin et son  assujettissement à l’Empire romain au IIème siècle de notre ère. La cité a conservé jusqu’à aujourd’hui ses 2000 tombeaux, ses 400 habitations troglodytes, son théâtre et sa partie antique (cardo, temples romains, église byzantine…). A découvrir en une ou deux journées (plus si on peut) sans rater le coeur des coeurs : le Khazneh. Haut de 43 mètres et entièrement sculpté dans la roche, ce Trésor était un temple funéraire ou un tombeau royal. Il se révèle brutalement au visiteur, grandiose et lumineux, au sortir d’un étroit passage. A son pied, bédouins et chameaux attendent paisiblement telles des sentinelles. Un tableau extraordinaire qui marie de façon inattendue l’histoire ancienne et la Jordanie contemporaine.

Pétra - La place du Trésor

La place du Trésor (Pétra)

Pétra - Etals de souvenirs

Etals de souvenirs (Pétra)

Pétra - Entrée d’un habitat troglodytique. A droite, façade de tombeau monumental

Entrée d’un habitat troglodytique. A droite, façade de tombeau monumental

Pétra - Tombeaux des étrangers

Tombeaux des étrangers (Pétra)

Pétra - Le théâtre

Le théâtre (Pétra)

Etals de souvenirs tenus par des bédouins

Etals de souvenirs tenus par des bédouins

Le très saint Mont Nébo

Le Mont Nébo est connu comme étant le lieu d’où Moïse aperçut la Terre Sainte qu’il ne devait jamais atteindre. Non loin, il fit jaillir de l’eau en frappant le sol de son bâton, ce que commémore une grande sculpture, le Serpent d’Airain. Pour rendre hommage au prophète, un monastère fut construit ici. Puis une petite église érigée au rang de basilique par les Byzantins au VIe siècle. L’église moderne en conserve toujours les ruines, en particulier de splendides mosaïques parfaitement conservées avec des animaux et des scènes de chasse d’une grande délicatesse.

De Moïse à Jean-Paul II

Autres « curiosités » à admirer, cette porte en pierre ronde d’un monastère voisin et le petit olivier planté par le pape Jean-Paul II lors de sa visite en Jordanie, en 2000. Sans oublier la vue panoramique, magnifique, qui happe le regard. On y distingue tour à tour la mer Morte, le Jourdain, l’oasis de Jericho et les monts de Judée.

Fragments de colonnes et vue sur le paysage environnant (Mont Nébo)

Fragments de colonnes et vue sur le paysage environnant (Mont Nébo)

Mosaïques avec scènes de chasse de l’ancienne basilique (Mont Nébo)

Mosaïques avec scènes de chasse de l’ancienne basilique (Mont Nébo)

Colonnes et mosaïques (ancienne basilique, Mont Nébo)

Colonnes et mosaïques (ancienne basilique, Mont Nébo)

Porte ronde d’un monastère et sculpture du Serpent d’Airain

Porte ronde d’un monastère et sculpture du Serpent d’Airain

Pétra - L’olivier planté par Jean Paul II lors de sa visite, il y a vingt-quatre ans

L’olivier planté par Jean Paul II lors de sa visite, il y a vingt-quatre ans

Béthanie (El-Maghtas): là où tout a commencé…

Béthanie est définie dans l’Evangile selon saint Jean comme « la localité au-delà du Jourdain, où Jean immergeait ». Si l’on en croit les saintes écritures et le Vatican qui a confirmé l’événement en février 1999, le Christ aurait été baptisé de ce côté du Jourdain (côté oriental) et non sur l’autre rive, ce que revendique Israël encore aujourd’hui. Ce territoire frontalier entre les deux pays est particulièrement sensible sur le plan religieux comme sur le plan politique, le Jourdain longeant un territoire occupé. Malgré qu’il soit attentivement surveillé par l’armée, on y circule librement à pied sur des sentiers aménagés au milieu de la végétation.

De baptême en baptême…

Le premier site à voir est celui du baptême de Jésus où ne coule plus aujourd’hui qu’un mince filet d’eau. Il est entouré des ruines d’églises du début de la chrétienté qui attestent que des pèlerinages très anciens eurent lieu à cet endroit. A dix minutes à pied, tout près d’une ravissante église grecque orthodoxe, on accède au lit principal du Jourdain. De petites marches permettent à ceux qui le désireraient de s’immerger dans ses eaux pour se faire baptiser, en aube blanche comme il se doit. Cérémonie qui se déroule aussi sur l’autre rive (côté Israël), à quelques mètres a peine, et à laquelle nous avons assisté avec émotion. Dans cette zone qui semble échapper à la folie de l’homme et de ses guerres, la seule à ne pas être protégée de grillages, la paix et le calme règnent. Un miracle…

Le Jourdain et au fond, l’église grecque orthodoxe de Béthanie

Le Jourdain et au fond, l’église grecque orthodoxe de Béthanie

Personnes se baptisant sur la rive occidentale du Jourdain, côté Israël (Béthanie)

Personnes se baptisant sur la rive occidentale du Jourdain, côté Israël (Béthanie)

Pétra - Petite église grecque orthodoxe et baptêmes sur la rive occidentale du Jourdain

Petite église grecque orthodoxe et baptêmes sur la rive occidentale du Jourdain

Pétra - Lieu de baptême du Christ (Béthanie)

Lieu de baptême du Christ (Béthanie)

La mer Morte, un gros grain de sel en Jordanie !

