Le cidre : une boisson française qui fait l’unanimité des gastronomes

Gastronomie, Nutrition

Le cidre : une boisson française qui fait l’unanimité des gastronomes

885

Le cidre, boisson naturelle de haute tradition française, fait partie de nos territoires et de notre agriculture depuis plusieurs siècles. Il a de nombreux atouts que sa filière est fière de revendiquer. La filière cidricole prend soin de l’environnement et reste à l’écoute des attentes des consommateurs citoyens. Elle s’est organisée en interprofession, réunissant les producteurs de fruits et les élaborateurs de cidre, au sein de l’Unicid. Elle multiplie les initiatives pour mettre en avant toute la richesse du cidre et mieux valoriser les différents débouchés au bénéfice des acteurs de la filière et du consommateur.

La filière cidricole ne cesse de réinventer ses pratiques agricoles et ses techniques d’élaboration du cidre. Elle conduit des travaux de recherche en investissant notamment collectivement dans l’Institut Français des Productions Cidricoles (IFPC). Les opérateurs de la filière cidricole s’engagent également dans des démarches de progrès afin de répondre aux attentes de la société et des consommateurs et de revaloriser le marché par la qualité, la segmentation de l’offre et l’innovation.

Pommes à Cidre

Des pommes parfaites pour le cidre

Broyage des pommes

La pomme à cidre n’a pas de contrainte d’aspect et de calibre, à l’inverse des pommes que l’on trouve sur les étals. C’est ce qui permet aux pomiculteurs de prendre soin de leurs vergers par les moyens les plus naturels. Un atout important pour accélérer t la transition vers une agriculture biologique d’ici à 5 ans. Les pommes utilisées pour l’élaboration du cidre n’ont pas besoin d’être parfaites visuellement, leur goût suffit. C’est pourquoi les vergers ont besoin de moins de traitements. Le fruit au naturel est un vrai objectif de la filière.

Le Manoir du Val

Un système de production qualitatif et biologique

Le verger cidricole est conduit selon les préceptes de la PFI*. Ce système de production économique de fruits de haute qualité fait appel à des méthodes protégeant l’environnement. Il est plus sain pour les vergers, les terres et la population vivant au voisinage des lieux de culture. Une démarche de progrès continu anime la filière pour mettre en place des modes de production toujours plus durables.

Bouteilles de cidre

30% de vergers cidricoles d’ici 5 ans

L’objectif phare de la filière est d’ailleurs d’atteindre 30% des vergers cidricoles en agriculture biologique (AB) d’ici 5 ans. Ce qui représente 200% d’augmentation des surfaces en bio. Actuellement, seulement 10% de ces surfaces le sont. La filière deviendrait alors un des leaders en AB. L’emploi des nouvelles techniques alternatives plus douces, l’eau la terre et l’air seront préservés.

Pommiers

Témoignages

Nolwenn LE GALL :  Productrice de pommes (Morbihan)

Nolwenn LE GALL :  Productrice de pommes (Morbihan)

Je m’occupe au quotidien de mes vergers afin qu’ils produisent de nombreuses pommes et des pommes de bonne qualité.  Je produis des pommes à cidre, on n’a pas besoin de pommes parfaites. Elles vont à la cidrerie où elles seront broyées et pressées.  Tous les traitements qui servent habituellement à garantir leur aspect ou leur calibre n’ont pas de raison d’être dans mon verger ! Chaque jour, j’observe l’état de santé de mes arbres et la présence éventuelle de parasites ou de maladies. J’entretiens des haies en bordure du verger où peuvent nicher les oiseaux, comme les mésanges, et qui vont favoriser la présence d’insectes, comme les coccinelles, qui vont se nourrir des ravageurs et réguler leur population naturellement. On appelle cela le «biocontrôle».

Nathalie CORROYER : Chambre d’agriculture de Normandie

Nathalie CORROYER : Chambre d’agriculture de Normandie

« Les vergers [….] se convertissent de plus en plus en bio malgré un investissement financier important.  » explique Nathalie Corroyer qui poursuit « Pour permettre aux producteurs de se convertir au bio ou d’utiliser des techniques bio, il faut leur proposer des références d’itinéraires techniques fiables. Nous souhaitons voir l’effet à long terme de différents apports d’engrais organiques sur la croissance et la productivité d’arbres adultes. Ce qui va nous permettre de comparer l’effet d’apports de proximité d’engrais simples (vinasse, fumier) avec un apport d’engrais biologique du commerce. Nous devons contrôler le nombre de fleurs et de fruits sur l’arbre pour favoriser une production régulière de pommes. Nous testons ainsi l’efficacité des différents produits à action dessicante sur les fleurs. ». Ces actions ne sont pas les seules menées par la chambre d’agriculture de Normandie.

www.cidresdefrance.fr

Cidres de France

Crédit Photos : Unicid

A lire aussi sur Site Dynamic Seniorshttps://dynamic-seniors.eu/pate-croute/

Les commentaires ne sont pas disponibles!