Espagne : road-trip en camping-car dans la Province de Palencia

Evasion, Voyages

Espagne : road-trip en camping-car dans la Province de Palencia

2399

Au printemps dernier, nous avons testé la location entre particuliers de camping-car, avec la plateforme Yescapa. Nous sommes partis dans la province de Palencia pour un road trip de trois jours. Ce voyage nous a offert une belle découverte de lieux au patrimoine exceptionnel, comme celui de Palencia. Mais également des sites merveilleux : le parc naturel Fuentes de Carrionas y Fuente Cobre ou le canal de Castille. Suivez-nous pour découvrir ces étapes, belles, natures et dépaysantes.

Voyager en camping-car de location

Nous partons à la découverte de la province de Palencia, en camping-car et en camion aménagé

Nous partons à la découverte de la province de Palencia, en camping-car et en camion aménagé

2,7 millions de camping-cars, de fourgons et de vans aménagés ont sillonné les routes de France cet été. En les croisant, vous avez peut-être pensé que leurs propriétaires avaient de la chance. Partir à l’aventure en toute liberté fait rêver ! Découvrir les régions de France ou les pays avoisinants sans se soucier de l’hôtel à réserver, s’arrêter quand on veut, là où on veut. C’est le nouveau rêve américain… en Europe. Tout le monde ne peut pas s’offrir un camping-car, mais il existe une solution : la location entre particuliers. Nous l’avons testée lors d’un road trip en Espagne avec Yescapa. Cette plateforme de locations de camping-cars entre particuliers et vans aménagés permet de concrétiser son rêve à moindres frais. En route pour des vacances nomades et des souvenirs inoubliables !

Etapes de notre road trip dans la province de Palencia, une des neuf provinces de la communauté autonome de Castille-et-Leon en espagne.

Etapes de notre road trip dans la province de Palencia, une des neuf provinces de la communauté autonome de Castille-et-Leon en espagne.

Trois jours dans la Province de Palencia

Notre road trip doit nous conduire en Espagne, dans la Province de Palencia, au Centre Nord-Ouest de l’Espagne. Grâce à la Plateforme de location, un camping-car et un fourgon aménagés ont été réservés, via l’application Yescapa. Les propriétaires habitent près de Bilbao, notre première destination, près de l’aéroport. Nous partons à six. Rendez-vous est donné à 6 heures du matin à l’aéroport Charles de Gaulle, où nous allons prendre un avion de la Compagnie Air France pour Bilbao. Le vol est rapide, un peu plus d’1 h 30. Un véhicule nous attend afin de rejoindre le lieu où les propriétaires des véhicules doivent nous remettre les clés. Nous procédons à l’état des lieux du véhicule, signons le contrat et remettons un chèque de caution. Quelques explications pour le fonctionnement et la prise en main des véhicules. Tout est parfait, nous pouvons prendre la route !

 La propriétaire du camping-car remet les clés après avoir procédé àt l’état des lieux du véhicule et signé le contrat de location pour trois jours.

La propriétaire du camping-car remet les clés après avoir procédé àt l’état des lieux du véhicule et signé le contrat de location pour trois jours.

Un camping-car tout confort

Cristina prend le volant du camping-car et Benoît celui du fourgon. Le véhicule dans lequel nous allons voyager est un camping-car Capucine, Roller Team Continental 20. Il est tout confort, avec une salle de bains douche, w.-c., cuisine aménagée, trois grands lits, un espace repas… Côté conduite, Cristina nous assure que le camping-car est facile à piloter. Il dispose d’une rétro-caméra, indispensable pour la marche-arrière, d’un volant multifonction avec contrôle de vitesse. Tous les avantages d’un véhicule moderne… Nous prenons la route. En Espagne, la vitesse est limitée à 90 km/h sur les routes, 120 km/h sur l’autoroute et 50 km/h en ville. L’itinéraire doit nous conduire pour trois jours dans la Province de Palencia, dans la région de Castille-Leon. Au cœur d’un magnifique territoire aux panoramas sauvages et au riche patrimoine.

Étape 1 : Aguilar de Campoo

Le village d’Aguilar de Campoo est au pied d’un château du XIIe siècle, comme son église du XIIIe siècle de Santa Cecilia.

Le village d’Aguilar de Campoo est au pied d’un château du XIIe siècle, comme son église du XIIIe siècle de Santa Cecilia.

