L’Isle-sur-la-Sorgue comme vous ne l’avez jamais vue : antiquaires, artistes et balades nature

Evasion, Idées Week-End, Voyages

L’Isle-sur-la-Sorgue comme vous ne l’avez jamais vue : antiquaires, artistes et balades nature

1101

Joyau du Vaucluse, L’Isle-sur-la-Sorgue est une jolie petite ville traversée par la rivière qui lui donne son nom. Au delà de ses quelques perles patrimoniales et de ses magnifiques paysages environnants, cette Venise provençale est surtout connue pour sa brocante. Après Saint-Ouen et Londres, elle constitue la troisième plateforme européenne pour le commerce des antiquités. Nombreux sont les artistes et galeristes à y être installés.

Nous l’avons visitée dans des conditions particulières, en plein mois de janvier. Restaurants et bars fermés. Office de tourisme fermé. Antiquaires un peu en hibernation… Un reportage en grande partie improvisé qui, avec la saveur de l’inattendu et du fruit interdit, s’est révélé très riche en rencontres. Chacune a été d’une rare intensité. Ces jours-ci, les hommes ont envie de se parler… Maintenant que le printemps est là, suivez-nous et chaussez, dès que vous le pourrez, vos bottes de sept lieues !

L’Isle-sur-la-Sorgue entre bras de rivière et canaux

L’Isle-sur-la-Sorgue entre bras de rivière et canaux

L’Isle-sur-la-Sorgue : entre « brocs » et antiquaires

C’est sur le Village des Antiquaires de la gare que nous avons jeté notre dévolu. Devant cet amoncellement de marchandises usagées, sorte de sublime décharge, le choc est immédiat ! Nos pas nous mènent dans le grand hangar magnifique de Thibaud Ayasse, spécialiste de mobilier et design des années 1950-80, déniché aux Etats-Unis comme dans le nord de la France. Une armoire jaune vif de Le Corbusier nous tape dans l’œil… 

Thibaud Ayasse

Thibaud Ayasse

Tapisserie de Jean Lurçat avec diverses céramiques

Tapisserie de Jean Lurçat avec diverses céramiques

Un coup d’œil chez JRD Vintage et son mobilier XXe. Puis c’est la grotte de l’ermite, antiquaire et artiste, René Matrone : le Rideau Rouge. S’y accumulent depuis vingt ans, comme en un vaste cabinet de curiosité, toutes sortes d’objets insolites ou issus du monde naturel. Peintures japonaises, crâne pailleté, miroirs en coquillages, jarres Picassiette… Dans cette caverne d’Ali Baba plongée dans la pénombre, règne une atmosphère étrange et douce à la fois. Gare à ne pas s’y égarer…

René Matrone devant son antre…

René Matrone devant son antre…

A l’intérieur du Rideau Rouge

A l’intérieur du Rideau Rouge

Tête sculptée avec cornes de bouc, de René Matrone

Tête sculptée avec cornes de bouc, de René Matrone

Nicolas Eres, l’enchanteur de L’Isle-sur-la-Sorgue…

Changement d’ambiance. Ce joyeux sculpteur de métal nous transporte dans le monde onirique de ses objets inspirés par la nature. Dans sa galerie nouvellement aménagée, sur deux étages, il présente ses papillons, ses oiseaux, ses méduses. Ses cerfs et ses Cercles de vie. Sans oublier ses fourmis rouges, géantes, dont on peut voir un échantillon sur la terrasse. De ces insectes travailleurs, il affuble généralement, sur commande, les façades de maisons et d’immeubles. Ce sera le cas de L’Isle-sur-la-Sorgue, à partir du mois de juillet et pendant tout l’été. Un événement à ne pas rater.

Nicolas Eres devant ses Fourmis rouges

Nicolas Eres devant ses Fourmis rouges

La galerie

La galerie

Cercle de Vie

Cercle de Vie

Lampe-méduse et aquarelle

Lampe-méduse et aquarelle

Ciris Vell et Henri-François Dumont : art encore, art toujours !

L’un nous tire la manche droite, l’autre la manche gauche… Impatient de parler, de  montrer leur œuvre et de reprendre le chemin de la villa Datris qu’ils contribuent à faire fonctionner, ce talentueux couple nous a reçu chez eux, au bord de la rivière. Un privilège. Pour Madame, de fabuleux tableaux abstraits aux couleurs éclatantes et dont le bleu nous enveloppe avec volupté. Des sculptures, des livres en métal et des boîtes. Des Portes en attente d’une exposition à Malte. 

