Séville et Barcelone (2/3) : deux villes en un voyage, entre tradition et contemporanéité

Evasion, Voyages

Séville et Barcelone (2/3) : deux villes en un voyage, entre tradition et contemporanéité

54

Pourquoi ne pas réunir Séville et Barcelone en un même voyage? Les deux villes présentent de nombreux points communs qui, comme nous l’avons souligné dans notre premier article, intéresseront les amateurs d’histoire, d’architecture, de musique et de danse. Ancrées dans leurs traditions, Séville et Barcelone savent aussi se montrer très contemporaines. On peut prendre des bains à la romaine le matin et converser avec Andy Warhol l’après-midi. Enfiler sa plus belle mantille un soir de fête et grimper sur le toit de l’audacieux Métropole Parasol le lendemain.

Alors suivez-nous pour ces nouvelles aventures. Et soyons modernes et écologiques en voyageant en train. Six heures sont nécessaires pour se rendre à Barcelone et 5h30, ensuite, pour atteindre Séville. Il est temps de se mettre au tourisme durable !

Séville - Procession de la Fête Dieu (Séville)

Procession de la Fête Dieu (Séville)

Séville et Barcelone : la tradition avant tout 

La fête du Corpus Christi

La fête Dieu se déroule à Séville à partir du deuxième jeudi après la Pentecôte, au mois de juin, et dure environ une semaine. Trouvant ses origines au XIIIe siècle, elle exalte l’eucharistie, c’est-à-dire le corps et le sang de Jésus. Toute la société sévillane est mobilisée à travers une soixantaine de confréries et les jours de procession, la foule est nombreuse dans les rues comme aux balcons. On y voit tour à tour de précieux ostensoirs ou des statues de saints : Santa Sor Angela, Santas Juste y Rufina, San Isidoro y Leandro, San Fernando, l’Immaculée Conception… Un spectacle à la fois silencieux et haut en couleur. Juste avant le début de la fête, de nombreuses vitrines de magasins arborent des décors dédiés à Jésus ou à la Vierge et de très grands autels sont montés dans les rues avec toute la flamboyance baroque dont est capable la ville. Splendide !

Séville - Façade décorée au moment de la fête du Corpus Christi ou Fête Dieu (Séville)

Façade décorée au moment de la fête du Corpus Christi ou Fête Dieu (Séville)

Séville - Vitrines décorées (Fête Dieu, Séville)

Vitrines décorées (Fête Dieu, Séville)

Séville - Autels dressés dans les rues, le soir (Fête Dieu, Séville)

Autels dressés dans les rues, le soir (Fête Dieu, Séville)

Séville - Passage d’une procession (Fête Dieu, Séville)

Passage d’une procession (Fête Dieu, Séville)

Séville - Procession (Fête Dieu, Séville)

Procession (Fête Dieu, Séville)

Séville - Statue de sainte, procession (Fête Dieu, Séville)

Statue de sainte, procession (Fête Dieu, Séville)

Ateliers et boutiques de mode flamenca, à Séville

Ils témoignent de la vivacité de la tradition du flamenco en Andalousie. Chaque sévillane a dans sa garde-robe plusieurs robes de flamenca, choisies avec soin, qu’elle porte en particulier lors de la Feria (cette fête a lieu deux semaines après la semaine sainte et se tient à Séville et Barcelone grâce à sa communauté andalouse). Pour se faire confectionner la toilette de leur rêve, les plus coquettes et argentées pourront se rendre chez la mythique Lina. Cette dernière ouvrit sa boutique-atelier avec son mari en 1960. Depuis, elle a habillé tous les grands de ce monde de la reine Sofia à la Duchesse d’Albe. Sa grande spécialité est la bata de cola (la traine) qui pour les spectacles, peut atteindre neuf mètres.