Notre première journée, nous conduit d’abord à Aguilar de Campoo. Le lieu est à un peu plus de 300 kilomètres de Bilbao. Ce joli village médiéval est situé au pied d’un château du XIIe siècle. On y découvre une jolie place à arcades où se dresse une collégiale du XIVe siècle. Nous nous arrêtons dans un restaurant à tapas pour déjeuner. On nous sert la célèbre tortilla de patatas, un des plats traditionnels espagnols. C’est une excellente omelette mêlée de pommes de terre et d’oignons. D’autres tapas charcuteries, légumes, poissons, croquettes, nous permettent de varier les plaisirs. De quoi nous donner des forces pour la prochaine étape de notre escapade qui sera “sportive”.

Beaucoup de charme et de tranquillité dans ce village Aguilar de Campoo.

Beaucoup de charme et de tranquillité dans ce village Aguilar de Campoo.

Étape 2 : le parc naturel de Fuentes Carrionas y Fuente Cobre

La route du parc naturel de Fuentes de Carrionas y Fuente Cobre et ses beaux paysages invite à la balade et à la randonnée…

La route du parc naturel de Fuentes de Carrionas y Fuente Cobre et ses beaux paysages…

Nous prenons la direction du parc naturel de Fuentes Carrionas y Fuente Cobre, 80 hectares d’espaces protégés étalés sur dix communes dont Aguilar de Campo. Dans cet espace deux grandes rivières ont fait leur lit : le Carrión et le Pisuerga. Nous longeons la vallée de Carrión, où les pentes rocheuses contrastent avec les espaces recouverts de végétation dont les couleurs changent selon les saisons. Une belle randonnée de 2 heures nous attend. Cet espace naturel peu connu est situé au cœur d’une chaîne de montagnes spectaculaires. Certains des sommets dépassent 2 500 mètres d’altitude et forment un relief unique, avec des falaises impressionnantes et des vallées profondes. Les lacs d’origine glaciaire abondent dans cette région. Sur la route, la végétation est verdoyante. Les genêts jaune vif offrent au paysage de jolies touches de couleurs. 

Un site qui mérite le détour…

Un site qui mérite le détour…

Randonnée vers la cascade de Mazobre

Au pied du Pic Espigüete en direction de la cascade de Mazobre.

Au pied du Pic Espigüete en direction de la cascade de Mazobre.

Nous arrivons au pied du Pic Espigüete, qui culmine à 2 450 m d’altitude. L’objectif se situe à 3,3 km. Nous suivons le cours d’un ruisseau sur un dénivelé de 275 mètres menant à la cascade de Mazobre. La promenade est agréable, malgré le ciel menaçant. Le cadre est spectaculaire. Nous marchons d’un bon pas en admirant la végétation printanière et ses magnifiques bruyères en fleur. Puis nous parvenons enfin à la cascade. Il s’agit d’une des plus hautes cascades du parc qui tombe à plus de 10 mètres de hauteur. Un point de vue aménagé nous permet d’admirer le paysage et souffler un peu. La marche retour est plus rapide. Attention aux cailloux qui peuvent provoquer des chutes. Mon genou s’en rappelle encore ! L’usage des bâtons de randonnée est conseillé pour une meilleure stabilisation…

De nombreux randonneurs se lancent chaque jour en direction de la cascade tant la promenade est agréable.

De nombreux randonneurs se lancent chaque jour en direction de la cascade tant la promenade est agréable.

 

Un paysage fabuleux…

Un paysage fabuleux…

 

Dans son écrin, la cascade de Mazobre.

Dans son écrin, la cascade de Mazobre.

Étape 3 : nuit au camping

Sur le siège arrière du camping-car, le cadre du paysage est parfait !

Sur le siège arrière du camping-car, le cadre du paysage est parfait !

Nous reprenons la route vers le Monte Royal d’Aguilar de Campo, le camping qui nous accueille pour la nuit,  Je voyage à l’arrière du camping-car, bien ceinturée (sécurité oblige). De la fenêtre, j’observe le paysage qui est magnifique, entre lacs, prairies, montagne… même sous la pluie !

Ce parc naturel nous offre des vues privilégiées…

Ce parc naturel nous offre des vues privilégiées…

Le jour commence à tomber et nous arrivons au camping. Il y a peu de monde et beaucoup d’espace. Aucun problème pour trouver un excellent emplacement pour le camping-car et le fourgon. Ils sont garés face à face, sous les pins, non loin des sanitaires. Dans les coffres des véhicules nous trouvons tables, chaises, l’équipement nécessaire au pique-nique. Un barbecue était prévu. Malheureusement il se met à pleuvoir… Direction le restaurant du camping où le patron accepte que nous utilisions une des tables pour dîner à l’abri !

