Gdansk, une belle polonaise toquée d’art et de patrimoine (1/2)  

Evasion, Voyages

Gdansk, une belle polonaise toquée d’art et de patrimoine (1/2)  

738

Le nom de Gdansk ne vous dit rien? Celui de Dantzig, en revanche, résonnera davantage à vos oreilles.  Dantzig (et son fameux corridor), c’était le nom allemand de celle qui fit beaucoup parler d’elle en septembre 1939, lorsque les troupes d’Hitler envahirent la Pologne. A la toute fin de la deuxième guerre, en 1945, Gdansk fut détruite à 90% par le vaste incendie des bombardements. Toutes choses bien oubliées aujourd’hui. Car cette perle de la Baltique et de Poméranie, ville de Lech Walesa et capitale mondiale de l’ambre, a retroussé ses manches et, à partir de 1949, reconstruit pierre après pierre (et brique après brique) les monuments et maisons à pignon qui font tout son charme.

Avec ses deux soeurs cadettes Gdynia et Sopot, Gdansk forme aujourd’hui une communauté urbaine de 25km le long de la Baltique, riche de quelque 2,2 millions d’habitants. Chacune y joue son rôle : Gdynia pour l’activité économique, Sopot pour le tourisme balnéaire et Gdansk pour le patrimoine et la culture. Alors suivez-nous dans nos découvertes ! Jolies flâneries, délicates églises et somptueux musées vous attendent. Entrez dans la danse, à Gdansk…

Gdansk - Façades de maisons en fin de journée, quand le soleil flamboie…

Façades de maisons en fin de journée, quand le soleil flamboie…

Gdansk - La cour du musée National de Gdansk lors de la Nuit des musées 2023

La cour du musée National de Gdansk lors de la Nuit des musées 2023

Flâner dans le Glowne Miasto, coeur battant de Gdansk

C’est ce qu’il faut faire en premier lieu. Le Glówne Miasto ou « ville principale » est la partie de Gdańsk la plus riche en monuments. On pourra en arpenter les places et les ruelles pendant des heures, passer par les portes Haute, Verte ou Dorée, bercés par le fascinant arc en ciel des façades aux frontons sculptés. Ainsi la rue Longue et la place du Long Marché qui réunit les plus belles, symbole de la prospérité de cette ville hanséatique dont l’âge d’or est le XVIIe siècle. 

Maisons patriciennes et vieux gréements…

Un coup d’oeil à l’emblématique fontaine de Neptune et nous voici dans la Cour d’Artus, lieu de réunion des corporations bourgeoises à la Renaissance. On y découvre un joli vestibule des Glaces, un escalier en colimaçon typique des maisons de l’époque, d’impressionnantes peintures décoratives (refaites), des maquettes de bateaux… Sans oublier le « roi des poêles » avec ses 11 mètres de hauteur  et ses 520 carreaux de faïence représentant tous les dirigeants européens du XVIe siècle. On terminera la balade avec un petit tour sur le Long quai, au bord de la Motlawa. Transparence et reflets des eaux, petite brise, vieux gréements : notre esprit s’évade…

Gdansk - Quai et son animation au crépuscule

Quai et son animation au crépuscule

Gdansk - Le Grand Arsenal

Le Grand Arsenal

Voiture rétro et au fond, la Porte Verte

Voiture rétro et au fond, la Porte Verte

Gdansk - Façades à pignon et à droite, fontaine de Neptune (place du Long Marché)

Façades à pignon et à droite, fontaine de Neptune (place du Long Marché)

Intérieur de la Cour d’Artus. Au fond, le « Roi des poêles »

Intérieur de la Cour d’Artus. Au fond, le « Roi des poêles »

Gdansk - La place du Long Marché

La place du Long Marché

Gdansk - La Fontaine de Neptune avec, à droite, la façade de la Cour d’Artus

La Fontaine de Neptune avec, à droite, la façade de la Cour d’Artus

La basilique Mariacka

Dominant le centre de la cité, elle est la plus grande église d’Europe jamais construite en brique (près de 5000 m2 au sol), un « monstre » dont la blancheur des colonnes et des voutes en feuillage étonnent, donnant une impression de légèreté et de modernité. Sa construction pourtant, date des XVe et XVIe siècles, et s’est maintenue pour moitié environ au moment du grand incendie. Toutes ses oeuvres d’art ont pu être sauvées. Elles régalent l’oeil aujourd’hui. Qu’il s’agisse des fonds baptismaux, du maître autel, des orgues baroques ou des Madone et Pieta du XVe siècle. Sans oublier la magnifique horloge astronomique avec ses décors et personnages, réalisée par Hans Düringer (XVe siècle). La foule s’amasse à ses pieds pour en observer les mouvements de la lune et du soleil ou encore les changements d’heure surtout à midi ou la Mort se déplace avec sa faux…

L’intérieur de la basilique et à droite, son horloge astronomique

L’intérieur de la basilique et à droite, son horloge astronomique

Intérieur de la basilique et sculpture de saint

Intérieur de la basilique et sculpture de saint

L’exquise cathédrale d’Oliwa

Située dans la périphérie nord-ouest de Gdansk, elle fut réduite en ruine sept fois, du XIIIe au XVIIe siècle avant de prendre sa forme actuelle. Blanche et lumineuse, toute en longueur, elle se distingue par son mobilier et sa statuaire raffinés. De même que par son orgue baroque, d’une sonorité et puissance exceptionnelles. Des démonstrations et des mini concerts y ont lieu régulièrement, méritant une petite halte.
https://pomorskie.travel/en/punkty-poi/oliwa-cathedral/

Gdansk - La cathédrale et son orgue baroque

La cathédrale et son orgue baroque

Sculpture et retable (cathédrale d’Oliwa)

Sculpture et retable (cathédrale d’Oliwa)

Sainte-Brigitte, d’ambre et d’or…

Non moins éblouissante, l’église Sainte-Brigitte, dans la vieille ville, à l’origine du XIVe siècle et reconstruite dans les années 1970, montre une décoration contemporaine dont un incroyable maître autel. Cette pièce en ambre unique en son genre (840 kilos au total) fut initiée en l’an 2000 « pour remercier Dieu d’avoir accordé à la Pologne la Liberté, la Solidarité et le pontificat de Jean-Paul II ». Conçue par le professeur Stanislaw Radwanski, elle poursuit son développement au fil des dons multipliant les éléments de décor telles ces énormes grappes de raisin ou ce parterre de blé de 4000 gerbes au total… Fascinant.

