Découvrir Gdansk la brave : sa Révolution, son port, son château fort… (2/2)

Evasion, Voyages

Découvrir Gdansk la brave : sa Révolution, son port, son château fort… (2/2)

670

Dans notre précédent article (lien en bas de page), nous soulignions l’attachement à la culture de Gdansk et sa beauté patrimoniale sachant qu’elle fut détruite à 90% lors de la seconde guerre mondiale puis patiemment reconstruite, depuis lors. L’heure est venue pour la ville polonaise de montrer ses muscles ! Après Gdansk la belle, voici Gdansk la brave. Une cité combattante et travailleuse, toute pleine encore de cette énergie portuaire qui fut toujours sienne. 

Armes et poings ont toujours été levés haut, au bord de la Vistule. Des Chevaliers Teutoniques du Moyen Age, à la Révolution de Solidarnosc qui en 1980 initia la chute du communisme à l’est du Rideau de Fer. Bienvenue en Poméranie et dans le monde puissant et haut en couleur de Gdansk la brave !

Gdansk la Brave - Le centre européen de Solidarnosc

Le centre européen de Solidarnosc

Retable de Marie (1504, église du château de Malbork)

Retable de Marie (1504, église du château de Malbork)

Le Centre Européen de Solidarnosc, coeur battant de Gdansk la brave

Cet imposant bâtiment en acier corten se trouve près de l’entrée des chantiers navals de Gdansk. A deux pas des trois grandes croix commémorant les ouvriers grévistes morts en 1970, lors de la sanglante répression du gouvernement soviétique. Ces 26000 m2 logent une bibliothèque, des archives, un centre de recherche et d’éducation, une médiathèque. Et le bureau de Lech Walesa, ce « petit électricien » à la tête du mouvement, devenu président de la République et prix Nobel de la Paix ! On y découvre surtout une grande exposition, très détaillée, sur l’histoire de Solinarnosc et les changements que ce syndicat provoqua en Europe centrale et à l’Est. 

Une très vivante plongée dans le passé

Cet important ensemble de photos, documents, vidéos, objets et reconstitutions offrent un parcours vivant et émouvant au charme parfois vintage. Nous apparaissent ainsi une salle à manger d’ouvrier des années 70.  Une petite pièce d’interrogatoire. Le QG du mouvement avec affiches et photocopieuses. Ici, le Mur des prisonniers politiques dont les photos montrant les maltraitances se cachent pudiquement derrière de petits volets. Là, la liste des 21 revendications des grévistes d’août 1980, aujourd’hui classée par l’Unesco. Ailleurs encore, la fameuse robe de mariée qui permit de passer à l’ouest des centaines de flyers. Un parcours passionnant.
www.ecs.gda.pl 

Gdansk la Brave - Le Centre Européen de Solidarnosc avec, devant, un camion se rendant au chantier naval

Le Centre Européen de Solidarnosc avec, devant, un camion se rendant au chantier naval

Gdansk La Brave - Intérieur du Centre Européen de Solidarnosc

Intérieur du Centre Européen de Solidarnosc

Portraits-témoignages d’ouvriers. A droite, la liste des 21 revendications d’août 1980 avec au plafond, des casques de chantiers

Portraits-témoignages d’ouvriers. A droite, la liste des 21 revendications d’août 1980 avec au plafond, des casques de chantiers

Lech Walesa faisant un discours et militants

Lech Walesa faisant un discours et militants

Le QG-secrétariat (Centre Européen de Solidarnosc)

Le QG-secrétariat (Centre Européen de Solidarnosc)

Reconstitution d’un appartement d’ouvrier dans les année 70 et robe de mariée ayant passé des flyers à l’Ouest

Reconstitution d’un appartement d’ouvrier dans les année 70 et robe de mariée ayant passé des flyers à l’Ouest

Croisière en galion vers la péninsule de Westerplatte 

Gdansk la brave : c’est aussi la force de travail de son port, toujours très présente dans ses chantiers navals. Pour en prendre la mesure, on se rendra au nord-est de la ville, à l’extrémité du canal portuaire, pour embarquer sur un vieux galion digne de Pirates des Caraïbes. La meilleure façon d’observer cette véritable ville dans la ville, entre rouille et eau. Le spectacle des grues colossales, des hangars et des bateaux en restauration y offre un spectacle vivant et coloré, littéralement fascinant. Sans oublier celui des pyramides de charbon, tas de métaux en attente, silos de sucre ou éoliennes en fabrication… Chants marins et explications sont aussi de la partie. Boissons et vodka servies à bord !
https://perlalew.pl/en/ 

Gdansk La Brave - Galion croisant dans le port de Gdansk

Galion croisant dans le port de Gdansk

Vue depuis le galion (port de Gdansk)

Vue depuis le galion (port de Gdansk)

Gdansk La Brave - Bateau et grue (port de Gdansk)

Bateau et grue (port de Gdansk)

Grues, port de Gdansk

Grues, port de Gdansk

A bord du galion (port de Gdansk)

A bord du galion (port de Gdansk)

Tas de charbon (port de Gdansk)

