Un musée prestigieux, rénové de fond en comble vient de re-ouvrir ses portes. Magnifique.

A la une, Evénements

Un musée prestigieux, rénové de fond en comble vient de re-ouvrir ses portes. Magnifique.

1101

Il ne s’agit pas d’un geste anecdotique. D’une petite mise en conformité technique. D’une réorganisation sommaire. Non. Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, fermé depuis quatre longues années s’ouvre à nouveau. Pour le bonheur de tous. Ce plus ancien musée de France (il fut créé  en 1694, un bon siècle avant le Louvre) a bien sûr traversé les siècles. Et la muséographie s’est adaptée aux temps qui changent. Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon résume son histoire. « Pierre Marnotte avait construit une halle aux grains à l’usage vite sacrifié par l’expansion des collections (1843). Louis Miquel avait hardiment jeté la modernité dans ces murs d’hier (1970). Adelfo Scaranello, tout en restituant les volumes premiers du bâtiment l’a ouvert à la lumière »(2018) ».

Un musée pertinent et impertinent  à la pointe de la modernité

Musée Beaux-Arts et Archéologie Besançon

Etre impertinent, ce n’est pas manquer de pertinence. C’est être provocateur, répondre  de  manière inattendue à un questionnement. Rompre avec les sempiternels clichés liés aux musées (l’ordre chronologique par exemple). Dépasser le politiquement correct.

Musée Beaux-Arts et Archéologie Besançon

Le but : amener une ouverture, conduire à s’interroger et donc à s’intéresser. Jouer aussi avec l’humour, et distraire tout en restant fidèle à la vocation d’un musée. Celle de faire savoir et de transmettre des connaissances. « Un musée ancien n’est en aucun cas un musée désuet. Dans ce musée, le parcours archéologique et des beaux-arts est quelque peu bouleversé. Par des oeuvres qui fonctionnent ou agissent tels des contrepoints. Une « co-présence » d’oeuvres qui favorise la comparaison, la classification, l’inspiration », explique Nicolas Surlapierre, directeur du musée.

Lumière(s) sur le musée

Musée Beaux-Arts et Archéologie Besançon

La rénovation a consisté à améliorer les conditions de  présentation et de conservation des oeuvres. Fondé sur le respect des deux architectures historiques du musée, le projet du cabinet Architectures Adolfo Scaranello a privilégié la lumière. Sous toutes ses formes. Les plafonds ont été retravaillés pour filtrer la lumière naturelle, désormais présente dans l’ensemble du musée. Des puits de lumière ont fait leur apparition. Des jeux de stores savamment installés préservent les oeuvres. Depuis la rue, chacun est en mesure d’apprécier les œuvres exposées le long des galeries du bâtiment Marnotte. Les grandes baies invitent les promeneurs à y pénétrer.

Les deux expositions temporaires

Musée Beaux-Arts et Archéologie Besançon

La réouverture d’un musée et sa rénovation offrent l’occasion de réfléchir à ce qui a fait, fait et fera la particularité de ce lieu. « Maîtres Carrés : Marnotte et Miquel au pied du mur » n’est pas une exposition d’architecture. Elle est conçue comme une  approche sensible et poétique de deux architectures matrices devenues musée. L’une par sa bifurcation, l’autres par sa destination.

Jusqu’au 14 avril 2019

Musée Beaux-Arts et Archéologie Besançon

La deuxième expo temporaire « Dessiner une Renaissance »  concerne le dessin italien. Une manifestation qui invite le visiteur à un voyage de plus d’un siècle dans la péninsule. De la Florence des Médicis à la Rome de la Contre-Réforme.

Jusqu’au 18 février 2019

Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie
1 place de la Révolution
25 000 Besançon

Tel : 03 81 87 80 67

www.mbaa.besancon.fr

Copyright : Frédérique Lebel

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniorshttps://dynamic-seniors.eu/mickael-jackson-grand-palais/

Les commentaires ne sont pas disponibles!