La pluie n’arrête pas le pèlerin…

La pluie n’arrête pas le pèlerin…

Réveillés par le chant des oiseaux…

La première nuit dans le camping-car s’annonce humide à l’extérieur, mais confortable à l’intérieur. Mon lit, le plus grand, est situé au-dessus de l’espace conduite. Pour y grimper, je dois utiliser une échelle. Nos accompagnatrices Yescapa, Chloé et Cristina, s’installent sur les lits superposés à l’arrière du véhicule. La nuit est tranquille et silencieuse. Le camping a cela de fabuleux, il permet de se réveiller avec le chant des oiseaux. Le bol de nature se poursuit avec le petit-déjeuner, dehors sur la table de camping. À l’espagnole, avec notamment du bon pain, du jambon et un filet d’huile d’olive ! La pluie nous a laissé un peu de répit. Le petit déjeuner terminé, nous reprenons la route sous un beau ciel gris nuageux. Direction Fromista, à plus d’une soixantaine de kilomètres.

Le camping-car et le camion aménagé trouvent une place sans problème au cœur du camping, sous les pins. Le hors saison a ses avantages !

Le camping-car et le camion aménagé trouvent facilement une place sous les pins au cœur du camping. Le hors saison a ses avantages !

Ou s’installer pour la nuit en camping-car

Pour les camping-caristes, l’installation dans un camping est toujours plus confortable car ils bénéficient de sanitaires, douches, espace vaisselle, électricité, Wifi… Ces véhicules peuvent s’arrêter dans des aires de services et de stationnement spécifiques pour dormir. Ils y trouveront de quoi remplir la réserve d’eau et vidanger les eaux usées. La troisième solution est le stationnement dans la nature. Mieux vaut vérifier qu’il y soit autorisé. Certaines règles doivent être respectées dont celles de la propreté des lieux. Question de morale personnelle.

Étape 4 : Fromista, une étape du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

L'église Saint-Martin de Fromista est un joyau roman du XIe siècle.

L’église Saint-Martin de Fromista est un joyau roman du XIe siècle.

Le beau village de Fromista est apprécié des pèlerins randonneurs qui se dirigent vers Saint-Jacques-de-Compostel. On peut y découvrir l’église Saint-Martin, édifiée en 1066 qui se dresse au cœur de la grande place du village. Cette œuvre d’art, est un symbole de l’histoire de l’architecture romane en Castille. Elle appartenait au monastère bénédictin Saint Martin, qui a disparu aujourd’hui. Construite avec de grandes pierres de taille, parfaitement appareillées, elle montre trois absides d’une pureté de ligne exceptionnelle. Ses très belles ornementations ont de quoi attirer les pèlerins. Des éléments finement sculptés, des chapiteaux à décorations florales, animal ou biblique. Sans oublier un Christ crucifié datant de la fin du XIIIe siècle. Fromista fait partie des sites Clunisiens et a obtenu le label “Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe”.

L’église Saint-Martin abrite un Christ crucifié datant de la fin du XIIIe siècle et d’une grande valeur.

L’église Saint-Martin abrite un Christ crucifié datant de la fin du XIIIe siècle et d’une grande valeur.

 

A l'extérieur, plus de 300 modillons sculptés représentent toute une kyrielle de personnages mystérieux, d'animaux et de monstres plus ou moins fantastiques.

A l’extérieur, plus de 300 modillons sculptés représentent toute une kyrielle de personnages mystérieux, d’animaux et de monstres plus ou moins fantastiques.

 

Le rendez-vous incontournable des pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le rendez-vous incontournable des pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Étape 5 : le Canal de Castille

Parmi les ouvrages les plus remarquables du Canal de Castilla, les écluses… dont celle de Calahorra de Ribas

Parmi les ouvrages les plus remarquables du Canal de Castilla, les écluses… dont celle de Calahorra de Ribas

La prochaine destination est Palencia. Nous faisons une pause pique-nique au Canal de Castille. Celui-ci a été construit aux XVIIIe et XIXe siècles, sur 205 kilomètres. Il servait pour la navigation commerciale et le transport de marchandise et traverse les provinces de Burgos, Palencia et Valladolid. Avec l’arrivée des chemins de fer, il a progressivement cessé son activité de navigation. Aujourd’hui, il est au cœur d’un vaste système d’irrigation pour l’arrosage. Ouvrage remarquable, il comprend de nombreuses écluses qui se levaient pour faciliter la navigation ainsi que des ponts et 69 aqueducs.