Ciris Vell et Henri-François Dumont dans leur séjour

Ciris Vell et Henri-François Dumont dans leur séjour

Trois Portes de Ciris Vell

Trois Portes de Ciris Vell

Sculpture et peinture avec métal de Ciris Vell

Sculpture et peinture avec métal de Ciris Vell

Pour Monsieur, venu sur le tard à la sculpture, de grandes œuvres géométriques, l’ironie du siège traité par les quatre bouts. Et tout dernièrement, de magnifiques dessins d’arbres, monochromes et géométriques. Le tout se mêle à de menus objets glanés au fil des voyages et parfois customisés : statuettes africaines, vierges d’Amérique latine… Du talent en barre !

Sculpture en métal peint et Rajasthan’s shops de Henri-François Dumont

Sculpture en métal peint et Rajasthan’s shops de Henri-François Dumont

Dessins de Henry-François Dumont

Dessins de Henry-François Dumont

Roseline Giorgis et la Rose des Arts

A la fois artiste, paysanne et parfumeuse,  cette personnalité hors du commun cultive depuis quelques années la rose Baptistine héritée de son père et, bien avant lui, du XVIIIe siècle. Avec cette fleur aux 108 pétales qu’accompagnent moult autres plantes, elle produits de divins hydrolats. Compose toutes sortes de produits originaux à humer ou à consommer. Gelées de rose et de violette, coulis de fraise à la rose, confiture de baie d’églantier à l’orange bigarade… Ou encore « Champagne » des Fées à base de fleurs de sureau, parfums pour se promener au soleil, dans les sous bois ou oublier l’odeur de sa voiture… Toutes choses à découvrir dans son show-room de Fontaine-de-Vaucluse. A moins que vous ne préfériez visiter le très vegan jardin de roses de L’Isle-sur-la Sorgue. Ici, tout est magique !

Roseline Giorgis, la reine de la Rose, dans son jardin

Roseline Giorgis, la reine de la Rose, dans son jardin

Branche de cynorhodon

Branche de cynorhodon

Une étagère du show-room : céramique et ustensiles servant à la distillation

Une étagère du show-room : céramique et ustensiles servant à la distillation

Au laboratoire : gelées de violettes, de roses et coulis de fraise. Pétales et fleurs de rose

Au laboratoire : gelées de violettes, de roses et coulis de fraise. Pétales et fleurs de rose

Fontaine-de-Vaucluse et son moulin à papier

Ce village se trouve à 8 kilomètres de L’Isle-sur-la-Sorgue. Il est surmonté d’une haute et spectaculaire falaise de quelque 230 mètres de haut au pied de laquelle la fameuse « fontaine » a creusé son exsurgence. Constituant une sorte de siphon de 308 mètres de profondeur, elle est la cinquième plus grosse source au monde par son volume d’eau annuel et donne naissance à la Sorgue. 

Fontaine-de-Vaucluse : les eaux turquoise de la Sorgue et, au fond, les falaises

Fontaine-de-Vaucluse : les eaux turquoise de la Sorgue et, au fond, les falaises

L'Iles-sur-la-Sorgue : la Fontaine du Vaucluse

La Fontaine en période sèche et, à droite, vieux platane au bord de la Sorgue

La Fontaine en période sèche et, à droite, vieux platane au bord de la Sorgue

Eau verte, écume blanche, bruit fracassant et apaisant à la fois… La balade en ce lieu est revigorante. On l’accompagnera d’une visite au dernier moulin à papier du site : Vallis Clausa. Ce dernier produit toujours un papier chiffon de haute qualité, selon la tradition du XVe siècle. Fabrication dont on  peut observer les différentes étapes et les machines typographiques, lithographiques, presses, cisailles et massicots… De très jolies créations maison sont à la vente.

Roues du Moulin Vallis Clausa

Roues du Moulin Vallis Clausa

Gérard travaille depuis 22 ans à la fabrication de ce papier de très haute qualité

Gérard travaille depuis 22 ans à la fabrication de ce papier de très haute qualité

De L’Isle-sur-la-Sorgue à Saumane : suivez la guide…

Une visite culture-nature, entièrement en extérieur ? On visitera tout d’abord l’ancienne cité de pécheurs et de drapiers avec ses ruelles pittoresques, sa belle collégiale, sa rue des Roues (L’Isle-sur-la-Sorgue en comptait 17) et son quartier juif.

