Weimar, Iéna et la Thuringe : joyaux culturels et nature préservée

Evasion, Idées Week-End, Voyages

Weimar, Iéna et la Thuringe : joyaux culturels et nature préservée

315

Avec sa fameuse forêt et ses collines du Hainich, la Thuringe, située au centre de l’Allemagne, est souvent considérée comme le « coeur vert » du pays. Un lieu pour les randonneurs et les amoureux de la nature. Pourtant le patrimoine et la culture ont aussi toute leur place dans ce land, notamment à Weimar. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, cette ville fut le haut lieu du classicisme puis de l’avant-garde artistique du Bauhaus avant de connaître des heures plus sombres lors de la deuxième guerre mondiale.

C’est cet agréable mélange de culture et de nature que nous vous proposons de partager. Une escapade pleine de surprises.

Weimar - Iéna vue depuis le chemin de trail « Saale Horizontale »

Iéna vue depuis le chemin de trail « Saale Horizontale »

Weimar, une ville culturelle par excellence

Un des âges d’or de Weimar coïncide avec le sommet de la littérature classique allemande, autour de 1800. De 1775 à 1832, plus précisément, Johann Wolfgang Goethe vécut et travailla dans la ville. De même les écrivains Friedrich Schiller ou Christoph Martin Weiland. Un élan intellectuel et culturel nourri par la critique littéraire et les théories artistiques ou esthétiques de toute l’Europe. Il fut aussi encouragé par la duchesse Anna Amalia et son fils Charles-Auguste. Palais, maisons d’écrivains, bibliothèque… les traces de leur séjour sont toujours là, animant les grandes places de la ville et ses rues paisibles.

Weimar - une place

Place à Weimar

Weimar - Maisons pittoresques

Maisons pittoresques

Weimar - Une rue calme

Une rue calme (Weimar)

Weimar - Café et église

Café et église (Weimar)

Weimar - Enseigne et passage

Enseigne et passage

Les maisons de Goethe et Schiller

Goethe et Schiller, de dix ans son cadet, furent rivaux autant qu’amis partageant, en fait, de nombreuses idées. Les deux maisons, pratiquement restées en l’état, sont émouvantes. Elles nous plongent dans l’ancienne Weimar littéraire. Chez Goethe, on visite tour à tour la salle à manger, le cabinet de travail, la bibliothèque, le salon de musique ou la chambre à coucher. Toutes animées de statues, tableaux, dessins ou majoliques glanés lors de ses voyages en Europe. 

Couleurs et vie de famille…

Les murs unis, de couleur vive, font référence à sa théorie très moderne sur l’influence des couleurs sur la psyché humaine. Goethe vivait ici scandaleusement (car non marié) avec Christiana dont il eut un enfant. Trois pièces lui sont dévolues. Du côté de chez Schiller : une femme,  trois enfants et de jolis papiers peints. Même ambiance bourgeoise, même bon goût. On pourra terminer la visite par un atelier d’écriture. Plume d’oie, encrier et exercice d’écriture… Un joyeux programme !

Weimar - La maison de Goethe

La maison de Goethe (Weimar)

Salon orné de peintures et d’objets d’art (Maison de Goethe)

Salon orné de peintures et d’objets d’art (Maison de Goethe)

Salle à manger (Maison de Goethe)

Salle à manger (Maison de Goethe)

Bureau (Maison de Goethe)

Bureau (Maison de Goethe)

Chambre et buste sculpté (Maison de Goethe)

Chambre et buste sculpté (Maison de Goethe)

Weimar - Maison de Schiller

Maison de Schiller

Chez Schiller : berceau et table à ouvrage…

Chez Schiller : berceau et table à ouvrage…

Le fier musée du Bauhaus

Aux antipodes du classicisme évoqué précédemment, Weimar accueillit aussi un des mouvement les plus novateurs pour l’architecture et les arts appliqués : le Bauhaus. Fondé en 1919 par Walter Gropius, il reprenait à son compte l’horreur de l’ornement déjà au coeur du mouvement Arts&Crafts, pour une simplification générale des formes et un style minimaliste. Le Bauhaus prônait aussi un rapprochement entre l’art et l’artisanat. L’abolition de la hiérarchie entre les disciplines et un art de construire et d’habiter plus démocratique. Radical, le mouvement qui eut son école à Weimar fut rapidement chassé par les Nazis. On retrouve ses traces dans la ville (à découvrir dans un parcours dédié) telle la Maison Am Horn, emblématique du mouvement. Un des témoignages les plus intéressants demeure le musée du Bauhaus, ultra-contemporain,  inauguré il y a quatre ans avec sa splendide collection. 