Pour finir, nous nous immergerons nous aussi mais dans une eau d’un autre type, si salée qu’on y flotte sans pouvoir y nager : celle de la mer Morte, bien sûr ! Ce phénomène géologico-chimique, unique en son genre, ne date pas d’hier. Il bat tous les records. La mer Morte est née il y a 15 millions d’années. Située à 424 mètres sous le niveau des autres mers, elle est la dépression terrestre la plus profonde sur terre. Et son eau est dix fois plus salée que celle de l’océan ! Du coup, aucune espèce ne peut y survivre. A part les touristes de passage qui, enduits de boue, s’y tremperont un moment. Vous pourrez aussi vous y allonger, un verre ou un journal à la main, histoire de faire la photo la plus insolite de votre voyage…

La mer Morte vue depuis l’hôtel Crown Plaza

La mer Morte vue depuis l’hôtel Crown Plaza

Plage donnant sur la mer Morte (hôtel Crown Plaza)

Plage donnant sur la mer Morte (hôtel Crown Plaza)

En route pour la baignade, à la tombée du jour (mer Morte)

En route pour la baignade, à la tombée du jour (mer Morte)

Pétra - On se baigne et… on flotte ! (mer Morte)

On se baigne et… on flotte ! (mer Morte)

Plus d’infos 

Aller en Jordanie depuis Lyon Saint-Exupéry

Par la Royal Jordanian, deux vols par semaine (les mercredis et les samedis), toute l’année.
https://www.rj.com/
https://www.lyonaeroports.com/
https://www.lyonaeroports.com/vols-et-destinations/vols-lyon-amman

Où dormir 

Petra Moon Luxury Hotel***** à Petra
Il vient d’ouvrir ses portes avec un charme et un confort indéniables. Vues sur le désert depuis les chambres, déco élégante et orientale (salles de bain en marbre), spa…
Petra Moon – Luxury Hotel (petramoonluxury.com)

Hôtel Crown Plaza Dead Sea***** au bord de la mer Morte
Très confortable, plusieurs piscines dont une très grande, spa, plage donnant sur la mer Morte, excellent petit déjeuner
Crowne Plaza Jordan – Dead Sea Resort & Spa – Swemieh, Jordan (ihg.com) 

Piscine de l’hôtel Crown Plaza Dead Sea et salle de bain du Petra Moon Luxury Hotel

Piscine de l’hôtel Crown Plaza Dead Sea et salle de bain du Petra Moon Luxury Hotel

Où se restaurer

Basin Restaurant sur le site de Petra
Buffet correct. Pratique pour déjeuner sur place après une bonne matinée de marche
https://www.petraguesthousehotel.com/?lang=fr 

Chili Ways restaurant Dead Sea
Pour déjeuner face à la mer Morte. Toutes sortes de burgers. Mais aussi salades, sandwichs, poulet et légumes.
Tél.: (06)356 1330-079 600 7772

Pétra - Terrasse du Basin Restaurant et assiette de poulet et de légumes (Chili Ways restaurant Dead sea)

Terrasse du Basin Restaurant (Petra) et assiette de poulet et de légumes (Chili Ways restaurant Dead sea)

Restaurant de l’hôtel Petra Moon Luxury Hotel
Un grand et bon buffet, bien achalandé, mêlant spécialités de Jordanie et mets européens.

Restaurant de l’hôtel Crown Plaza Dead Sea
Menu jordanien très copieux avec une succession de délicieuses spécialités à se partager.
Restaurants Near Swemieh – Crowne Plaza (ihg.com)

Buffet et table bien garnis (Petra Moon Luxury Hotel et hôtel Crown Plaza Dead Sea)

Buffet et table bien garnis (Petra Moon Luxury Hotel et hôtel Crown Plaza Dead Sea)

Entrées des sites

Prix modiques pour tous les sites de Jordanie. Sauf Petra : 50 dinars (65 euros) pour un jour, 55 dinars (72 euros) pour deux jours, 60 dinars (79 euros) pour 3 jours ou plus. L’entrée est inclue dans le Jordan pass (ci-dessous)

Jordan pass 

Coûte environ 90 euros. Inclut le visa pour la Jordanie de même que l’entrée dans plus de 40 sites et musées (dont Petra).
https://jordanpass.jo/  

Jeunes bédouins à Pétra avec un âne et un petit chien…

Jeunes bédouins à Pétra avec un âne et un petit chien…

Pour tous les renseignements

L’Office du tourisme de Jordanie
https://www.visitjordan.com/ 

Photos: Valérie Collet – Photo de une : le Trésor de Pétra

Article précédent : https://dynamic-seniors.eu/amman-jordanie-tresors-a-decouvrir/

Les commentaires ne sont pas disponibles!