novembre 27, 2018 7:18

Publié par Gaelle Alban

Vue générale de l'Exposition

Le musée d’Orsay a invité le peintre américain Julien Schnabel. Le but, proposer sa lecture des collections en sélectionnant des oeuvres. Ensuite, il les présente dans deux salles historiques, en conversation avec celles de l’artiste, de 1978 à aujourd’hui. Notre photographe Caroline Paux est allée voir cette exposition pour vous la présenter.

Les choix de Julian Schnabel

Julian Schnabel

Julian Schnabel

L’artiste a choisi, dans la collection, des oeuvres qui n’ont jamais été présentées ensemble. Ce choix va de Van Gogh, Cézanne, Manet et Toulouse-Lautrec, à d’autres artistes moins connus de la même époque. Ces rapprochements nourrissent des dialogues par-delà le temps et l’espace entre ces oeuvres d’art qui coexistent pour la durée de l’exposition. Ils mettent en évidence les propriétés de la peinture, en contredisant la notion commune au XXe siècle d’une « fin de la peinture ». Ce qui illustre le fait qu’elle soit bien vivante, et que sa signification soit tout aussi grande dans le présent que par le passé. 

Julian Schnabel exposition

Julian Schnabel : Freud – cercueil en bronze patiné et peinture alkyde – New York 1986-1989. Portrait of Tatiana Lisovska as The Duquesa De Alba II – 2014 – et Edouard Manet, la Dame aux éventails 1873. Freud – cercueil en bronze patiné et peinture alkyde – New York 1986-1989 et La tête de mon père se tournant vers la lumière. Nu bleu avec épée-1979, hule, assiettes brisées et Bondo sur bois.

Une collaboration qualitative

L’artiste a non seulement choisi les tableaux, mais, avec Louise Kugelberg, a conçu la scénographie et l’installation de l’exposition. Julian Schnabel vous invite à voir dans les oeuvres du XIXe siècle et d’aujourd’hui davantage que des images et des expériences existentielles. Il propose des lectures de chaque oeuvre et offre une expérience complète, à la fois historique et contemporaine. 

Julien Schanbel et Donatien Grau

Julien Schanbel et Donatien Grau. Julien Schnabel-La tête de mon père ( ack Schnabel, 1911-2004) Bronze 2004.

Julien Schnabel

Depuis quarante ans, Julian Schnabel propose des manières neuves et audacieuses pour regarder la peinture. Son oeuvre a pris des aspects très différents. Elle a contribué à changer la manière dont nous la comprenons aujourd’hui. Il s’est opposé à la tendance d’avoir un « style-signature » en peinture. En ayant recours à des matériaux et des images très divers, Julian Schnabel a créé des oeuvres qui semblent contredire la trajectoire du modernisme au XXe siècle. Il a réaffirmé que des manières différentes de peindre étaient possibles, au-delà de la polarité entre Duchamp et Picasso. 

Donatien Grau

Donatien Grau, écrivain, critique d’art, a participé à la conception du projet.

De nombreuses expositions

Ses oeuvres ont été exposées dans de nombreux musées. Elles sont présentes dans les collections majeures, telles le Centre Pompidou, Paris, Tate, Londres, Museum of Modern Art, New York, Whitney Museum of American Art, New York, Metropolitan Museum of Art, New York. 

À l’occasion de l’exposition, le portrait d’Azzedine Alaïa par Julian Schnabel sera emprunté au studio et présenté dans les salles du pavillon Amont. Il s’agissait d’un hommage particulier à Monsieur Alaïa, ami proche de l’artiste, et ami du musée d’Orsay. Ce sera la première fois que l’oeuvre d’un artiste contemporain sera présentée dans les collections. 

Vincent Van Gogh

Vincent Van Gogh – 1890 et Tina in a Matador Hat de Julian Schnabel 1987-Huile, assiettes brisées et Bondo Bois.