Tas de charbon (port de Gdansk)

Chanteuse et guitariste jouant des chants marins (croisière port de Gdansk)

Chanteuse et guitariste jouant des chants marins (croisière port de Gdansk)

Château de Malbork, le géant teutonique de Poméranie

Résidence puis capitale des grands maîtres de l’ordre des Chevaliers Teutoniques de 1308 à 1457, cette forteresse située à 68 km de Gdansk est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Monstre de 17 millions de briques, 21 hectares de surface, 5 hectares de toiture, comptant deux enceintes et trois « châteaux », elle est le plus grand fort médiéval d’Europe et mériterait d’intégrer le livre des records ! Un monde en soi avec jardin,  potager, église, trésor, lac et cimetière. On en visite tour à tour le château bas dédié à l’activité économique. Le château moyen et le château supérieur avec le palais des grands maitres, les réfectoires d’été et d’hiver. 800 personnes y cohabitaient et 60 000 tonnes de blé y étaient stockées en prévision d’un siège qui n’eut jamais lieu.

Grandeur et petits secrets…

Des chambres, salons, salles de réception ou salle capitulaire on découvre tour à tour les voûtes et les fresques parfois très raffinées. De même la vie sur place, sobre et parfois glaciale malgré un chauffage par le sol à partir de pierres chauffées. Quant aux cuisines et au cabinet d’aisance, ils nous livrent leurs petits secrets : diner à 16h, viande trois fois par semaine et goûteur à chaque plat, pour les premières. Paille ou feuille de chou-comme papier hygiénique- pour le second ! Une visite passionnante de deux ou trois heures que l’on peut suivre avec un audio-guide.
http://www.zamek.malbork.pl/en 

Gdansk La Brave - Le château de Malbork

Le château de Malbork

Au pied des murailles(château de Malbork)

Au pied des murailles(château de Malbork)

Gdansk La Brave - La cour du château supérieur

La cour du château supérieur

La salle du chapitre (château de Malbork)

La salle du chapitre (château de Malbork)

Galerie et détail de sculptures d’un porche

Galerie et détail de sculptures d’un porche

Salon et vestibule (appartement du Grand Maître de l’Ordre des Chevaliers Teutoniques)

Salon et vestibule (appartement du Grand Maître de l’Ordre des Chevaliers Teutoniques)

 Détails sculptés

Détails sculptés

Sopot : le Deauville polonais et… repos du guerrier ! 

Pour poursuivre nos métaphores battantes et combattantes, voici Sopot, soeur cadette et pendant récréatif de Gdansk la brave et de Gdynia, toute proche d’elles, et pourtant si différente. Ce lieu de villégiature est très apprécié des polonais depuis la création de son Grand Hotel en 1927. Fréquenté par des personnalités aussi diverses que le général de Gaulle, Fidel Castro, Marlène Dietrich ou Joséphine Baker. En plus de sa lumière transparente et de son caractère légèrement désuet, on y remarque ses cafés, ses restaurants, ses activités culturelles. Son fameux môle, jetée en bois de 512 mètres donnant l’impression de voler sur les eaux et où tout est spectacle : familles et élégantes, yachts et petites voiles… De part et d’autre se trouve la plage. Vous pourrez aussi y risquer un petit plouf !

Gdansk La Brave - Le Grand Hôtel (Sopot)

Le Grand Hôtel (Sopot)

Gdsank La Brave - Vélo, marcheurs et vol d’oiseau ! (Sopot)

Vélo, marcheurs et vol d’oiseau ! (Sopot)

Gdansk La Brave - Une rue et la « Maison biscornue »

Une rue et la « Maison biscornue »

Le môle (Sopot)

Le môle (Sopot)

Vieux gréement (Sopot)

Vieux gréement (Sopot)

la plage (Sopot

La plage (Sopot

Plus d’infos

Où se restaurer à Gdansk la brave et ses environs

Stara Kuchnia
Installé dans la cuisine de l’ancien hôpital (aujourd’hui, l’hôtel Dwor Uphagena), carte simple et bonne. Service rapide.
www.archedworuphagena.pl/en/the-old-kitchen 

L’auberge Maly Holender
Dans une petite maison historique au décor traditionnel, redécouverte des vieilles recettes locales. Viandes, poissons, écrevisses. Délicieuse soupe de légumes, herbes et safran (celle des chevaliers teutoniques). Notre petit coup de coeur pour Gdansk la brave !
www.malyholender.pl

Pour savoir comment se rendre à Gdansk, s’y loger et pour d’autres adresses de restaurants, voir notre premier article (lien ci-dessous).

Salle de restaurant et plat

Salle de restaurant et plat d’écrevisses (Maly Holender)

Voiliers (môle de Sopot)

Voiliers (môle de Sopot)

Toutes les informations

Office Polonais du Tourisme à Paris
www.pologne.travel 

A Gdańsk et en Poméranie
https://visitgdansk.com/en/
https://pomorskie.travel/en/

Photos : Valérie collet

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/gdansk-belle-polonaise-toquee-art-patrimoine/

Les commentaires ne sont pas disponibles!