Le canal s’étend sur 205 kilomètres

Le canal s’étend sur 205 kilomètres

On peut le parcourir à pied sur ses 205 km. Excellente option pour profiter de la nature, de la faune et des paysages. A raison de 25 à 30 kilomètres par jour, le trajet peut être effectué en cinq jours.

 Le long du Canal, nous trouvons un grand nombre de ponts et d’aqueducs.

Le long du Canal, nous trouvons un grand nombre de ponts et d’aqueducs.

Étape 6 : Palencia, un joyau d’art roman

La ville de Palencia possède un très riche patrimoine historique.

La ville de Palencia possède un très riche patrimoine historique.

Nous poursuivons notre road-trip vers Palencia, capitale de la province. Le guide Javier, va nous faire découvrir la ville. Nous atteignons l’espace de stationnement réservé aux camping-cars pour y passer la nuit. La Province de Palencia est un véritable joyau d’art roman qui concentre l’un des plus grands nombres de monuments de ce style en l’Europe. La ville de Palencia possède un riche patrimoine historique souvent méconnu. Eglises, monastères, couvents… de belles surprises architecturales à tous les coins de rue.  Au début du XIIIe siècle, elle fut le siège de la première université d’Espagne. Celle-ci fut déplacée à Salamanque car elle avait participé à la grande révolte des villes de Castille en 1520 contre Charles Quint ! La visite se fait au pas de course mais elle est captivante.

La Belle Méconnue de Palencia

La cathédrale San Antolin est appelée La Belle Méconnue en raison de son manque de notoriété dans le pays. Et pourtant c’est un édifice de pur style gothique qui recèle une belle quantité d'œuvres d'art de grande valeur. C’est une des plus grandes cathédrales d’Espagne.

La cathédrale San Antolin, édifice de pur style gothique, recèle des d’œuvres d’art de grande valeur. C’est une des plus grandes cathédrales d’Espagne.

Javier nous attend au pied de “La Belle Méconnue”, malheureusement en travaux. La cathédrale San Antolin, construite entre 1321 et 1504, est surnommée ainsi parce que l’on parle moins d’elle que de celle de Tolède. Injuste, car elle est magnifique. Derrière façade gothique se cachent des trésors. Le retable plateresque de grande valeur du XVIe siècle et la crypte de San Antolin. Y sont conservés des vestiges de temples romains et wisigoth. Le musée situé à l’intérieur du cloître abrite des tableaux de Zurbaran ou Le Greco et une superbe collection de tapisseries flamandes.

Une anecdote émouvante

A l’extérieur, on voit des gargouilles dont celle d’un… photographe. L’architecte qui a restauré l’intérieur de la cathédrale a voulu représenter son ami photographe qui s’est tué en tombant du toit alors qu’il prenait des photos.

Sculpture urbaine située sur la Plaza de la Inmaculada, juste en face d'une des façades de la Cathédrale.

Sculpture urbaine située sur la Plaza de la Inmaculada, juste en face d’une des façades de la Cathédrale.

 

 La gargouille photographe de la cathédrale.

La gargouille photographe de la cathédrale.

Un riche patrimoine

L’église la Compagnie Notre dame de la Rue, une des plus importante église de la ville de Palencia, après la cathédrale. Ici repose la sainte patronne de la ville, la Virgen de la calle, dont la fête est célébrée le 2 Février.

L’église la Compagnie Notre dame de la Rue est une des plus importante église de la ville de Palencia, après la cathédrale. Ici repose la sainte patronne de la ville, la Virgen de la calle dont la fête est célébrée le 2 Février.

Nous découvrons successivement l’église la Compagnie Notre dame de la Rue construite au XVe siècle en forme de croix latine. C’est ici qu’est conservée la représentation de la Virgen de la Calle, patronne de la ville. Il s’agit d’une petite sculpture sur un socle soutenu par quatre anges, du XVIIe siècle, placée dans le tabernacle central. Elle est connue sous le nom de La Morenilla. Nous passons dans de jolies rues à arcades pour arriver devant la statue du sculpteur Jéronimo Arroyo. Il est représenté avec un calepin et une plume à la main, en train de dessiner le Conseil des Comptes de Castille et Leon, situé juste devant lui. C’est une de ses œuvres. Un bel hommage à l’artiste !

Dans les rues de Palencia, une ville très colorée…

Dans les rues de Palencia, une ville très colorée…

 

La statue du sculpteur Jéronimo Arroyo

La statue du sculpteur Jéronimo Arroyo

 

Le Conseil des Comptes de Castille et Leon

Le Conseil des Comptes de Castille et Leon

L’histoire à tous les coins de rue

Notre guide, Javier sur la Plaza Mayor, face à l’hôtel de ville de Palencia.