De la robe à la mantille…

Indissociable de la robe flamenca, la mantille a aussi son spécialiste : Juan Foronda. Installé depuis 1923, le plus ancien fabricant de châles et écharpes brodés en Espagne propose des pièces on ne peut plus raffinées de toutes les couleurs et de tous les styles. En dehors des fêtes, celles-ci serviront aussi aux mariages, pour aller à l’église, décorer son balcon ou envelopper les bébés !
https://lina1960.com/
https://www.juanforonda.com/ 

Séville - Présentation de robe et couturière, chez Lina (Séville)

Présentation de robe et couturière, chez Lina (Séville)

Séville - L’atelier de la boutique Lina (Séville)

L’atelier de la boutique Lina (Séville)

Séville - Patio sévillan logeant la boutique Juan Foronda

Patio sévillan logeant la boutique Juan Foronda

Séville - Chez Juan Foronda : le responsable montrant une mantille brodée (Séville)

Chez Juan Foronda : le responsable montrant une mantille brodée (Séville)

Séville - Mantilles et robes, (Juan Foronda, Séville)

Mantilles et robes, (Juan Foronda, Séville)

Séville - Coiffe et robe (Juan Foronda, Séville)

Coiffe et robe (Juan Foronda, Séville)

Les anciens bains thermaux Aire

Séville et Barcelone ont remis au goût du jour l’art de se baigner à la romaine. La première dans une maison-palais de style mudéjar. La seconde dans un ancien entrepôt du XVIIIe siècle. L’idée, dans ces cadres magnifiques éclairés à la bougie, est de vivre un véritable voyage sensoriel. On alterne ainsi des bains à différentes température très chauds ou très froids, parfois salés ce qui fait flotter le corps à la surface de l’eau, comme si l’on se baignait dans la mer Morte. Une expérience à laquelle on peut ajouter différents massages. Idéal pour se déconnecter, se relaxer, se dépayser…
https://beaire.com/es/aire-ancient-baths-sevilla 

Bassin des anciens bains thermaux Aire

Bassin des anciens bains thermaux Aire

Bassins (anciens bains thermaux Aire)

Bassins (anciens bains thermaux Aire)

Salles de massage (anciens bains thermaux Aire)

Salles de massage (anciens bains thermaux Aire)

Séville et Barcelone, deux villes contemporaines

Le Metropol Parasol ou Setas de Sevilla

Sur la place de l’Incarnation où se trouvait jadis un marché, se dressent depuis 2011 d’impressionnants champignons devenus un des points de rencontre favoris des sévillans : le Métropol Parasol. On le doit à l’architecte allemand Jürgen Mayer vainqueur d’un concours destiné a donner une nouvelle vie au lieu. Mesurant 150 X 70 mètres et d’une hauteur de 25 mètres, cette architecture insolite constitue une des plus grandes constructions en bois du monde. Abritant des boutiques, des restaurants, des vestiges romains et un musée archéologique -l’Antiquarium- elle offre une étonnante promenade sur son toit avec de beaux points de vue sur la ville. A faire idéalement le matin tôt ou au coucher du soleil…
https://setasdesevilla.com/ 

Le Metropol Parasol à Séville

Le Metropol Parasol à Séville

Les fameux champignons « Setas de Sevilla » du Metropol Parasol

Les fameux champignons « Setas de Sevilla » du Metropol Parasol

Séville vue depuis le toit du Métropole Parasol

Séville vue depuis le toit du Métropole Parasol

Le toit du Métropole Parasol de Séville et sa galerie-promenade

Le toit du Métropole Parasol de Séville et sa galerie-promenade

Le musée Moco de Barcelone, tout beau, tout neuf !

Dans les pas de son petit frère d’Amsterdam, le  Moco, musée d’art moderne et contemporain, a été inauguré en 2016 par les galeristes Kim et Lionel Logchies dans un palais du XVIe siècle. Il vise à présenter les talents confirmés comme les  valeurs montantes de l’art international. Un parcours tonique et à taille humaine qui convertira les visiteurs les plus réticents à la création actuelle. Après un accueil en fanfare dans la cour du monumental Final Days de Kaws (un mélange de schtroumpf, de Frankenstein et de Mickey mouse), on redécouvre Basquiat, Warhol, Hirst, Murakami ou Kusama. Le studio Irma nous en met plein la vue avec Diamond Matrix, magnifique installation fondée sur des jeux de lumière et de miroirs. Un coup de coeur ? Assurément Guillermo Lorca, peintre chilien surréaliste et baroque, inconnu chez nous, qui séduit par son humour et son incroyable puissance expressive.
https://mocomuseum.com/ 

Détail de la Guérisseuse de Guillermo Lorca. A droite, Final Days de Kaws à l’entrée du Moco.

Détail de la Guérisseuse de Guillermo Lorca. A droite, Final Days de Kaws à l’entrée du Moco.