La collégiale de L’Isle-sur-la-Sorgue

La collégiale de L’Isle-sur-la-Sorgue

Décor sculpté à l’intérieur de la collégiale

Décor sculpté à l’intérieur de la collégiale

Puis direction Saumane, village situé à quelques kilomètres. Son château, son vieux lavoir et ses murs en pierre sèche y offrent un joli spectacle. En remontant le vallon, au beau milieu de la garrigue, le chemin de la Tapy nous mènera jusqu’aux ruines d’une ancienne ferme aménagée à même la roche. Un site beau et un peu énigmatique que l’on a pu découvrir grâce à la très sympathique et érudite Michèle Dumon.

Saumane

Saumane

L’ancienne ferme et son incroyable architecture

L’ancienne ferme et son incroyable architecture

Sur le chemin de la Tapy

Sur le chemin de la Tapy

Borie et, à droite, notre guide Michèle Dumon

Borie et, à droite, notre guide Michèle Dumon

Le Mas des Grands Galops : bienvenue au paradis ! 

C’est là que nous avons séjourné, au beau milieu de la nature, réveillés par le chant des oiseaux… Ce mas du XVIIe siècle est situé sur une propriété de 3 hectares, en partie occupée par des chevaux, à 5 minutes de L’Isle-sur-la-Sorgue. Il a été rénové dans les règles de l’art et loge aujourd’hui 4 grandes suites d’exception joliment décorées. Ainsi qu’un agréable studio indépendant pouvant accueillir un couple en basse et demi-saison.  Dehors, une piscine au sel de 12 mètres sur 6, chauffée d’avril à septembre. Un boulodrome, un trampoline géant, un espace ping pong. Avec pour les cavaliers, la possibilité de loger leur cheval et de profiter de nombreuses randonnées dans la région.

le Mas des Grands galops

le Mas des Grands galops

Le séjour, spacieux et lumineux

Le séjour, spacieux et lumineux

La très vaste cuisine

La très vaste cuisine

Le studio, pratique et chaleureux

Le studio, pratique et chaleureux

Sculpture et salle de bain : une même contemporanéité

Sculpture et salle de bain : une même contemporanéité

Quelques gourmandises à rapporter

Chez Jouvaud

Un magasin de déco qui fait aussi pâtisserie et salon de thé ? Le concept nous a plu.  L’atmosphère y est raffinée autant que les spécialités de la maison : bonbons, gâteaux, chocolats, cadeaux… Ici, on vous empaquète joliment vos trésors avec du ruban et de la tarlatane. Qui dit mieux ?
5 avenue des 4 Otages 84800 L’Isle-sur-la-Sorgue. www.patisserie-jouvaud.com 

Préparation d’un paquet et, à droite, étal de meringues

Préparation d’un paquet et, à droite, étal de meringues

Lilamand confiseur

Le calisson, la confiture, les sirops et surtout les fruits confits… Cela fait 150 ans que la maison se livre à cette superbe alchimie du goût. Un petit musée et ses vieilles machines illustre joliment l’art de confire les fruits.
13 rue de la République, 84800 L’Isle-sur-la-Sorgue. www.lilamand.com 

Machine et fruits confits présentés dans le petit musée

Machine et fruits confits présentés dans le petit musée

Nos contacts et adresses à L’Isle-sur-la-Sorgue

Le Rideau rouge
rene.matrone@neuf.fr 

Nicolas Eres
Impasse Hôtel de Palerme
84800 L’Isle-sur-la-Sorgue
www.eres-nicolas.com 

Ciris Vell et Henri-François Dumont
www.cirisvell.com et cirisvell84@gmail.com – hfdumont@gmail.com 

Roseline Giorgis
www.lesartsdelarose.com et roseline.rosedesarts@gmail.com 

Le Moulin à papier Vallis Clausa
www.moulin-vallisclausa.com 

Michèle Dumon
www.visites-privees-en-provence.fr 

Le Mas des Grands galops
www.feelluxuryholidays.com et pour le studio : www.charminprovence.com 

Office de tourisme
https://www.islesurlasorgue.fr/decouvrir/visiter/office-de-tourisme/  

L'Isle-sur-la-Sorgue - un havre de paix et de culture

Copyright : Valérie Collet

Tous nos remerciements à Anne Fustier sans qui ce reportage n’aurait pas été possible.

A lire aussi sur le Site Dynamic Seniors : https://dynamic-seniors.eu/siblu-siblu-vacances-camping/

Les commentaires ne sont pas disponibles!