Notre guide, Javier sur la Plaza Mayor, face à l’hôtel de ville de Palencia.

Nous arrivons sur la Plaza Mayor qui date du XVIe siècle. Charles Quint a favorisé son essor économique par ses nombreuses visites. Elle est entourée d’arcades. On y trouve l’hôtel de ville construit en 1858 et l’église de San Francisco, un édifice franciscain du XIIIe siècle.

Le Palais Villandrando et ses superbes mozaïques.

Le Palais Villandrando et ses superbes mozaïques.

Un peu plus loin, nous découvrons la façade néogothique du superbe Palais Villandrando. De très beaux panneaux de céramiques, signés de l’artiste Daniel Zuloaga, sont visibles de la rue. À quelques pas de là, face à l’église de Soledad, une sculpture nous interpelle. Il s’agit de La Aguadora, une femme qui porte fièrement une cruche d’eau. La statue est en bronze, posée sur un socle de pierre. Elle a été créée par Victorio Macho.

La Aguadora de Victorio Macho.

La Aguadora de Victorio Macho.

Les Halles d’hier et d’aujourd’hui

 L’église et le couvent Saint-François.

L’église et le couvent Saint-François.

Nous continuons notre balade et nous tombons sur l’église et le couvent Saint-François. Notre guide nous dit avec tristesse, qu’ils vont devoir fermer faute de moyens. Le couvent a été fondé par les Franciscains au XIIIe siècle. Son passé est glorieux puisqu’il fut le siège des États Généraux au XIVe siècle et un lieu de résidence pour les rois. À chaque tournant de rue, une nouvelle beauté architecturale. Nous tombons sur les Halles, superbe bâtiment de fer et de verre qui abrite le marché de la ville. Il a été construit en 1898 par Juan Agapito Revilla.

Les Halles

Les Halles

Le Palais Provincial

Le Palais du conseil général

Le Palais du conseil général

Le grand Théâtre à l’italienne du XIXe siècle n’est pas loin. Mais nous nous arrêtons devant le Palais du conseil général, le Diputacio Provincial. Un étonnant bâtiment de style néorenaissance datant du début du XXe siècle, inauguré en 1914, aux fortes influences baroques. C’est un des chefs-d’œuvre de Jéronimo Arroyo. Sa façade est constituée de pierre de Hontoria, de brique rouge, de fer et de cristal. À l’intérieur, on peut voir des fresques, réalisée par les artistes Le Victorio Macho, Eugenio Oliva et Asterio Mañanós, et des reliefs de style italien…

une des fresques du Palais du conseil général que l’on peut découvrir sur le plafond, à l’entrée du bâtiment.

Une des fresques du Palais du conseil général que l’on peut découvrir sur le plafond, à l’entrée du bâtiment.

Le Monastère de Santa Clara

Dans le monastère de Las Clara, couvent fondé à la fin du XIVe siècle. À l’intérieur de l'église il y a les sépultures des Amiraux de Castilla et on peut admirer aussi l'image gisante du « Christ de la Bonne Mort »

À l’intérieur de l’église il y a les sépultures des Amiraux de Castilla et on peut admirer aussi l’image gisante du «Christ de la Bonne Mort»

Une belle histoire

Nous arrivons au Monastère de Santa Clara, couvent fondé à la fin du XIVe siècle. En entrant, nous sommes surpris d’entendre des religieuses chanter. Elles se trouvent dans une pièce interdite au public et fermée par une grille de fer forgé du XVIe siècle. Cette église a été construite au XVe siècle. Elle abrite un Christ qui aurait été trouvé dans la mer par des vaisseaux impériaux. La légende raconte que les marins découvrirent au loin un étrange objet qui flottait. C’était un christ dans une urne vitrée… Ils l’ont récupéré pour l’amener à Palencia. En chemin, les chevaux se sont arrêté près d’un château, propriété des Clarisses. Ils ont refusé d’avancer. L’amiral a donné l’ordre de le déposer dans le château. C’était une volonté divine. On peut voir le Christ gisant dans une chapelle. Il est vénéré depuis des siècles et a été baptisé “Christ de la bonne mort”.

Le « Christ de la Bonne Mort »

Le « Christ de la Bonne Mort »

Le Cid est passé par là…

Située dans l'ancien quartier juif, l’église San Miguel possède une tour d'un caractère religieux et militaire qui fût utilisée pour la défense de la ville,

Eglise San Miguel, située dans l’ancien quartier juif.