De Klee à Marianne Brandt 

Dans une scénographie ultra contemporaine, on en admire un florilège choisi parmi les quelque 13000 objets de son fonds. Ainsi la fameuse lampe de Wilhelm Wagenfeld et de Carl Jakob Jucker que vous reconnaitrez facilement tant elle a été rééditée. La théière de Marianne Brandt et la chaise de Marcel Breuer côtoient aussi des tissus et des tapis issus de l’atelier des femmes. Quant aux meubles de Ludwig Mies van der Rohe ils tiennent bonne compagnie aux œuvres de Klee ou László Moholy-Nagy.
https://www.weimar.de/fr/culture/curiosites/musees/le-musee-bauhaus/ 

Weimar - Le musée du Bauhaus

Le musée du Bauhaus

Célèbre berceau de Peter Keler et maison dans le style du mouvement

Célèbre berceau de Peter Keler et maison dans le style du mouvement

Salle du musée du Bauhaus, une présentation épurée

Salle du musée du Bauhaus, une présentation épurée

Sièges (musée du Bauhaus)

Sièges (musée du Bauhaus)

Vitrine d’objets d’orfèvrerie et théière (musée de Bauhaus)

Vitrine d’objets d’orfèvrerie et théière (musée de Bauhaus)

Le museum Neues Weimar

Ce musée est une belle surprise. Ouvert en 1869, il fut un des premiers bâtiments allemand véritablement appelé « musée ». Construit par Joseph Zitek, son bâtiment central a la forme d’un dôme de style néo-Renaissance. L’entrée et le majestueux escalier décoré par Buren, donnent d’emblée le ton. Exit l’historicisme, ici règne la modernité ! Jusqu’en 2004, le musée accueillait des oeuvres de l’avant garde internationale. Ils ont été remplacés par un accrochage dédié aux pionniers du modernisme et du Bauhaus. Henry van de Velde, Harry Graf Kessler et Friedrich Nietzsche en sont les vedettes à travers une splendide présentation de peintures, sculptures, meubles, verreries, orfèvreries et arts décoratifs. On pourra terminer la visite en participant à un petit atelier de reliure organisé à partir du matériel d’époque d’Otto Dofner. De très jolis livres et carnets naissent régulièrement ici. A tester !
https://www.weimar.de/fr/culture/curiosites/musees/museum-neues-weimar/

Weimar - Le museum Neues

Le museum Neues Weimar

L’entrée décorée d’une oeuvre de Daniel Buren (museum Neues Weimar)

L’entrée décorée d’une oeuvre de Daniel Buren (museum Neues Weimar)

Verreries anciennes et mobilier de Henry van de Velde

Verreries anciennes et mobilier de Henry van de Velde

Salle à manger de van de Velde (museum Neues Weimar)

Salle à manger de van de Velde (museum Neues Weimar)

Grand salle de mobilier (museum Neues Weimar)

Grand salle de mobilier (museum Neues Weimar)

Balade dans le parc national du Hainich

Cette ancienne zone militaire aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, est la plus grande forêt mixte de feuillus d’un seul tenant en Europe.

Elle est aussi une des plus grandes forêts de hêtres laissées à l’état sauvage en Allemagne. On peut l’explorer sur des sentiers aménagés (y compris l’hiver en traîneau) ou sur un « chemin des cimes », à 44 mètres au-dessus du sol! Une expérience fabuleuse à faire si possible avec un guide spécialisé. On y découvre tour à tour les différentes essences d’arbres : érables, châtaigniers, hêtres. Un chêne de 800 ans… On apprendra aussi à  reconnaître un arbre par la couleur de ses bourgeons. A identifier le chat sauvage européen ou les 50 espèces de chauves souris.