Sainte-Brigitte et son autel en ambre

Sainte-Brigitte et son autel en ambre

Détail de l’autel en ambre (Sainte-Brigitte)

Détail de l’autel en ambre (Sainte-Brigitte)

Grappes de raisin en ambre et gerbes de blé dorées

Grappes de raisin en ambre et gerbes de blé dorées

Une jolie ronde de musées

Finir en art et en beauté? Gdansk ne se dérobe pas à l’exercice. Musées national, maritime, archéologique, du jouet ou de l’ambre : le choix ne manque pas. Surtout lors de la Nuit des Musées (chaque année en mai) où on passe facilement et gratuitement de l’un à l’autre. Du premier on admirera le fameux Jugement dernier de Hans Memling, de très belles sculptures en bois polychrome du XVe siècle de même que les arts religieux et domestiques des siècles passés. Le tout présenté d’une façon vivante mêlant peintures et objets usuels.

Ambre quand tu nous tiens…

Puis on se laissera conter la longue histoire de l’ambre dans le musée qui lui est dédié, passionnant et ultra-moderne. Cette résine fossilisée il y a 40 millions d’années a joliment englué araignées et lézards. On y a aussi sculpté des oeuvres d’art : oeuf Fabergé, jeu d’échec du XVIIe siècle, bijoux contemporains… De quoi devenir « fan » de ce matériau aux vertus, dit-on, très apaisantes.
sadostateczny.mng.gda.pl
https://muzeumgdansk.pl/en/wizyta-w-muzeum-gdanska/departments/
nocmuzeow.ikm.gda.pl 

Le Jugement dernier de Hans Memling

Le Jugement dernier de Hans Memling

Mobilier et peintures. A droite, figure en bois doré, Adoration des Mages, XVIe siècle (provenance Sainte-Catherine)

Mobilier et peintures. A droite, figure en bois doré, Adoration des Mages, XVIe siècle (provenance Sainte-Catherine)

Gdansk - Le musée de l’Ambre

Le musée de l’Ambre

Echiquier (XVIIe siècle) et araignée fossilisée (musée de l’Ambre)

Echiquier (XVIIe siècle) et araignée fossilisée (musée de l’Ambre)

Détail d’une sculpture de Bogdan Mirowski et pendantif contemporain (musée de l’Ambre)

Détail d’une sculpture de Bogdan Mirowski et pendantif contemporain (musée de l’Ambre)

Plus d’infos

Se rendre à Gdansk

Vol Paris-Varsovie par la LOT Polish Airlines (2h20) puis vol LOT ou train (plus écologique, entre 2h30 et 3h).
https://www.lot.com 

Dormir et se restaurer à Gdansk

Hotel Dwor Uphagena Arche Gdansk ****
Dans un ancien hôpital réhabilité, confortable, déco élégante avec une touche vintage. Spa.
www.archedworuphagena.pl

Restaurant Goldwasser
Très bonne table mêlant la tradition polonaise aux influences internationales. Magnifique vue sur la Motlawa. Pour goûter la soupe aigre (à la farine fermentée) ou les fameux pierogi (raviolis à la viande).
goldwasser.pl/en 

Gdansk - L’hôtel Dwor Uphagena Arche Gdansk et pierogi (Goldwasser)

L’hôtel Dwor Uphagena Arche Gdansk et pierogi (Goldwasser)

Restaurant Fischgarten
Poissons et plats au grill (truite, dorade…), produits frais, servis sur une grande et agréable terrasse en extérieur. Vodka. Idéal pour déjeuner.
www.fischgarten.pl/en 

Restaurant Fino
Cuisine inspirée et colorée (viandes, poissons, nombreux légumes…) dans un cadre raffiné. Menu végétarien.
https://restauracjefino.pl/en/main-home-en/ 

Salle du restaurant Fino et poisson grillé (Fischgarten)

Salle du restaurant Fino et poisson grillé (Fischgarten)

Où acheter des souvenirs ?

Dans la charmante rue Mariacka, à côté de la Basilique. Certaines boutiques sont spécialisées dans les objets et bijoux en ambre telle Nord Amber. Barbara Tysnarzewska y officie depuis 35 ans et propose un beau et vaste choix.

Barbara Tysnarzewska dans sa boutique

Barbara Tysnarzewska dans sa boutique

Couple d’aïeuls, photo ancienne colorisée (Auberge Maly Holander)

Couple d’aïeuls, photo ancienne colorisée (Auberge Maly Holander)

Tous les renseignements

Office Polonais du Tourisme à Paris
www.pologne.travel 

A Gdańsk
https://visitgdansk.com/en/ 

Photos : Valérie collet

A lire prochainement la suite de notre reportage : « Gdansk la brave : sa Révolution, son port, son château fort… (2/2)».

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/lyon-saint-exupery-aeroport/

Les commentaires ne sont pas disponibles!