Surprise devant l’église de San Miguel, près du fleuve qui longe la ville, des danseurs folkloriques dansent pour des personnes âgées. Des danses et des rythmes typiques ibériques au son des castagnettes. Nous prenons le temps de les regarder. Notre guide nous apprend que c’est dans cette église que Le Cid s’est marié ! Elle a été construite au début du XIIIe siècle. Cette église possède une tour d’un caractère religieux et militaire qui fût utilisée pour la défense de la ville.

Des danseurs folkloriques en démonstration devant l’église San Miguel.

Des danseurs folkloriques en démonstration devant l’église San Miguel.

Le Cristo del Otero

Le Cristo del Otero au sommet d’une butte de 850 mètres

Le Cristo del Otero au sommet d’une butte de 850 mètres

La nuit commence à tomber, mais il reste suffisamment de lumière pour aller découvrir, dans les hauteurs, le Cristo del Otero. Il est situé au sommet d’une colline de 850 mètres et offre une vue panoramique sur la ville de Palencia. C’est une statue colossale, simple et géométrique, de style post-cubiste, signée Victorio Macho. Installée en 1931 elle mesure 30 mètres de haut. Elle serait la plus haute statue du Christ du monde, après celle de Rio de Janeiro. Au pied de l’édifice, une petite chapelle abrite les restes de l’artiste Victorio Macho, selon ses dernières volontés.

Du sommet on peut observer le paysage de Tierra de Campos et la ville de Palencia.

Du sommet on peut observer le paysage de Tierra de Campos et la ville de Palencia.

 

Le Christ au visage byzantin en position de prière du sculpteur castillan VictorioMmacho.

Le Christ au visage byzantin en position de prière du sculpteur castillan VictorioMmacho.

En haut du Mirador

– En haut du Mirador de Tierra de Campos.

En haut du Mirador de Tierra de Campos.

En bonus, notre guide nous accompagne au Mirador de Tierra de Campos, à l’ouest de Palencia. C’est le plus grand balcon de Palencia… Nous sommes en hauteur et nous découvrons un lieu étonnant, en hauteur, qui offre une vue magnifique sur les alentours de la ville. Au loin, nous apercevons des villages, des champs, des éoliennes. Une palette de couleurs printanières qui ravit les photographes. Par beau temps, il paraît que l’on peut apercevoir la montagne Palentina, située à 100 km de là.

au sommet du mirador, la vue est magnifique.

Au sommet du mirador, la vue est magnifique.

 

formes et couleurs de Palencia…

formes et couleurs de Palencia…

Soirée à Palencia

On peut flâner le long de l’avenue Calle Mayor à Palencia. C’est une rue animée avec beaucoup de magasins et de bars, où les visiteurs peuvent se détendre tout en profitant d’une grande variété de tapas.

On peut flâner le long de l’avenue Calle Mayor à Palencia. Cette rue animée compte des magasins et des bars où les visiteurs se détendent tout en profitant d’une grande variété de tapas.

Beaucoup de sites sont encore à découvrir, mais nous devons retrouver notre camping-car et nous préparer pour le dîner. Direction le Restaurante Mano dans le centre-ville. Une bonne ambiance et de grands plats ou chacun vient piocher. La charcuterie, les croquettes mixtes, les pinchos et tapas sont excellent. Une entrecôte de la montagne cuite à point fait l’unanimité. Une cuisine préparée avec soin et composée des produits naturels. Le service est agréable. Cette excellente soirée s’est terminée au Lemon Society, un Bar qui détient le record du monde du nombre de bouteilles de gin (475 bouteilles différentes)… Le cadre est agréable et sur la terrasse on peut refaire le monde tranquillement jusqu’à tard le soir…

La terrasse du Lemon Society bar attire chaque soir les amateurs de gin…

La terrasse du Lemon Society bar attire chaque soir les amateurs de gin…

Sur la route des vins d’Arlanza

 Retour vers l’espace camping Car.

Retour vers l’espace camping Car.

Nous retrouvons nos véhicules pour passer la nuit dans l’espace camping-car. Une nuit tranquille, avant notre départ, le lendemain matin, vers un lieu assez exceptionnel situé sur la Route des Vins d’Arlanza, une zone viticole qui comprend un total de 21 000 hectares de vignes. Nous allons au village de Vizmalo, dans la Province de Burgos pour découvrir le vignoble et la Ferme Finca Santa Rosalia. Un des avantages du camping-car, des fourgons et des vans aménagés, réside dans le fait de pouvoir prendre son temps ! Nous nous arrêtons en pleine campagne, au milieu des champs de blé pour une pause photo et un pique-nique brunch. Sous le soleil.