Chemin aménagé (parc national du Hainich)

Chemin aménagé (parc national du Hainich)

Miroir reflétant les arbres et le ciel (parc national du Hainich)

Miroir reflétant les arbres et le ciel (parc national du Hainich)

Reconnaître les arbres par leur écorce : à gauche, celle d’un érable (parc national du Hainich)

Reconnaître les arbres par leur écorce : à gauche, celle d’un érable (parc national du Hainich)

Le chemin des cimes (parc national du Hainich)

Le chemin des cimes (parc national du Hainich)

Iéna, une ville de science

A une trentaine de kilomètres de Weimar Iéna (Jena en allemand) marie son passé industriel et intellectuel à la recherche, à l’innovation et à la vie universitaire. Un mélange tonique qui se reflète dans ses institutions pédagogiques et dans les bistrots de sa vieille ville. Le musée de l’Optique et la villa Schott vous conteront la vie et l’oeuvre de Carl Zeiss et Ernst Abbe, grands maîtres dans les domaines de l’optique de précision, de l’astronomie et de la météorologie. Goethe et Schiller vécurent aussi quelques années ici. Ils donnèrent jusqu’à aujourd’hui un souffle littéraire au lieu. Iéna peut se découvrir à vélo. On peut aussi grimper sur le « Saale Horizontale » trail, un chemin haut perché qui offre une magnifique vue sur la ville et la vallée. 

Iéna vue depuis le le chemin de trail « Saale Horizontale »

Iéna vue depuis le le chemin de trail « Saale Horizontale »

Place à Iéna

Place à Iéna

Maisons dominées par la Jentower (159m) construite sous la RDA puis agrandie (Iéna)

Maisons dominées par la Jentower (159m) construite sous la RDA puis agrandie (Iéna)

La Jentower et notre guide à Iéna

La Jentower et notre guide à Iéna

Place (Iéna)

Place (Iéna)

Plus d’infos

Se rendre en Thuringe

En train (pratique et écologique): TGV de Paris à Francfort (3h40). Puis prendre un train de la Deutsche Bahn jusqu’à Weimar (entre 2h40 et 3h).
https://www.sncf-connect.com/
https://int.bahn.de/fr 

Où dormir

A Weimar, Hôtel Dorint Goethepark****
Confortable, jolie déco, bar Art Nouveau, spa. Bon buffet de petit déjeuner.
https://hotel-weimar.dorint.com/de/ 

Façade et chambre de l’hôtel Dorint Goethepark

Façade et chambre de l’hôtel Dorint Goethepark

Où se restaurer à Weimar

Zum Schwarzen Bären
Cuisine régionale moderne pour cet « Ours Noir », le plus vieux restaurant de la ville créé au XVIe siècle. Soupe carotte-gingembre, goulache d’agneau, desserts gourmands (gaufres, tempura de pomme…).
https://www.schwarzer-baer.de 

Erbenhof
Cuisine typique de Thuringe à partir de produits locaux et bio. Nombreux plats végétariens : soupe à l’ail des ours, gnocchis aux légumes…
https://www.erbenhof.de/en/home/ 

Forsthaus Thiemsburg
Situé au beau milieu du parc national Hainich, tout en bois avec de grandes baies vitrées donnant sur la nature. Simple et bon, excellente choucroute.
Am Baumkronenpfad, 99947 Schönstedt

Goulache d’agneau et beignets de pomme au miel, glace vanille (Zum Schwarzen Bären)

Goulache d’agneau et beignets de pomme au miel, glace vanille (Zum Schwarzen Bären)

Se restaurer à Iéna

Braugasthof Papiermühle
Cette ancienne brasserie offre un joli cadre à ce restaurant. Cuisine régionale. Bon choix de bières artisanales.
https://www.jenaer-bier.de/ 

Landgrafen
Situé sur le chemin de trail « Saale Horizontale », offre une cuisine du terroir et internationale. Vue imprenable sur la ville à travers ses grandes baies vitrées.
Figure au guide Michelin.
Landdgrafenstieg 25, Iéna.

Gasthaus zur Noll
Cuisine locale dans un cadre historique.
https://zurnoll.de/ 

Plat régional (Braugasthof Papiermühle) et terrasse panoramique (Landgrafen)

Plat régional (Braugasthof Papiermühle) et terrasse panoramique (Landgrafen)

Issu de la série de portraits d’habitants de Weimar par la photographe Ina Schoenenburg : celui de Matthias Wolff et de sa famille

Issu de la série de portraits d’habitants de Weimar par la photographe Ina Schoenenburg : celui de Matthias Wolff et de sa famille

Pour toutes les informations

L’Office National Allemand du Tourisme
https://www.germany.travel/fr/home.html 

L’Office de tourisme de la Thuringe
https://www.thueringen-entdecken.de/en/ 

L’office du tourisme de Weimar
https://www.weimar.de/fr/tourisme/ 

Photos : Valérie Collet

Photo d’ouverture : le culte de Nietzche au museum Neues Weimar

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/wadi-rum-petra-etonnants-chateau-du-desert/

Les commentaires ne sont pas disponibles!