Détail d’une oeuvre de Takashi Murakami (Moco, Barcelone)

Détail d’une oeuvre de Takashi Murakami (Moco, Barcelone)

Metamorphosis de Nick Thomm (Moco, Barcelone

Metamorphosis de Nick Thomm (Moco, Barcelone

Peintures et sculpture-peluches de Kaws

Peintures et sculpture-peluches de Kaws

Les petits jardiniers (détail) de Guillermo Lorca (Moco, Barcelone)

Les petits jardiniers (détail) de Guillermo Lorca (Moco, Barcelone)

Diamand matrix par le studio Irma (Moco, Barcelone)

Diamand matrix par le studio Irma (Moco, Barcelone)

Plus d’infos

Aller à Séville et Barcelone

En train. Six heures de Paris Gare de Lyon à la gare de Barcelone Sans par Renfe Sncf.
https://www.sncf.com/fr
Puis 5h30 de Barcelone à Séville par la Renfe
https://www.renfe.com/es/fr
Retour Séville-Paris en avion par Vueling
https://www.vueling.com/fr 

Se restaurer à Séville

La Casa Anibal
Très bonne table. Poissons (cassolette de gambas, bar, daurade…), viandes (jarret rôti, presa ibérique…), spécialités (foie en demi-lune, jambon ballota)…)
https://casaanibalrestaurante.com/ 

Se restaurer à Barcelone

Le rooftop de l’hôtel Hoxton
Pour déguster des tacos mexicains près d’une piscine, avec une très belle vue sur la ville. Pour déjeuner (fermé l’hiver)
https://thehoxton.com/fr/poblenou/tope-restaurant/

Le Fauna, à l’hôtel Kimpton Vividora
Spécialités catalanes cuisinées avec des produits locaux et une touche de modernité. Beau décor de mosaïques et lumière tamisée. Pour le soir.
https://www.kimptonvividorahotel.com/fr/fauna-fr/ 

Rooftop de l’hôtel Hoxton et à droite, tapas de jambon ibérique (restaurant Le Fauna)

Rooftop de l’hôtel Hoxton et à droite, tapas de jambon ibérique (restaurant Le Fauna)

Se loger à Séville et à Barcelone

Voir nos adresses dans notre premier article (lien en bas de page). De même pour connaître d’autres restaurants.

Spécialités et souvenirs de Séville

Boutique Ines Rosales
Ses fines galettes au sucre et à l’huile d’olive, datent de 1910. Légèrement parfumées à la cannelle, à l’orange ou au citron, elles sont irrésistibles (l’usine se visite).
https://www.inesrosales.com/fr/boutique/

Patisserie Manu Jara
Parmi les meilleures d’Espagne (nombreux prix). Ouverte il y a dix ans par un nancéien émigré à Séville (Triana), inventeur des tapas sucrées. Délicieux petits mille-feuille.
https://www.manujara.com/  

Galettes Ines Rosales et à droite, Manu Jara au travail

Galettes Ines Rosales et à droite, Manu Jara au travail

Spécialités et souvenirs de Barcelone

Toni Pons
Pour ramener des espadrilles catalanes traditionnelles, avec semelles en chanvre, réinterprétées façon XXIe siècle. La marque existe depuis 1946.
https://tonipons.com/fr_fr

Etnia Barcelona
Le plus branché des magasins pour acheter des lunettes fun, en acétate, de toutes les couleurs et de toutes les formes.
https://www.etniabarcelona.com/fr/fr 

Espadrilles catalanes Toni Pons et lunettes Etnia Barcelona

Espadrilles catalanes Toni Pons et lunettes Etnia Barcelona

Photo d’Alfred Hitchcock revisite par les lunettes Etnia Barcelona

Photo d’Alfred Hitchcock revisitée par les lunettes Etnia Barcelona

Tableau monumental de Guillermo Lorca (Moco, Barcelona)

Tableau monumental de Guillermo Lorca (Moco, Barcelona)

Pour tous les renseignements

https://www.spain.info/fr/
https://www.barcelonaturisme.com/wv3/fr/
https://sevillacityoffice.es/ 

Photos : Valérie Collet (sauf celles des anciens bains thermaux Aire ©Ancient baths Aire)

A lire prochainement, notre troisième article « Barcelone-Séville (3/3), deux villes innovantes culturellement et sensibles à la nature »

A lire aussi sur Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/barcelone-et-sevilles-architecture-musique-danse/

Les commentaires ne sont pas disponibles!