Le camping-car et le camion aménagé prêts pour la photo souvenir !

Le camping-car et le camion aménagé prêts pour la photo souvenir !

 

Début juin, le blé attend la moisson…

Début juin, le blé attend la moisson…

 

Brunch sur le chemin du retour, avant de découvrir la Ferme Finca Santa Rosalia.

Brunch sur le chemin du retour, avant de découvrir la Ferme Finca Santa Rosalia.

Etape 7 : la ferme Finca Santa Rosalia

Entrée du domaine Finca Santa Rosalia.

Entrée du domaine Finca Santa Rosalia.

 

La Ferme est aussi un restaurant très apprécié, notamment pour les fêtes familiales.

La Ferme est aussi un restaurant très apprécié, notamment pour les fêtes familiales.

Des bœufs Wagyu qui écoutent de la musique et consomment du vin

 Ici sont élevés des bœufs de race Wagyu, sur 70 hectares.

Ici sont élevés des bœufs de race Wagyu, sur 70 hectares.

Le domaine de la Ferme Finca Santa Rosalia, lieu plein de charme, convient aux amoureux de la nature et de la gastronomie. Ici sont élevés des bœufs de race Wagyu, d’origine japonaise, reconnus pour l’excellence et la qualité de leur viande. L’élevage compte plus de 8 000 bœufs sur plus de 70 hectares. Tranquilles, ils écoutent de la musique classique. Leur alimentation est exclusive, développée à base de fourrages verts, de céréales (müesli, avoine, maïs…) et… de vin écologique. Et oui, le vin a un composé, le polyphénol, qui permet à la viande de mieux se conserver. C’est une source naturelle d’antioxydants. L’alimentation ne contient aucun additif et à la particularité d’être très digeste et de ne pas produire de gaz polluants. Les bêtes disposent de lits biodégradables, utilisés ensuite comme engrais organique pour la ferme.

L’élevage compte plus de 8 000 bêtes.

L’élevage compte plus de 8 000 bêtes.

Un vignoble écologique

Les vignes poussent à l’horizontale pour que les grains profitent au mieux du soleil.

Les vignes poussent à l’horizontale pour que les grains profitent au mieux du soleil.

La ferme Finca Santa Rosalia se situe sur une terre authentique doté d’un ensoleillement idéal pour un terroir viticole. Plus de 40 hectares de vignes ont été plantées sur les coteaux qui entourent le domaine. Elles poussent à l’horizontale pour que les grains captent mieux la lumière. Les propriétaires ont opté pour des techniques uniquement écologiques « Notre philosophie en matière de travail au sol ne consiste pas à dominer la terre, explique notre guide. Nous essayons d’intégrer l’utilisation d’une agriculture respectueuse de l’environnement naturel de notre écosystème ». D’un côté vivre dans un environnement meilleur pour la santé, de l’autre, obtenir des produits sains et naturels de meilleure qualité.

La ferme Finca Santa Rosalia compte 40 hectares de vignes.

La ferme Finca Santa Rosalia compte 40 hectares de vignes.

La qualité plutôt que la quantité

Un moulin anti gèle au cœur des vignobles.

Un moulin anti gèle au cœur des vignobles.

Avant que le raisin ne soit sélectionné, il passe par plusieurs tris. L’objectif cibsute a avoir la qualité plutôt que la quantité. Le vin a d’ailleurs plusieurs fois été primé à l’échelon international. Au milieu des vignes on peut apercevoir des moulins. Ce sont en fait des régulateurs de température. Lorsqu’il gèle, des brûleurs sont placés au milieu du moulin et les ailes dispersent l’onde de chaleur vers les vignes. Ici les moustiques et les scarabées ont la vie longue car les pesticides sont interdits.

Un tunnel de 300 mètres pour accéder à la dégustation

un tunnel de 300 mètres a été creusé. Il permet de joindre les vignobles à la cave.

Ce tunnel de 300 mètres a été creusé pour joindre les vignobles à la cave.

Après avoir découvert le domaine que l’on peut visiter en buggy, nous nous dirigeons vers les caves. Notre guide nous fait entrer dans une petite bâtisse. Nous découvrons avec surprise un lieu étonnant qui commence par la traversée d’un tunnel de 300 mètres. Il date de 2010 et nous conduit dans les caves. La guide nous explique que le propriétaire, en achetant le domaine n’avait pas l’intention de faire du vin. Lorsqu’il a vu qu’il y avait tout pour cela, il s’est lancé. Les caves présentent de nombreux barils ou le précieux nectar repose en silence. Nous terminons la visite par la dégustation de différents types vins. Tout est fait pour que l’on apprécie ce moment. Le vin est excellent, avec une préférence pour le rosé qui a des couleurs fabuleuses.