Orsay vu par Julian Schnabel

Cette exposition a coïncidé avec la sortie du film de Julian Schnabel At Eternity’s Gate, avec Willem Dafoe en Vincent Van Gogh. Il a connu sa première à la Mostra de Venise, et sa première américaine en nuit de clôture du New York Film Festival. 

En 1996 Julian Schnabel a écrit et réalisé le film Basquiat, à propos de l’artiste new-yorkais, dont il était proche. Le film fut présenté en sélection officielle à la Mostra de Venise. Son deuxième film, Avant la nuit, basé sur la vie du défunt romancier cubain Reinaldo Arenas, fut récompensé à la fois par le Grand Prix du Jury et par la Coppa Volpi pour le meilleur acteur, Javier Bardem, à la Mostra de Venise. En 2007 Julian Schnabel réalisa son troisième film, Le Scaphandre et le papillon. Il fut récompensé par la caméra d’or au Festival de Cannes, et le Golden Globe du meilleur réalisateur. Le Scaphandre et le papillon fut nommé pour quatre Oscars. 

Un projet conçu par Julian Schnabel, en collaboration avec Louise Kugelberg et Donatien Grau. 

Vue générale de l'Exposition

Vue générale de l’Exposition

L’exposition

Du 10 octobre 2018 au 13 janvier 2019
Musée d’Orsay, côté Seine, salles 57-58
1 rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris 

Informations pratiques 

Horaires : tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 18h, le jeudi jusqu’à 21h45.
Tarification / droit d’entrée à l’exposition et au musée : tarif unique : 14 € / tarif réduit : 11€ / gratuits pour les – de 26 ans résidants ou ressortissants de l’un des pays de l’Union européenne
Accès : Musée d’Orsay, entrée par le parvis, 1, rue de la Légion d’Honneur, 75007 Paris 

Informations et standard :http://www.musee-orsay.fr – +33 (0)1 40 49 48 14 

Copyright : Caroline Paux

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/l-archeologie-en-bulles/

Classés dans :

SUR LE MEME THEME

Musée Beaux-Arts et Archéologie Besançon

mardi, décembre 11, 2018

Un musée prestigieux, rénové de fond en comble vient de re-ouvrir ses portes. Magnifique.

Il ne s’agit pas d’un geste anecdotique. D’une petite mise en conformité technique. D’une réorganisation sommaire. Non. Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, fermé depuis quatre longues années s’ouvre à nouveau. Pour le bonheur de tous. Ce plus ancien musée de France (il fut créé  en 1694, un bon siècle avant le Louvre) […]

En savoir plus

“Green Grey Symmetrical Mickael Jackson”, des tirages numériques montés sur plexiglas, bois et support polystyrène, de Paul McCarthy. Réalisé en 2003.

lundi, décembre 10, 2018

Une exposition sur Mickael Jackson, source d’inspiration, au Grand Palais

Comment Mickael Jackson, le roi de la pop, star mondiale de la planète musique, a-t-il inspiré les autres artistes ? Qu’ils soient photographes, peintres, sculpteurs, vidéastes ou chorégraphes, beaucoup ont été marqués par l’artiste. C’est ce que nous montre “Mickael Jackson : On the Wall”, l’exposition que l’on peut découvrir au Grand Palais jusqu’au 14 février 2019. 

En savoir plus

Friedrich Schroeder, Vue du sphinx et de la grande pyramide, prise du sud-est, 1809-1822,

dimanche, novembre 11, 2018

L’archéologie en bulles : une exposition qui fait dialoguer l’archéologie et la bande dessinée

L’archéologie en bulle, la Petite Galerie, vous propose une exposition qui fait dialoguer l’archéologie et la bande dessinée. Une centaine d’oeuvres, une sélection de planches d’auteurs inspirés par l’archéologie vont vous permettre de vous se glisser dans les pas des curieux, amateurs et archéologues. Vous découvrirez fortuitement des «trésors».

En savoir plus