Place à la dégustation.

Place à la dégustation.

 

Des vins aux couleurs fruitées exceptionnelles pour ce vin rouge.

Des vins aux couleurs fruitées exceptionnelles pour ce vin rouge.

 

Le rosé Finca Santa Rosalia.

Le rosé Finca Santa Rosalia.

 

Dégustation de vin rouge est élaboré exclusivement à partir de raisins issus de l’agriculture écologique.

Dégustation de vin rouge est élaboré exclusivement à partir de raisins issus de l’agriculture écologique.

Visites

Ce domaine est ouvert aux visites du mercredi au dimanche. Il faut compter 1 h 45, en buggy, avec la découverte de l’élevage des bœufs, du vignoble et une dégustation de vin. Le prix est de 15 € (10 € pour les enfants). Un restaurant est ouvert du mercredi au dimanche le midi. On peut y déguster tous les produits de la ferme.

Adresse : 09117 Vizmalo (Burgos). 

reservas@fincasantarosalia.com. 

 https://www.fincasantarosalia.com

L’accueil du restaurant Santa Rosalia.

L’accueil du restaurant Santa Rosalia.

 

La boutique propose une belle sélection de bouteilles de vin en rouge, rosé et blanc.

La boutique propose une belle sélection de bouteilles de vin en rouge, rosé et blanc.

 

 Les visites se font en buggy électrique.

Les visites se font en buggy électrique.

Une très belle découverte

Le camping-car : on aime !

Le camping-car : on aime !

Notre road trip dans la province de Palencia se termine. Nous devons reprendre l’avion à Bilbao. Mais avant, il faut rendre le camping-car et le camion aménagé à leurs propriétaires.

Cette découverte d’une Province moins connue des Français qui préférent souvent les grandes agglomérations (Barcelone, Madrid, Valence…), a été plus que positive. Une fort belle région très nature, des monuments intéressants, des villes et villages qui valent le détour… Sans oublier la gastronomie riche et variée et la gentillesse des Espagnols rencontrés lors de nos différentes excursions. Coup de cœur aussi pour le camping-car et ce sentiment de liberté et de confort de voyage. Même s’il y a quelques contraintes, comme l’entrée dans certaines villes, il présente des avantages. Profiter de la nature, partager de bons moments, maîtriser son budget…

Le retour du camping-car

La location d’un camping-car apporte certaines obligations. Comme celles de rendre le véhicule avec le plein de carburant, en ayant effectué le nettoyage de la cassette w.-c., la vidange des eaux sales. L’étape nettoyage du véhicule intérieur et extérieur est obligatoire. Elle permet de vérifier que rien n’a été oublié. En cas de négligence des pénalités sont prévues. Certains loueurs, proposent une option nettoyage dans le contrat de location, moyennant un supplément. Le site Yescapa permet d’évaluer le propriétaire et le véhicule à la fin de la location… et réciproquement ! Les avis sont importants au sein de la communauté Yescapa. Ce sont surtout des gages de confiance et des indications importantes pour les futurs loueurs.

Découvrez Yescapa

Road Trip en Camping Car

C’est une plateforme de location entre particuliers de camping-cars, fourgons et vans aménagés. Il s’agit d’une communauté de plus de 250 000 membres provenant de 74 pays différents et une flotte de près de 6 500 véhicules en Europe… Ce style de vacances nomades ne cesse de se développer en France et à l’étranger, notamment chez les seniors. Près d’un camping-cariste sur deux a plus de 60 ans ! Ils apprécient la liberté de circuler à leur rythme, de passer la nuit où ils veulent et à moindre coût. Un voyage en camping-car ce sont de superbes moments à passer ensemble. Des soirées jeux de société, des repas à partager, des rencontres inattendues, des villes et villages à découvrir, et de nombreux fous rires… Nous avons été conquis !

https://www.yescapa.fr

Application Yescapa

Pour IOS et Androïd en français, anglais, italien, espagnol, allemand, portugais, catalan…

Portail du tourisme en Espagne 

https://www.spain.info/fr/que-quieres/ciudades-pueblos/provincias/palencia.html

Reportage photos : Caroline Paux

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/yescapa-louez-votre-camping-car-et-voyagez-en-liberte/

Les commentaires ne sont pas disponibles!